08/04/2013

Repaire là-bas si j'y suis samedi 27 avril 2013 à 19h30: le "passe à ton voisin 2" vient de sortir...à lire absolument!!!

eh oui, on a mis le temps mais voilà, avec nos petits bras musclés on a fini par sortir le numéro deux de ce fleuron de la presse indépendante nationale voire au delà!!!!

Passe à ton voisin numéro deux, encore plus gros, encore plus intéressant, encore plus pertinent est à votre disposition dans pleins d'endroits si différents les uns des autres (de l'épicerie bio au café-librairie en passant par pleins d'endroits improbables) qu'on ne sait même pas  vraiment où c'est...faut vous renseigner.. Et tout ça pour la modique somme de 0 à 3000 euros.... (ce qui nous a permis, tout de même  avec le premier, de financer ce numéro deux intégralement, vive la presse libre!!)

Ce numéro reprend principalement trois dossiers qui posent problèmes en ce moment:

L'épicéa Sitka en centre Bretagne ou le projet forêt noire....on commence à en entendre parler de ces histoires de plantations intensives en vue d'alimenter, parait il, la filière bois de construction....quand vous aurez lu notre dossier vous saurez pourquoi c'est une très mauvaise idée...

Et puis aussi sur les questions d'énergie en Bretagne et sur le projet de la centrale à gaz de Landivisiau avec, en particulier, la publication avec l'autorisation de Médiapart (notre seul sponsor) d'un papier très bien fait sur ce magnifique projet...vous saurez alors pourquoi c'est aussi une très mauvaise idée....

Et enfin notre dame des Landes...encore une autre très très mauvaises idées.....

Bref, que du bon et de l'intense et du en pleine actualité et du c'est bon coco ça!!! Trois dossiers qui ne passeront peu-être pas l'été, du moins on l'espère....

On vous invite à découvrir le bébé autour d'un verre ce samedi 27 avril 2013 à partir de 19h30 (auberge espagnole) histoire d'échanger sur ses différents dossiers, d'organiser sa plus large diffusion possible et de parler de son avenir...y aura t'il un numéro 3 ???? Et qu'est ce qu'on va y mettre dans celui-là ????

30/11/2012

Repaire là-bas si j'y suis: Rencontre avec le projet de parc éolien citoyen de Béganne (56) vendredi 14 décembre 2012 à 20h00

Lors des deux derniers repaires il a été décidé d'engager une réflexion sur la question de la sortie du schéma dominant de production énergétique actuel (pour simplifier, tout pour le nucléaire, le tout électrique et, pour couronner le tout, les jolies centrales à gaz qui sentent la fleur et le gentil gaz de schiste (dixit "gast de chistr" en Bretagne) dans le collimateur..)

Alors on s'est dit, comme ça, que peut être ça valait le coup de ne pas réinventer l'eau chaude en ces périodes de froidures, et d'alimenter notre future réflexion de l'expérience acquise en la matière par certains individus ou groupe d'individus qui ont bien avancé sur la question.

On commence donc ce vendredi 14 décembre un cycle de rencontres et discussions avec des acteurs, au sens actif, de ces alternatives énergétiques....avec pour démarrer Michel LECLERC qui viendra nous présente,r pour le compte "D'énergie Partagée" le projet d'éolien citoyen qui est en passe d'aboutir (je dis bien aboutir!) à Béganne dans le 56 (pas loin d'ici quoi!) ainsi que le réseau Taranis et le mouvement énergie partagée...Vous ne savez pas ce que c'est ? Justement, c'est l'occasion..pas tous les jours que des citoyens lambda comme vous et moi s'organisent pour mener à bien ce qui suis (bref aperçu pour info!).

On vous attend donc nombreux ce vendredi 14 décembre à partir de 20h00 pour échanger sur une question aussi cruciale...faites venir d'autres aussi, des élus et élues par exemple qu'une telle approche peut intéresser...ouvert à tout le monde, même aux ingénieurs EDF qui doutent!!!! Vous dire!

"EOLIENNES EN PAYS DE VILAINE:     NOTE DE PRÉSENTATION

Pionnière de l'éolien citoyen en France, l'association Éoliennes en Pays de Vilaine (EPV) a été créée en 2003 pour porter deux projets de parc éolien citoyen sur le Pays de Redon : à Béganne (56) et à Sévérac – Guenrouët (44).

En mobilisant l'investissement et les compétences locales autour de ces projets, elle a su en conserver la maîtrise intégrale et donner naissance au concept d' « éolien citoyen » en France.

Le parc éolien citoyen de Béganne est en phase de concrétisation : c'est un projet de quatre éoliennes de 2 MW dont la construction démarrera au premier trimestre 2013 pour une mise en service à l'automne 2013. Initié par l'association Éoliennes en Pays de Vilaine en 2005 et développé par la SARL Site à Watts, il sera exploité par la SAS Bégawatts.

La particularité de ce projet – le premier de ce type en France – est d'être entièrement financée par de l'investissement citoyen (collectivités, particuliers, acteurs de l'économie sociale et solidaire). Ainsi, plus de 600 particuliers ont apporté plus d'1,8 millions d'euros, soit via des clubs d'investisseurs locaux, soit via le fonds d'investissement citoyen, Énergie Partagée Investissement.

Quant au projet à Sévérac- Guenrouët, la société d'exploitation a été créée en octobre 2012 (la SAS Isacwatts) et la mobilisation pour le financement local démarrera d'ici un an. La mise en service du parc pourrait avoir lieu en 2014.

Par ailleurs, EPV poursuit son implication dans ses projets à travers l'animation locale et l'action pédagogique autour des énergies. Elle accompagne aussi d'autres démarches d'éolien citoyen (appui méthodologique, médiation locale), notamment à Retiers (35) et sur le Pays d'Ancenis (44).

Elle œuvre désormais plus largement pour promouvoir les énergies renouvelables citoyennes : co-fondatrice du mouvement Énergie Partagée ; animatrice d'un réseau régional des projets ENR citoyens (réseau Taranis) en Bretagne et en Pays de la Loire ; organisation d'un colloque national sur les énergies renouvelables citoyennes à l'automne 2013.

