Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2014

Soïg Sibéril en concert à l'autre rive le dimanche 28 décembre 2014 à 19h00

Soïg Sibéril, vous connaissez ??? ça vous dis ???? ça ne vous dis rien ??? Mais si, vous savez, un guitariste avec des lunettes dont les disques passent en boucle à l'autre rive...Non ??? J'y crois pas...ça fait plus de trente ans maintenant qu'il plaque ses accords au fil de ses cordes, ils ont d'ailleurs sortie une 

soig 1.jpgcompilation chez Coop Breizh à cette occasion... et d'autres disques aussi.. le dixième est en préparation et ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez...et c'est sur, celui-là aussi on le passera en boucle...

Non, toujours pas???? Bon, je veux bien mais en tout cas ça se soigne!!! On vous propose donc une cure courte mais intense de découverte, ça ne peut que vous faire du bien....pour les autres, les accros, pas besoin d'en rajouter, plutôt une piqûre de rappel.. ils savent déjà que c'est du bon!!!

Ce sera donc le dimanche 28 décembre 2014 avec le concert programmé à partir de 19h00 (même horaire, soit dit en passant pour les accros et ceux qui découvrent...c'est plus sympa!)

Spectacle terminé, en théorie, aux alentours de.... à peu près 20h30, ce qui est très raisonnable pourSoig SIBERIL-w3.jpg s'en retourner tout guilleret et joyeux dans son nid douillet.

On limite cette fois encore le nombre de places, vu notre espace, à 50, donc prière de réserver à l'avance en appelant au 0298997258 ou en nous envoyant un mail.

Prix de l'entrée à 6 euros. Gratuit pour les moins de 12 ans.

au plaisir donc.

10/12/2014

ATTENTION !!! COMPLET !!!Concert de Soïg Sibéril à l'autre rive le dimanche 24 février 2013 à 19h00

ATTENTION!!! Désolé pour ceux et celles qui n'ont pas encore réservé leurs places mais ce spectacle est complet!!!! Merci et à une autre fois .

 

Soïg Sibéril, vous connaissez ??? ça vous dis ???? ça ne vous dis rien ??? Mais si, vous savez, un guitariste avec des lunettes dont les disques passent en boucle à l'autre rive...Non ??? J'y crois pas...ça fait plus de trente ans maintenant qu'il plaque ses accords au fil de ses cordes, ils ont d'ailleurs sortie une soig 1.jpgcompilation chez Coop Breizh à cette occasion... et d'autres disques aussi.. le dixième est en préparation et ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez...et c'est sur, celui-là aussi on le passera en boucle...

Non, toujours pas???? Bon, je veux bien mais en tout cas ça se soigne!!! On vous propose donc une cure courte mais intense de découverte, ça ne peut que vous faire du bien....pour les autres, les accros, pas besoin d'en rajouter, plutôt une piqûre de rappel.. ils savent déjà que c'est du bon!!!

Ce sera donc le dimanche 24  février 2013 avec le concert programmé à partir de 19h00 (même horaire, soit dit en passant pour les accros et ceux qui découvrent...c'est plus sympa!)

Spectacle terminé, en théorie, aux alentours de.... à peu près 20h30, ce qui est très raisonnable pourSoig SIBERIL-w3.jpg s'en retourner tout guilleret et joyeux dans son nid douillet.

On limite cette fois encore le nombre de places, vu notre espace, à 50, donc prière de réserver à l'avance en appelant au 0298997258 ou en nous envoyant un mail.

Prix de l'entrée à 6 euros. Gratuit pour les moins de 12 ans.

au plaisir donc.

02/12/2014

"jouons ensemble !!!" Nouvelle séance de jeux le vendredi 12 décembre 2014 à 19h00

Vous avez été nombreux finalement à marquer votre intérêt mais peu, en fin de compte, à pousser notre porte.... Alors ??? On continue donc avec une nouvelle séance de jeux ce vendredi 12 décembre 2014 à partir de 19h00... Les séances sont en effet en alternance un vendredi sur deux suivi du mardi de la semaine suivante..

Séance suivante le mardi 16 décembre 2014.

Donc voilà, c'est parti... suite à la première prise de contact de vendredi dernier, un premier noyau s'est constitué pour jouer ensemble à l'autre rive... chaque semaine en alternance un vendredi sur deux et le mardi de la semaine suivante... chacun apporte son jeu de prédilection et le choix se fera de façon collégiale..

C'est ouvert à tout le monde et c'est bien sûr gratuit.

Première séance de jeux proprement dite ce vendredi 14 novembre à partir de 19h00...

On attend plus que vous!

ça fait un petit moment que l'idée trotte dans l'air... Et pourquoi ne pas se rencontrer pour jouer ??? 

Bonne question qu'un de nos client nous a posée. Et si c'était possible d'organiser quelques choses avec jeu-de-societe-t5516.jpgceux et celles qui seraient intéressé(e)s à passer ensemble une soirée, de temps en temps, autour des jeux, ces drôles de trucs qui ne servent à rien d'autre qu'à s'amuser et qu'à nous faire perdre notre temps.

Je vous fais suivre son petit courrier:

"Comme convenu, je vous adresse un résumé de mon projet de création d'un club de jeu.

Je souhaite en effet rencontrer des personnes désirant jouer à des jeux de plateau : stratégie, gestion, ambiance ainsi qu'à des wargames, et pourquoi pas à des jeux de rôle...

Je me propose de les initier aux premiers, quant aux jeux de rôle, bien que prêt à y participer, je ne me sens pas pour autant l'âme d'un meneur.

Je possède un matériel assez important: Plusieurs titres inspirés du Seigneur des Anneaux, de la saga du Trône de Fer, d'autres inspirés du médiéval-fantastique, des wargames 1940-44, des jeux d'ambiance.
Ce loisir demande une motivation certaine et un investissement intellectuel minimum tout en demeurant bien sûr accessible à chacun. Une plage de quatre heures pour une partie, peut être deux semble raisonnable. En ce qui me concerne, je suis disponible en fin de semaine et je suis ouvert à toute proposition.

Pour terminer sur une note humaniste, je crois que le jeu est une activité noble, fédératrice et aussi révélatrice. Dis-moi comment tu joues et je te dirais qui tu es."

Alors, bien sûr que c'est possible... Nous on a l'espace, reste à trouver les joueurs et joueuses....

On propose donc une première prise de contact entre personnes intéressées ce vendredi 7 novembre 2014 à partir de 19h00.... l'occasion d'échanger sur les modalités pratiques d'une telle organisation, sa périodicité, les types de jeux possibles (apporter votre ou vos jeux préférés à cette occasion)....

Et c'est bien sûr ouvert à tout le monde.

jeux 1.gif

(au fait, je vous rappelle en passant qu'il y a déjà possibilité de jouer ici aux échecs et au bridge tous les jeudis soirs à partir de 19h00...)

01/12/2014

fabriquez vous même les bijoux en argent que vous allez offrir: atelier bijouterie avec Soline Désiré le samedi 13 décembre 2014

Création d'un bijou en argent à travers l'utilisation des techniques les plus abordables de la bijouterie traditionnelle. Grâce à un effectif réduit (groupe d'environ 5 personnes), vous pourrez réaliser votre bijou en toute tranquillité et avec les conseils personnalisés de Soline Désiré de l'atelier Men Zao.

A noter sur vos agendas !

Samedi 13 décembre 2014, Atelier de création de bijoux en argent au café-librairie L'Autre Rive à Berrien.

Apprenez à créer votre bijou pas à pas !

Matin : de 11h30 à 13h30: fabrication d'une bague ouverte (2h - 40 euros).
Après-midi : de15h00 à 17h30: fabrication, au choix, d'une paire de boucles d'oreilles ou d'un pendentif (2h30 - 45 euros).
Les ateliers peuvent être pris indépendamment ou à la suite (75 euros la journée).

Un temps créatif pour soi, au coeur de la forêt d'Huelgoat. Et à l'issue de l'atelier, un beau bijou réalisé par vos mains... à garder pour soi ou à offrir à Noël !!! ☼

Possibilité de petite restauration sur place le midi.. vous pouvez aussi apporter votre casse croûte..

 

Plus d'informations sur l'atelier Men Zao et Soline Désiré à l'adresse suivante:

www.ateliermenzao.com

second café dictée avec Roger....Emile Zola cette fois-ci: mercredi 10 décembre 2014 à 16h30 et 18h30 (deux services)...

Vous aimez ZOLA ? Vous savez celui qui fut condamné à un an de prison et radié de la Légion d'Honneur pour avoir publié " J' accuse", vibrant article en faveur de Dreyfus en 1898 .
Et bien tant mieux puisque c'est de lui qu'il va s' agir dans la prochaine " Roger-dictée" .
Un extrait tiré de la Terre (1887), des Rougon-Macquart .
 
Après le pain  de l'autre jour (Vallès) , il s'agira ici de semailles et donc de blé .
On fait un peu les choses à l'envers mais c'est pas grave ...
Le titre de la dictée : "le semeur", dictée donnée le 13 juin 1932 dans l' académie de l' Isère ...
Et cette fois-ci, deux séances pour le prix d'une : la première à 16 heures 30 pour les couche-tôt et les plus jeunes et la seconde à 18 heures 30 pour ceux qui aiment les clairs de lune ... et tout çà ce mercredi 10 décembre 2014.

Qui a dit "ben v'là haut chose!!!!"... En ce qui me concerne, je suis d'accord.

La dictée!!! Vous souvenez vous ??? L'horreur pour beaucoup d'entre nous... Terrain miné.... tout plein de pièges à l'horizon. Le poul qui s'accélère... La suée qui monte... L'angoisse de la page blanche... dictée1.jpgConcentration maximale... A vos marques!!! Prêt? Et vas y que je tire la langue.. et comment que ça s'écrit ce truc là ??  Et ça s'accorde avec quoi ?? Etre ou avoir été ?? Et l'instit qui articule les particules pour qu'on n'en rate pas une virgule... allez à la ligne.

Putain que c'est long. Et qu'est ce que ça peut me faire que Madame Machin achète des poireaux à Monsieur Truc (les majuscules... attention aux majuscules.) Où que le petit chat soit mort... j'les connais pas moi tous ces gens qui se bousculent sur les lignes bleues des Vosges (les majuscules vous dis-je!!!) de mon cahier à spirales....

Allez!!! C'est terminé!!! On pose son porte-plume (moi j'avais un porte-plume à l'époque, un qui faisait des tâches... Des pâtés comme on disait alors) et on corrige...

Et une, et deux et trois....et quatre et merde et cinq et c'est pas possible.... et vlan, encore une, ça s'écrit comme ça ce truc là ? et de six et encore sept...ben dis donc!!!! Si j'aurais su j'aurais pas venu!!

A ça, on n'était pas trop fiers en ces temps de grands désespoirs grammaticaux... Non, pas trop fiers, sauf les cadors... Ceusses qui s'en sortaient haut la main et les doigts dans le nez (vous dire si z'étaient souples)... trop facile qu'ils disaient!! Dégoûtant quoi.

Aujourd'hui c'est moins grave.... c'est pour de rire.... Roger (je dis bien Roger!), un bon client à nous, vous propose de reprendre du service histoire de s'en amuser. La dictée à travers les âges, en quelques sorte!!! Quelle différence entre une dictée sur papyrus sous Ramsès II et la dernière dictée du CE2 sous François Hollande, le pharaon du moment.

De temps en temps, le fameux Roger (je dis bien toujours Roger!) vous propose donc de vous retrouver pour s'en mettre une petite derrière la cravate.... un moyen sympathique de revenir sur notre belle langue de Molière et de s'amuser, maintenant, de la trentaine de fautes que certains d'entre nous sommes encore capables de faire.

la seconde du genre, ce mercredi 10 décembre 2014. Deux séances possibles à 16h30 où 18h30 selon vos disponibilités....Avec Zola... 1932... académie de l'isère!!!

Ouvert à tout le monde et à tous les âges. (antisèches et écriture SMS interdites). Prévoir une bonne heure.

Et en plus c'est gratuit (il manquerait plus que ce soit payant un truc comme ça!!!)

Alors il fôt à porter du paspiers et un stilobic poure et crire...sa on leu fourmi pa!!!

 

dictée 3.jpg

 

30/11/2014

La librairie l'autre rive au marché de Noel à Berrien avec l'association des Parents d'élèves dimanche 7 décembre 2014

Dimanche 7 Décembre, aura donc lieu le premier marché de Noël du genre à la salle Asphodèle de Berrien, de 10h à 18h (grande salle à côté de l'école).
marchéberrien.jpgL'entrée est gratuite.
Cet événement est organisé par l'association des parents d'élèves de l'école de Berrien et le café-librairie l'autre rive y tiendra un stand de livres, bien sûr!!! Pleins de livres super intéressants pour vos cadeaux de Noel.... Laissez donc tomber Amazon et leclerc... il y aura même moyen de boire un coup et de manger une crèpe et ça, Amazon, y font pas!! (sinon vous pouvez toujours venir chez nous manger ou boire avant ou/et après...ça reste ouvert comme d'habitude)
 
Vous pourrez commencer par acheter votre sapin de Noël et les décorations pour le garnir, au profit de l'A.P.E.
Pour le reste, nous serons une vingtaine d'exposants qui vous proposeront des produits locaux à mettre sur la table du réveillon (magrets, foie gras, miel, chocolats de Berrien, bières artisanales, saumons et truites fumés à Huelgoat, tomme et terrines de Laz, tisanes de Plouyé....), ainsi que des objets artisanaux et culturels à glisser sous le sapin (livres, jeux en bois, bijoux, laine, objets décoratifs, accessoires cousus main, cartonnages, objets issus du commerce équitable).
Que du bon, du beau, de l'intelligent... chic et pas cher comme dirait un chanteur belge...
 
Sur place, vous trouverez une buvette, des châtaignes grillées, des crêpes, des gâteaux, du vin chaud. 
 
Des animations musicales sont également au programme : à 11h, Katell Kloareg (chant) accompagnée de Fred Boudineau (guitare classique), puis à 12h30, musique traditionnelle irlandaise avec Christelle Moisan à la flûte, accompagnée d'un violoniste.
Enfin, le père Noël (le vrai celui-là, pas les contrefaçons qu'on trouve un peu partout en ce moment) a promis de se libérer pour venir à la rencontre des petits...
 
Alors honnêtement je ne vois pas ce que vous pourriez aller faire ailleurs ce jour là!!!!

26/11/2014

ATTENTION!!!! ANNULE.... Rencontre en poésie avec Seyhmus Dagtekin le samedi 29 novembre 2014 à 18h00

ATTENTION!!! ANNULE!!!!

On vient de m'informer que Seyhmus vient de perdre son père et qu'il est en route pour la Turquie....

Donc rencontre annulée jusqu'à une prochaine fois...

La maison de la poésie de Rennes reçoit en ce moment en résidence Seyhmus Dagtekin. C'est dans ce cadre qu'elle nous a proposé de le recevoir pour une lecture et une présentation de son oeuvre ce samedi 29 novembre 2014, à partir de 18h00, l'heure où la nuit nous enrobe et où la force des mots écartent les ténèbres. L'heure de découvrir un véritable poète qui a fait un si long chemin pour, finalement, être si proche de nous avec ses mots.

Seyhmus Dagtekin est né à Haroun, village kurde de Turquie, où il passera son enfance. Dans son DAGTEKIN, libre de droit (1).jpgroman A la Source, la nuit (Robert Laffon, 2004), il évoque ce monde ancien, aujourd'hui disparu et empreint de mythologie collective, ce monde des montagnes rurales et quasi-autarciques, ce monde où « l'écrit n'existe pas sauf sur les emballages d'aliments et les paquets de cigarettes ».

Seyhmus fera partie des premiers alphabétisés du village, lorsque l’État turc implante une école à l'endroit même où le kurde est interdit.

Il suit une formation de journalisme et d'audiovisuel à l'université d'Ankara. Puis, pour poursuivre ses études, rejoint son frère en France, où, dit-il, « il naît au français ».

Nous sommes alors en 1987.

Quatre ans plus tard, il commence à écrire en français sans se douter peut-être qu'il participera au renouvellement de la langue poétique francophone. Son écriture exigeante, resserrée et forte, invoque à la fois des sentiments profonds et précis, et un chant plus lointain, plus universel, dont l'écho est peut-être né dans le monde révolu de son village natal.

Auteur de neuf recueils dont sept chez le Castor Astral, il reçoit de nombreux prix littéraire (Prix Mallarmé en 2007, Prix Théophile Gautier de l'Académie française en 2008, Prix international de poésie francophone Yvan Goll en 2000...).

Ses lectures à haute voix sont remarquables, mais Seyhmus Dagtekin ne s'en contente pas lorsqu'il va à la rencontre du public.

C'est aussi pour lui l'occasion de partager volontiers une pensée politique construite. Car l'auteur kurde, en délicatesse avec les autorités turques, ne fait pas non plus l'économie d'une question fondamentale posée aux Kurdes, Turques, Arméniens et (autres) Européens, à la chute de l'Empire ottoman : comment des peuples peuvent-ils partager un même territoire ?

Donc, samedi 29 novembre à partir de 18h00, lecture suivi d'une discussion à bâtons rompus.... l'occasion aussi d'avoir une vision plus précise de ce qui se passe en ce moment dans cette partie du monde.

Bibliographie indicative

2013 Élégies pour ma mère, Le Castor astral

2011 Ma maison de guerre, Le Castor astral

2008 Au fond de ma barque, L'Idée Bleue

2007 Juste un pont sans feu, Le Castor astral

2005 La Langue mordue, Le Castor astral - Écrits des Forges

2004 À la source, la nuit, Robert Laffont

2003 Couleurs démêlées du ciel, Le Castor Astral - Écrits des Forges

2001 Le Verbe temps, Le Castor Astral - Écrits des Forges

2000 Les Chemins du nocturne, Le Castor Astral

1997 Artères-solaires, L'Harmattan

23/11/2014

Exposition "Quartier d'Hiver": quatre peintres à l'autre rive... vernissage le vendredi 14 novembre 2014 à 18h00

Quatre artistes, rien que ça, viennent prendre leur "Quartier d'Hiver" à l'autre rive à partir de ce vendredi 14 novembre 2014 histoire de passer les mois noirs bien au chaud....

Quatre peintres du coin qui se retrouvent ici parce que le lieu leur plait (certains y ont déjà exposé) et aussi parce qu'ils s'apprécient.

quartier d'hivers.jpegLes thèmes, les styles, les palettes, les supports sont très différents. De la peinture mais aussi de la sculpture... Un genre de mini salon, comme un jardin d'hiver, qui vous permettra de déguster leurs talents en attendant de les retrouver au prochain printemps dans leurs lieux de prédilection fermés pour le moment (leurs propres galeries par exemple).

Ces quatre là font, en effet, parties aujourd'hui de notre paysage et si vous ne les connaissez pas encore nous vous offrons l'occasion de venir les découvrir et de vous faire une idée sur notre richesse de ce côté-ci de la planète.

Deux filles et deux gars: Berc'hed (Troadec Cadoudal), Bozoc (Sylvie), Guinot (Michel) et Phelep (Laurent) qui se bagarrent au quotidien pour que vive leur art et pour vivre de leur art ce qui, vue l'air du temps, n'est pas une mince affaire.

Vous êtes tous et toutes invités ce vendredi 14 novembre à venir partager le verre de l'amitié avec les-dits artistes à partir de 18h00 jusque plus tard dans la soirée.

Un premier "Quartier d'hiver" qui durera jusqu'au 5 janvier 2015 et que nous imaginons reproduire chaque année, à l'avenir, avec les artistes du cru.

 Qu'on se le dise.

 Pour plus d'infos vous pouvez consulter les sites suivants:

http://www.bozoc.com/

http://laurentphelep.blogspot.fr/

 

21/11/2014

Démarrage d'un cycle "Herborisation" avec Viviane Carlier le samedi 29 novembre 2014

Viviane Carlier, Conseil en Herboristerie, spécialiste des plantes sauvages et de leurs usages et le café-librairie L’Autre Rive, spécialisé en Botanique vous proposent un

CYCLE "HERBORISATION » OU « LA BOTANIQUE FACILE »": 3 journées dans l’année.

plantes 1.jpgL’objectif est d'apprendre à vous débrouiller seul dans l’utilisation d’une flore ( guide de reconnaissance des plantes) tout en développant votre connaissance des différentes familles de plantes.

Les journées commenceront par une herborisation de terrain entre 10h et 12h30.

Suit une pause-déjeuner  avec possibilité de prendre votre repas sur place (vous pouvez aussi apporter votre picnic) et un peu de temps pour découvrir les livres sur les plantes vendus sur place

L’après-midi, entre 14h et 17h, sera consacrée à la théorie (avec remise de topo). 

Jour 1 : samedi 29 novembre 2014, Thème de l’après-midi : Les différentes formes de feuilles (jeux d’observation pour acquérir le vocabulaire botanique spécifique)

Jour  2 :  le 7 mars 2015, Thème de l’après-midi : La nouvelle classification : les principaux changements de familles de plantes (support photos)

Jour 3 : le 27 juin 2015, Thème de l’après-midi : Les différentes formes de fleurs (avec observation à la loupe binoculaire) et le vocabulaire botanique des fleurs

Coût matinée : 25€ ; journée : 45€ ; inscription aux 3 journées : 115 €

Sur inscription, car nombre de places limité, en envoyant un mail à l'autre rive ou en téléphonant au 0298997258

 

plus d'infos concernant Viviane Carlier et son travail à l'adresse suivante

http://skollouarnig.over-blog.com/

 

plante 3.jpg

 

19/11/2014

Pierre Juquin à l'autre rive le mercredi 26 novembre 2014: Aragon. Un destin Français

 

juquin 2.jpg

Le texte qui suit est, en gros, la synthèse maison de plusieurs textes d'autres synthèses, histoire de vous donnez une bonne idée du travail remarquable présenté ici... Il y a aussi quelques éléments concernant Pierre Juquin proprement dit qui, par ses prises de positions politiques d'alors a été l'un de ceux qui ont profondément modifié le paysage politique français. On ne s'en est d'ailleurs pas encore remis, faut dire. Et il se cherche, ledit paysage, et de quelle manière, encore aujourd'hui....