Principes et valeurs d'un projet citoyen, tels que définis par la Charte d'Énergie Partagée :

• Développement des énergies renouvelables

• Ancrage local

• Contrôle citoyen de l'investissement

• Pédagogie et maîtrise de l'énergie

• Investissement non spéculatif

• Gouvernance démocratique et transparente

 

Le Parc éolien citoyen à Béganne (56) en quelques chiffres

Puissance:8 MW (4 éoliennes de 2 MW)

Production annuelle: 19 000 MWh

Investissement local:  11, 7 millions d'€

Fonds propres: 2,7 millions d'€, dont 1,8 millions d'€ apportés par des particuliers

Emprunts bancaires: 9 millions d'€

Initiateur du projet: Association Éoliennes en Pays de Vilaine

La société de développement: Site à Watts SARL

La société d'exploitation: Bégawatts SAS

Début du développement: 2005

Obtention du PC: Juillet 2009

Mise en service: 1er trimestre 2013


Contacts:

Éoliennes en Pays de Vilaine: epv@eolien-citoyen.fr

Bégawatts SAS: beganne@eolien-citoyen.fr   02.99.72.39.49

Portail internet: www.eolien-citoyen.fr


04/11/2012

Nouveau café-repaire le vendredi 16 novembre 2012 à partir de 19h00

Après le repaire du 26 octobre dernier, nouveau café-repaire là-bas si j'y suis ce vendredi 16 novembre 2012 à partir de 19h00 (auberge espagnole) et 20h00 pour les discussions proprement dites...A l'ordre du jour réflexion sur la question de "comment négocier le virage énergétique indispensable"...préparation de rencontres à venir avec différents acteurs du secteur (genre éolien écocitoyens..) d'autres points aussi selon nos envies (Notre Dames des Champs par exemple ou autres..)

Au plaisir

Le café-repaire là-bas si j'y suis revient!!!! Où peut-être faut il mieux dire qu'on va y revenir ?

Il était au repos ces derniers temps (faut dire qu'avec les vacances c'est pas ça!! et puis juste après les vacances non plus...) mais à la demande de pas mal de monde qui semble tenir à ce que ce lieu de discussion et d'échanges continue son petit bonhomme de chemin au coeur de nos vieilles terres celtiques on s'est dit que ce vendredi 26 octobre ça irait parfaitement pour un tour de chauffe....

Faut dire qu'on a de quoi faire en matière d'actualité...Les sujets de discussion ne manquent pas et c'est du riche tout ça, du bien fumant! On en a plein les dents de crise, de lits sans ciment, d'OGM à bubons (ouah!!! la gueule des rats!!!  Les pauvres bêtes!), d'y slament radical méchamment un peu partout (le fameux je te tiens par la barbichette, le premier qui rira je lui coupe la tête...hilarant), d'affront national et de bas de plafond de toute obédiance...de wisigauche (gauche de l'est), d'ostrogauche (gauche de l'ouest) et autres gauches (gauches d'ailleurs, voire de nulle part...)...de ministres à brassières nationales et à montre d'au-delà des frontières, de pets de schistes, de schismes et autres flatulences à effet de serre, de fukushima mon amour le retour et de Brennilis faux départ, de riches sinistrés à fort pouvoir d'achat réfugiés économiques dans un havre de paix financier (des noms!!!) et de pauvres vraiment pauvres qui n'ont pas cette chance, eux, d'être harcelés (ou dit on arcelor ??) pour ça! Mais qui jouent au loto quand même, la part du rêve qui rapporte tant à l'état...Et l'agriculteur intensif qui continue de s'intensifier jusqu'à en pếter une diurite, et les pesticides qui pesticident les paysans plus que jamais, et les grecs qui voudraient bien devenir des allemands et les espagnols qui voudraient pas devenir des grecs et nous les français qui nous prenons pour des allemands alors qu'on est plutôt plus proche des espagnols qui, même si ils veulent pas, deviennent des grecs tout à fait présentables...sans parler des roms qui ne sont ni des grecs, ni même des allemands, mais plutôt des roms...des citoyens européens de seconde zone quoi...bref, j'en passe et des meilleurs, pour discuter c'est pas ce qui manque..

Alors va falloir faire le tri et s'organiser pour que ce soit, intéressant, large ouvert, riche en informations et en échanges de tous poils et plumes, des rencontres avec des hommes et femmes remarquables ( parceque ça non plus ça manque pas), que ça nous fasse réflechir, avancer, agir....bref un vrai forum de discussions entre deux bouchées et deux gorgeons (que du bon!! je vous rassure)

L'esprit là-bas si j'y suis quoi....

Donc reprise ce vendredi 26 octobre 2012 à partir de 19h00....auberge espagnole (apporter de quoi boire et manger) et 20h00 auberge grecque (apporter que de quoi discuter...les pauvres)..

A l'ordre du jour, si on veut....le repaire cette année...rythme, thèmes de discussion retenus, invités à inviter, organisation de la com, animation de tout ça et en avant vers de nouvelles aventures!!!

Au plus grand nombre....

01/03/2012

repaire là-bas si j'y suis....vendredi 16 mars 2012....à 20h00...on apporte aussi son manger!!

allez...c'est reparti pour un tour...

suite au dernier repaire de février....un journal est né....numéro un de "passe à ton voisin " sur le projet de centrale à gaz...ça leur a fait tellement peur à Paris que non seulement Eric Besson n'est pas venu comme prévu, à Rennes, pour annoncer le choix du site retenu (landivisiau a gagné le gros lot, on peut le dire....) mais que même, ils ont devancé l'annonce, au dernier moment, d'une journée des fois que des hordes crasseuse de bretons sauvages déferlent au jour dit sur Paris... et 3 jours avant la sortie oficielle de notre petit opuscule (16 pages tout de même de bonne information...) ben dis donc!!! Je sais, vous allez dire qu'on y est pour rien!!!!! D'accord!!!! On y est pour rien...mais quand même!!

Donc le journal existe...il se diffuse...il faut le diffuser parce que pour landi il reste d'actualité....et puis faut préparer le suivant.....

Et puis, il y a flambard Sarkozy..casaque brune...toque vert de gris qui revient du diable vauvert dans le tournant avant la dernière ligne droite...il grignotte flamby hollande, casaque rose, toque rose...tout rose quoi!!!..sur qu'il va crever son cheval pour venir mourir sur la ligne d'arrivée....pauvres bêtes que nous sommes... mais ne voilà t'il pas que son cheval se met à fumer..... moteur cassé... fuite de capitaux... diurites éclatées.... oh!!! comme c'est dommage (hypocrite va!!!)...on peut rêver...

Et vous de quoi rêvez vous ???

De quoi voulez-vous qu'on parle dans les semaines, les mois qui viennent...sur quoi va t'on échanger..les sujets ne manquent pas...et les envies...ça les envies!!!!

donc un nouveau repaire pour faire le point en échangeant nos plats en auberge espagnole....que du bon, ça c'est sur...

ce sera ce vendredi 16 mars 2012....à partir de 20h00....

au plaisir.