Donc, tout ça est tout à fait passionnant et mérite largement le détour (même trois heures de route s'il le faut !!) par l'autre rive ce mercredi 26 novembre 2014 où, à partir de 19h00, Pierre Juquin nous fera le plaisir et l'honneur de nous parler de tout ça.

Pas besoin de réserver, on se serrera. Possibilité de manger un bout sur place... rien n'empêche d'écouter la bouche pleine.

 Aragon. Un destin français (les livres seront disponibles sur place)

Tout comme Victor Hugo, auquel il est souvent comparé ("Alter Hugo"), Aragon fut à la fois un poète et un militant politique acharné, nourrissant son oeuvre de cette pensée et de cette action.

Pierre Juquin, ancien député et Porte-Parole du PCF qu'il quitta en 1987 (ceux qui s'en souviennent savent pourquoi, les autres c'est pas trop difficile à deviner), raconte avec émotion les espoirs, les erreurs et la chute des idéaux communistes tout au long du XXe siècle, à travers le parcours d'Aragon et l'évocation de ses oeuvres. L'auteur a rassemblé ici une quantité de documents rares ou inédits, mis à sa disposition par Jean Ristat, légataire universel du poète : articles, essais, discours, correspondance avec Romain Rolland, mais aussi des interviews télévisées jusqu'ici inédites parce que censurées par l'ORTF. 

Il est allé jusqu'à arpenter l'herbe des champs de bataille où le médecin auxiliaire Aragon a participé aux deux guerres mondiales, avant de devenir un dirigeant de la Résistance nationale. Dans des pages à la fois franches et emphatiques, Pierre Juquin s'efforce à déceler la vérité des dernières années d'un Icare écartelé et fidèle, excessivement complexe. Son récit s'achève avec Le fou d'Elsa, immense poème humaniste qui semble avoir été rêvé pour les générations du XXIe siècle, confrontées à la menace d'un "choc des civilisations". 

Cette monumentale et passionnante enquête ne laisse dans l'ombre aucune énigme - politique, littéraire, intime - pour livrer une somme rigoureuse qui fera référence, tout en se lisant comme un roman : roman d'un témoin d'exception, roman d'une époque, il continuera à vous surprendre jusqu'à la dernière ligne. 

juquin_aragon_un_destin_francais2.jpg« La première fois que je vis Aragon chez lui, en tête à tête, il m'avait embouscaillé dans un fauteuil profond couleur boue des tranchées. Il marchait de long en large sur ses longs fuseaux, me guettant. Il parlait, parlait... Chacun de nos entretiens, pendant vingt années, fut long et ne dura pas, comme écrivait Diderot... À notre
dernière rencontre, peu de temps avant sa mort [...], il improvisa soudain un texte surréaliste, l'un des plus beaux que j'aie jamais entendu. Une forme parfaite jaillissait de son cerveau. N'eût-il pas été engagé dans le combat politique, il n'en serait pas moins l'un des plus grands écrivains français. »

Le destin et l'oeuvre de l'auteur d'Aurélien et de la saga du Monde réel, du Paysan de Paris, de La Semaine sainte, du Roman inachevé, du Fou d'Elsa, à la fois acteur important de l'histoire contemporaine et immense poète, avec cela romancier, journaliste, essayiste, critique d'art, historien même (de l'Union soviétique), font partie de notre patrimoine commun.

Devant Victor Hugo, il est le poète français le plus mis en musique, et par un grand nombre de compositeurs...  

"Une poésie savante est devenue chanson dejuquin_aragon_un_destin_francais1.jpg tout le monde. À la mairie, et parfois dans les églises, les mariés écoutent Que serais-je sans toi [...]. On chante Aragon-Ferrat aux réunions de famille, au bal de l'amour, au départ des manifs, les coeurs battant, parfois aux enterrements [...]. Une partie de notre histoire et de notre culture communes est transmise par l'art le plus immédiatement populaire, vivant et éternel, tant qu'il y aura des hommes. »

C'est par cette référence à Jean Ferrat que Pierre Juquin ouvre le deuxième tome de sa biographie d'Aragon : 1939-1982...

Voici donc l'ancien surréaliste plongé dans la Seconde Guerre mondiale, devenant chef et chantre de la Résistance nationale, partageant désirs et déconvenues de la Libération. Au fil des épreuves, le récit nous touche de plus en plus près. Le péril nucléaire, la guerre froide, la guerre d'Algérie, la déstalinisation et ses avatars, les insurrections étudiantes et le Printemps de Prague, le Programme commun de la gauche... Aragon vit ces événements en acteur de premier plan. Écrivain, l'un des plus grands de notre littérature, il lance des salves de chefs-d'oeuvre, depuis Le Crève-coeur jusqu'au Roman inachevé et aux Poètes, depuis Aurélien jusqu'à La Mise à mort et Blanche ou l'oubli, en passant par Les Communistes et La Semaine Sainte. Avec cela journaliste (notamment aux Lettres françaises), essayiste, critique d'art, historien même (de l'Union soviétique). Il dit comme personne les espoirs et les drames d'un siècle grand, beau et terrible - et la tragédie des communistes, embarqués sur une Atlantide : « Au plus noir du malheur j'entends le coq chanter 

Pierre Juquin Né en 1930 à Clermont-Ferrand, Pierre Juquin fut député communiste de l'Essonne, porte-parole du Parti avant d'entrer en dissidence et de le quitter en 87. Candidat aux Présidentielles de 88 sous l'étiquette PSU/LCR (un peu plus de 2%), il rejoint les Verts en 1991. Il est l'auteur de nombreux ouvrages.

11/11/2014

Libres en littérature: Ces droits qui nous échappent.. Samedi 15 novembre 2014 où il sera question de colonisation: rencontre avec Chantal Spitz à partir de 17h00

Citoyens, citoyennes ces droits qui nous échappent

Manifestation littéraire !

dans les Cafés-librairies de Bretagne

Du 11 octobre au 19 novembre 2014

 

Dans son premier article, la constitution française du 4 octobre 1958 rappelle que « la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales ».

La loi renvoie aux droits et aux devoirs de tout citoyen et citoyenne. Face aux questionnements profonds qui agitent notre démocratie, les libraires des Cafés-librairies de Bretagne offrent la parole à des écrivains, philosophes, poètes et cinéastes. Leurs oeuvres nous invitent à discuter de ce rapport du Citoyen au droit, de la nécessité de se réapproprier l'espace public, de la responsabilité de tous dans la construction d'un vivre-ensemble en pleine liberté, égalité, fraternité.

 

Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes

Rencontre avec Chantal Spitz

L'Autre Rive - Berrien (29) Samedi 15 novembre à partir de 17h00

chantal1.jpegChantal Spitz, écrivaine tahitienne, s'insurge depuis des années contre la colonisation, avec ses écrits singuliers. Trois romans, L'ile des rêves écrasés, Hombo et Elles, un essai insolent. Oeuvres tendres et féroces à découvrir aux éditions Au Vent des îles.

Cette écrivaine porte aussi un regard sur toute la littérature océanienne, qu'elle viendra nous offrir à cette occasion  : Fidji, Australie, Nouvelle-Zélande, Samoa, Nouvelle-Calédonie.... un magnifique bouquet de plumes trop peu connues de ce côté-ci de la planète... et pourtant!

La rencontre sera tressée de lectures de ces auteurs océaniens et suivie d'un apéro-palabre vers 19h00 ouvert à toutes vos questions . En complicité avec l'Association Rhizomes en la personne de Caroline Troin (de Douarnenez quoi!).

 

une-rencontre-avec-lecrivain-chantal-spitz.jpg

 L'occasion d'entendre autre chose sur ce monde fantasmé des Iles sous le vent (et parlez lui de Mururoa tiens, pendant que vous y êtes... et pourquoi pas des vahinés.. Et puis tiens, au hasard... Gauguin... Gauguin!!! ... non pas les sujets qui fâchent!! Si!!!)

Mais d'abord, qui est cette Chantal Spitz dont vous nous parlez tout le temps? Voici ce qu'en disait nos Etonnants voyageurs en 2012... c'est un bon départ pour vous faire une idée!

"Avec un franc-parler tranquillement corrosif, la tahitienne Chantal Spitz s’emploie à démolir le mythe du bon sauvage, décliné depuis Bougainville par tant d’Européens, écrivains, peintres ou photographes, venus en Polynésie chargés de leur fantasmes et de leur rêveries édéniques. Ses bêtes noires ? Pierre Loti et son livre Le mariage de Loti (1886), best-seller fondateur du mythe d’un peuple-enfant, innocent et immobile, dont les belles créatures languissent au bord des plages. Gauguin, dont les « sempiternelles mauvaises reproductions » s’étalent dans les échoppes pour touristes et dont le nom omniprésent « se confond avec les Marquises ». Enfin toute « la litanie colonialement correcte » de ceux qui se sont substitués aux noms de ses ancêtres.

Avec le peuple-enfant, le mythe de la vahiné, increvable, lui « colle à la peau comme ces étiquettes qu’on a beau mouiller frotter gratter écorcher qui restent toujours gluées à certains flacons ». Tout ce système de représentation, véritable « mythe-carcan », continue selon elle d’enfermer les descendants des peuples autochtones de Polynésie, les laissant « sans voix, sans consistance ».

Consciente du risque de succomber au mythe inverse de racines imaginaires, de « substituer à la mythologie forgée par le colonisateur une contre-mythologie », Chantal T. Spitz mène une réflexion critique radicale sur l’identité océanienne.

Née en 1954 à Papeete, elle est élevée à l’occidentale dans une famille bourgeoise, formant partie de l’aristocratie « demie » issue des unions entre les descendants des premiers colons et les filles des notables autochtones. Elle se détourne rapidement des auteurs français que lui impose le lycée pour découvrir les écrivains océaniens, sud-américains et plus largement toute les littératures issues des ex-colonies, avec lesquelles elle se sent une parenté : elle tire de ses lectures l’impression de faire corps « avec un corps de douleurs historiques ».

Je ne me sens pas liée aux pensants français sous prétexte de langue commune. Je me sens délibérément liée à tous les pensants colonisés à tous les sentants meurtris parce que leur histoire est la mienne leur déchirure est la mienne.

Jeune bachelière, elle ressent le besoin dans les années 1970 d’aller voyager dans le Pacifique Sud, sautant les frontières que la colonisation a tracées entre les peuples « cousins » d’Océanie. Engagée sur le front culturel, indépendantiste, elle participe également au mouvement anti-nucléaire né après les premiers essais français de 1966.

Refusant l’étiquette d’écrivain « à message », elle dit s’être tournée vers l’écriture dans « un acte de pur égoïsme », avec le sentiment d’un besoin absolu, vital. Son premier livre exutoire L’île des rêves écrasés, écrit dans une encre noire de colère, est un véritable pavé lancé dans les eaux turquoises de l’imagerie polynésienne. Tout à la fois salué et décrié, il marque la naissance d’un écrivain à la voix atypique, rageuse et poétique.

Pousuivant avec Hombo (2002) et Pensées inutiles et poétiques (2006) son oeuvre, elle participe à l’aventure de la revue littéraire Littérama’ohi, dont elle a pris la tête en 2007, avec l’objectif de faire connaître la variété, la richesse et la spécificité des auteurs contemporains de la Polynésie française.

En 2011, Chantal Spitz signe depuis Huahine, son « île sous le vent », Elles Terre d’enfance, un roman « à deux encres », largement autobiographique, qui fouille la mémoire d’un personnage double : Victoria, côté « papa’a » (européen), devient ‘Aiu, côté tahitien. Un texte de prose poétique, intime et douloureux, que rythment des grappes de verbes, d’adjectifs, de synonymes, comme si un mot seul ne suffisait jamais à rendre la nuance de la parole. Mariant sans vergogne le tahitien au français, ce texte déploie une langue singulière, chahutée par l’oralité, oublieuse de la ponctuation, foisonnante de néologismes."

En ce qui concerne ses livres vous n'aurez qu'à les achetez pour en savoir plus (c'est vrai quoi!!!)

04/11/2014

nouveau café-littéraire le mercredi 5 novembre 2014 à partir de 18h00

Prochain café littéraire ce mercredi 5 novembre à partir de 18h00..

lieu de débat, lieu d'échange... coup de coeur ou pas du tout... Faite découvrir ce que vous avez aimé lire... Ou venez casser ce qui ne vous a pas plu, c'est possible.

Venez ouvrir de nouvelles portes et parcourir de nouveaux chemins dans ce vaste monde de la lecture... Venez divaguez entre les lignes.

C'est ouvert à tout le monde, bien entendu... Et même qu'on peut y boire un coup.

10/10/2014

Samedi 18 octobre 2014: dédicace "Monts d'Arrée", paroles de femmes avec Amélie Garrot-Hascouet et Anne Guillou

L'écomusée des Monts d'Arrée en partenariat avec les éditions Locus Solus vous invitent ce samedi 18 octobre 2014, à partir de 16h00 à échanger avec Amélie Garrot-Hascouet et Anne Guillou autour du livre "Monts d'Arrée, paroles de femmes", catalogue de l'exposition du même nom toujours en cours jusqu'au 31 octobre prochain.

Pour l’écomusée des Monts d’Arrée, ce projet est avant tout la mise en valeur d'un travail de collectage débuté par six habitants et habitantes du territoire. Trente-trois femmes, âgées de 25 ans à 90 ans, ont accepté cette invitation.

monts d'arrée.jpgDe ces témoignages, collectés entre octobre 2013 et mars 2014, une exposition participative, « Écoute, donc ! Parcours de femmes », inaugurée en mai 2015, à l'écomusée des Monts d'Arrée de Commana et Saint-Rivoal est visible jusqu'au 31 octobre. Elle reflète les continuités et les ruptures entre les différentes générations de femmes.

Le livre qui en a été tiré (éditions Locus Solus) reprend ce travail..

Des femmes nées sur le territoire ou ayant choisi d'y demeurer dévoilent leur vie de tous les jours, leurs sentiments, leur parcours, en lien avec le territoire. 60 illustrations : portraits, objets du quotidien 1950-1980, outils de travail, souvenirs de l'école, de l'entretien de la maison, arrivée du confort moderne, etc. Des témoignages simples et émouvants, à base de souvenirs communs à beaucoup en milieu rural : liens forts, déplacements problématiques, isolement relatif, déprise économique et démographique, attachement aux racines, etc.
Education, travail, migrations, vie familiale... De l'arrivée de l'électricité jusqu'à celle d'Internet, les conditions de vie des femmes en milieu rural ont été bouleversées par les grandes évolutions sociales et techniques. Ce livre leur donne la parole.

Le livre, d'une soixantaine de pages, a été édité à 1.300 exemplaires. Des photographies d'archives prêtées par les femmes concernées agrémentent l'ouvrage dont Anne Guillou réalise l'introduction. « Ce livre est une première étape dans le travail de fond que nous souhaitons poursuivre avec les habitants, conclut la directrice de l'écomusée. Notre rôle est aussi d'assurer la transmission ».

 Donc rencontre à partir de 16h00 avec une présentation du travail réalisé et de ses objectifs suivi d'un verre de l'amitié vers 17h00.... signature et possibilité d'échanger avec nos invités jusque vers 19h30...

A cette occasion, Locus Solus nous présentera le nouveau bébé tout beau qui sortira toutmonta d'arrée 2.JPG juste en collaboration, encore une fois, avec L'écomusée des Monts d'Arrée: "Monts d'Arrée, un patrimoine à ciel ouvert" disponible également à cette occasion.

Anne Guillou, sociologue renommée et auteur de nombreux ouvrages de premier plan, en a écrit l'introduction, coordonné les travaux. Elle animera en 2014-2015 des débats autour de l'histoire et la place des femmes en milieu rural. Anne Guillou a publié aux : Presses universitaires de Rennes, éd Skol Vreizh, éd Le Télégramme, etc. Dernier paru : Dommage de guerre, éd L'Harmattan, 2013.

Amélie Garrot-Hascoet a suivi pour l'Ecomusée des Monts d'Arrée ce projet et recueilli des témoignages de femmes, de toutes conditions et de tous âges

 

 pour plus d'information vous pouvez visiter les sites suivants

http://www.locus-solus.fr/

https://fr-fr.facebook.com/EcomuseeDesMontsDArree

 

 

23/09/2014

on ouvre le lundi 13 octobre à partir de 11h00...

Le café-librairie sera fermé à partir du lundi 29 septembre 2014 jusqu'au dimanche 12 octobre inclus

Réouverture prévue le lundi 13 octobre 2014 à partir de 11h00.... avec pleins de nouveaux trucs.

15/09/2014

Granites de Bretagne, conférence et visite de terrain avec Serj Le Maléfan samedi 27 septembre 2014

Affleurant en abondance dans toute la péninsule armoricaine, les granites se distinguent par leur variété de teintes et de composition.

granite-v.jpgDepuis des millénaires, ils ont été utilisés dans la construction, la décoration ou l’art, au point de devenir l’un des symboles de la Bretagne.

Serj Le Malefan en retrace l’histoire géologique et socio-économique dans un ouvrage érudit et fort documenté qui vient de sortir chez Coop Breizh.

Il y dresse le portrait de plusieurs entreprises et carrières emblématiques rappelant l’importance des granites dans l’économie bretonne.

Il viendra donc nous parler de cette histoire qui concerne, et comment, Huelgoat et ses environs à plus d'un titre, puisque que l'un de ces sites très importantes de cette histoire industrielle.

C'est tellement important ici que le pays porte encore les traces visibles de cette activités, il suffit de savoir les lire.

C'est donc à un voyage dans le temps avec cette conférence et dans l'espace avec une visite de terrain que Serj Le Maléfan vous invite ce samedi 27 septembre 2014 avec deux temps forts:

de 15h00 à 17h00 conférence puis à partir de 17h30 visite dans le secteur sur les pas des granitiers (prévoir une bonne heure). Venir équipé pour marcher en forêt

Possibilité de ne participer qu'à la conférence ou qu'à la visite sur le terrain ou au deux si vous le voulez. Il vous en coûtera 3 euros quel que soit le schéma.

Le nombre de places étant limité merci de confirmer votre participation soit par mail soit en téléphonant au 0298997258.

Serj Le Maléfan est professeur d’Histoire-Géographie dans le secondaire. Son intérêt pour le patrimoine, en particulier celui de la Bretagne intérieure, remonte à de nombreuses années. Au cours de visites thématiques, il continue d’en faire découvrir les différentes facettes au grand public. À Bulat-Pestivien, il a présidé et animé, durant trois ans, l’association gestionnaire de la Maison du Granit.

12/09/2014

"Et le breton": Réunion de rentrée du collectif Ai'ta le vendredi 19 septembre 2014 à 19h30...

COMMUNIQUÉ Ai’ta! Kreiz-Breizh (Centre-Bretagne)

Le collectif Ai’ta! (“allez !” en breton), qui œuvre depuis bientôt 10 ans pour la défense et la promotion de la langue bretonne dans la vie publique, organise une réunion de rentrée le vendredi 19 septembre à 19h30 au café-librairie “l’Autre Rive” (Restidiou Vraz, Berrien).

Actuellement, peu de communes en Centre-Bretagne ont une politique pro-active concernant la langue bretonne. La signalétique y est très majoritairement monolingue, la charte Ya d’ar Brezhoneg (“Oui au breton”) elle-même fait encore peu d’émules… C’est pourquoi il nous semble indispensable de renforcer l’activité d’Ai’ta! Kreiz-Breizh.

Cette soirée sera une excellente occasion pour mieux connaître le collectif Ai’ta!, son fonctionnement, ses objectifs, ses actions… images à l’appui, avant de laisser place aux questions et échanges autour d’un verre. La réunion est ouverte à tous, brittophones ou non !

Au terme de cette discussion, un premier atelier nous permettra d’identifier notre périmètre, nos domaines prioritaires dans le Kreiz-Breizh, et de préparer notre première action.

Le devenir de notre langue, C’EST NOTRE AFFAIRE À TOUS, ce qu’Ai’ta! s’attelle à souligner de manière concrète depuis ses débuts. La responsabilité des élus et directions est grande en la matière.

Pour plus d’informations : ai.ta.kreizh.breizh@gmail.com

Èvènement : http://facebook.com/708269452619387/


 

11/09/2014

Prince Ringard alias Jean-claude Lalanne en dédicace ce dimanche 14 septembre 2014 à partir de 11h00

Eh oui, nul n'est parfait Jean-Claude Lalanne, non de code Prince Ringard, pour ceux et celles qui l'ont déjà vu sur scène, chante comme il écrit et inversement aussi...

Et ce qu'il chante et ce qu'il écrit le Pince Ringard c'est pas piqué des hannetons..bien franc du collier on prince 4.jpegva dire sur ce joli monde qui nous entoure et ces gentils dirigeants qui, comme leur nom l'indique, nous dirigent..pour aller où ça,c'est une autre question...

Quand on sait que pour lui la télévision...notre bonne vieille télévision n'est rien qu'une boîte à caca (mais a t'il vraiment tort???) vous saurez où se situe le personnage....

De l'humour vache, de la tendresse cravache aussi, c'est drôlement bien écrit, une sacrée plume, souvent jubilatoire et quand il chante accompagné de mousse, femme orchestre qui fait tout le reste de ce qu'il ne fait pas (c'est à dire presque tout), c''est extra!!!! comme dirait l'autre...

Faut vous dire aussi que Jean-claude et Mousse ont été les premiers à venir chanter ici et avec quelle courage devant un parterre plus que clairsemé à l'époque.. Mais bon on débutait alors...

Donc Jean-Claude a trouvé un trou dans son tour de chant qui lui fait sillonner la France mais aussi la Suisse (ça c'est un peu plus louche) voire même le Bénélux, vous dire s'il est célèbre... Et il vient poser ses valises en ce beau dimanche 14 septembre 2014 à partir de 11h00 jusque plus tard (vers 18h00)
pour vous rencontrer et signer ces livres (dont les petits derniers "les anges de l'enfer", le "journal de lalanne 6.jpgL... " et surtout le bien dérangeant "printemps des fous" qui vient de sortir) et ses disques...

Si vous le connaissez, vous savez à quoi vous attendre, du très bon mais faut aimer (ce qui est notre cas)...les autres, c'est l'occasion, on vous aura prévenu, du très bon mais faut aimer...

Pour vous faire une idée vous pouvez aller sur son site à l'adresse suivante (lisez donc ces lettres mensuelles) http://www.princeringard.lautre.net

 

lalanne 2.jpeg

03/09/2014

Nouvelle nuit de la chauve-souris le vendredi 12 septembre 2014 à partir de 20h30.

chauve-souris.jpgDis papa!! C'est quoi comme bête une chauve-souris ??? c'est la fille de Bat Man ??? et pi qu'est ce que ça mange ? et pi c'est vrai que ça boit le sang et que ça s'accroche dans les cheveux ?? et pi qu'est ce que ça fume???? et pi où est ce que ça vit, dans les HLMs à chauves-souris ? Et pi pourquoi ça chante pas comme les moineaux ? et pi pourquoi ça a des poils à la place des plumes ? et pi comment elles font pour bouger dans la nuit sans se cogner les chauves-souris ? et pi pourquoi c'est chauve? et pi pourquoi ça sourit? et pi pourquoi ça sort la nuit comme les gendarmes ??? et pi pourquoi ??? et pi comment ???et pi pistrelle.... Mais dites moi, très cher... ce sont bien elles qui pondent les oeufs de Pâques??

Toutes ces questions, et bien d'autres, trouveront leurs réponses grâce à cette nouvelle nuit de la chauve souris qui se déroulera, dans le cadre de la manifestation européenne du même nom, ce vendredi 12 septembre 2014 à l'Autre Rive.

En effet, le groupe mammologique breton vous invite à découvrir ces petites Demoiselles noctambules (mêmes les mâles, ben dis dons!) qui, quoique très discrètes, habitent nos nuits les plus profondes Genre de petites fées peut-être un peu moins sexy que Melle Clochette, mais plutôt sympathiques et, qui plus est, fort utiles à notre environnement.

Rendez-vous donc au café-librairie pour une soirée avec Catherine CAROFF du GMB qui nous proposera à partir de 20h30 un diaporama afin de mieux les connaitre puis, ensuite, une sortie avec détecteurs à ultrasons, histoire de les entendre causer dans le noir. Même qu'on en a qui dorment dans nos murs... on vous dira où. De la à les comprendre... en tout cas on devrait pouvoir les reconnaitre rien qu'à leur signal.

Ce sera aussi l'occasion d'évoquer la poursuite du travail sur l'Atlas de mammifères terrestres de Bretagne...on cherche toujours des volontaires pour relever les traces de toutes ces petites bêtes bien discrètes mais bien présentes dans notre environnement proche..alors avis aux amateurs. On a de la belle doc a vous donnez à ce sujet.

C'est gratuit bien sûr. Ouvert aux petits tout petits et aux petits un peu plus grands que vous êtes.

Venir bien couvert ou pas, plutôt étanche ou pas et bien chaussé quand même pour cause de météo un temps pestive.

Attention!! groupe limité à 35 personnes. Merci de vous inscrire préalablement en appelant le 02.98.99.72.58 ou en envoyant un mail à l'adresse suivante (lautre-rive@hotmail.fr).

au plaisir.

25/07/2014

soirée piano bar avec Henry Wright vendredi 1er août 2014 à partir de 19h 30

piano bar 2.jpgHenry Wright débarque directement de Botmeur, où il habite, à l'Autre Rive accompagné de son piano à roulettes avec lequel il sillonne la Bretagne. Il viendra nous jouer en plein air, si le temps le permet, pendant environ deux heures, un certain nombres de ses compositions dont une partie tirée de son disque "Côtes à côtes"... car Henry Wright est pianiste, qui l'a déjà écouté ne peut en douter et en plus, le gars, il compose des trucs du genre qui lui passent dans la tête, comme ça... de ces moments habitées de mélodies et de notes que semblent lui inspirer sa vie dans les Monts d'Arrée... Et c'est beau!!piano bar 3.jpg

Alors on a décidé de vous faire partager ça, tout simplement, dans le cadre de soirées sympa, ouvertes à tout le monde, en buvant un coup tout en grignotant quelque chose... il parait qu'on peut écouter la bouche pleine, c'est vrai, j'ai déjà essayé

Ce nouveau piano bar (on se souvient bien des précédents) aura lieu dans notre jardin ce vendredi 1 er août 2014 à partir de 19h30 jusque beaucoup plus tard dans la nuit... On prie donc tous très fort pour qu'il ne pleuve pas. Vous pourrez bien sûr acheter son disque et aussi mettre un peu dans un chapeau qui traînera là à cet effet..

Pas besoin de réservez ce coup-ci, simplement nous dire qu'on ait une idée

Pour en savoir plus et entendre un peu de quoi on parle vous pouvez allez faire un tour du côté de sa page facebook à l'adresse suivante:

https://fr-fr.facebook.com/henrywrightpiano

En ce qui le concerne voici un petit bout de ce qu'il nous dit:

"J'ai débuté ma carrière de pianiste avec 'Jack Fallon' dans les piano bars en Europe(Espagne,Canaries,Suisse,Norvège et aussi des hôtels internationaux au Japon etc).Les standards de jazz,boogie woogie/blues etc faisait parti de mon répertoire pendant des années. J'ai beaucoup voyagé et a eu la chance de jouer avec des nombreuse artiste de différent styles du celtique irlandaise au jazz,Electro,Fusion,chanson française au rock bretonne.
Mon album de 'Côtes à Côtes ' est venue après mon temps passé en Bretagne.( Irlande et peut être même mes origines écossaises)"

 

piano bar 1.jpg

 

04/07/2014

les taolennou de Mikeal JESTIN: vernissage le samedi 12 juillet 2014 à partir de 18h00

Mikeal Jestin accroche pour la troisième fois ses taolennou à l'autre rive. Ces oeuvres originales inspirées (mais souvent de très loin) de l'art religieux nous avaient vraiment bien plu les années passées alors on remet ça...

Nous vous invitons donc à rencontrer l'artiste lors du vernissage qui aura lieu le samedi 12 juilletjestin 2.jpg 2014 à partir de 18h00 autour du verre de l'amitié.

Quand aux taolennou eux-mêmes je vous rappelle ce qu'en dit Mikeal Jestin:

"Les Taolennou étaient à l'origine des tableaux religieux destinés à montrer à une population fruste et à demi païenne (le nord du Finistère au XVIIème siècle) les vertus qui mènent au Paradis et les pièges à déjouer pour s'assurer du chemin.

Le Père Maunoir et Michel Le Noblez étaient passés maîtres en cet art

Mes Taolennou

thumb-mikael-jestin-taolennou.jpgComme on le voit, ils sont moins édifiants. Si j'ai conservé le nom, c'est que matières bretonne et religieuse y sont partout présentes. Une enfance léonarde dans les années 50 vous marque à jamais. Le nez sur les vitraux et les chemins de croix, et plus rêveur que mystique, je m'impressionnais de ces images souvent cruelles. Chacun choisit son exorcisme. Le mien est fait de couleurs et de bois.

Au demeurant, taolenn comme taol évoque le bois. Je préfère le vieux bois, celui qui a vécu sa vie de porte, d'armoire ou de lit-clos. Oubliés dans les remises ou promis au feu, ces panneaux de chêne ou de châtaignier, parfois sculptés, retrouvent ainsi une vie nouvelle et des couleurs.taolenou 2.jpg

Que diraient nos bons Pères des scènes que j'ai peintes ? Si naïves et de bonne foi qu'elles puissent être, il m'arrive de douter de leur absolution.  Les traductions bretonnes et anglaises des légendes sont de Kristian Le Bras

 

L'exposition restera accrochée jusqu'au 25 août 2014

 

 

03/07/2014

THEO expose à l'autre rive: prolongation jusqu'au 12 juillet 204

Théo revient donc à l'autre rive avec sa façon bien à lui de enchanter les pupilles... ça pète de couleurs et de vie....
3380photo.jpgça cause au gamin qui est resté vivant un peu au fond ... C'est une peinture brute de pomme qui peut dire pas mal de chose... On aime beaucoup.
THEO (Théophile Le Deuf pour les intimes) raccroche ses toiles à l'Autre
Rive samedi 7 juin 2014 jusqu'au 05 juillet de la même année.
A cette occasion nous vous invitons à venir boire un coup à partir de 17h30.L'occasion de découvrir ce peintre originaire du centre Bretagne qui nous
pousse à " .. retrouver le primitif qui sommeille en chaque être mais que la vie moderne, l'éducation rigide et matérialiste ont enseveli dans notre inconscient.


Peindre pour redonner de nouvelles formes et couleurs à la vie, peindre par amour en oubliant la
mode ou les modes mais peindre avec son temps, peindre avec humour et humilité, c'est donner un
sens à la vie, peindre sa souffrance,ses joies, mais peindre toujours et quand même. Peindre parce que c'est devenu aussi important que boire, manger et aimer... Peindre par amour de la nature sous
toutes ses formes et couleurs, peindre avec mille regards et mille
vérités. Peindre pour laisser une
trace sur la planète bleue....."


Et comme tout ça c'est Théo qui le dit...

alors ça doit être vrai!!!
A vous maintenant de vous faire votre propre opinion!

415photo.jpg



11/06/2014

Dimanche 22 juin à 19h30 L’expérience zapatiste, une alternative concrète au capitalisme.

Tout pour tous ! L’expérience zapatiste, une alternative concrète au capitalisme

1994-2014 : Les zapatistes fêtent leur vingtième année de révolution

 

Depuis plus de vingt ans au Chiapas (sud du Mexique) une partie de la population vit en s’auto-organisant et en repoussant les nuisances de l’État et du capital.


zapata 1.jpgPour mieux comprendre les zapatistes, à l'initiative du groupe "le ferment" (FA29) nous vous proposons une rencontre avec Guillaume Goutte, participant de la petite école zapatiste en 2013, militant de la Fédération Anarchiste et auteur du livre « Tout pour tous ! L’expérience zapatiste, une alternative concrète au capitalisme » (Libertalia, 2014).

 

Ce sera l'occasion d’aborder de multiples thèmes : l’organisation zapatiste, la place des femmes, la résistance zapatiste au sein d’un environnement hostile (puisque les zapatistes vivent et sont organisé-e-s dans les mêmes lieux que le pouvoir local), la justice, l’éducation, l’autonomie dans l’agriculture... et d'évoquer l'avenir de ce mouvement.

 

L’expérience zapatiste, une alternative concrète au capitalisme

Le 1er janvier 1994, en s’emparant, armes à la main, de plusieurs grandes villes de l’État du Chiapas, dans le sud du Mexique, les rebelles zapatistes ont donné à voir aux sociétés civiles nationale et internationale la réalité cruelle dans laquelle vivent des centaines de milliers d’Indiens mexicains. 
Réclamant la reconnaissance de leurs droits et de leur identité, ils ont remis sur le devant de la scène internationale l’un des aspects souvent oubliés de la mondialisation : l’écrasement des peuples indigènes par la machine capitaliste. 
Dépossédés de leurs terres, délaissés par les programmes publics de santé et d’éducation, victimeszapata 2.jpg d’une répression implacable quand ils revendiquent leurs droits, les peuples indiens font partie des laissés-pour-compte du libéralisme. 
En choisissant le 1er janvier 1994 – date d’entrée en vigueur du traité de libre-échange entre le Mexique et les États-Unis (Alena) – pour se soulever, les zapatistes entendaient non seulement réclamer leur droit à vivre dignement, mais remettaient aussi en cause toute la logique capitaliste, au-delà même des montagnes du Chiapas. 
Si les médias n’ont retenu d’eux que les passe-montagnes et les fusils, c’est pour mieux occulter – sciemment ou par ignorance – la société authentiquement révolutionnaire que ces dizaines de milliers de rebelles indiens construisent depuis maintenant plus de vingt ans dans les territoires qu’ils ont libérés, en totale rupture avec le capitalisme et l’État. 
Après un bref rappel historique des luttes indigènes au Mexique, ce livre entend donner un aperçu des réalisations concrètes de ce projet de société que les zapatistes appellent « autonomie ».

L’AUTEUR

Correcteur de métier, historien de formation, Guillaume Goutte (né en 1988) est l’auteur de Passeurs d’espoir : réseaux de passage du Mouvement libertaire espagnol (1939-1975), Éditions libertaires, 2013. Il a également rédigé l’appareil critique du gros ouvrage de José Peirats (Une révolution pour horizon, coédition Libertalia/CNT, 2013). Il s’est rendu plusieurs fois au Chiapas, en territoire zapatiste, et anime les éditions de l’Escargot, qui ont publié à ce jour deux titres des sous-commandants insurgés Marcos et Moisés (Éthique et politique ; Eux et Nous, 2013).

 

Pour alimenter notre réflexion et engager le débat nous commencerons par la projections de petits 3 films

LE POTAGER DE ZAPATA

18 min. / langues originales : espagnol & tzeltal / municipio autónomo 

San Manuel / Mexique 2002.

Filmé par des vidéastes indigènes de la communauté autonome Emiliano Zapata, ce document nous permet de mieux comprendre certains des projets communautaires des zapatistes. Un potager collectif rassemble les habitants de ce village comme un acte visible de résistance aux logiques de développement rural imposées par la « globalisation » de l’économie. 

« Nous ne voulons pas que les choses redeviennent comme avant. Maintenant nous avons notre terre où travailler et avec elle nous pourrons nous nourrir et nourrir nos enfants. »

COOPÉRATIVE DES FEMMES POUR LA DIGNITÉ

Sociedad Cooperativa Mujeres por la Dignidad

9 min. / langue originale : espagnol / caracol II / Mexique 2004.

Documentaire réalisé en majorité par des femmes Tzeltal.

Elles travaillent dans 17 villages répartis sur trois municipalités : San Andrés Sakamchen de los pobres, San Juan Chamula et Magdalena de la Paz. Elles parlent de leur expérience d’organisation pour travailler ensemble dans la dignité.

TRAVAUX COLLECTIFS EN RÉSISTANCE

17 min. / langues originales : ch'ol, tzeltal & espagnol / municipio autónomo « El trabajo », caracol V / Mexique 2000.

 C’est un film produit par des Indiens tzeltales de la région Nord du Chiapas. Nous y découvrons de manière simple et claire ce que les communautés en rébellion entendent par « autonomie » en la pratiquant au jour le jour.

 

10/06/2014

samedi 14 juin 2014 à 17h00. Atelier de découverte du Trauma Tapping Technique

ce samedi après-midi, à partir de 17h00 (prévoir environ 2 heures), Etsamanga Piers, vous propose de venir découvrir, à l'autre rive,  le TTT ou Trauma Tapping Technique, un outil de premier secours pour soulager la souffrance, les traumatismes et prévenir la violence. 

ttt1.jpgCette méthode proche de l'EFT et du TFT a été adaptée pour les situations très particulières des survivants et ou acteurs de guerres et de massacres. Elle a été développée par Gunilla Hamne au Rwanda, RDC, Tchad et dans d'autres pays en souffrance faisant face à des violences diverses.

La souffrance et le stress qui est vécu ici est d'un autre ordre mais n'en ai pas moins profonde et les effets en sont bien similaires. 

Tout ça peut sembler, à priori, compliqué mais c'est finalement plutôt simple

 

LE TTT : UN OUTIL SIMPLE QUE CHACUN PEUT APPRENDRE POUR LUI-MÊME ET PASSER À SON VOISIN (ça on aime bien!!) !

LE TTT & SON ORIGINE

Roger Callahan a développé le TFT (thérapie du Champ mental) en s’appuyant sur les points des méridiens que l’on retrouve en acupuncture. Carl Johnson, professeur de psychologie et expert du traumatisme utilisant ces approches de psycho-énergie aux USA depuis plus de 30 ans a travaillé à transmettre et traiter les gens au Kosovo après la guerre.ttt3.jpg

L'EFT plus connu est aussi une adaptation du TFT par Gary Greg suite à sa rencontre avec Roger Callahan.

Gunilla est suédoise, praticienne du Shiatsu et en 2006 après avoir finalisé sa formation à la méthode du TFT (Thought Field Therapy), elle contacta le Dr Carl Johnson et ensembles ils sont partis au Rwanda et au Burundi pour appliquer le TFT.

Le TTT est une adaptation venant de ces expériences pour rendre cet outil plus accessible au plus grand nombre.

Avec des collègues en Suède et au Rwanda Gunilla Hamne a créé le Peaceful Heart Network (le réseau du cœur paisible) pour diffuser cet outil simple pour soulager et guérir des traumatismes du passé et prévenir la violence

 

Une méthode simple d’évacuation du stress traumatique 

 Le traumatisme et le stress sont des expériences courantes dans des situations de violence quotidienne telles que la maltraitance, les deuils, les harcèlements, les accidents, le viol et les catastrophes naturelles. Une expérience traumatisante peut continuer à nous affecter longtemps après que l’événement traumatique ait eu lieu. 

 

 Ces effets peuvent se manifester de plusieurs façons: cauchemars, flash-back, anxiété, perte d’espoir, agressivité, manque de confiance, toxicomanie, dépression, peur, problèmes d’apprentissage, troubles du sommeil et de l’endormissement, engourdissements, isolement, culpabilité ou honte pour ne citer que quelques-uns. 

Et ces symptômes peuvent apparaître plusieurs années après l’expérience. Il est difficile pour une personne qui connaît ce genre de symptômes d’être à l’aise dans ses relations et de participer confortablement à l’école, au travail ou à la vie quotidienne en général. 

Est-ce que la guérison est possible? 

Oui, même si les symptômes de stress post-traumatique sont toujours considérés dans de nombreux domaines comme l’un des plus grands défis de la thérapie moderne et des médicaments, nous savons par expérience qu’il est possible de guérir les réactions aux souvenirs les plus horribles qui peuvent avoir persistés depuis de nombreuses années, en une séance ou deux - sans médicaments et avec la Trauma Tapping Technique (« Ti.Ti.Ti. »), une méthode de premiers secours si simple même les enfants peuvent l’apprendre. 

Comment la « Ti.Ti.Ti. » marche? 

La Trauma Tapping Technique désarme la réaction de stress dans le corps et l’esprit qui est déclenchée par le système d’alarme du cerveau, l’amygdale. Une théorie qui prévaut est que le tapotement des points d’acuponcture sur les méridiens du corps envoie un signal “feu vert/tout va bien” à l’amygdale, qui ensuite débranche la réaction d’alarme de la mémoire qui l’a déclenchée. Lorsque l’amygdale s’apaise, le corps et l’esprit se détendent. 

Formée elle-même à ses techniques Etsamanga a pu transmettre le TTT en Afrique :

 

Dans son milieu professionnel, pour moi-même mais aussi pour les membres de l'équipe et ce en groupe et en individuel.

 

   Dans son entourage pour:

                                                                Une prise de décision avec un blocage lié à une croyance et des peurs anciennes

                                                                Difficulté à accepter une situation

                                                                Conflit conjugal

                                                                Faire face à un événement important/peurs

                                           Avec les enfants : En groupe de 2 à 14 an

 Et en France

                            Dans son entourage

                            Lors de cercles de parole/rencontres alternatives

                  Ateliers découverte

                  Séances individuelles

 

 

Prévoir 2 heures... participation à prix libre pour cette première approche

merci de réserver en appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr

01/06/2014

Atelier sur les pratiques de consommation le Mercredi 18 Juin au café-librairie L’Autre rive à Berrien

Depuis avril 2013, la Région Bretagne accompagne le développement de nouvelles pratiques de consommation sur son territoire. Dans le cadre du programme « Appropriation sociale des sciences » (ASOSc), le Conseil régional soutient financièrement un projet de recherche-action de deux ans portant sur la consommation collaborative en Bretagne historique, porté par l’association Collporterre et l’école d’ingénieur Télécom Bretagne.

La consommation collaborative vous dites ? Il s’agit d’un mouvement synonyme de partage de biens et de services entre pairs et davantage centré sur l'usage que sur la propriété. Parmi les initiatives relevant de la consommation collaborative, certaines existent depuis longtemps (troc, don, échange de services entre particuliers, etc.). La nouveauté est que ces initiatives ancestrales reviennent sur le devant de la scène, et qu’Internet et les réseaux sociaux bouleversent aujourd'hui ces pratiques en élargissant le champ des possibles (covoiturage, la Ruche qui dit oui, leboncoin etc.). Ces évolutions posent bon nombre de questions que ce projet de recherche-action souhaite mettre en perspective.

Dans un objectif de mieux comprendre les pratiques de consommation des Bretons et des Bretonnes aujourd’hui, des ateliers participatifs sont organisés sur tout le territoire. Ils rassemblent une douzaine de personnes autour d’une table dans un cadre convivial, et se déroulent en trois temps :

1. Échange collectif sur nos pratiques de consommation

2. Travaux en petit groupe sur le service de consommation collaborative de nos rêves et l’avenir du mouvement d’ici 20 ans

3. Découverte et discussion autour de 2-3 projets locaux de consommation collaborative.

Le prochain atelier aura lieu au café-librairie L’Autre rive à Berrien, le Mercredi 18 juin de 17h30 à 20h30 (une collation est prévue à mi-parcours). L’AMAP Karaez et Ty recup seront notamment présents pour participer aux débats et vous présenter leur initiative !

L’atelier est ouvert à tous, que vous soyez ou non initiés aux pratiques collaboratives ! Pour de plus amples informations vous pouvez contacter les organisateurs par mail sur soazig.perrigault@telecom-bretagne.eu ou par téléphone au 06 32 90 16 71.

 Pour des questions d'organisation merci de nous confirmer votre participation en envoyant un mail à l'autre rive ou en téléphonant au 0298997258



Ouverture, à l'autre rive, le vendredi 6 juin 2014, du festival du livre jeunesse des Monts d'Arrée à Berrien

A l'initiative de l'Association des Parents d'Elèves de Berrien et en relation avec plein (mais vraiment plein) de partenaires du coin, genre les écoles ou des bibliothèques, se tiendra ce samedi 7 juin 2014, le premier (je dis bien le premier, ce qui n'est pas rien) festival du livre jeunesse des Monts d'Arrée.