05/12/2011

Tous au Larzac avec le repaire là-bas si j'y suis et Arthus ciné de Huelgoat le dimanche 18 décembre 2011 à 17h30

Tous-au-Larzac_fichefilm_imagesfilm.jpgAu repaire là-bas si j'y suis de berrien on s'est dit qu'après s'être passé le film sur Plogoff en octobre dernier on se remettrait bien une louche de résistance bien comprise avec ce film superbe qui vient de sortir sur le Larzac....encore de la mémoire collective et du partage d'expérience à se mettre sous la dent....et toujours autant d'actualité...
Et sur le même principe que la projection de Plogoff si on se retrouvait, après le film, tous ensembles pour boire un coup (je sens que c'est le genre de film qui doit donner soif) et pour réfléchir sur une question qui se pose de plus en plus....à savoir les terres en centre Bretagne...quelle situation et quel avenir pour ces terres et donc pour nous
...comment maintenir intact, voire renforcer, le potentiel de la région...avec l'accès des jeunes à l'exploitation agricole..et les projets de boisements intensifs qui nous pendent au nez...et l'emprise des zones bâties sur les zones sauvages et à vocation agricole..et...encore des tas de trucs...et comment on peut s'organiser un peu ensemble pour réfléchir à ce genre de choses et quelles solutions envisageables....peut-être ce film sera pour nous une source d'inspiration...si on en croit ce qu'ils en disent je cite:
"Marizette, Christiane, Pierre, Léon, José… sont quelques uns des acteurs, drôles et émouvants, d’une incroyable lutte, celle des paysans du Larzac contre l’Etat, affrontement du faible contre le fort, qui les a unis dans un combat sans merci pour sauver leurs terres.Un combat déterminé et joyeux, mais parfois aussi éprouvant et périlleux.Tout commence en 1971, lorsque le gouvernement, par la voix de son ministre de la Défense Michel Debré, déclare que le camp militaire du Larzac doit s’étendre. Radicale, la colère se répand comme une trainée de poudre, les paysans se mobilisent et signent un serment: jamais ils ne cèderont leurs terres. Dans le face à face quotidien avec l’armée et les forces de l'ordre, ils déploieront des trésors d’imagination pour faire entendre leur voix. Bientôt des centaines
de comités Larzac naitront dans toute la France... Dix ans de résistance, d'intelligence collective et de solidarité, qui les porteront vers la victoire.Plus que jamais le Larzac est vivant !"

donc le film à 17h30 à Arthus ciné (prix 5 euros en soutien à ce magnifique petit cinéma associatif...) puis vers 19h30 un coup à boire à l'autre rive et discussion à bâtons rompus....
si vous connaissez terres de lien prévenez les !!!!
au plaisir en tout cas et à dimanche...
marc et katita

02/11/2011

repaire là-bas si j'y suis...reprise le vendredi 25 novembre 2011 à 20h00: faut qu'on cause!!!

Voilà!!

On avait mis le temps..on pensait qu'on l'avait. Fallait trouver un jour pour reprendre...tout le monde demandait comme ça!! Alors quand est-ce qu'on se revoit...bientôt...faut que je cale mon prOgramme avant..Pleins de trucs et de machins qui se télescopent...mais bientôt..

Et puis, le 18 novembre semblait possible..un vendredi...le soir....Y'avait rien de spécial..on commençait à en parler même...et puis patatra....on reçoit ça:

 


UNE CENTRALE À GAZ

 

À BRENNILIS ?

 

RÉUNION PUBLIQUE

 

D'INFORMATION

 

Vendredi 18 novembre

 

à 20 h 30

 

à Brennilis

 

Salle polyvalente

 

Organisée par

 

« Vivre dans les Monts d’Arrée»

 

Bevañ e Menez Are

et le collectif Gaspare

VENEZ NOMBREUSES ET NOMBREUX !

Contact : vimonda@laposte.net

Site internet Gaspare : www.nonalacentrale.fr


 Alors on pouvait pas raisonnablement se retrouver au repaire là-bas si j'y suis ce vendredi...tout le monde était d'accord...le 18 il est urgent d'aller participer à cette réunion d'information...parce que ce qui se prépare en la matière nous concerne tous...et c'est pas piqué des hannetons...donc on peut pas....par contre si vous voulez savoir à quelle sauce énergétique on risque d'être mangé, pas d'hésitation..tout le monde à Brennilis..vous y apprendrez plein de trucs rigolos et comment, encore une fois, ces choix si lourds de conséquences pour chacun d'entre nous se font dans la plus grande transparence et la démocratie la plus vivante bien sur..au profit de tout le monde, bien entendu....

En tout cas il y en a qui se bagarre là-dessus..faut donc pas hésiter...

Mais voilà! ça ne faisait pas notre affaire ce truc là, pour notre prochain repaire...c'est qu'y faut qu'on cause ensemble tous autant qu'on est...c'est qu'il s'en passe des trucs...des morts de Khadafi en direct (encore mieux que Koh Lanta!!!), des coups d'état financiers où on vire des élus à coup de diktats (même si certains sont les pires salauds) pour le plus grand bien du pouvoir financier global....et des ministres d'extrêmes droite en Grèce, et Berluscono qui se fait botter le train par l'europe, cette grande dictature en devenir (et pourquoi qu'y voulaient pas voter oui à la constitution européenne les vilains kikis ??? sont pas gentils!!!)...un ministre qui veut lancer un référendum pour demander à son peuple...mais vous n'y pensez pas...une telle cochonnerie..son peuple..rendez-vous compte...et pourquoi pas aux vrais gens pendant qu'on y est...et que je te remets la charia en Lybie..(c'est vrai que la liberté des mâles dominants est gravement menacée...faut voir DSK...lui qu'aurait pu devenir Monsieur Not'Maitre...quelles histoires non de d'la!!!)..et les intégristes en Tunisie (c'est maman qui est contente)..et notre président qui se prend pour le maitre du monde alors que pour de vrai c'est l'angela (Merkel pas Duval)...

Bref l'air du temps s'affole comme l'aiguille d'un compteur Geiger qui ne saurait plus où donner de la queue...il y aurait même de l'iode radioactif dans l'air qu'on ne sait pas d'où ça sort ce truc là...et pourtant, comme vous le savez..nous contrôlons parfaitement la situation...bien entendu..mais ceux qui en ont, veuillez garder votre ceinture de sécurité attachée..en cas de turbulences, n'est ce pas...les autres accrochez vous au plafond  (au fait vous connaissez l'histoire du fou qui repeind son plafond.....non, une autre fois).