FÊTE-DU-LIVRE-BERRIEN-AFFICHE.jpegAux dernières nouvelles le bébé est bien beau et se présente sous de bons hospices avec tout un tas de trucs plus sympathiques les uns que les autres qui se dérouleront pendant la journée du samedi 7 juin 2014 à la salle asphodèle (vous savez la grande salle avec des vitres partout, juste à côté de l'école, en venant de la mairie qui est à côté de l'église si on vient de Huelgoat, sinon c'est l'inverse... peut pas se tromper!)

Pour démarrer tout ça on vous propose de venir partager un coup à boire le vendredi 6 juin à 19H à l'Autre Rive où vous pourrez rencontrer trois des illustrateurs présents sur le salon, jean-françois Dumont, Hervé Le Goff et Laurent Richard autour d'une table ronde (ça on en a aussi) 

Ils nous parleront de leur travail. Si vous avez des questions, ce sera le moment (du genre: 'Mais comment peut on être dessinateur pour enfants par les temps qui courent ???"...)

Puis à partir de 20H30, on va carrément se serrer pour laisser la place au groupe WIPIDOUP, excusez du peu, qui va nous donner wipidoup 1.jpgenvie de bouger toute la soirée même si, vu l'espace disponible, on pourra pas (sauf dans nos tête bien sûr) ou alors en se marchant dessus... je prévois genre une émeute mais bon on va se la faire sympathique l'émeute... et puis si il fait beau, on sait jamais (même si la météo semble très incertaine), on pourra peut être danser un peu dehors...

Ceux qui connaissent déjà savent de quoi je veux parler... J'invite les autres à aller s'envoyer une rasade entre les deux oreilles de ces quatre musiciens à l'adresse suivante

http://www.deezer.com/artist/4739047

Une sacrée belle musique qui va nous faire du bien, c'est ouvert à tout le monde...on va se serrer, mais se serrer.... Très fort. Un chapeau passera pour les musicos... prix libre mais quand même!!!

 

wipidoup 2.jpg

 

Et le lendemain, direction salle asphodèle (voir les indications très précises en début de cette page) avec les enfants, les petits enfants, les arrières petits enfanst et autres arrières-arrières-petits enfants.... pour visiter ledit salon avec, à partir de 11H, l'inauguration et la remise des prix du concours d’écriture

 À l’espace des bibliothèques, “ Kamishibaï et lectures à visage caché “ des albums seront lus d’une manière originale par les bibliothécaires de la Communautés de Communes des Monts d’Arrée.

— Interventions impromptues d’après les albums savoureusement choisis et servis par Monsieur Julien Stéphan du Théâtre du Laid Cru. "Vous voulez rire" de Christian Voltz, "Strong boy" de Ilya Green, “Colère noire bonsoir" de Richard Marnier et Gaetan Doremus

— Exposition d’illustrations originales des trois illustrateurs invités à la fête, Jean-François Dumont, Hervé Le Goff et Laurent Richard, ainsi que des travaux réalisés par les élèves des écoles.

— Exposition « Lire c’est bon pour les bébés » proposée par la Bibliothèque Départementale du Finistère et présentée par le Relais d’Assistantes Maternelles.

— Vente dédicaces d’albums avec la librairie « Rendez-vous n’importe où » de  Pontivy et les trois auteurs présents sur le salon.

Espace salon de thé, café, gâteaux et crêpes toute la journée

Vous ne saviez pas quoi faire ces jours là, pas de problèmes, nous avons des réponses à votre absence de questions...

Bonne visite!

15/05/2014

Attention!!! Fermeture exceptionnelle avant la saison

Attention!!

Fermeture exceptionnelle de l'autre rive pour repos intempestif et tas de trucs à régler avant la saison qui ne saurait tarder du lundi 23 au vendredi 27 juin 2013....

réouverture le samedi 28 juin à partir de 11h00

05/05/2014

Lundi 9 juin 2014 à 14h30: nouvelle balade contée avec Frouden le Korrigan

Frouden le Korrigan remet ça et vous invite à vous émerveiller avec lui de cette nature qui nous entoure au fil de ses histoires, des tas d'histoires d'arbres et d'animaux

philippe-moreau-avait-revetu-sa-tenue-de-korrigan-et-pris_1879203_405x328.jpgDes légendes mais pas que! Des traditions aussi. Et des choses plus personnelles...Voire carrément loufoques (peut-être vous parlera t'il de l'invention du bowling... il y a bien longtemps, à quelques pas d'ici) Du rêve enfin... dans cette forêt qui se réveille aux caresses du printemps.

Frouden vous invite donc ce lundi 9 juin 2014 pour découvrir ou redécouvrir la forêt.. La bien réelle qui vaut le coup qu'on apprenne à mieux l'observer et l'autre, l'imaginaire, celle que parfois, on peut ressentir au détour d'une histoire..

Rendez vous donc à partir de 14h30 à l'autre rive pour les enfants de tous poils qui ont plus de 5 ans. Il faut prévoir quand même près d'une heure et quart de marche en forêt et autant pour les histoires... donc de 2 heures et demi à 3 heures de votre temps.

Il vous en coûtera 3 euros pour les moins de 12 ans et 6 euros au delà.

Inscription préalable indispensable, le nombre de places pour des questions d'organisation étant limité. Donc merci d'envoyer un mail ou de téléphoner au 0298997258

Venir équipé pour marcher dans les bois (bonnes chaussures en particulier).

04/05/2014

Exposition de Dominique Winter "Déjà vu".... Vernissage le samedi 19 avril à 17h30

Dominique Winter revient de nouveau, cette année, avec cette nouvelle exposition "Déjà vu"... mélange de pastels et de gravures...

Toutes réalisées avant 1996, les gravures présentées dans cette exposition sont antérieures à la création du «Grand Bestiaire» et de la série «Belles de Bretagne», dont les sujets en noir et blanc winter 1.jpgoccupent désormais l'intégralité de mon travail de graveur.

Certains de ces premiers travaux sont eux aussi en noir et blanc, et d'autres en couleurs : ces dernières ont toutes été réalisées selon la technique dite «à bois perdu», à partir d'une planche unique, l'autre technique – plus courante - consistant à élaborer une planche spécifique pour chaque couleur.

Dans la technique «à bois perdu», le graveur commence par évider les blancs du dessin, puis imprime la totalité des épreuves qu'il a prévues dans la couleur la plus claire du motif. Il évide ensuite toutes les parties correspondant à cette première couleur, imprime en superposition la couleur suivante, et ainsi de suite jusqu'à la couleur la plus sombre.

Ce procédé demande précision et intuition : il est impossible de revenir en arrière, une fois le bois creusé, et la superposition successive des couleurs donne naissance à de nouvelles teintes, obtenues par mélange optique.

En fin d'impression, il ne reste sur la planche que le relief ayant servi à imprimer la couleur la plus winter 2.jpgsombre : le bois est donc «perdu», et tout tirage ultérieur est absolument impossible...

Quand aux pastels, on se souvient peut-être du travail de Dominique présenté lors d'une précédente exposition, en 2010, et de la lumière de ces tableaux....

Donc à revoir ou à découvrir à partir de ce samedi 19 avril 2014 où nous vous invitons à partager le verre de l'amitié en présence de l'artiste à partir de 17h30

Les oeuvres resteront accrochées jusqu'au 9 mai 2014.

02/05/2014

atelier sur les encens: samedi 21 juin 2014 à 14h00... dans les senteurs de l'Inde et du Japon

Pour fêter en beauté ce nouveau printemps qui se prend pour un été nous vous invitons à un sacré grand voyage, aux confins du monde cette fois-ci... en Orient Extrême... où Anne Raffin nous emmène au pays des encens en Inde et au Japon...rien que ça dis donc...

Voici presque 6000 ans que l'Inde a développé une science des senteurs qui lui vaut le nom de mère des parfums.

Dans cet immense pays où religion et médecine sont intimement liées, les mêmes ingrédients vont en offrande aux dieux, sont utilisés en soins et participent du bon épanouissement amoureux, préconisé par la Kama Sutra, rédigé au 5ème siècle de notre ère....(là je sens que ça commence à vous intéresser ndlc)

Introduite, au Japon, avec le boudhisme au 6ème siècle, "la fumigation inutile" atteint une apogée dès le 9ème siècle et c'est à une princesse que l'on devra alors les pages les plus précises sur l'utilisation des encens. A partir du xvème siècle, on verra s'épanouir le Ko Doh, la voie de l'encens ou plutôt l'écoute d'un parfum car au Japon, on écoute les encens...(ben dis donc!!! ndlc)

Patchouli, santa sacré, bdellium des romains, vetiver, dammar et sang de dragon: petite balade en Inde.

Nenkho et bois d'agar: les subtilités du Japon...


Ce sera donc ce samedi 21 juin 2014 à 14h00.

Cet atelier, comme tous les autres, dure 2h30, avec une partie découverte et une partie réalisation d'encens.
Vous apprendrez à créer vos propres encens et repartirez avec ce que vous aurez fabriqués au cours de cette séance.

Coût : 22 euros / personne

Minimum de participants : 4, max : 12.


Inscription préalable en envoyant dès maintenant un mail à lautre-rive@hotmail.fr ou en téléphonant au 0298997258 


Anne Raffin qui possède une formation d'aromatologue et de fabrication de cosmétiques naturels, a pris le temps d'étudier cette substance, son histoire, ses origines diverses, sa signification et son utilisation à travers le temps et les différentes cultures, l'Egypte, la Mésopotamie, la Grèce, l'Inde, le Japon et autre monde Celte....



25/04/2014

conférence samedi 3 mai 2014 à 17h00: De la domination à la reconnaissance, Antilles,Afrique et Bretagne

C'est presque par hasard que nous allons être en mesure dans les deux mois qui viennent de vous proposer un genre de petit cycle de conférences sur la question de ce que d'être d'une minorité peut induire dans la façon de se penser et de se percevoir face aux systèmes dominants basés sur le dédain, le mépris et le dénigrement systématique.

Les histoires respectives des peuples et groupes confrontés à de tels systèmes (au hasard, le système colonial par exemple, mais pas que..) ont elles induits des proximités entre ceux-ci, des croisements dans les façons d'être et de penser et donc d'agir ??

Cette première conférence autour de "De la domination à la reconnaissance. Antilles, Afrique et Bretagne" ouvrage dû au travail collectif du groupe *Ermine publié aux Presses Universitaires de Rennes sous la direction de Ronan Le Coadic nous ouvre une sacrée porte sur la question. 

Je cite ici le quatrième de couverture qui pose dès lors parfaitement et très clairement ce débat:

"Peut-on envisager quelque élément de comparaison ou de mise en écho entre le destin des Bretons, des Antillais, des Africains ou des Noirs de France, ou n’y a-t-il rien de bécassine et banania.jpgcommun ? C’est à cette question peu banale que les auteurs du présent ouvrage invitent leurs lecteurs à réfléchir. Non pas en leur assénant une démonstration systématique qui viserait, point par point, à prouver ou réfuter le bien-fondé d’une comparaison, mais en procédant par petites touches. Par l’étude successive d’une série de thèmes intimement corrélés à l’expérience de la domination.

Ce livre évoque les engagements, les politiques et les représentations liées à la domination et à la colonisation ; il aborde les formes de résistance à la domination ; puis, il étudie la façon dont les dominés se pensent et dont, parfois, leurs discours se croisent ; enfin, il élargit l’horizon en traitant de la façon dont les questions de minorités dans le monde sont conceptualisées.

Pour bâtir cet ouvrage, Ermine a réuni des auteurs qui, pour les uns, sont de renommée internationale et, pour les autres, sont de jeunes chercheurs. Tous ont accepté d’apporter un éclairage singulier et documenté à une problématique originale."

 

Ils seront quatre parmi ceux qui ont collaboré à cet ouvrage (voire liste ci-dessous**) à intervenir ce samedi 3 mai 2014 à partir de 17h00...

Ronan Le Coadic lui même qui nous présentera l'objet de ce groupe de travail ainsi que cet ouvrage. C'est lui aussi qui, en guise de conclusion traitera de la question "Les bretons, des nègres blancs ?"

Entre temps Anne Cousin (Morlaix-Dakar 1944, l'histoire d'un massacre), Nathalie Caradec (Résonances...Des écrivains bretons à l'écoute des intellectuels et écrivains de la négritude et de la décolonisation) et Stéfan Moal (les Black Irish de l'île de Montserrat, au dessous du volcan...) nous auront faits par de leurs travaux et de leurs réflexions, le tout suivi d'un débat qui promet d'être riche.

La journée se poursuivra, à partir de 19h30, par un récital de poésie et en musique avec José Le Moigne, romancier et poète à la croisée des cultures bretonne et antillaise. Tous les détails sur la page suivante de ce blog. 

Ouvert à tout le monde. 

Gratuit pour la conférence, un chapeau passera le soir pour l'artiste.

*Ermine (Équipe de recherche sur les minorités nationales et les ethnicités) est un groupe de recherche pluridisciplinaire ouvert à tous les chercheurs qui souhaitent participer à ses travaux (Université Rennes 2, CRBC, ÉA 4451).

**Ont participé à cet ouvrage : Pierre Bouvier, Nathalie Caradec, Ivan Carel, Erwan Chartier-Le Floc’h, Christine Chivallon, Cédric Choplin, Anne Cousin, Ronan Dantec, Michel Dispagne, Arlette Gautier, Sharif Gemie, Edouard Glissant, Ronan Le Coadic, Olivier Le Cour Grandmaison, Annick Le Douget, Buata Malela, Albert Memmi, Stefan Moal, Juvénal Quillet, Pierre-Jean Simon, Louis-Georges Tin et Michel Wieviorka.

 

Pour votre information et pour compléter mon introduction, dans les semaines qui viennent, il sera questions à l'autre rive d'Aimée Césaire (conférence et lectures de textes le 31 mai), de Polynésie (rencontre avec l'écrivain Chantal Spitz le 1er juin) et  des zapatiste ( le 22 juin avec deux fins connaisseurs de la situation au Chiapas, Guillaume Goutte et Jérome Baschet auteur du récent "adieu au capitalisme", La Découverte).

Que des questions qui, me semble t'il (mais peut-être je me trompe), convergent quelque peu.

Retenez déjà ces dates.

Plus d'informations sur tout ça dans les jours à venir dans ces mêmes pages.

 

 

samedi 3 mai 2014 à 19h30 Poésie et chansons avec José Le Moigne...à la croisée des cultures

Comme nous l'annonçons dans la page précédente et pour faire corps avec l'esprit de la conférence qui précédera ce récital, José Le Moigne, romancier, poète et aussi musicien (entre autres choses), né de père breton et de mère martiniquaise, viendra nous interpréter ses beaux textes où s'entremêlent, au fil de ses mots et des notes de sa guitare, un univers riche de toutes ses influences..

José, on le connait ici depuis un petit moment déjà, ne serais ce qu'au travers de ses écrits superbes, romans et poésies qui trônent depuis longtemps dans notre librairie... on se souvient aussi de son josé le moigne 6.jpgprécédent spectacle ici, voici quelques années. Un mois de décembre, histoire de passer le cap de l'hiver avec ses paroles chaleureuses... on aime beaucoup ce qu'il fait et quand on aime on n'hésite pas à vous le faire partager..

Donc José (alias le breton noir. Voir son site à l'adresse suivante pour vous faire une petite idée de son travail:http://lebretonnoir.over-blog.fr) sera notre invité, accompagné de sa guitare, ce samedi 3 mai 2014 à partir de 19h30 jusque beaucoup plus tard, histoire d'enrichir encore notre réflexion sur ces possibles convergences...

Pas de réservation nécessaire, on se serrera. Prix libre, on fera passer le chapeau.... L'occasion aussi de découvrir ses livres (dont le dernier "Echos des îles) qu'il se fera un plaisir de dédicacer (et pour le même prix en plus)...le moigne 2.jpg

Donnez tout de même, dans la mesure du possible un petit coup de fil au 0298997258 ou envoyer un mail pour nous dire si vous venez, que nous puissions nous organiser en conséquence.

Pour finir, un texte de José que je trouve intéressant (pompé sur le site en question):

"Ecrire Français, penser Créole

Le poème vient du plus secret, du plus intime, du plus blessé de l’âme. Il ne s’écrit pas avec la langue du présent mais avec celle du vécu que l’on croyait oubliée mais qui circule, comme une rivière souterraine témoigne de ses anciens méandres, au plus profond de nous.

J’ai appris le monde en créole ; j’ai appris à marcher en créole ; j’ai appris à parler en créole ; la perception du monde, avec une acuité d’autant plus forte que la petite enfance est avant tout un maelstrom de sensations, me fut offerte avec les mots de la langue créole.

Et puis j’ai quitté l’île. J’avais trois ans.  Partir est hélas le sort de beaucoup de créoles. 

le moigne 1.jpgMa langue maternelle s’est effacée de mon quotidien et de ma bouche, mais pas de mon esprit. J’affirme même que si je suis poète, c’est pour continuer à penser et d’une certaine manière m’exprimer en créole, avec des mots français, mais ça ne change rien au fait.

Voilà pourquoi mon cher Igo Drané, lui le conteur, lui le marqueur des échos-monde, me dit, lorsque nous travaillons ensemble, qu’il ne traduit pas mes poèmes en créole mais qu’il les remet en forme parce que ma langue originelle est là, présente dans le repli des mots. Je pense en créole et j’écris en français. Je n’ai pas de mérite.

Cette manière de fidélité m’est nécessaire pour avancer sur mon chemin de vie et d’écriture"

17/04/2014

La grande tribu de retour le mardi 29 avril 2014 à partir de 19h00.... Signature de disque, mais le Vinyle cette fois-ci (si, si!!)

Leur dernière rencontre avec vous leur a plu et à vous aussi semble-t'il alors, à l'occasion d'une résidence de travail qu'ils ont sur Carhaix (ils nous préparent des spectacles... c'est dingue!!), ils reviennent vous voir pour vous présenter une nouvelle fois leur beau bébé joufflu... mais le Vinyle cette fois-ci, qui vient de sortir... Belle bête avec un son ! mais un son !!! Il semblerait que le vinyle fasse son grand retour parmi nous alors ils en auront quelques un avec eux (et ça coûte 22 euros un vinyle comme ça) ce mardi 29 avril à partir de 19h00... Nouvelle occasion de rencontrer une partie de la grande tribu et d'échanger sur ce beau projet autour d'un verre. Ils auront aussi les vilains CD qui sont quand même très bien... faut le dire!

Sinon je confirme qu'il ne s'agit pas d'un spectacle mais bien d'une rencontre sans façon avec des artistes en plein travail sur un projet.

Pour le reste je vous remets la dernière page que j'avais rédigée alors.

Une partie de la grande tribu vous attend à l'autre rive autour de son disque "Pedadenn"..

C'est en partie l'héritage de Youenn Gwernig que la famille, filles en têtes mais aussi petits enfants, conjoints de et amis nous invitent à partager avec ce disque et ce travail de titan.... Un message younn guernig 2.jpgd'enracinement et d'ouverture vers le grand large car Youenn Gwernig a été tout ça en même temps. Il savait trop d'où il venait pour ne pas se permettre d'aller voir les ailleurs et son oeuvre a toujours su faire le pont entre ces différents rivages... Les filles dans les bagages qui ont toujours gardées en elle ce vaste chant du monde... du Bronx au coeur de la Bretagne... du rêve américain aux rives des Monts d'arrée.... Plus dissemblable dans les années 70 on peut pas... et c'est là une des grandes richesses de l'héritage que nous avons le bonheur de découvrir à travers ce véritable travail de mémoire... Mémoire d'une famille d'une part.. de cette grande tribu qui aujourd'hui se réapproprie haut et fort une partie de son histoire propre pour la remettre à sa place, au coeur même de notre inconscience collective.. Une trentaine ils seront, en fin de compte, à mettre la main à la pâte pour faire lever ce bon grain qui sommeille, là, bien profond, en chacun d'entre nous...Et il faut reconnaître qu'à écouter ça fait le plus grand bien... Quelle belle vie que la vie renouvelée ici de ces textes écrits alors par Youenn en français, en anglais et en breton...Quelle belle énergie dans tout ça!!

Alors ce samedi 29 mars 2014.. en ce renouveau du printemps, il ne seront pas tous là (on ne saurait pas où les mettre, en fait) mais quelques uns et unes pour venir parler de cette histoire et dédicacer leur disque.. peut être pas de musique mais en tout cas une belle rencontre avec des gens bien fiers de ce qu'ils viennent de faire, et ce, avec quelques raisons.

Ce sera à partir de 18h00... il y aura au moins Annaig et Gwenola (deux des soeurs) et d'autres avec elles..et toute la grande tribu de Bretagne que nous sommes est, bien entendu, invitée à venir les rencontrer ce soir là autour du verre de l'amitié!!! 

 

youn guernig 3.jpg

Pour ceux et celles qui pour x raisons ont oublié ou ne connaissent pas, une belle occasion à ne pas manquer pour découvrir ou redécouvrir Youenn Gwernig:

"Né en 1925 à Scaër dans le Finistère. Sculpteur sur bois, il fut également sonneur de cornemuse et musicien réputé. A la fin des années 40, il sillonne la Bretagne en jouant avec ses compères Job Le Corre ou Polig Montjarret et Robert Boëdec. Youenn et Polig Montjarret mettent sur pied l’ensemble de sonneurs de la Kevrenn Kemper (ce qui deviendra plus tard le Bagad Kemper).

Début des années 50, Youenn et Suzig, son épouse (une des belles voix de Bretagne) s’associent à Glenmor et Pierre-Yves Moign pour former le groupe « Arnev ». Ils créeront ensemble avec Eliane Pronost, la troupe, “Breizh a gan”. Ils donneront une cinquantaine de récitals a capela de chansons en breton, Youenn assurera les parties instrumentales à la cornemuse avec Raymond Le Borgne à la bombarde.

Puis, le grand Youenn, comme beaucoup d’autres Bretons dans les années 50, décide d’émigrer aux Etats-Unis. Il s’installe avec sa famille à New York au cœur du melting-pot, pendant douze années. Ce séjouryouenn-gwernig  1.jpg influencera durablement son œuvre littéraire et musicale. Bien sûr, Youenn emporte sa cornemuse. Certains soirs de gros cafard, il joue sur le toit de son immeuble new yorkais, la Bretagne lui manque douloureusement. Épris de littérature et de poésie, il commence peu à peu de mêler la musique à se poèmes, ainsi naîtra la complainte, Gwerz an Harluad (Complainte de l’exilé).

Suivront des dizaines de chansons, populaires dont Tap da zac’h, Ni hon Unan, Identity, Tuchenn Mikael, Nedeleg ou E kreiz an Noz chroniques de la vie des hommes, des bretons, récits poétiques des évènements qui touchent, reflets de cette identité bretonne qu’il défendra tout au long de son existence.

Rentré en Bretagne, dans les années 70, Youenn Gwernig co-signe le “Manifeste des chanteurs bretons” à Plessala en faveur d’une culture populaire avec Diaouled ar Menez, Gweltaz Ar Fur, Glenmor, Kerguiduff, Tri Yann, Gilles Servat, Myrdhin, Gérard Delahaye, Patrick Ewen et Kristen Noguès…

Certaines de ces chansons ont été adaptées par Graeme Allwright, Pascal Lamour, le trio Ewen/Delahaye/Favennec, Dan ar Bras, Nolwenn Korbel, Andréa ar Gouilh…

En 1981, il écrit « La Grande Tribu » qui sera publié chez Grasset en 82. Ce roman demeure encore aujourd’hui une référence pour toute une génération de beatniks celtiques patentés et universalistes."

 

ATTENTION!!! REPORTE en automne!!!Hommage à Aimé Cesaire le samedi 31 mai 2014... conférences à 17h00 et poésie à 19h30

ATTENTION!!

Pour des raisons d'encombrement de calendrier, et c'est rien de le dire, nous reportons ces évènements à une date ultérieure (septembre ou octobre). On vous tient au courant.

Je crois pouvoir dire, sans trop me risquer, qu'Aimé Césaire n'aurait pas aimé ce qui est en train de se passer dans ce pays...ce grand artiste engagé dans le combat politique de son temps était une figure incontournable du droit à la différence et à la dignité. Son message, si beau et fort, appelle au respect et à la résistance contre tout ce qui veut détruire l'autre... ça peut nous rappeler des choses.

On s'est donc dit que décidément on allait essayer de mieux connaitre cet homme là.

Alors, vous aurez droit à une conférence exceptionnelle d'Olivier Macaux sur ce grand écrivain exceptionnel (en gros, tout est exceptionnel en la matière) Olivier nous racontera, comme il sait si bien le faire, la vie et la pensée d'Aimé Césaire à travers son oeuvre..

Ce sera de 17h00 à 19h00... Vous allez nous dire qu'il y a plein d'autres trucs ailleurs, on sait, on n'est pas gentil. Mais je crois que ça vaut le coup.

Il vous en coûtera 6 euros (car les conférenciers mangent aussi) et le nombre de places étant limité on vous demande de vouloir bien réserver soit en téléphonant au 0298997258 soit en envoyant un mail..

Ensuite, à partir de 19h30 place à la compagnie Passeparolle, habituée de nos lieux et qui nous a dit par le passé, et de si belle manière, les textes d'un Senghor, d'un Grall, d'un Cendrars ou d'un Vian (pour ne citer que ceux là). Excusez nous du peu... et c'est toujours un plaisir et beaucoup d'émotion que de les entendre dire si bien ces choses là qui touchent juste entre nos deux oreilles... Aimé Césaire, donc et sa poésie si puissante seront là pour ceux et celles qui le voudront bien...

Pas de limitation de places en la matière pour cette heure de spectacle... un chapeau circulera

on nous souhaite bien nombreux..

14/04/2014

Nouveau cycle de formation sur les encens: la fumigation des celtes, avec Anne Raffin samedi 26 avril 2014 à 14h00

Cet atelier est le premier d'un cycle de formation qui se déroulera à l'Autre Rive avec 3 ateliers en tout, chaque séance centrée sur une origine particulière des encens (celtes, Mésopotamie et Babylone, Inde et japon) avec fabrication, à la clef de certaines de ces substances... à suivre ou poursuivre donc pour ceux et celles que ça intéresse.

Les fumigations des Celtes.

On a longtemps ignoré que les populations Celtes du Nord Ouest de l’Europe avaient développé leurs propres pratiques de fumigations avant l’occupation romaine.

Pourtant, ils ont su tirer partie des plantes locales, ainsi que des ingrédients que leurs routes commerciales leur permettaient d’importer…

Civilisation de tradition orale, dont il ne nous reste fort peu de traces, nous savons néanmoins que les Celtes étaient proches de la nature, et en particulier des arbres.

Petit tour d’horizon et récapitulatif, dans l’état actuel des connaissances, de ce que les Celtes ont à nous transmettre en matière de fumigations.

Plantes « indigènes » du bord du chemin : sauge, verveine sacrée, genévrier, millepertuis… et le nard disparu. Ambre de la Baltique. Commerce de la myrrhe et de l’oliban, les senteurs lointaines

Ce sera donc ce samedi 26 avril 2014 à 14h00 (précise).

Cet atelier, dure 2h30, avec une partie découverte et une partie réalisation d'encens.
Vous apprendrez à créer vos propres encens et repartirez avec ce que vous aurez fabriqués au cours de cette séance.

Coût : 22 euros / personne (chômeur/se ou étudiant/e, 20 euros)

Minimum de participants : min 4, max : 12.

Inscription préalable en envoyant dès maintenant un mail à lautre-rive@hotmail.fr ou en téléphonant au 0298997258

Anne Raffin qui possède une formation d'aromatologue et de fabrication de cosmétiques naturels, a pris le temps d'étudier cette substance, son histoire, ses origines diverses, sa signification et son utilisation à travers le temps et les différentes cultures de l'encens.

Autres séances:   - samedi 24 mai: Mésopotamie et Babylone

                          - samedi 21 juin: Inde et Japon

02/04/2014

ATTENTION!!! ANNULE!!! samedi 24 mai 2014 à 14h30: second atelier sur les encens avec Anne Raffin: La Mésopotamie et Babylone

Après la première séance sur les celtes et leur science de la fumigation, Anne Raffin vous propose de poursuivre son cycle d'ateliers sur le thèmes des encens. avec cette séance du samedi 24 mai 2014 où il s'agira d'étudier l'influence de la Mésopotamie et donc de Babylone (ce qui ne nous rajeunit toujours pas) dans cette grande histoire des senteurs...  

Située entre l’Euphrate et le Tibre, en Asie Mineure, la Mésopotamie est le berceau du Jardin d’Eden originel.

Babylone, la ville aux mille jardins, était située au carrefour des routes reliant Moyen et Extrême-Orient. Ses marchés étaient riches de toutes les merveilles ramenées de pays lointains et mystérieux…Et ses maîtres parfumeurs savaient marier à la perfection le myrte, le cèdre, le galbanum ou le storax, que ce soit pour honorer les défunts, accompagner les banquets ou créer des parfums pour les belles dames de la ville.

Berceau de l’astrologie, de l’épopée de Gilgamesh, la Mésopotamie avait développé un art  de vivre subtil et raffiné. On trouve ici les premières traces écrites de la valeur spirituelle accordée aux plantes et aux fleurs dans le quotidien.

On compte 7 senteurs principales que la Mésopotamie a offert au monde antique : cèdre,  myrte, cyprès, galbanum, storax, accore odorant, ladbanum…

Ce sera donc ce samedi 24 mai 2014 à 14h00 (précise).

Cet atelier, dure 2h30, avec une partie découverte et une partie réalisation d'encens.
Vous apprendrez à créer vos propres encens et repartirez avec ce que vous aurez fabriqués au cours de cette séance.

Coût : 22 euros / personne (chômeur/se ou étudiant/e, 20 euros)

Minimum de participants : min 4, max : 12.

Inscription préalable en envoyant dès maintenant un mail à lautre-rive@hotmail.fr ou en téléphonant au 0298997258

Anne Raffin qui possède une formation d'aromatologue et de fabrication de cosmétiques  naturels, a pris le temps d'étudier cette substance, son histoire, ses origines diverses, sa signification et son utilisation à travers le temps et les différentes cultures, l'Egypte, la Mésopotamie, la Grèce, l'Inde, le Japon et autre monde Celte....

Cet atelier est le second d'un cycle de formation qui se déroule à l'Autre Rive cette année avec 3 ateliers en tout. Prochain et dernier atelier pour le moment:

                     - samedi 21 juin 2014: Inde et Japon

ATTENTION!!!! DEJà COMPLET!!!! Musique venue d'ailleur avec Siian en concert le dimanche 20 avril 2014 à 19h30

ATTENTION!!! C'EST DEJà complet !!!!! Un record, en 48 heures... désolé pour ceux et celles qui n'ont pas réservé... Pendant que les cloches seront barrées à Rome, les pauvres, nous en profiterons lâchement pour siian-en-duo-avec-gaetan-samson0.jpgouvrir nos oreilles aux souffles mélangés de l'orient et de l'occident avec "Siian, un tour ailleurs, Mazar e Sharif / Philadelphia", voyage musical des chants traditionnels arides et lumineux d'Afghanistan à la poésie engagée de Nina Simone, le concert « Un Tour Ailleurs » concentre force mélodique et interprétation dépouillée. Le disque viens juste de sortir.

Duo migrateur, siiAn (chant / guitare / rebab / oud / balalaïka / ...) et Gaëtan Samson (daf perse / santoor), imprégnés de langues lointaines, de rencontres, guidés par leur apprentissage auprès de maîtres d'Afghanistan, de Turquie, d'Iran et du Maghreb, traversent ici librement l'Asie centrale, le Moyen Orient, la Bulgarie, l'Irlande, et l'Amérique du Nord. Et nous, on va les suivre, tranquillement, avec nos oreilles sans bouger d'un pouce....

siian-un-tour-ailleurs-duo2.jpgUne liberté sonore, telle que pratiquée dans ces pays lointains, évocatrice de terres rouges suspendues dans des traverses d'acier, qui porte le chant dans une expression des plus directes: le chant de l'amour, de la lutte, de la terre.

Comment vous dire simplement ce qu'on ressent en écoutant....C'est beau!!

Il suffit, pour vous faire votre idée, d'aller sur leur site et de les écouter à l'adresse suivante http://www.siian.fr/ 

Ce sera le dimanche 20 avril 2014 à 19h30 (en plein week-end de Pâques donc) alors n'hésitez pas et réservez votre place car il n'y en aura pas pour tout le monde, je le crains, en appelant le 0298997258 ou en envoyant un mail

Il vous en coûtera 6 euros
Et en plus, le lendemain, vous pourrez (pas tous, d'accord, mais beaucoup) faire la grasse matinée... on dit merci qui ??

 

27/03/2014

exposition de peinture: Vernissage à 17h00: Liz Ridgway du 29 mars 2014 au 18 avril 2014

liz 1.jpgNouvelle exposition de peinture avec Liz RIDGWAY, artiste britannique installée dans le coin depuis pas mal de temps maintenant et qui va nous faire ce plaisir d'accrocher sur nos murs sa galeries de portraits et de natures mortes... Très beau portraits, très inspirés, emprunts de délicatesse et de nostalgie aussi... beau travail qui saura vous parler j'en suis sûr...

A découvrir ce samedi 29 mars 2014 à partir de 17h00 autour du verre de l'amitié à partager avec l'artiste. Cette exposition durera jusqu'au 18 avril 2014.

"Liz Ridgway est une artiste britannique née en 1964, à Sutton Coldfield, Birmingham. Après des études
dans différentes écoles d'art, elle vient à la peinture via son père, lui-même artiste peintre. Elle trouve son inspiration dans diverses sources, comme chez Picasso ou encore chez les préraphaélites, un mouvement pictural né au Royaume-Uni, en 1848. Ils tiennent comme modèle à suivre les peintres du XVe siècle, prédécesseurs de Raphaël.

L'artiste a aussi été très imprégnée par l'oeuvre de Joseph Southall. Les oeuvres de Liz Ridgway traitent de natures mortes mais surtout de compositions figuratives, de portraits où s'entremêlent la dignité mais aussi la vulnérabilité de l'être, dans des positions parfois contemplatives." Source le télégramme

14/03/2014

Le printemps des poètes 2014 avec la Fédération des Cafés Librairies de Bretagne: Samedi 22 mars 2014: Quelques heures autour des éditions Isabelle Sauvage de Plounéour Ménez

Donc, c'est à peu près certain, on soupçonne le printemps d'être là... saison propice au poètes dont c'est la période de migration vers des cieux plus cléments... on va donc fêter ça, il n'y a pas de raison.... juste avant d'aller voter pour un monde meilleur (si, si!! je vous jure)

Cette fois-ci, ce sont encore des voisins qui vont venir passer un moment avec nous (c'est fou la richesse de notre voisinage en centre Bretagne). De Plounéour Ménez exactement. Une fois passé le col de Trédudon, c'est là!!! Pouvez pas vous tromper.

Des éditeurs, Isabelle Sauvage et Alain Rebours.

Et qu'est ce qu'ils éditent Isabelle Sauvage et Alain Rebours, je vous le demande ? De la poésie!!! Si! (qui a dit quelle horreur??) De la belle et bonne poésie et ce depuis plusieurs années. Et rien que ça, ça mérite notre estime. Lire le bel article qu'a fait sur eux la revue Ar Men de ce mois-ci. On comprend mieux. 

Fondée en 2002, cette maison éditoriale crée des «livres d’artiste(s)» puis, en 2008, développe un catalogue de poésie contemporaine autour de deux collections : «Présent (im) parfait» et «Chaos» en apportant un soin exigeant à l’objet éditorial.

Chaque texte est véritablement mis en forme pour lui restituer son souffle, son corps, sa voix, en regard d’un univers visuel choisi pour sa correspondance.

Alors on s'est dit que ça serait intéressant de les rencontrer pour connaitre mieux leur travail et leur engagement dans ce domaine. Une occasion de découvrir leur monde au travers des auteurs qu'ils éditent et accompagnent dans le leur voyage au fil des mots.

L'occasion pour ceux et celles qui aiment déjà cette drôle de chose qu'est la poésie d'en reprendre une grande goulée dans ce printemps qui s'avance à grand pas.

L'occasion aussi pour ceux et celles qui ne connaissent pas et qui trop souvent n'osent pas, de passer de l'autre côté des mots et de découvrir un nouveau monde...

Et tout ça, bien sûr sans prendre l'avion (mais une bonne bière ça peut aider, faut dire!)

Ce sera donc ce samedi 22 mars 2014 avec trois temps forts:

A partir de 15h00: Installation d’une presse pour un atelier d’initiation d'imprimerie (composition et impression) ouvert à tous... chacun repartira avec un poème qu’il aura imprimé... jusqu’à 18h00.

A 18h00, Apéro-lectures par Tangi Daniel de textes de plusieurs des poètes édités par les éditions Isabelle Sauvage entrecoupés d'échanges autour de leur travail avec les éditeurs.

Puis, à partir de 20h00, la soirée se prolongera en piano bar avec, comme vous avez aimé ça on en remet un coup, Henry Wright (que des voisins je vous dis) et son piano à roulettes....et qui plus est, magique ! Et une petite lecture de poèmes pendant sa pose cigarette (parce qu'il fume le garçon.)

Tout ça et bien évidemment gratuit (seulement un coup de chapeau pour Henry qui vendra aussi son dernier disque "Côtes à côtes"). Concernant ce dernier point je vous renvoie à la page qui suit concernant son dernier passage ici en février dernier...

Voilà donc l'occasion de passer un bon moment ensemble histoire de respirer un bon coup la douceur de ce printemps qui monte.

Pas de limitation de places pour aucune des trois phases... on va se serrer.

Simplement c'est sympa de nous donner un coup de fil ou un mail histoire qu'on ait une idée pour nous organiser en conséquence. Merci

 

 

 

 

05/03/2014

Mon monde Mystique: exposition de peinture de Penny Gardiner du 08 au 29 mars 2014

Penny Gardiner est une voisine, qui vient, certes, de l'autre rive de la Manche mais qui habite maintenant gardiner2.JPGtout près de chez nous.... Nous avions découvert sa peinture voici déjà 5 ans et sa première exposition ici avait, on peut le dire, connu un beau succès....

Chez Penny Gardiner, les couleurs sont vives... très vives.. très contrastées aussi... un jeu de lumières et de formes entrelacées. Une vision originale, fruit de sa contemplation, on peut même dire de son imprégnation, des écorces, des arbres et des pierres... alors la transformation a lieu et le tableau prend forme, des symboles apparaissent, une image.. la lumière qui va l'habiter.. car les pièces de Penny dégagent un sacrée énergie, une vibration lumineuse qui nous parle...Car, comme elle le dit elle-même, chaque image possède sa propre vie de couleur. A chacun d'entre nous d'y voir ensuite ce qu'il veut... comme toujours!!

gardiner 1.jpg

Venez donc découvrir cette seconde exposition, "Mon Monde Mystique" qui durera du samedi 8 au samedi 29 mars 2014...

Vernissage ce samedi 8 mars pour lequel vous êtes invité(e)s à partager le verre de l'amitié en présence de l'artiste à partir de 17h30...

Prochain café littéraire le samedi 8 mars 2014 à partir de 17h30

Prochain café littéraire ce samedi 8 mars à partir de 17h30.. lieu de débat, lieu d'échange... coup de coeur ou pas...découvrez ou faite découvrir ce que vous avez aimé... c'est ouvert à tout le monde, bien entendu...

Ci-joint, le dernier petit compte rendu du dernier café littéraire, histoire de vous faire une idée.

"CAFE LITTERAIRE DU 8 FÉVRIER 2014

Elles ont aimé et lui aussi

- « Avant » J.B PONTALIS Folio

Chantal a aimé et c'est suffisant

- Deux livres d'AMOS OZ, grand écrivain israélien

un album jeunesse « SOUDAIN DANS LA FORET PROFONDE » Gallimard

C'est un livre sur la différence et la paix

« UNE PANTHERE DANS LA CAVE «  Calman Levy

En Palestine occupée, un enfant résiste contre l'ennemi qui est anglais. Il va pourtant pactiser avec un soldat qui aime la culture juive et ils vont se lier d'amitié.

Proposé par Christine Bilio. De Plonévez du Faou

- Je recite « LOIN DE CHANDIGARH » TARUN J TEPAL Le Live de Poche

Marie Noelle a souhaité en reparler car « c'est remarquablement construit », deux histoires imbriquées l'une dans l'autre .

Livre en circulation

-Brigitte présente un policier

« L'ANALYSTE » JOHN KATZENBACH Presses de la Cité

Un psychanalyste quinquagénaire, installé dans une vie pépère. Tout va être remis en question lorsqu'il reçoit la lettre d'un psychopathe

Livre dispo à la bilio de Plonevez du Faou

- Et revoilà Marie-Noelle avec « LE JOURNAL DU DEHORS » ANNIE ERNAUX Folio

C'est comme un carnet de notes. L'auteur a récupéré des bribes de conversation dans divers endroits au hasard. Et elle s'est aperçu que cela faisait écho en elle.

Ce carnet est en circulation

- Pour mémoire « RETOUR À REIMS » DIDIER ERIBON

En circulation

- « LE QATRIEME MUR » SORJ CHALANDON » présenté par Françoise

Sorj Chalandon a été grand reporter de guerre Il a été un des trois journalistes a être rentré en premier après le massacre commis dans les camps de Sabra et Chatila à Beyrouth.

- Et voici Denise avec sa gourmandise

« 84 CHARING CROSS ROAD «  HELENE HANFF Le Livre de Poche

L' histoire se passe dans les années 50 et ça parle des libraires et de l'amour des livres.

En circulation

- Un seul livre pour Chantal que nenni, voici « JEANNE ET LES SIENS » MICHEL VINOCK

Jeanne est la mère de l'auteur . Vif, enlevé et précis sur l'époque qui précède la guerre39-45.

Ecrit à la première personnel l'auteur y dit son admiration pour sa mère, ses frères et sœur.

En circulation

- Bernard présente un livre tellement fatigué qu'il ne peut se mouvoir mais que l'on peut trouver en poche

« LA SEMAINE SAINTE » ARAGON Gallimard

Une façon d'aborder l'histoire à partir des petites gens

Et pour terminer « LA QUESTION » HENRI ALLEG Ed. De Minuit

Témoignage d'un homme engagé qu'était Henri Alleg sur son arrestation et la torture dont il a été victime de la part des militaires pendant la guerre d'Algérie.

En circulation

Prochain Café Littéraire le samedi 8 mars à 17h30"

 

 

15/02/2014

ATTENTION!!! COMPLET !!!!Le Plancher/scène du Kreiz Breizh à l'autre rive avec Violaine Schwartz et Hélène Labarrière en concert le dimanche 2 mars 2014 à partir de 19h00

ATTENTION!!!! Ce spectacle est complet !!!!! Désolé pour ceux qui n'ont pas pu réserver à temps...

"Chanter les toxicos, les paumés, les battues, les meurtrières, les cabossés du ciboulot, ça leur dit à ceux qui nous gouvernent, ça leur dit haut et fort, qu’on n’en veut pas de leur monde propre et net comme un carrelage de cuisine bourgeoise.

plancher 3.jpgSchwartz et Labarrière, elles font pas l’apologie de la came, de l’alcool et du crime mais elles savent que ça existe, et qu’avec du talent et une bonne dose d’humour, ça vaut la peine d’en parler de ceux dont on ne parle plus.