Et puis la chasse au chômeur (faux le chomeur)..à l'assuré social (faux malades bien sur...vrai profiteur le faux malade...remise en cause de notre système social ça!)...aux excrocs du RSA, de l'arrêt de travail intempestif, du goinfre aux allocations de tout poils...est ouverte..on tire à vue..on rase gratis...on dénonce les profiteurs..les petits..les tout maigres...les ceux qu'ont plus grand chose et à qui on ne va rien laisser...les jusqu'à l'os...on les aura ces gueux!..on stigmatise les flammes de l'ordre moral qui fait rage...pas de mariage homo...tabou ça le mariage homo!!..et le sortie du nucléaire...irresponsables que vous êtes...et le controle des banques...imbéciles!!! mais vous n'avez donc rien compris (c'est vrai qu'on est très con..on nous l'a toujours dit..des générations d'abrutis qui n'avons jamais rien compris...on n'est, comme qui dirait...pas éduqué!) alors circulez y rien à voir!!!

Et on va voter la dessus..en remettre une couche...deux programmes..en gros..à ma droite la loi du marché...et à ma gauche...la loi du marché...au choix... tu parles d'un programme..sûr que ça va aller mieux si c'est l'autre qui passe...Flamby contre Flambard..de bien belles perspectives en perspective...c'est sûr que ça ira mieux après..y'a qu'à regarder le résultat avec Zapatéro en Espagne...joli travail...et la droite qui s'apprête à reprendre le pouvoir...(il doivent avoir grave au moins l'équivalent de TF1 en Espagne...)..et Papaendréou..socialiste aussi...oh le joli travail..après s'être assis sur l'histoire de son parti et de son peuple...la droite qui revient et son extrême aux affaires..ceux là même qui avait coulé la boite...

Et les milieux financiers qui se frottent les mains...c'est qu'il est vachement angoissé le milieu...c'est qu'il fluctue, rendez vous compte.. au fil de ses angoisses...insupportable tout bonnement! faut le rassurer..le gentil milieu tout plein de gentils tradders..ces êtres si sensibles qui se gavent de tranquilisants et de stocks options (une autre forme de tranquilisant..) pour tenir...ingrats que nous sommes nous les nains!...parce que c'est dur vous savez de siphonner le monde à plein poumon..c'est mauvais pour les bronches ça...à ce niveau là c'est carrément pas raisonnable..

Faut dire Monsieur, que nous ne sommes pas raisonnables non plus...c'est qu'on est encore un gros gros, très gros..trop gros paquet à y croire encore à leurs embrouilles..et à finir par penser que c'est en coupant le robinet pendant qu'on se rase qu'on va changer le monde...c'est qu'on veut rester raisonnable à tout prix..raisonnable oui!!!  parce que si c'était vrai tout ces trucs là qu'il racontent les vilains gochos..les vils écolos...les sales révolutionnaires en culotte de peau..mais Monsieur..s'il y avait une once de vérité la dedans..ça serait terrible!!! Vous imaginez le tableau...tous ces gens en qui nous avons placé notre confiance et nos économies (l'une n'allant pas sans l'autre)...tous ces hommes politiques de carrière...Monsieur...de carrière vous dis-je, des gens sérieux quoi et compétents..oui, compétents!!! ces capitaines d'industrie écrasés de responsabilités, ces scientifiques de haut niveau même si parfois de bas étage...tous ces gens si bien, ces princes qui se marient..ces stars qui divorcent...ces galas..ces voicis....ces directeur de FMI qui feraient mieux de voir un psy que de tirer sur tous ce qui bouge, ces hamsters de la finance qui s'enfilent ras la gueule notre bon pognon à pleins  bajoues (pour ça qu'ils ont aussi bonne mine d'ailleurs)....ces mollah, curés et autres rabins de la seule et unique vrai vérité vraie en qui nous avons placé notre foi...ces bistrotiers retors chez qui on s'éclate l'autre foie....tout ça serait trop grave si jamais...mais vous imaginez...le bordel!!! alors non!! pas possible...veux pas le savoir...vite un seau d'eau.....je la fumerai plus tard...il faut raison garder...et la tête froide aussi..pour qu'elle reste bien dure... la tête...et la queue..et les ailes...et...le rable ..Alouette..gentille alouette...je te plu.....et bien sourde aux rafales qui éclatent de simples gens en Syrie, en palestine, un peu partout et bientôt....qui sait...pas si loin de chez nous..

Alors c'est vrai...faut qu'on parle..qu'on se parle...parce que quoi faire...et comment...et puis où...pas évident..ça comme questions...pas de réponses simples ??? pas de réponses du tout ??? Faut qu'on cause ...

ce sera donc le vendredi suivant...le 25 novembre 2011 à 20h00....un nouveau repaire "là-bas si j'y suis"...de reprise...(ah la reprise!!!).....

à l'ordre du jour...rien de spécial..

tout quoi!

 

 

 