La basse de Labarrière est un coup de surin, une caresse, une baston, la voix de Schwartz un cristal remplie d’absinthe poivrée qui vous emmène à la dérive, les yeux hagard, l’oeil hérissé : j’en redemande…elles me font rire aussi bien que pleurer… »

Martha Krüll (exergue album)"

Violaine Schwartz au chant et Hélène Labarrière à la contrebasse seront à l'Autre Rive, en partenariat avec Le Plancher, le dimanche 2 mars 2014 à partir de 19h00.plancher 2.jpg

Vous pouvez allez écouter quelques unes de leurs chansons en allant sur le site suivant (disque "j'ai le cafard" en vente ici): 

www.helene-labarriere.com

Ce concert sera suivi d’une dédicace du CD « J’ai le cafard » chez Innacor et d’une causerie avec Violaine Schwartz l’écrivaine autour de ses romans « La tête en arrière » et « le vent dans la bouche » parus aux éditions POL

Depuis 15 ans Le Plancher, scène du kreiz breizh et ses partenaires, défend la créativité bouillonnante des artistes de notre Région. Des femmes et des hommes qui ont en commun d’être imprégnés de leur culture, de leur tradition musicale mais aussi des langages musicaux les plus universels qui nourrissent la musique d’aujourd’hui. Le Plancher c’est aussi des musiques qui viennent nous donner les actualités des 4 coins de la planète, des spectacles pour les enfants, des artistes en création, des expositions, des actions culturelles sur le territoire.

EN SAVOIR PLUS :
www.innacor.com

http://www.leplancher.com

tarifs: plein: 8 euros.. Réduit: 5 euros  Gratuit pour les moins de 12 ans

Sur réservation en appelant le 0298997258 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr

 

plancher4.jpg

 

14/02/2014

Vendredi 28 février 2014 à 20h00: Soirée information/échange: "Cercle de parole, pourquoi, comment ??"

Parce que certains clients on pu avoir une première approche de cette question lors du dernier festival de l'arbre qui marche (à Botmeur) ils m'ont demandé de recevoir Yann Marty pour introduire et développer le thème du "Cercle de parole" avec la perspective de l'organisation éventuelle d'un tel cercle dans le coin... Le cercle de parole ?? D'accord! J'en ai vaguement entendu parler mais qu'est ce que c'est vraiment ?? L'occasion d'en savoir plus sur la question.

Voici simplement une petite introduction à cette rencontre fournie par Yann Marty, l'intervenant:

"Nous le savons :  le monde qui est devant nous nécessitera de plus en plus de savoir être et faire ensemble (pour raison économique, écologique, énergétique...). En regardant d’un peu plus près ce sujet, nous nous rendons vite compte - les exemples sont multiples - que nous avons une grande difficulté à être réellement dans une dynamique de “co-création”.
Deux éléments fondamentaux sont nécessaires pour être et faire ensemble : considérer la différence de l’autre et s’accepter tel que l’on est aujourd’hui.

Le cercle de parole concerne ce deuxième aspect :
il est le principal outil qui permet de faire ce travail de reconnaissance et d’acceptation de soi-même au coeur d’un groupe..."

Au fait, Yann Marty ??? Vous pouvez allez voir son site à l'adresse suivante pour en savoir un peu plus aussihttp://minimumvital.free.fr/

Nous vous proposons donc, si le thème vous intéresse, de vous retrouvez ce vendredi 28 février 2014 à 20h00 à l'autre rive pour une soirée d'information/ échange sur le thème du "Cercle de parole, pourquoi, comment??"
Cette soirée animé par Yann Marty est ouverte à tout le monde.

Prévoir environ 1heure d’intervention pour dessiner la géographie du sujet, puis échange tant qu’il y a des questions et/ou témoignages..

Une petite participation libre sera sollicitée pour couvrir les frais de déplacement de l'intervenant.

Vous pouvez utilement nous dire sir vous compter participer, soit en envoyant un mail ou en appelant au 0298997258 pour nous permettre de mieux nous organiser.

 

10/02/2014

Feuilles de Loup/ Vernissage de l'exposition de Bastoche à l'autre rive samedi 15 février 2014 à 17h30

BASTOCHE

"Formé à l’École Supérieure d'Art de Brest (FRA), Bastoche s’est très vite consacré exclusivement au bastien.jpgdessin et à l’aquarelle, puisant son inspiration tant dans la culture populaire que dans l’histoire de l’art. Son traitement des figures humaines n’est pas sans rappeler, graphiquement la bande dessinée, thématiquement la peinture de Jérôme Bosch et les surréalistes, techniquement la gravure.

Mises en volume par traits croisés à la plume, les aquarelles de Bastoche nous plongent dans un monde onirique quelque peu inquiétant.

Dans ces dessins étranges, on peut y deviner l’angoisse, la folie et la laideur humaine, mais on peut aussi y percevoir une auto-dérision bastien1.jpgcomme exutoire, un humour noir et persifleur, ou parfois naïf, l’univers des contes et, au final, une poésie à la fois païenne et fantastique."

ça c'est lui qui le dit, et on est d'accord... il nous fait penser, un peu, aussi à certains artistes allemands de l'entre deux guerre (genre Georges Grosz...)...avec l'ambiance qui va avec. C'est ça! L'ambiance!!! Pas toujours très gai Bastoche, mais toujours plein de choses à lire dans l'oeuvre qu'il nous présente... et comme on est aussi une librairie ça tombe bien...

Donc vous êtes cordialement invité au vernissage de cette exposition ce samedi 15 février 2014 à partir de 17h30... en présence de l'artiste.

Exposition qui habillera nos murs jusqu'au 8 mars prochain... qu'on se le dise

bastien2.jpg

 

 

03/01/2014

Attention!!! Ouverture..... vers autre chose...

Un truc en passant qui nous fait dire que, quand même, on n'est peut être pas là par hasard!!!

à voir à l'adresse suivante:

http://youtu.be/bTF2V85deWQ

à écouter à fond et sur grand écran s'il vous plait pour démarrer la nouvelle année du bon pied.

et ke navo tiens!!!


01/01/2014

Attention!! Fermeture annuelle du lundi 6 janvier 2014 au vendredi 7 février 2014...réouverture le 8 février 2014!!!

Eh oui!!! Il ne vous reste plus que trois jours (à l'heure précise où j'écris ces lignes) pour venir acheter le livre que vous chercher depuis des lustres et que, bien entendu, nous avons!

Comme chaque année, vous allez rentrer de vacances quand nous on va y partir...(qui a dit les...) chacun son tour!!

Donc nous fermerons ce lundi 6 janvier 2014 pour réouvrir, en pleine forme et plein de projets, le samedi 8 février 2014... à partir de 11h00, comme d'habitude....ça devrait avoir alors un avant goût de printemps...

A voir.

A se revoir en tout cas..

On espère que 2014 sera bien meilleure pour vous que ne l'a été l'année 2013.... je sais, pas évident à première vue mais bon, on peut y rêver!!!

Marc et Katita

20/12/2013

Mais qu'est ce qui va se passer à l'autre rive dans la nuit du 31 au 32 décembre ?????‏

Comme vous commencez à être un certain nombre à nous demandez ce que nous faisons de spécial pour le jour de l'an, ce petit mot pour vous dire que l'autre rive se prépare à passer la nuit du 31 décembre au 32 de ce même mois en ne faisant rien de plus que d'habitude.... comme c'est original!!! 

Même pas l'ombre de la trace de la queue d'une guirlande ou d'une langue de belle-mère chargée de confettis... que du banal... du boire, du manger et du lire, comme d'habitude... rien de plus pour une soirée exceptionnellement normale... s'il y en a que ça tente, ne vous gênez pas, ça finira peut-être par faire un truc vraiment à part dans le paysage ce soir là.... et même qu'on va fermer pas trop tard... si ça se trouve !!
Quoiqu'il en soit, de bonnes fêtes à tout le monde et une meilleure année 2014, si c'est possible, que celle de 2013....

19/12/2013

Balade d'émerveille: dernière balade contée de l'année avec Frouden le Korrigan dimanche 29 décembre 2013

On a attendu d'être sûr de notre coup avant de vous confirmer, mais, il semblerait (j'insiste sur le conditionnel de la chose...) il semblerait donc, dis-je, qu'après tempêtes, inondations et raz de marées, il resterait un peu de forêt debout dans le coin... De plus, Monsieur Météo nous dit qu'il semblerait bien (au conditionnel aussi) qu'il fasse à peu près beau ce dimanche 29 décembre 2013... Aussi, pour finir cette année en beauté et respirer un grand coup avant 2014, Frouden le Korrigan va se mettre, au moins, en quatre pour vous émerveiller de cette nature qui nous entoure... au fil de ses histoires, des tas d'histoires d'arbres et d'animaux. Des légendes mais pas que! Des traditions aussi. Du rêve enfin... dans cette forêt qui, pour l'occasion prend ses couleurs d'automne rien que pour le plaisir des yeux.

Frouden le korrigan vous invite donc ce dimanche 29 décembre 2013 à découvrir ou redécouvrir la forêt (du moins ce qu'il en restera).. La bien réelle qui vaut le coup qu'on apprenne à mieux l'observer et l'autre, l'imaginaire, celle que parfois, on peut ressentir au détour d'une histoire..

Et des histoires Frouden, ça tombe bien, en connait tout un tas qu'ils se proposent de partager avec vous, les petits tout petits et les petits qui se prennent pour des plus grands.

Rendez vous donc à partir de 14h30 à l'autre rive ce dimanche 29 décembre 2013 pour les enfants de tous poils qui ont plus de 6 ans. Il faut prévoir quand même près d'une heure et quart de marche en forêt et autant pour les histoires... donc de 2 heures et demi à 3 heures de votre temps.

Il vous en coûtera 3 euros pour les moins de 12 ans et 6 euros au delà.

Inscription préalable indispensable, le nombre de place pour des questions d'organisation étant limité; Donc merci d'envoyer un mail ou de téléphoner au 0298997258

Venir équipé pour marcher dans les bois (bonnes chaussures étanches) et faire face à d'éventuelles cruautés météorologiques... sortie annulée en cas de trop mauvais temps!!!

11/12/2013

La revue dessinée n°2... reportages et dessin.... présentation et débat en présence de Kris et d'Emmanuel Lepage samedi 21 décembre 2013 à 17h30

Entre le dessin et la presse, une histoire d'amour

revue dessinée 1.jpgA l'invitation de la fédération des Cafés-librairies de Bretagne, présentation de la revue dessinée à l'occasion de la sortie de son numéro 2 en présence de Kris et de Bruno Lepage samedi 21 décembre 2013 à partir de 17h30.

La revue dessinée ? C'est notre monde raconté par les dessinateurs et auteurs BD et ce, depuis septembre 2013. Publication trimestrielle, la revue dessinée propose "de l'information exigeante - du reportage, de l'enquête et du documentaire -avec le langage de la bande dessinée, le tout dans un magazine de 200 pages, en papier et sur le web!"

Le n°2 de cette nouvelle publication est à découvrir, à l'Autre Rive, en revue dessinée 2.jpgprésence du scénariste, Kris, auteur, notamment du magnifique Un homme est mort (éditions Futuropolis) et co-fondateur de ce journal crée sous l'impulsion de Frank Bourgeron son rédacteur en chef. Sera également présent Emmanuel Lepage (auteur, entre autre, du printemps de Tchernobyl (éditions futuropolis)), qui collabore à ce n°2 avec un reportage ramené de Fukushima....

Au menu de ce même numéro, entre autres choses (beaucoup), la suite de l'enquête sur les joies du gaz de schiste (après le nucléaire, c'est pas mal..) ou un voyage au coeur des écoutes françaises en Lybie... que du bon et du gros qui tache les doigts.

Plus d'info sur cette revue en allant à l'adresse suivante http://www.larevuedessinee.fr/

A vocation d'informer, ce qu'informer veut dire, au moyen d'un médium que d'aucuns ont du mal, et ils ont bien tort, à prendre au sérieux... Le dessin.

Une belle discussion en perspective sur cette réflexion entre texte et illustration engagée depuis octobre dernier par la Fédération des Cafés Librairies de Bretagne dans le cadre de cette 3ème édition "Libres en Littérature - Au fil des mots et des images" dont cette rencontre constituera le point final. (voir programme complet à l'adresse suivante:

http://calibreizh.files.wordpress.com/2013/03/programmati...

Ouvert à tous ceux et toutes celles qui sont curieux et du monde et des moyens de le parcourir!

 

04/12/2013

Pierre Le Gall expose ses photos à partir du 7 décembre 2013

L'oeil de Pierre Le Gall voit juste...Et ça nous saute aux yeux, nos propres yeux et en noir et blanc s'il pierre le gall (1).jpgvous plait... l'impression quand on voit une de ses photos d'être celui-là, en train de la faire, en train d'observer dans l'objectif de l'appareil et de saisir la grâce du moment qui passe et qui disparaîtra si on ne la fait pas.. de ces instants ténus qui font la magie du monde qui nous entoure... l'oeil de Pierre Le Gall, voit juste.. il voit les hommes... il les situe et le replace plus largement dans leur contexte.. il en sort l'harmonie du moment ou le baroque de la chose.. il nous sent et ses photos nous touchent par leur simplicité, leur évidence!!! De l'humanité brute de pommes... des portraits, des circonstances, des croisements improbables, des tronches et des beautés, des traces infimes et des trucs gros comme le nez au milieu d'un visage...l'oeil de l'homme invisible, comme l'appelait sont pote Doisneau, ne vous rate pas... scotché pour l'éternité l'amour des hommes pour leurs chevaux, la réciproque est vraie, scotché la vieille à quatre pattes qui vérifie l'état d'un gazinière sous l'oeil goguenard d'unele gall 5.jpg brochette de vieilles à foulards, et le mec qui dort dans l'herbe, entouré de ses poules, scotché le mec en train d'écoper, seul sous la pluie, son bateau posé en plein milieu d'un improbable quai, et les bains de pieds des nonnes, et les bidasses, du temps où il y avait des bidasses, et les hommes à casquettes qui boivent leur oubli avec application et les chiens, plein de chiens, des qui courent, des qui parlent avec leurs maîtres, des qui font des cochonneries.. bref que des trucs à voir et revoir, certaines de ces photos d'ailleurs sont a double détente, il faut y revenir.... pour saisir parfois ce qui s'y cache.. mais on ne vous dira pas tout, à vous de vous exercer l'oeil. 

Donc, comme vous avez pu le deviner, on aime bien son travail à Pierre Le Gall, et au vu du nombre de ses livres qu'on vous a vendus depuis notre ouverture (ne parlons pas de ses cartes postales), on n'est pas tout seul...

Alors le samedi 7 décembre 2013, et pendant un mois on va vous accrocher ses clichés sur nos murs histoires de bien nous imprégner de cette humanité... Et le 7, justement, le photographe sera là, en personne (comment est-ce possible, d'ailleurs ce truc là) et sera disponible pour en discuter, de sa vision des choses et de son travail. A partir de 17h00. Vous êtes tous invités à passer ici un petit moment avec lui en buvant un coup... c'est vachement mieux que de faire ses courses de noel chez Leclerc!!! Ses livres (on en aura plein) dont les deux derniers chez Coop Breizh sont, et de loin, de très beaux cadeaux à offrir aux gens qu'on aime!

 

legall-extrait3.jpg

03/12/2013

Vendredi 13 décembre 2013 à 18h30: Rencontre d'informations et échange: "Où, comment et avec qui allons nous vieillir" avec l'association "Pourquoi pas vieilles"

Parce que la question posée ici est d'importance et qu'elle a de l'avenir vue l'évolution de la population dans les années qui viennent, c'est tout naturellement que nous avons accepté la proposition de "Pourquoi pas vieilles?" d'organiser, ici, cette rencontre ouverte à tous ceux et celles qui envisagent de vieillir autrement ??? ce vendredi 13 décembre à partir de 18h30... le mieux c'est encore que je leur laisse la parole:

Rester seule à la maison, peser sur la famille, aller en maison de retraite?

Que nous commencions à vieillir ou soyions déjà vieilles, à toutes ces interrogations nous répondons par la négative. Mais alors que faire? Nous cherchons d'autres formules, il nous faut inventer d'autres formes d'habitat pour notre vieillesse. Uniquement pour nous, nous qui ne désirons pas reproduire le modèle qui prévaut ou qui a prévalu pour nos parents, nous qui sommes motivées par le désir de maîtriser notre choix de vie même au grand âge?

Non! Nous pensons que cette recherche d'alternatives peut déboucher sur des projets qui sont à la fois une réponse à un cheminement individuel et au problème du vieillissement de notre société.

C'est la raison pour laquelle «Pourquoi pas vieilles réfléchit à de nouvelles formes d'habitat en s'efforçant de s'appuyer sur des expériences existantes. Nous voulons nous orienter vers les projets qui incluent le vieillissement dans leur réflexion et cherchent à apporter des solutions concrètes aux problèmes qu'il pose.

Tous ces projets nous intéressent, nous cherchons aussi à en explorer la diversité. Cependant nous privilégons ceux qui ont vu le jour et ont une expérience suffisante pour que nous puissions en tirer des enseignements.

Nous avons choisi de faire un voyage d'étude en Allemagne

En France quelques projets existent, très peu ont vu le jour. En Allemagne l'implantation de nouvelles formes d'habitat autogéré est une tradition acquise au travers de la forte culture alternative qui a marqué les année 70 et 80. Cette tradition a permis la diversification des modèles et un certain recul par rapport aux expériences menées.

Nous irons dans la Ruhr et ses alentours au début du mois de mai, cette région nous offre la possibilité, dans un temps réduit, d'observer une demi-douzaine d'habitat de configuration différente

Pour nous rien de tel que le contact direct avec d'autres femmes déjà impliquées dans une expérience collective pour nourrir notre réflexion.

Pour ce voyage nous souhaitons constituer un groupe de 30 femmes venant de différents territoires du Finistère, des femmes qui s'engageront en retour à une valorisation collective du voyage. Rencontrer des femmes intéressées par une participation au voyage, ainsi qu'à sa valorisation, c'est aussi le but de cette soirée d'information.

Des rencontres auront lieu dans le Centre Finistère, le 13 décembre à l'Autre Rive Berrien

A Morlaix, Quimper et Brest dans le courant du mois de janvier

Cette région ,qui présente une concentration urbaine exceptionnelle, abrite des expériences d'habitats autogérés d'une grande diversité. Inquiètes face aux problèmes que posent et vont poser le vieillissement de la population, et soucieuses d'y apporter des solutions, les politiques locales et régionales considèrent ces projets avec intérêt et leurs apportent leur soutien.

Constitués à partir d'une réflexion sur le vieillissement , initiés par des femmes, ils mettent en avant la résolution de problèmes lui étant lié et se veulent tous une des réponses possibles au vieillissement de la population. Essen, Dortmund, Mülheim, Cologne, Göttingen, Bielefeld, Düsseldorf , dans ces villes nous trouverons différentes formes d'habitat. Nous rencontrerons des femmes vivant entre elles, des femmes et des hommes ensemble, de plus de 60ans, de plus de 50 ans, un habitat intergénérationnel.

Nous serons accueillies, nous visiterons les projets, nous poserons nos questions et partagerons quelques moments de réflexion et d'échange avec les femmes et les quelques hommes qui y habitent. 

Pourquoi pas vieilles ?

« Nous sommes un groupe de huit femmes, d'horizons et parcours différents, aux personnalités diverses, curieuses d'aborder et d'explorer ce nouveau continent qui s'ouvre à nous , la terre inconnue du « Vivre Vieilles » »

C'est ainsi que nous présentions dans un premier texte. Nous nous sommes réunies, un peu plus d'an, régulièrement et de manière informelle avant de décider, en septembre 2013, la création d'une association. Nous voulions :

« Partager nos expériences concernant notre propre vieillissement et celui de nos proches , mettre en commun nos lectures, nos recherches et nos idées sur le sujet afin d'élaborer ensemble une réflexion débouchant à court, moyen et long terme sur des propositions concrètes sous forme de projets , d'actions... »

De nos rencontres se sont dégagés, pour le moment, quatre axes :

         Faire valoir la spécificité du vieillissement des femmes

  • Réfléchir à de nouvelles formes d'habitat

  • Soutenir les femmes en charge de leurs vieux parents

  • Explorer la vieillesse comme une richesse

 

 

Ratata, fâr ma c'hazh... chansons pour enfants en breton, gallois, anglais, français dimanche 8 décembre à 15h00

Katell Kloareg et Fred Boudineau animent, pour le compte de l'association ADDES, des balades en musique et kat CD.jpgchansons. 

Du Pays de Galles, où elle a grandi, jusqu'en Bretagne, où elle est née et où elle vit à présent, Katell s'est forgée un vaste répertoire multilingue de chansons à écouter, à danser. Elle est accompagnée à la guitare par Fred Boudineau, dont la musique souligne avec discrétion, justesse et finesse, les refrains et couplets.

Ratata lar ma c'harz (Ratata, dit mon chat) est un spectacle de comptines et de poèmes, récités ou chantés en breton, français, gallois et anglais, « qui amusent et éveillent les plus jeunes à un monde sonore adapté à leur âge ».

À l'occasion de la sortie du livret/CD tiré de ce spectacle qui permet aux enfants de 3 à 8 ans de découvrir de façon originale un monde dans lequel les animaux sont rois et où la nature berce la vie quotidienne, Katell et Fred, en voisins, nous ont proposé de venir chanter de ce coté-ci du monde le dimanche 8 décembre prochain, ce sera à partir de 15h00... et gratuit de surcroît.

Possibilité ensuite d'emporter le beau livret musique qu'ils nous ont concocté, à consommer sans modération dans l'intimité de vos maisons.

Pour des questions d'aménagement de l'espace merci de nous donner un petit coup de fil au 0298997258 ou d'envoyer un mail pour nous dire si vous souhaitez venir et à combien d'enfants et d'adultes... histoire qu'on s'organise!

 

katell 2.jpg

 

01/12/2013

prochain café-littéraire le samedi 7 décembre 2013 à 17h30

Avis à tous les volontaires!!! Nouveau café-littéraire à l'horizon ce samedi 9 novembre 2013 à partir de 17h30 ...

Venez parler ou entendre parler de vos livres coups de coeur ou coups de gueule, c'est selon.  Des lectures à voix hautes, du partage, des découvertes d'autres auteurs et univers littéraires...entre autres choses!! Et en plus (en plus), c'est pas triste même si souvent les sujets sont sérieux!