03/06/2011

Second Pique nique résistant de Bretagne à Trédudon le Moine le 18 juin 2011

Donc, c'est la dernière ligne droite avant l'apothéose. ce samedi 18 juin 2011 ..dix...cent...cent dix??? personnes...  mille  ??? Plus ??? (ben dis donc!) convergeant des quatre points de l'horizon..d'Espagne, de Grèce, du Portugal, de Tunisie, d'Angleterre....voire même de Saint Pol de Léon, aussi...pourquoi pas ?? D'ailleurs et de bien au delà en tout cas vers ce petit champs tout nu de la Bretagne pouilleuse des Monts d'Arrée (ça c'est du Victor Hugo je crois...)..terre peuplé de Korrigans, de bêtes étranges et de gentils organisateurs (à savoir ceux qui fréquente le repaire là-bas si j'y suis) de cet évènement intersidéral que constituera ce second pique nique résistant de Bretagne... On sait, c'est un samedi...et puis il y a plein d'autres trucs avec le mot résistants dedans ce jour là, en Bretagne...c'est dingue ce bout de terre où, en cette matière un peu particulière, on a ce problème de l'embarras du choix....la réunification avec la Loire Atlantique, l'appel des appels, les écolos...et ce moment de retrouvailles et de partage autour d'un coup de rouge et de nos réflexions dans notre coin...faut choisir...c'est dur mais c'est ça aussi la liberté....mais en tout cas je suis sûr qu'il y aura du monde partout....faut dire qu'il s'en est passé des choses depuis notre premier, l'année dernière...certe on ne peut pas revendiquer tout mais quand même vous n'êtes pas raisonnables, en vrac, la chute de Ben Ali et de Moubarak...on l'avait rêvé ce truc là, d'autres l'ont fait...les révolutions partout dans ce monde arabe, avec la jeunesse et les démocrates en première ligne, qui se secoue enfin de ce vieux carcan qui, selon l'avis de nos experts en tout et surtout en n'importe quoi, lui allait si bien pour contenir la poussée islamiste (rien de tel qu'un bon dictateur..d'ailleurs depuis on y va moins en vacances..bizarre!!)....et puis le nucléaire...ça!!! la grande bouffonnerie du siècle...il aura fallu encore une catastrophe historique pour qu'on commence à se dire que peut-être, m'enfin, faut voir!!!! Le mensonge comme système...une explosion dans l'espace de confinement de Fukuschima...rien...c'est encore étanche..c'est du costaud...(mais alors d'où vient cette jolie fumée....c'est rien, les liquidateurs qui font cuire des merguez...circulez!!!)..des millions de litres d'eau contaminée dans l'océan (rien ça va se diluer...mais au fait, ça n'a pas une tendance à se concentrer dans la chaine alimentaire ces trucs là??? Circulez!!!)...des millions de personnes déplacées...même pas grave..de vrais citoyens prêts à tous les sacrifices pour le bien du plus grand nombre d'actionnaires....Ahhhh  rêva!!! Si seulement ils avaient eu la technologie française...ça ne serait pas arrivé une chose pareille!!! Et vas y que je continue de te prendre pour un con!!! ça ils sont très forts....les écolos c'est l'âge de pierre à peine amélioré avec, peut être, la lampe à pétrole...mais qui à ramené ses populations à la lampe à pétrole justement ??? Les vilains écolos ou les braves techniciens hyperpluscompétentstumeurs du nucléaire japonais ???? Et c'est pas drôle...c'est ça qu'est drôle! mais voilà, alors que tout le monde commence à se dire que peut-être il serait bon de sortir de tout ça !!! (même les socialistes commence à avoir une pensée sur cette question., c'est vous dire...alors que les allemands eux, c'est décidé...ils balancent tout ça)...notre trop cher gouvernement s'arqueboute sur sa vision du monde où, en la matière, il n'y a rien à voir...et puis les gaz de schistes aussi, même principes, en douce, sans débat, avec à la clef beaucoup d'argent, de pouvoir et de saloperie...et puis..et puis...quelle année nous avons là!!! Avec la mère Le PEN, le clône à papa, qui pointe le bout du groin et son discour tout à fait raisonnable n'est ce pas!!!  Et ceux, les mêmes, les "travaillez plus pour gagnez"...les "à mort les fonctionnaires y'en à marre"...les "touche pas à mon gazon"!!! qui nous ont déjà planté avec Le Sarkozy et qui sont déjà prêts à voter, pour se venger de leur déconvenue et de leur difficulté à aimer les autres, pour ça, et même avec un peu moins de honte que d'habitude...et puis les primes records au trader, les bénéfices monstrueux des banques (ah la jolie crise que voilà)...et le pétrole qui monte qui monte...et le pouvoir d'achat qui descend et qui descend..les riches plus riches..les pauvres plus pauvres (selon le bon principe de Monsieur vase communicant appuyé par Madame siphon!)...et la morale insupportable de ceux qui n'en ont aucune....vous n'êtes pas raisonnables aussi...vous demandez vraiment trop!!! et les braves syndicats qui nous enterrent les grèves..un vrai bonheur de fossoyeur et les jean passe et les meilleurs!!!

La belle année que voilà!!! Mais la question reste posée...et nous dans tout ça..le pékin de base..le lanbda...le moins que rien.. la femme de ménage qu'on a le droit...ah bon ben pourquoi?? de trousser au coin du bois parce que c'est comme ça!! voire le zéro pour certains de nos dirigeants..celui qui ne compte pas ou une fois de temps en temps, au moment des élections...celui qui ne veut plus voter (le plus nombreux tout de même) parce qu'il ne se retrouve pas dans cette classe dirigeante qui confisque le pouvoir..qui a transformé à son seul profit l'Agora de la vrai politique en carrière à ciel ouvert...un métier...voire des dynasties... plus un  engagement en tout cas....savent même plus, pour la plupart d'entre eux le prix du pain..le problème c'est qu'à notre niveau on a du mal à l'oublier le prix du pain et je peux vous dire, et ça c'est du sûr, qu'avec la sécheresse qui nous arrive, il va sacrément augmenter...peut être le goût..on finira par l'oublier.

Alors on l'avait senti depuis quelques temps et en particulier lors de notre premier pique nique, mais c'est en train de se passer... l'indignation monte...on ne parle pas encore d'insurrection qui vient, un autre petit livre qui il n'y a pas si longtemps avait aussi défrayé la chronique..l'Europe que nous aimons commence à la partager et se retrouve sur les places de nos villes reinventant l'Agora que nous n'aurions jamais dû laisser à ceux qui croient et nous font croire qu'ils nous représentent....jusqu'à quand ????

Ce samedi 18 juin arrive maintenant à grand pas, avec son agora des champs, et nous mettons la dernière main à l'organisation de ce second rendez-vous qui, nous l'espérons tous au "repaire là-bas si j'y suis" de Berrien, sera l'occasion d'échanger une nouvelle fois le plus largement possible sur les thèmes qui nous tiennent tant à coeur avec, en filigramme, l'appel des grands anciens "Créer c'est résister. Résister c'est créer"(voir le texte qui suit) tellement en phase aujourd'hui avec ce monde.

Le tract ci-dessous (un recto-verso que vous pouvez copier ici tract pique-nique résistant.pdf et diffuser le plus largement possible) a, semble-t'il, déjà bien circuler et vous êtes nombreux à prendre contact avec nous pour de plus amples informations...le système de "passe à ton voisin" fonctionne donc.

Voici les quelques infos que nous souhaitons vous communiquer concernant l'organisation concrète de cette journée...

Le terrain a été trouvé...pas le même que l'année dernière, mais un endroit sympa aussi. Terrain ou on pourra se retrouver tranquille à discuter et à manger, à deux kilomètres de Trédudon environ  en allant sur l'abbaye du Relecq..tout ça sera indiqué....il suffit de suivre les flêches (rouges sur fond blanc avec indication "pique nique résistant") et les affiches (jaunes) que vous croiserez sur votre chemin.

ça commence à partir de 11h00 jusqu'à beaucoup plus tard dans la soirée.

Pour le parking ce sera indiqué aussi. Ce sera dans un champ cette fois-ci. plus près donc de l'espace prévu et plus facile d'accès.. Des personnes vous accueilleront à ce niveau (avec des trucs fluos sur le dos si vous voyez ce que je veux dire). Merci de vous garer sur les espaces prévus à cet effet.

Assurez, dans la mesure du possible, le covoiturage entre vous, ça simplifiera le débat et sera un peu cohérent avec nos démarches...possibilités aussi de venir à pied en laissant la voiture à quelques kilomètres...venir à cheval ou en vélo aussi, c'est possible....pour les hélicoptères on n'a pas réfléchit.

Il va faire beau...c'est sûr! Mais sait on jamais, un orage est si vite arrivé. Prévoir donc quelque chose d'étanche pour pouvoir se poser...il s'agit en effet d'un pique-nique et donc très peu de places assises qui seront réservées aux personnes pour qui la station debout est trop pénible.

Prévoir donc à boire et à manger...prévoir qu'on pourra échanger avec ses voisins. Nous confirmons qu'il n'y aura ni buvette ni aucun stand sur le site (ni de nourriture ni d'une quelconque organisation). Attention, pas de feu sur place donc rien à faire griller! Pour les fumeurs, pleins de seaux avec de la terre un peu partout pour éteindre son clopo.

Venir avec ses instruments de musiques, sa poésie, ses textes à lire avec d'autre, ses idées et ses envies....

Merci aussi de laisser ce terrain, qu'on nous prête, en partant, en l'état. Vous remporterez donc vide tout ce que vous avez pu apporter plein....pas de poubelles sur place non plus (la vraie zone quoi!).

Accès à des latrines sèches sur place..les latrines qu'on a fabriqué cette année avec nos petits muscles...on va les inaugurer à l'occasion....ça peut servir.

 

Des débats l'après-midi. ceux qui vous tiennent à coeur

A partir de14h00  "Débats à la carte".

Vous pourrez inscrire, sur un panneau prévu à cet effet, le thème que vous souhaiteriez voir débattre ou mettre une croix pour choisir un des thèmes déjà inscrits. Le thème le plus choisi sera celui retenu pour la discussion. La personne qui l'aura proposé ce thème devra le présenter en quelques phrases afin de faciliter le démarrage de la discussion..

Vous pouvez réfléchir à d'autres thèmes et préparer la courte présentation qui va avec. D'autant plus que si le débat retenu ne vous intéresse pas, il y aura la possibilité d'organiser simultanément d'autres discussions dans un autre coin du pré (il y a en effet pleins de coins dans ces prés, incroyable!).

Voilà! on vous attend nombreuses z'et nombreux...de tous horizons et toutes sensibilités que nous puissions repartir de là avec la tête un peu farci d'espoir! Pour l'indignation, ça va on a tout ce qu'il nous faut!

A samedi!

"Appel du Conseil National de la Résistance

Appel lancé en 2004 par les anciens du CNR de 1944... auquel il est bien temps de répondre!

Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle. Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et sœurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n’a pas totalement disparu et notre colère contre l’injustice est toujours intacte.

Nous appelons, en conscience, à célébrer l’actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succéderont d’accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne jamais :

Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15mars1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des " féodalités économiques", droit à la culture et à l’éducation pour tous, une presse délivrée de l’argent et de la corruption, des lois sociales ouvrières et agricoles, etc. Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales,alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’ Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations,institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau "Programme de Résistance " pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l’intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales.

Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous.

Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : " Créer, c’est résister. Résister, c’est créer ".

Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey."

 

02/06/2011

Repaire là-bas si j'y suis le vendredi 10 juin 2011 à 20h00..dernier repaire avant pique nique!!!

On réouvre donc ce vendredi 10 au soir, à partir de 20 heures, pour le dernier repaire "là-bas si j'y suis" avant le pique nique résistant du 18 juin à Trédudon le moine....

Je ne reviens pas ici sur cet évènement de portée planétaire, il suffit de lire ce qui suis cette rubrique.

A l'ordre du jour, mise au point de l'organisation concrète de ce rendez-vous (fléchage, accueil, parking, latrines,  communication, animation, débats..des hauts aussi)...

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues....

Et puis après, fouette cocher!!!

Au plaisir donc de nous retrouver très nombreux!

01/11/2010

repaire la bas si j'y suis...le retour ce vendredi 5 novembre 2010 à 20h00

Ben dites donc!!!!

Alors comme ça, il suffit que nous nous regroupions à environ 1500 le 13 juin dernier à Trédudon Le Moine pour le premier pique nique résistant de Bretagne en réponse à l'appel "Résister c'est créer, créer c'est résister" lancé pas une poignées de nos vieux résistants encore en vie et hop!!! Voilà!!! la quasi guerre civile..on frise la grève générale insurrectionnelle....la réquisition des outils de production....et tout ça pour une petite retraite de rien du tout qu'on veut nous grignotter du bout des mandibules juste histoire d'arriver à l'âge fatidique en état de ne pas en profiter....de toute façon rassurez vous, la mortalité infantile des moins de 1 an est enfin en augmentation pour la première fois cette année depuis des décennies...les bébés n'aiment pas trop naitre en ambulance voir à l'arrière de la voiture de papa qui a été flashé à 200 sur la route de la maternité....tout ce travail de rationnalisation de nos services de santé commence enfin à payer....nous allons enfin pouvoir recommencer à mourir plus jeune ce qui devrait, raisonnablement, apporter une vraie solution à la question....

Plus sérieusement, ce pique-nique, le premier, semble avoir répondu à une féritable attente...Pas de chappelle, pas d'étendards (y'en a un qui a essayé...pas le franc succès) le besoin de se retrouver, de sortir de sa vision souvent partisane du monde pour rencontrer les autres...pour passer du temps à parler aux autres et à les écouter...nous étions nombreux, venus des cinq départements bretons, des engagements multiples (associatif, syndical, artistique politique...) mais des sans engagements aussi...des jeunes et des très vieux....toutes les tribus à se cotoyer en ce lieu improbable d'un champ avec vue sur l'antenne de Trédudon....et on a parlé, et on a échangé des coups de rouges aussi, et de la musique et simplement le fait d'être là..et tout ça pour répondre à cette question fondamentale posée par nos anciens...et maintenant qu'est ce que VOUS faites???? sale question!