L'occasion d'explorer d'autres mondes et d'ouvrir d'autres pistes! Car, même si la terre n'est, effectivement pas plate, on sait maintenant qu'elle n'est pas tout à fait ronde !!!! (mais qu'est-ce qu'il a voulu dire par là ??)

Ouvert à tout le monde bien sûr.

Et complètement gratuit bien sûr aussi.

21/11/2013

ATTENTION!!! C'est complet!!!musique le dimanche 1er décembre 2013 à 19h00: Gwenn Jouin chante Barbara

Désolé, mais c'est complet... On jouera donc à guichet fermé!!

On vous propose donc, cette fois-ci, de démarrer décembre en fanfare... Enfin façon de parler.. En duo plus intimiste  plutôt... Un piano, un violoncelle et une voix pour enrober tout ça.

Au menu, Barbara!!! Rien que ça!

affiche gwenn chante barbara (1).jpg

Ses chansons de jeunesses... Des chansons d'amour et bien d'autres choses plus enlevées... De très beau textes en tout cas..

Et qui c'est qui s'y colle à Barbara!! Faut oser quand même...

Eh bien Gwenn Jouin nous prête sa voix et son piano... Gwenn Jouin, vous savez... Maïon et Wenn... c'est l'une des deux... Pas l'autre.. En tout cas c'était trop bas de plafond (2 mètres 40) pour les recevoir chez nous, pas possible de monter sur les tables.. alors qu'avec ce spectacle ça va aller...

Et pour l'accompagner la voix profonde d'un violoncelle qui ronronne sous l'archet d'Evelyne Caillet...

Encore une fois, que du bon et du beau...C'est Du Barbara et c'est chanté par Gwenn. Et honnêtement ça vaut le déplacement! Et si ça n'est pas larmoyant pour deux sous ça vous touche à tous les coups... Comme dit Gwenn "Enfin un spectacle de chansons tristes où vous ne sortirez pas vos mouchoirs"

Pour vous faire une idée plus précise vous pouvez aller faire un tour à cette adresse pour une petite vidéo                     http://www.youtube.com/watchv=gCymaXQqHt4&feature=share

Encore un beau moment de musique en perspective ce dimanche 1er décembre à 19h00, comme il se doit. Prix de l'entrée 6 euros.

Comme d'habitude, il n'y a pas que le plafond qui soit bas chez moi, les murs aussi sont plutôt resserrés avec un nombre de places toujours aussi limité, donc merci de réserver en appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail, comme dab!

 

gwennjouin.jpg

 

17/11/2013

Balade d'émerveille: nouvelle balade contée d'automne avec Agata la Sorcière Fée et Frouden le Korrigan dimanche 24 novembre 2013

Cette fois-ci, ils vont se mettre à deux, pas moins, pour vous émerveiller de cette nature qui nous entoure... au fil de leurs histoires, des tas d'histoires d'arbres et d'animaux. Des légendes mais pas que! Des traditions aussi. Du rêve enfin... dans cette forêt qui, pour l'occasion prend ses couleurs d'automne rien que pour le plaisir des yeux.

Agata, la Sorcière Fée (un truc bizarre) et Frouden le korrigan (bizarre aussi) vous invitent ce dimanche 24 novembre 2013 à découvrir la forêt.. La bien réelle qui vaut le coup qu'on apprenne à mieux l'observer et l'autre, l'imaginaire, celle que parfois, on peut ressentir au détour d'une histoire..

Et des histoires Agate et Frouden, ça tombe bien, il en connaissent plein qu'ils se proposent de partager avec vous, les petits tout petits et les petits qui se prennent pour des plus grands.

Rendez vous donc à partir de 14h30 à l'autre rive ce dimanche 24 novembre 2013 pour les enfants de tous poils qui ont plus de 6 ans. Il faut prévoir quand même près d'une heure et quart de marche en forêt et autant pour les histoires... donc de 2 heures et demi à 3 heures de votre temps.

Il vous en coûtera 3 euros pour les moins de 12 ans et 6 euros au delà.

Inscription préalable indispensable, le nombre de place pour des questions d'organisation étant limité; Donc merci d'envoyer un mail ou de téléphoner au 0298997258

Venir équipé pour marcher dans les bois (bonnes chaussures étanches) et faire face à d'éventuelles cruautés météorologiques... sortie annulée en cas de trop mauvais temps!!!

15/11/2013

café-tricot à l'autre rive en novembre 2013... lundi 25 novembre à 14h30

Je vous rappelle donc que  l'automne c'est la saison du café tricot où on se retrouve autour d'une table à boire chaud et à parler du temps qui passe en faisant danser nos doigts... car ce qui est formidable avec le tricot c'est qu'on peut faire tout ça à la fois...

Rendez-vous fixé cette année les deuxièmes et dernier lundi du mois... valable donc pour le lundi 25 novembre à partir de 14h30

Un lieu de rencontre... Un moment aussi ou on peut apprendre des autres (Ahhh!!!  Monter une chaussette ou finir un bonnet...) ou, à l'inverse apprendre aux autres. Partager, quoi! et repartir ensuite dans le soir qui s'avance, son nouveau bonnet de laine, tout neuf, tout beau, bien vissé sur sa tête. Même plus peur du froid!

C'est ouvert à tous et toutes...débutant(e)s ne surtout pas s'abstenir...apporter sa laine, ses aiguilles, sa bonne volonté et sa bonne humeur....

et c'est bien sur gratuit....un échange de savoir on vous dit

alors n'hésitez pas...

 

29/10/2013

ATTENTION!!! C'est complet !!!! Arpentons (et joyeusement s'il vous plait) dans les bois.... "Une société sans école d'Ivan" ILLICH le samedi 16 novembre 2013 de 14h00 à 18h30

 

ATTENTION!!! C'est complet!!!

Après "l'enjeu des retraites" de Bernard FRIOT qui a été sauvagement disséqué le 16 mars dernier par une douzaine d'entre vous, on vous propose d"arpenter", cette fois-ci, "Une société sans école" société sans école.jpgd'Ivan ILLICH. Rien que ça. Une réflexion posé depuis 1970 sur le rôle et l'évolution possible de l'école dans notre société.

ça nous a paru intéressant de partager cette réflexion à l'heure des réformes tous azimuts de notre système éducatif qui passe, sans transition, du tout au pas grand chose en route vers le n'importe quoi et inversement au gré de la valse de nos ministres et de nos gouvernements.... Réflexion qui intéresse bien sûr les enseignants mais aussi, et pour cause, les élus et tous les parents qui ont leurs gamins dans le circuit (ou pas), au delà tout citoyen qui cherche à comprendre un peu ce qui se passe dans le bordel ambiant... Bref tout le monde quoi!!! Donc vous aussi, y'a pas de raison!

Au sujet du livre ( chez points seuil /220 pages) 

  " Quatrième de couverture

L'école obligatoire, la scolarité prolongée, la course aux diplômes, autant de faux progrès qui consistent à produire des élèves dociles, prêts à consommer des programmes tout à fait préparés par les « autorités » et à obéir aux institutions. A cela il faut substituer des échanges entre « égaux » et une véritable éducation qui prépare à la vie dans la vie, qui donne le goût d'inventer et d'expérimenter.

L'auteur de Libérer l'avenir poursuit ici sa recherche, pour les nations riches ou pauvres, d'un autre mode de vie : or l'école doit pouvoir devenir le principal lieu d'une rupture avec le conformisme.

    Biographie de l'auteur

Ivan Illich (1926-2002) - Il a dirigé l'université catholique de Porto Rico, puis fondé, à Cuernavaca (Mexique), le CIDOC, Centre international de documentation où l'on s'initie au monde latino-américain et participe à l'analyse critique de la société industrielle."

Mais au fait, "Arpenter un ouvrage" qu'est ce là donc ??

Explications D'arnaud Lecler, un client qui est à l'origine de cette proposition.

Il s'agit d'une lecture collective d'un livre qui permet d'aborder assez rapidement des ouvrages dits compliqués, qui ne seraient réservées qu'à certains, et de se permettre l'expression de nos d'avis, de sensations au sujet de ces ouvrages.

Cette méthode s'appuie sur d'incessants allers-retours entre réflexion personnelle et collective, de mise en commun de nos connaissances, de nos idées et de nos intuitions, en abordant la lecture sous une forme singulière : collective et partielle (car chaque memebre du groupe ne lit qu'une partie de l'ouvrage!).

Concrètement et en très gros, ce pauvre livre va être réparti (par petit paquet) entre nous (un véritable dépeçage, une horreur). Chacun, après lecture de ses feuillets, aura la délicate tâche de rendre compte aux autres de sa lecture et de son analyse....ce qui permet en un temps réduit de se faire une idée précise et complète du contenu du dit livre...(une technique qui nous viendrait de l'éducation populaire...l'horreur vous dis-je!!!)

Cette méthode a été utilisée par les ouvriers du XIXe siècle, qui, à peine alphabétisés, s'attaquaient au Capital de Marx pour en faire une critique acerbe! Elle a aussi été utilisé par la résistance dans le Vercors de 1940 à 1944 dans l'Entraînement Mental, puis a été redécouverte par Peuple et Culture sous une forme légèrement différente(dans tout les cas le livre support est mort mais pas ce qu'il contient!!)

On recherche donc une quinzaine de personnes (12 minimum et quinze maximum) pour procéder à l'exercice en question histoire d'avoir le temps de lire en profondeur les pages qui vous seront attribuées (l'ouvrage fait 220 pages au total, à se répartir) et de prendre le temps de les restituer en goupe.

Le rendez-vous est fixé le samedi 16 novembre 2013 à partir de 15h00 (moyen de boire un coup quand même) durée prévue jusqu'à 18h30, après on fatigue..... Le livre sacrifié est fourni par les soins de la librairie (quelle honte)

Merci de vous inscrire en appelant le 0298997258 ou en envoyant un mail. 

Et c'est gratuit.

 

26/10/2013

Troisième KULA samedi 16 novembre 2013..... quoi ça c'est ??

Pendant que certain seront en train d'arpenter, à l'étage, comme des fous le livre d'Ivan ILLICH "Une société sans école" (voir note précédente) d'autres (mais ceux-là aussi) pourront Kulater comme des malades au rez de chaussée...

Je sais ça peut paraitre un peu obscur de prime abord mais rien de grave, on va vous expliquer...

Vous avez un livre ou des tas qui ne vous parlent plus et qui encombrent vos étagères alors venez les changer pour en ramenez des qui vous parlent et qui vont encombrer lesdites étagères ainsi libérées ...troisième Kula de livres ce samedi 16 novembre 2013...

Mais au fait c'est quoi ce truc là??? ça nous vient de Mélanésie (mais où vont ils chercher tout ça ???) sur le principe d'un commerce sans autre profit que celui de donner...vraiment étrange.......c'est donc un moment où chacun peut apporter les livres qu'il souhaite faire circuler (tous les livres, tous les publics, toutes les langues...des beaux des moches des petits et des gros..) et où chacun peut prendre les livres qui l'intéressent (même s'il n'en met pas lui-même en circulation) . Sans intention d'échange ou de troc (car déjà notion de valeur la-dedans). Nous allons donc faire un gros tas de nos livres et piocher dedans..l'importance et la qualité du choix ne dépendra donc que de vous...ça va durer toute la journée....vous passez quand vous voulez à partir de 11h00 jusque tard le soir car nous n'allons pas nous arrêter en si bon chemin...

Bref l'acte gratuit est à l'ordre du jour ce samedi 16 novembre 2013 à l'autre rive!!!

Vous mettez donc tout le monde dans la voiture, le chien aussi...belle-maman éventuellement!!!! vous chargez à mort le coffre avec vos paquets de livres et vous venez faire le plein de littérature avant de repartir heureux et satisfaits vers de nouvelles aventures..

Que demander de plus ?

 

 

Conférence: Des juifs en Finistère sous l'occupation de Marie Noëlle Postic le samedi 2 novembre 2013 à 17h30

Marie Noelle Postic est curieuse... Très curieuse même! Et sa curiosité l'a portée sur les traces perdues d'une famille juive qui a vécu pas loin de chez nous, de Braspart à Plounéour Ménez...et qui a disparu un beau jour de 1942 arrêtée par notre gendarmerie nationale, en application de la loi nationale au nom du peuple français, pour être déportée et disparaître à tout jamais...

Ces traces, elle les a remontées pas à pas.. elle a fouillé les archives et recousu les lambeaux de postic 1.jpgmémoires revenus à la surface du temps pour en faire un livre qui a permis de redonner vie à cette famille juive disparue...ces anciens voisins.. ce médecin dévoué... cette famille Perper qu'elle a sortie de la nuit et du brouillard dans laquelle elle s'était enfoncée à tout jamais.. Elle leur a rendu un visage aussi.. la couverture de ce premier livre suffit à elle seule pour dire toute la saloperie de cette page de notre histoire récente...

Elle aurait pu s'arrêter là Marie Noëlle Postic... mais voilà!!! C'est mal la connaitre que de penser que ça lui suffirait. Le travail entrepris a ouvert d'autres pistes... Elle a retrouvé d'autres traces et reçus d'autre témoignages d'histoires similaires. D'anonymes disparus aussi, toujours en application de la loi, bien sûr... des victimes et des bourreaux. Des justes et des salauds. Des histoires bien enfouies au plus profond de notre inconscient collectif.. de ces histoires qu'on s'empresse d'oublier.. Elle a retrouvé des visages et des vies.. Des David Selinger, Ella Fried, Eugénie Krouto ou Léon Selzer... et bien d'autres...ils pourraient être nos voisins...Ils le seront peut être un jour, hélas, car l'histoire semble avoir la très mauvaise habitude de nous resservir ses plats..

De ces autres trajectoires, Marie Noelle a fait un second livre qui vient de sortir chez Coop Breizh, " postic 2.jpgDes juifs du Finistère sous l'occupation (deux ou trois choses que l'on sait d'eux)". Un livre remarquable que le libraire et le citoyen que je suis vous conseille. Un livre édifiant à l'heure où l'air du temps recommence à sentir la haine et le rejet de l'autre... Un livre de veilleur...

Elle viendra donc nous parler de ces vies effacées et de son travail de chasseuse de mémoire lors de cette conférence du samedi 2 novembre 2013 à partir de 17h30

C'est ouvert à tout le monde bien sûr, prévoir deux heures de votre temps...

Merci de nous dire si vous comptez venir pour des questions d'organisation de l'espace...

25/10/2013

Nouveau café-breton ce vendredi 8 novembre 2013 à partir de 17h30

Prochain café-breton le vendredi 08 novembre 2013

Ouvert à toutes et tous ceux et celles qui souhaitent exercer leur langue avec d'autres parce que, même si on parle depuis tout petit ou si on a appris dans un cour de langue, plus récemment, il n'est pas toujours facile de trouver des interlocuteurs.... Le genre de truc qui ne s'use que quand on ne s'en sert pas. Et puis des histoires, je peux vous dire qu'il y en a....et des gens qui savent les raconter aussi...en tout cas, ça rigole bien ce truc là!!

Alors n'hésitez pas....toujours à partir de 17h30 jusque beaucoup plus tard peut-être....finalement, ça ne dépend toujours que de vous!

Possibilité de boire aussi autre chose que du café quand même!! Du thé par exemple! Du jus de pommes aussi! même de l'eau qui est très bonne par chez nous!

Ke navo!

ATTENTION!!!!! COMPLET!!!!Musique: Duo KeepWhy: Patrice Langlois et Fred Boudineau le dimanche 10 novembre 2013 à 19h00

langlois 1.jpgDésolé pour ceux et celles qui n'ont pas réservé mais c'est maintenant COMPLET.... Une autre fois, d'autres opportunités de croiser leur chemins....

Quand un piano rencontre une guitare classique au détour d'un de nos chemin creux qu'est ce qui se passe.... incroyable ..mais ils se causent, Monsieur!! (Madame aussi!!) Il se causent entre eux et faut croire que ces deux instruments ont des tas de choses à se raconter. Il faut les entendre se dire des choses et rigoler quand au bout des cordes on trouve, respectivement, un Patrice Langlois (le piano) et un Fred Boudineau (la guitare classique). 

Deux voisins de l'Autre rive, pour ainsi dire, qui jouent en Duo maintenant sur des compositions maisons (c'est pas possible!!!), KeepWhy, ça s'appelle... cherchez pas. C'est comme ça.

En tout cas, les deux se sont bien trouvés pour ce mariage de deux fred_guit_3.jpginstruments qu'on entend quand même plutôt rarement jouer ensemble en duo, et croyez bien que ça vaut le déplacement.

Faut dire que ces deux sont tombés dedans depuis un moment, dans cette musique qui nous fait voyager aux frontières des multiples territoires musicaux qu'ils ont sillonnés jusqu'ici (du jazz par ci, de la sud américaine par là, une pointe de celtitude et de la bonne française...Et vas y que je touille...)... Un métissage assumé qui sait nous parler... Pour vous faire une idée vous pouvez aller les écouter de ce côté-ci du monde en allant à l'adresse suivante:   http://www.patricelanglois.com/

Ce dimanche 10 novembre 2013 et à partir de 19h00, vous êtes donc invités à venir tout simplement passer ici une bonne soirée de musique. Avouez qu'il faut être gonflé pour faire une chose pareille par les temps qui courent. Rien qu'un moment de bonheur à partager vous, et vos oreilles. Quelle horreur. En plus le lendemain c'est le 11 novembre... vous pourrez même faire la grasse matinée. Et puis pas de tempête à l'horizon ce coup-ci. Bref aucune raison valable (même pas l'écotaxe) pour ne pas venir ce soir là.

Mais faut réserver. Comme d'habitude. Soit en envoyant un mail soit en téléphonant au 0298997258. Et comme on va les payer un peu, il vous en coûtera 6 euros.

06/10/2013

ATTENTION!!! COMPLET!!!! Mélaine Favennec chante Max Jacob à l'Autre Rive le dimanche 27 octobre 2013 à 19h00

ATTENTION!!! ATTENTION!!!

Désolé pour ceux qui n'ont pas encore réservé mais c'est COMPLET!!!

Et oui, rien que ça... Mélaine Favennec et Max Jacob. Tout à la fois... L'un a tellement favennec.jpginspiré l'autre avec ses textes, et quels textes...  

Que l'autre en a fait un disque. "Emoi des mots", c'est le nom...      

Un beau disque qu'il viendra nous chanter ce dimanche 27 octobre 2013 à partir de 19h00..

"Mélaine Favennec empoigne les textes de Max Jacob avec son talent de folk singer et, merveille, transforme ses poèmes en chansons: des ballades folk rock, des blues celtes où zigzaguent entre les lignes Dylan Thomas, Donovan, Lennon et bien-sûr Bob Dylan.

Melaine s'est approché au plus près de la respiration poétique de Max. Une simplicité quifavennec1.jpg  est le fruit d'une patiente recherche autour de la musicalité des mots au fil de nombreux concerts avec ce répertoire."

Une occasion de découvrir ce mélange explosif avec ce natif de Quimperlé qui met ici les textes du Quimperrois en musique... Encore une de ces histoire à la sauce bretonne qui saura enchanter vos oreilles et, au delà, toucher la petite part d'humanité qui palpite au plus profond de nous.

Plus de chose en allant directement sur le site de Mélaine Favennec à l'adresse suivante:

 http://www.melainefavennec.com

Mais attention, ça se mérite.... il vous faut réserver à l'avance vu l'espace dont nous disposons, en appelant le 0298997258 ou en nous envoyant un mail. Il vous en coûtera 6 euros.

Si vous n'êtes pas absolument sûr, ne réservez pas.

Si vous ne pouvez pas venir alors que vous avez réservé, prévenez nous de votre empêchement le plus tôt possible pour faire des heureux sur la liste d'attente qui ne saurait manquer de se créer.

Merci

05/10/2013

Qu'on se le dise!!! Réouverture d'automne à l'Autre Rive mercredi 9 octobre 2013.

Rebonjour tout le monde!!!

Donc nous sommes bien rentrés des hautes terres écossaises... Fin prêts à repartir avec vous vers de nouvelles aventures...

Comme prévu donc, réouverture de l'Autre rive ce mercredi 9 octobre 2013 à partir de 11h00 et tous les jours de la semaine, comme dab!

au plaisir de se revoir!!

28/08/2013

d'Argoat en Armor...exposition des peinture de Régine Le Maout

Régine Le Maout nous vient plutôt de la mer avec ses vagues et ses lumières.... elle peint les vents et les le maout 2.jpgembruns à coups de couteaux et de gros paquets de mer...

Et puis là, elle a décidé d'aller planter son pinceau au coeur de la Bretagne, pas très loin de chez nous... les monts d'Arrée au hasard....

C'est le fruit de ce travail qu'elle vient nous présenter ce samedi 31 août 2013 dans le cadre de son exposition "D'Argoat en Armor"... histoire d'une terre et de mers qui s'aiment sans pouvoir vraiment se rencontrer (ce sont là, parait-il, parmi les plus belles...) pour former ce pays qui nous chante.

Vous êtes donc invité ce samedi 31 août 2013 à partager le verre de l'amitié en présence de l'artiste à partir de 17h30.. 


le maout 1.jpg


01/08/2013

A l'extérieur: les oiseaux de Mich Mao à l'autre rive à partir de ce samedi 6 juillet 2013....vernissage à 17h00

ça y est!!! Ils sont  de nouveau de retour....

Après avoir pondu leurs oeufs en bois au printemps dernier, les oiseaux métalliques de mich Mao sont de retour et s'installent durablement dans notre jardin pour les deux mois qui viennent....des gros, des ATT00001.pngpetits, des de toutes les couleurs...

D'autres choses bizarres aussi, du genre de la photo de l'affiche...Bref, un jardin habité, encore une fois, du rêve de ce drôle d'oiseau métallo soudeur qu'est mich Mao...

Lui sera là, pour boire un coup avec nous ce samedi 6 juillet 2013...à partir de 17h00. Vous êtes, bien sûr toutes et tous invités à partager ce verre.