Alors, l'été est passé, l'affaire Bettencourt aussi qui nous a bien éclairé sur le monde de nos trop chers dirigeants....l'automne arrive....un petit printemps qui ne veut pas mourir...les mobilisations autour de la réforme des retraites...autour d'un ras le bol généralisé et diffus de ceux qui nous promènent en bateau en long, en large et en travers....alors qu'est ce qu'on fait????? la question est de plus en plus d'actualité. Qu'est ce qu'on continue ensemble fort du bilan qui reste à tirer de ce premier pique nique...

C'est ce qu'on vous propose d'entamer ensemble dans ce nouveau repaire là-bas si j'y suis ce vendredi 5 octobre à partir de 20h00....

Venir avec ses impressions et son bilan perso de ce pique nique...venir avec vos idées.....on refait ce genre de chose...sous cette forme...sous d'autres formes....quelles suites aux débats initiés ce jour là...idée d'une plate forme....quelle forme...pourquoi faire....

Bref, que des questions et toujours pas de réponses....

A nous de jouer!

En attendant ne ratez sous aucun prétexte la rencontre proposée la veille, jeudi 4 octobre à 20h30, avec Bernard FRIOT à Ti an Oll de Plourin-Lès-Morlaix

Bernard Friot, économiste et sociologue, est professeur émérite à l’université Paris Ouest et membre de l’IDHE-CNRS et du réseau européen Capright. Chercheur invité à la MSH-Lorraine, il anime l’Institut européen du salariat (www.ies-salariat.org). Ses travaux portent sur le financement de la protection sociale, sur les politiques européennes en matière d’emploi et de pensions, sur le statut des salariés.

Il a publié notamment : La construction sociale de l’emploi en France (en collaboration) 1996 , Presses Universitaires de Nancy - Puissances du salariat, 1998, La Dispute (édition nouvelle en 2011) - Et la cotisation sociale créera l’emploi (1999), La Dispute - Wage and welfare (en collaboration), 2004, PIE. Peter Lang - L’enjeu des retraites, 2010, La Dispute - A paraître en 2011 à La Dispute : L’enjeu du  salaire.

A lire sur : http://www.monde-diplomatique.fr/2010/09/FRIOT/19637, une analyse de Bernard Friot dans un article intitulé : "Retraites, un trésor impensé". Attaqué de toute part, le système de retraites financé par la cotisation n’est pas un simple enjeu social : il porte en lui un projet de civilisation.

29/05/2009

Et allez donc! Un petit dernier repaire "là bas si j'y suis " pour la saison ce samedi 27 juin 2009.

Donc comme je le dis plus haut, il fait beau....ça se confirme, aussi vrai que Mitterrand c'est finalement un drôle de nom...

Alors, pour fêter ça (à défaut d'autres choses) on vous propose un dernier repaire "Là-bas si j'y suis.." de la saison ce samedi 27 juin à partir de 19h00 jusqu'à plus tard.

Car de deux choses l'une, soit vous êtes déjà venus pour Armand Robin (voir plus haut) ce qui vaut le coup et vous restez un peu, soit vous débarquez seulement pour participer à cette dernière rencontre de la saison du repaire ...l'idée c'est de se retrouver avec tous ceux qui le souhaitent, qu'ils soient venus une seule fois ou systématiquement voir pas du tout pour passer cette soirée ensemble et échanger entre deux bouchées (même si c'est déguelasse de parler la bouche pleine...).

Si ça vous dit, votre mission sera d'apporter à manger (du bon de préférence, quand même..) On mettra tout sur la table et on partagera (idem pour les idées). Si vous acceptez sachez qu'en cas d'arrestation notre organisation ne vous connais pas  (c'est vrai ça)... Ce document s'autodétruira dans les dix secondes.....

Eh!!! oh!!! c'est avec des conneries comme ça qu'on finit derrière des barreaux.......je m'adresse ici à Monsieur l'Agent qui lirait par le plus grand des hasards ces quelques lignes....c'est pour de rire...rire!!!! Souvenez-vous...Tralala pouet pouet!!!...rire quoi!!!!!

Bref une occasion de passer un petit moment ensemble (des fois que Daniel Mermet ne passe pas, lui, l'été avec son nouveau directeur préféré. VAL n'oserait pas quand même????? Un mec de gauche.....Si????? Non ???? Si???? Vous croyez???? On parie ????.)

On vous attend donc avec vos crèmes à bronzer...

       

01/06/2007

Repère là-bas si j'y suis vendredi 13 juillet: Brénnilis et la question du nucléaire

Eh oui, comme convenu lors de notre dernière rencontre, le repère "Là-bas si j'y suis" du vendredi 13 juillet prochain sera consacré à la question du nucléaire en général et à la centrale de Brennilis, qui nous concerne plus directement, en particulier.

Depuis, celle-ci a occupé le devant de la scène avec la décision du conseil d'état de faire suspendre les travaux de démantellement.

Le débat est donc plus que jamais d'actualité avec le sentiment que tout n'est pas aussi lisse que ce que l'état et EDF veulent bien nous dire.

Que cache le discour officiel et le manque chronique de débat véritable sur un tel choix énergétique?

Qu'en est il vraiment de l'impact d'une centrale comme Brennilis sur son environnement tant en terme d'installation et d'exploitation qu'en ce qui concerne son démantèlement qui, semble t'il, est loin d'être maitrisé ?

Quelles répercussions sur les coûts réels du KWH nucléaire présentés, officiellement, comme le moins cher de toutes les ressources énergétiques actuelles ?

Comment et pourquoi un tel choix énergétique a pu induire, à ce point, la culture du secret et le manque de concertation avec le citoyen que nous sommes ? 

Et toutes les autres questions qui pourraient nous venir à l'esprit.

Pour nous éclairer de leurs lumières (garanties non nucléaires) plusieurs personnes, connaissant bien ce dossier, nous ferons le plaisir d'être des nôtres.

    - Marie NICOLAS, représentante de Sortir du Nucléaire Cornouailles s'occupant plus particulièrement du dossier Brénnilis.

    -  Nicole JAQUIN, chercheur spécialiste de ces questions.

Et peut-être d'autres encore...

Une occasion à ne pas manquer pour se tenir informé sur cette situation qui se passe près de chez vous.

Au plaisir d'échanger avec vous ce vendredi 13 juillet à partir de 20h00.

 

 

 

 

 

30/05/2007

Repaire le vendredi 8 juin 2007/ La souffrance au travail.

Comme prévu, le dernier repère de "là-bas si j'y suis" s'est déroulé le vendredi 8 juin sur le thème de "La souffrance au travail".

Fréquentation plus faible que d'habitude puisque vous avez été une vingtaine à venir échanger sur ce thème avec une forte délégation du collectif d'éducation populaire de Carhaix venue animer ce débat en nous faisant part des éléments qu'ils ont pu récupérer sur ce point dans le cadre d'un travail de collecte de témoignages.

Pourtant cette question ne laisse pas indifférente et a donné lieu à un débat ouvert et animé qui à permis d'avancer la réflexion sur cette question et sur la notion, très à la mode aujourd'hui, de la revalorisation du travail qui va certainement marquer de plus en plus notre quotidien, dans les années qui viennent.

Prochain débat prévu le vendredi 13 juillet sur le thème du nucléaire en général et de Brennilis en particulier. Nous sommes, à l'heure actuelle, à la recherche d'intervenants sur cette question. De plus amples informations dans un avenir proche.


En attendant quelques éléments de réflexion sur le thème de la souffrance au travail:


---------------------------------------------------------------------------------

Dans le but d'organiser le forum "Le travail dans tous ses états" qui s'est déroulé à Carhaix les 30 avril et 1er mai derniers, un collectif d'éducation populaire*, né en 2005, composé d’associations, de syndicats et de citoyen-nes a recueilli, pendant une année, différents témoignages et suscité des réalisations (théâtrales, vidéos, expositions de textes, chansons, photos, récits...) sur et autour du thème du travail en centre ouest Bretagne.

L'ensemble de cette démarche a permis, entre autre, de formuler des pistes d'action pour le collectif et de soulever, en particulier, la question des contraintes subies et des attentes très souvent déçues que l'on a vis-à-vis du travail qui apparaissent en tête des préoccupations parmi les sujets abordés auprès des interviewés.

La soirée du 8 juin à l'Autre Rive sera l'occasion de partager quelques éléments de cette collecte.

Ainsi, même si le travail est toujours perçu comme faisant partie intégrante de la vie en général, et des relations sociales, les jeunes générations nous ont semblé plus critique sur sa place et son statut, que les anciens entendus sur les marchés (qui remettent moins en cause le fait de travailler).

Le travail s'exprime souvent sous forme négative,  la plupart du temps, en terme de souffrance générale et diffuse, mais aussi de sentiment d’insatisfaction, d’évolution négative de ses conditions de réalisation, de rigidité et de hiérarchie, d'accélération du temps alors qu' « on met du temps pour faire »les choses.

Apparait donc un décalage entre la perception du travail et la prescription de son organisation et de sa réalisation,  comme une évolution négative (« avant on travaillait à son rythme ») pour la plupart des interviewés.

Par ailleurs, sont mises en avant les situations objectives de nuisance comme les accidents (parfois mortels) ou les maladies liées au travail (cas marqués dans les entreprises agroalimentaires du secteur : récits de maladies musculaires liées aux gestes répétés, manque de protection), mais aussi les mauvais traitements imposés par des supérieurs (insultes, menaces, pressions, critiques, reproches…) soutenus par des méthodes de management privilégiant la performance et la mise en concurrence entre salariés (qui perdent ainsi, petit à petit, leur collectif de travail et en arrivent à vivre de façon plus isolée et beaucoup plus subjective leurs situations)

· Mais surtout et de manière très étendue, c’est au travers du manque de reconnaissance et du sentiment d'injustice au travail, alors que les travailleurs s’impliquent et donnent toute leur énergie, que se manifestent la déception, la perte de sens, d'intérêt, et de légitimité du travail.

Se dessinent en contre-jour ce qu'il est attendu du travail: des relations humaines, sociales, du respect, du sens, de la satisfaction, de la créativité, de la liberté, de la qualité et aussi des rémunérations plus correctes (a fortiori quand les dividendes versés aux actionnaires explosent!).

D’où le choix pour certains, de chercher des alternatives à ce travail destructeur : vivre avec moins mais plus près de ses valeurs avec ce que cela suppose parfois du regard critique de la part des autres (les voisins qui jugent que « je ne travaille pas »), de dureté ( confort moindre) et de galère financière…

* (CLAJ, groupe local Attac, ULAMIR du Poher,  la FNATH, 36 ème Vue, l'Atelier (Café Image), La Caille qui rit, l'ADEC-FNCTA, les syndicats CGT, CFDT, SUD et des citoyen-nes)

24/04/2007

Un repaire "Là-bas-si-j'y-suis"

medium_IM000429.JPGVous êtes venus nombreux vendredi 11 mai dernier pour parler de la question de L'EAU EN BRETAGNE avec la participation de Jean Paul Guyomarc'h que l'on remercie encore pour nous avoir permis d'y voir plus clair. Au bilan, les perspectives sont plutôt sombres et il nous faut rester vigilant.

voici des sites où vous pourrez vous informer et agir:

eau et rivère 

Bretagne environnement 

Centre d'information sur l'eau

Région bretagne 

 De nombreux documents à consulter sur place sur le sujet

Vous pouvez consulter les dernières actus de "là-bas si j'y suis" sur le site suivant:

http://www.la-bas.org

 Notez dès maintenant la date du prochain repère qui se déroulera le vendredi 8 juin à partir de 20h00.

Le thème retenu: "La souffrance au travail".

Si vous mêmes où des personnes de votre connaissance vivez de telles situations, n'hésitez pas à venir porter votre témoignage.

De plus amples informations très prochainement sur ce blog. 

 

 

 

Un repaire "Là-bas-si-j'y-suis"

Le repaire du 13 avril dernier nous a permis de rencontrer comme prévu les faucheurs volontaires impliqués dans la lutte contre les OGMs.

Un débat riche et nourri, entre les AMG (auditeurs modestes et géniaux) venus nombreux et les intervenants, s'est déroulé jusqu'à une heure avancée.

Une biodiversité intellectuelle rafraichissante face à une question très préoccupante dominée, encore une fois, par le profit immédiat, sans véritable réflexion sur les conséquences. 

 

 Pour plus d'infos sur les OGMs

courriel: faucheurs.ogm@laposte.net

http://www.monde-solidaire.org

http://www.infogm.org

http://www.greenpeace.org/france/

Concernant plus précisément le procès d'Orléans en cours: 

http://soutienfaucheurspithiviers.org

 

Vous pouvez consulter les dernières actus de "là-bas si j'y suis" sur le site suivant:

http://www.la-bas.org