L'exposition qui répond au doux nom de "Du lard dans les chapelles" (et non pas "de l'art dans les poubelles"), sera visible, si on n'a pas tout vendu d'ici là, jusqu'au 6 septembre prochain.

31/07/2013

A l'intérieur pendant ce temps-là: vernissage de l'exposition de Joelle Vigot

Eh oui! Ce n'est donc pas à un vernissage que nous vous invitons ce samedi 6 juillet 2013 mais bien à deux et killiog.jpgd'un seul coup avec le lancement, à l'intérieur cette fois-ci, de la nouvelle exposition de peinture de Joëlle Vigot.

Des jeux de couleurs et des compositions magnifiques à découvrir, en présence de l'artiste, à partir de 17h30.

Joelle Vigot est arrivée à Plougastel-Daoulas il y a une quinzaine d'années. La richesse de la presqu'île, tant pour la douceur de ses paysages et la luxuriance de sa végétation que pour la diversité de son patrimoine, a enrichi le vocabulaire de sa peinture et s'est mêlée aux compositions des traces de mots échappées du pinceau.

Une belle rencontre avec une brodeuse Annaïck Hernot,Gilet porpant.jpg l'intérêt commun pour le costume traditionnel orné de motifs empruntés à la flore est à l'origine d'une série de tableaux liant sur la toile broderies et peinture.

On ne peut pas cerner le travail de Joêlle Vigot, néanmoins, apparaît en filigrane l'expression de différentes écritures picturales : touche spontanée pour la sensation et étude plus académique pour le sujet.

Cette exposition restera visible jusque fin août 2013.

 

 

08/07/2013

Pendant l'été, venez explorez le monde imaginaire en forêt de Huelgoat...

Comme Ouest France vient de très bien en parler je leur laisse la parole pour vous expliquez tout ça... J'aurais pas pu dire mieux..

"L'association l'odyssée Créative propose un autre voyage vers soi en explorant le monde imaginaire de la forêt d'Huelgoat. C'est une association créée à Avignon où elle a son siège. Son objectif est de contribuer à l'éveil et au développement de la créativité individuelle et collective sous toutes ses formes. Elle possède désormais une antenne sur la région d'Huelgoat par le biais d'Alexandra Merrer, sa coordinatrice, qui proposera tout l'été, des balades, des causeries enchanteresses, des ateliers des muses, des explorations de Merlin, bref, des voyages dans l'imaginaire d'Huelgoat ! À chaque semaine son thème (la couleur, l'intuition, le voyage intérieur, la voix, etc....) Vous trouverez tous lous les détails des dates et des conditions en allant sur le site suivant www.huelgoat-imaginaire.fr

Un lieu enchanté

Née à Morlaix, Alexandra Merrer vit aujourd'hui à Avignon mais a passé une grande partie de son enfance à Berrien et connaît comme sa poche la forêt d'Huelgoat. « Ce lieu est enchanté, c'est évident ! Peuplée de mystère, la forêt est propice à déployer l'imaginaire ». Chaque semaine, du mardi au dimanche Alexandra Merrer emmènera son public à la découverte des légendes locales, des paysages merveilleux et des découvertes de soi à travers les éléments naturels. Les lieux de rendez-vous sont le moulin du chaos, « pour les causeries, les balades Zen et les explorations », et au café librairie L'Autre-Rive, « pour les ateliers des muses ». Les ateliers permettent aux participants d'exprimer leur créativité et leurs rêves par différents supports tels le Land-art, la peinture, le dessin, le collage ou le chant. Tarifs (voir site ci-dessus)

Renseignements au 06 65 42 31 70. 

21/06/2013

Dimanche 30 juin 2013 Autre rive et Arthus Ciné: soirée Palestine..... projection à Arthus ciné suivi d'un débat à l'autre rive

Un printemps pourri, un été qui démarre moyen, la crise qui prend son vol... tout va bien quoi, ça se sent, l'ambiance est bonne et ça rigole sec... alors y'a pas de raison, on en remet une couche en vous invitant, une nouvelle fois, à réfléchir  (quelle horreur!) sur un des aspects de ce monde qui, l'air de rien, a une telle incidence sur nos vies... il s'agit cette fois-ci de Palestine, vous savez ce petit pays découpé en morceau pour que son voisin, Israël puisse exister... Les territoires qu'on appelle ça, peuplés, et comment,  et qui n'a pas voix au chapitre et ou il se passe des tas de choses qu'on a parfois du mal à appréhender du fonds de nos petites maisons... faut dire que c'est compliqué!! Alors voilà, ce soir là on vous propose deux choses.

En introduction, et en partenariat avec Arthus Ciné de Huelgoat, cinéma qui bouge, nous vous proposons de commencer cette soirée à 17h30 par la projection du film "5 caméras brisées", reportage magnifique sur la vie quotidienne d'un village de cisjordanie en plein sur la ligne de front, filmé au fil des ans par un de ses habitants, Emad Burnatpalestine 2.jpg

"Emad, paysan, vit à Bil’in en Cisjordanie. Il y a cinq ans, au milieu du village, Israël a élevé un « mur de séparation » qui exproprie les 1700 habitants de la moitié de leurs terres, pour « protéger » la colonie juive de Modi’in Illit, prévue pour 150 000 résidents. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente pour obtenir le droit de rester propriétaires de leurs terres, et de co-exister pacifiquement avec les Israéliens.Dès le début de ce conflit, et pendant cinq ans, Emad filme les actions entreprises par les habitants de Bil’in. Avec sa caméra, achetée lors de la naissance de son quatrième enfant, il établit la chronique intime de la vie d’un village en ébullition, dressant le portrait des siens, famille et amis, tels qu’ils sont affectés par ce conflit sans fin."

Nombreux prix, travail reconnu internationalement, trop peu passé dans nos salles hexagonales, une occasion à ne pas rater... ça vous coûtera 4 euros en soutien à Arthus ciné....

Café-citoyen ensuite, à partir de 19h00 et à l'Autre rive, cette fois-ci, rencontre-débat avec Zinat SALHAB, ressortissante de cisjordanie, en formation ces temps ci en centre Bretagne et qui viendra nous parler de la vie dans ces territoires... questions-réponses... elle sera là pour ça.. une autre occasion à ne pas rater si on veut peut-être un peu mieux saisir les choses de ce côté-ci du mur...

Pour présenter Zinat, voici ce qu'en dit quelqu'un qui la connait bien:

"Plus simplement, nous avons connue Zinat à l'occasion d'une délégation qui visitait le camp d'El Aroub, jumelé avec Carhaix. Elle nous servait d'interprète. Actuellement elle occupe un emploi de traductrice (peu et pas souvent rémunéré) à la protection civile palestinienne à Ramallah. Sa famille habite Hébron dans la zone occupée par l'armée israélienne. Elle a 4 frères et deux soeurs. Sa maison a d'ailleurs été investie par les israéliens et une de ses cousines blessée au début de son séjour en France . Il y avait une manifestation à proximité pour la solidarité avec les prisonniers palestiniens. A l'invitation de France-Palestine Solidarité centre Bretagne et de la municipalité elle fait un stage de 4 mois pour découvrir notre région et ses différentes institutions; elle a servi d'assistante aux cours d'arabe du lycée Diwan et elle est basée à l'office de tourisme de Carhaix. Elle est là jusqu' à fin juillet. Son rêve est de pouvoir achever son cycle d'études en faisant un master à Brest ou à Rennes. Elle a aussi participé à un film de Romuald Vuillemin, "paroles sous occupations". Elle est en plus très sympa et aussi très attachée à son identité et à sa culture palestinienne."

Voilà donc. C'est gratuit, bien sûr, avec un pot de l'amitié et c'est ouvert à tout le monde sans limitation...

donc on vous attend nombreuses et nombreux et après, mais après seulement, vous pourrez penser enfin à vos vacances!!

 

13/06/2013

Dernier atelier de ce cycle sur les huiles essentielles avec Anne Raffin, samedi 22 juin 2013.. Les huiles essentielles et les émotions

Après avoir traité de la trousse à pharmacie et des cosmétiques, Anne Raffin, notre spécialiste de tout ce qui sent bon et fort, termine son cycle d'ateliers sur les huiles essentielles, ce samedi 22 juin 2013, sur le thème des huiles essentielles et des émotions...vaste sujet!!

Demandez le programme:

"Les huiles essentielles et les émotions / Apprendre à mieux gérer son stress avec les huiles essentielles

Au cours de cet atelier, nous prendrons le temps de définir la notion de stress et verront quelles sont les huiles essentielles qui peuvent nous aider à mieux vivre les situations et les périodes de stress, notamment en fonction de son origine.
Une seconde partie de l'atelier sera consacré à l'aromathérapie émotionnelle, ou comment les huiles essentielles peuvent nous accompagner pour mieux vivre nos émotions.

Pas de fabrication dans cet atelier-ci, mais des détails, des conseils, des "recettes" pour améliorer notre quotidien."

Prévoir de quoi prendre des notes.

C'est de 14h00 à 17h00 et le nombre de places est limité d'ou l'importance de vous inscrire en nous téléphonant au 0298997258 ou en nous envoyant un mail

Coût de la séance: 20 euros.

Ensuite,on verra pour l'année prochaine....



06/06/2013

conférence littéraire "André Malraux" le samedi 15 juin 2013 de 17h00 à 19h00

ATTENTION!!!

Dernière conférence littéraire pour ce cycle avec Olivier Macaux qui nous parlera ici, d'André Malraux...un drôle de personnage finalement bien ancré dans son époque et, avec ça, une sacrée plume....

"André Malraux

La personnalité d’André Malraux demeure encore aujourd’hui insaisissable : en effet, quel rapport existe-t-il entre le jeune poète cubiste des années vingt et le pilleur de tombes cambodgiennes ? entre le contempteur du régime colonial indochinois et le notable gaulliste des dernières années ? entre le compagnon de route des républicains espagnols et le ministre de la Culture ? Homme de paradoxes, Malraux a fondé son œuvre sur cet adage : la vérité ne peut surgir que de la légende.

          Nous tenterons de montrer la construction de cette légende biographique et littéraire : Malraux entremêle la vie et l’œuvre et joue des mystères pour se forger un destin et en dire toute la grandeur. Nous évoquerons le romancier des révolutions et des guerres qui obtient une célébrité internationale grâce à son évocation remarquable de la révolution chinoise dans Les Conquérants (1928) et La Condition humaine (1933) et de la guerre d’Espagne dans L’Espoir (1937). En mêlant actualité et fiction, Malraux amorce une réflexion métaphysique sur l’Histoire et l’engagement politique, revisitant les notions d’héroïsme, de liberté et d’angoisse existentielle à travers un mode de narration et d’écriture résolument moderne.

Dans les années cinquante, Malraux délaisse le roman pour une imposante réflexion sur la création artistique. Cette démarche esthétique, déployée dans les trois volumes de La Psychologie de l’art, permet d’établir le musée imaginaire de l’auteur, mêlant classiques et modernes, de Rembrandt à Picasso. Dans les années soixante, Malraux accompagne le retour politique du général de Gaulle, exerce une activité ministérielle mais ne délaisse pas pour autant la pratique littéraire : ses écrits autobiographiques réunis dans Le Miroir des limbes (1976) témoignent d’un renouveau de son inspiration, éclairant le parcours exceptionnel d’un écrivain qui n’a cessé de se confronter à l’histoire politique et artistique de son siècle. "

A découvrir donc ce samedi...

Il vous en coûtera 7 euros par séance et c'est à partir de 17h00. Prévoir deux heures.

Sur réservation en appelant ou en envoyant un mail car groupe limité à une vingtaine de personnes (5 au minimum...)

même heure.

31/05/2013

le printemps des simples à Plounéour Ménez ce dimanche 9 juin 2013

fête des simples.jpegNe manquez pas le printemps des simples à Plounéour Ménez ce dimanche 9 juin 2013 organisé par CAP Santé Ecole Bretonne d'Herboristerie.

Un marché aux plantes aromatiques et médicinales de Bretagne et d'ailleurs, des conférences, des ateliers, des sorties botaniques, des expositions, un forum associatif, rien que ça et aussi de la cuisine participative, de quoi manger et boire et une librairie avec tout pleins de livres sur les plantes et autres végétaux...

Et la librairie c'est nous qui nous y collons...

Alors au plaisir de vous y voir ou revoir...

Plus d'infos sur tout ça et le programme complet en cliquant sur l'adresse suivante

http://www.capsante.net/wordpress/?p=949

20/05/2013

ATTENTION!!! ANNULE!!!! Goulven Ka en solo avec son violoncelle samedi 1er juin 2013 à 20h30...

ATTENTION !!!! Spectacle annulé et repporté à une date ultérieure...on vous tient au courant...

Comme si ça pouvait être vrai cette histoire...Goulven KA, on le connait à l'autre rive et même s'ilGOULVEN-KA-2-copie-1.jpg joue seul ce n'est jamais en solo vu la façon bien à lui qu'il a de dialoguer avec son instrument (quand il ne trilogue pas...je sais pas si ça existe)...en tout cas il ne donne pas l'impression d'être seul sur scène, mais plutôt en train de diriger un orchestre complet...en plus il chante, et bien, des textes de sa composition...de bien beaux textes aussi... Goulven KA, en gros nous vient d'une autre planète de la chanson française, cette nébuleuse, avec plein d'influences qui se télescopent... allez le découvrir sur son site à l'adresse suivante:http://goulvenka.com/wordpress, vous m'en direz des nouvelles...

De son beau premier disque aussi, sorti en janvier dernier,: "Enigmatik" qu'on écoute ici depuis... donc  GOULVEN-KA-copie-2.jpgGoulven KA en spectacle à l'autre rive le samedi 1er juin 2013 à partir de 20h30 pour passer une belle soirée en sa compagnie..

Pour encore être plus précis voici ce qu'en dit France bleue...

"Goulven Ka est un chanteur et violoncelliste ouvert sur le monde.

Son approche de l’instrument - bien qu’il en conserve l’aspect acoustique et chaleureux - se démarque résolument des conventions classiques.
Son attirance pour le rythme et les musiques « à danser » de tous les horizons (flamenco, salsa, afro, pop, folk, hip-hop, maloya, zouk, etc), proches de la transe, lui permet d’expérimenter des registres et des modes de jeu peu enseignés dans les conservatoires (accords « colorés », jeu d’archet rythmique, jeu de pizz groovy et bassistique).

A cette passion pour les musiques percussives et les arrangements de cordes, s’ajoute le goût des textes et de la parole. Les grands chanteurs français ont développé son amour de la rime, les slameurs et rappeurs modernes lui ont donné l’influence de la scansion vocale, les musiques africaines et le jazz un penchant pour les onomatopées et l’improvisation.
A tout cela s’accorde un puissant attrait pour les grandes voix, qu’elles soient lyriques, pop, soul ou soufi, sensuelles ou méditatives, et un profond respect de la nature.

Le premier album, intitulé « Enigmatik » et sorti au début de l’année 2012, est une première expérience qui réunit toutes ces influences en un projet cohérent, original et accessible à tous les âges et tous les milieux."

Ce sera donc sur réservation soit en envoyant un mail soit en appelant le 0298997258 et il vous en coûtera 5 euros....

Au plaisir donc


goulven ka 3.jpg


15/05/2013

"Monts d'Arrée" présentation du dernier livre de et avec Hervé Bellec ce samedi 25 mai 2013 à partir de18h00...lecture, signature et coups à boire...tout un programme!!

Donc Hervé Bellec, écrivain dans tous ses états, accompagné de son complice en photos, Jean-Yves Guillaume vient, ce samedi 25 mai 2013, nous présenter "Monts d'Arrée", son dernier livre, à partir de 18h00...même qu'il y aura un pot de l'amitié à partager pendant qu'il nous en lira certains passages. Vous y êtes toutes et tous invités!!

Je ne présente plus Hervé Bellec qui nous a souvent fait le plaisir de venir dire ses livres ici, à l'autre rive, seul ou accompagné de son pote guitariste, Soïg Sibéril....Et ça a toujours été super, car Hervé Bellec, c'est sûr, est un écrivain...Un de ceux qui savent tricoter serré avec les mots pour nous faire la maille fine des bonnes histoires...des nouvelles, des chroniques, des romans entrelacés...  des portraits de gens, une sacrée galerie, du ciselé, du cousu main, des états d'âmes qui savent nous toucher. Des, entre autres choses, "Garces d'étoiles", des monts d'arrée 1.jpeg"Nuits blanches" , des "Bon dieu pour les ivrognes", des "si c'est ma femme je suis pas là!!" et autres "demain j'arrête d'écrire".... Heureusement c'est même pas vrai (toujours des promesses!!!) et cette fois-ci c'est un livre sur les Monts d'Arrée qu'Hervé Bellec nous a mijoté... Un livre qui manquaient jusqu'à maintenant.. ce genre de beau livre, mélange de textes et de photos, qu'on m'a tellement demandé en tant que libraire et dont je ne pouvais que dire qu'il restait à écrire.... Avec bien sûr des paysages, des magies foudroyantes et des gens. Vous savez, de ces petites choses tétues et tenaces qui font que ces lieux sont vivants. Depuis toujours et pour longtemps. Hervé Bellec dans tous ces bouquins sait bien faire ça. Nous parlez de vie. Et dans celui-ci, de la vie luxuriante des Monts d'Arrée qui n'a pas finie d'étonner... Ici sont des trésors!!!

Petite présentation du bébé par l'éditeur lui même (Géorama) qui sait aussi de quoi il parle:

"Débarrassons-nous une fois pour toutes des idées reçues : les Monts d'Arrée ne seraient que des terres brumeuses, humides, miséreuses et isolées. C'est entendu. N'y pousserait qu'une lande rase constellée de quelques arbres chétifs soumis au diktat des vents. Raison pour laquelle, sans doute, sont nées ici des légendes tenaces et parfois mortifères. Impossible de faire un pas sans être bousculé par un korrigan ou une lavandière de la nuit… Oui, finissons-en avec ces clichés à la peau dure. Les Monts d'Arrée méritent plus que ça. C'est un pays, un vrai pays où vivent de vrais gens qui pour rien au monde ne redescendraient dans le pays d'en-bas. Les sources y jaillissent à foison ainsi que les projets, les énergies, les volontés… On ne vous l'avait pas dit mais les Monts d'Arrée sont un volcan qui n'est pas prêt de s'éteindre..."

à suivre donc

Les auteurs :

Hervé Bellec est né en 1955. Après avoir été successivement musicien puis patron de bar, il enseigne aujourd’hui l’histoire et la géographie à Brest. Il a publié de nombreux romans et nouvelles ayant pour théâtre la Bretagne dont il sait à merveille traduire les ambiances. Ses récits de voyages, servis par un style littéraire alerte et une profonde humanité, lui valent toujours un large succès auprès des lecteurs. Il nous livre ici sa passion pour les hautes terres d’Armorique qu’il parcourt de long en large depuis de nombreuses années.

Jean-Yves Guillaume est photographe et fondateur, avec son épouse Dominique, du studio Guillaume Team à Brest riche de centaines de milliers de clichés glanés à travers la Bretagne, son terrain de prédilection. Inspiré par la beauté des espaces naturels, il saisit à merveille l’atmosphère des lieux, des paysages et nous dévoile ici ses plus belles photographies sur les Monts d’Arrée.

 

 

07/05/2013

Café-citoyen dimanche 12 mai 2013 à 19h30: pour un monde sans armes nucléaires....ben dis donc!!!!

Dans le cadre de la campagne pour le désarmement nucléaire,(ICAN) le groupement Bretagne, qui regroupe 75 organisations de toutes sensibilités, organise le dimanche 9 juin 2013 à Crozon (le Fret)  le festival "Debout tout le monde" (toute ressemblance avec.... fortuite!!) .... juste en face de l'Ile longue, vous savez, cette réserve naturelle de baleines métalliques aux ventres remplis de missiles qui explosent en plein vol.

Un moment festif, certe mais aussi de réflexion sur cette question dont, finalement, on parle trop peu (même à l'heure de la parution du livre blanc sur l'armée). Or ce débat en vaut la peine car il conditionne pleinement notre vision du monde et nos choix de sociétés.

Quand on sait que depuis l'an 2000, soit une douzaine d'années seulement, les dépenses militaires au niveau mondial ont plus que doublé...ça mérite réflexion... Serions nous passés d'une guerre dite froide à une guerre beaucoup plus que chaude qui plombe méchamment l'avenir de ce monde qui, soit dit en passant, est tout de même le notre.

Alors au moment où notre état préféré nous fait pêter un de ses gentils petits missiles juste au dessus de nos têtes pour la modique somme de 120 millions d'euros l'unité... ça a fait un joli feu d'artifice en paix 1.jpgbaie d'Audierne (s'ils pouvaient nous faire le même coup le 9 juin, pour la fête!!).. Mais on est rassuré, il n'était pas chargé celui-là avec sa tête nucléaire... encore une chance! 120 millions d'euros un seul de ces jolis bébés jouflus... Combien de paires de godillots pour les mecs qui crapahutent au Mali avec des chaussures qui se décollent et qu'ils sont obligés de recoller avec du shaterton (véridique!!)...l'armée n'a plus les moyens de sa payer des chaussures cousues comme avant.. On les achète avec semelles collées ce qui, dans le désert du Sahara où il fait 50 degrés à l'ombre parce que le thermomètre ne va pas au delà (et en plus de l'ombre y'en n'a pas!!), ne fait pas tout à fait la même chose...à quand l'armée de l'an II !!! Mais des jolis petits missiles (doivent être collés aussi, c'est moins cher) on en a plein!!

Encore un truc de gauchiste me direz-vous ??? Même pas que!!! 75 organisations de toutes tendances ont vous dit qui se retrouvent dans cette campagne. Et c'est pas parce qu'on est de gauche et qu'on le revendique que ça doit empêcher les autres de réfléchir... Alors bienvenue au club de ceux et celles que ces histoires turlupinent.... une discussion que le collectif Front de gauche du Finistère en partenariat avec le mouvement de la paix vous invite à partager ce dimanche 12 mai 2013 à partir de 19h00 au café-librairie...

La projection de quelques films courts permettra d'introduire ce débat ouvert à tout le monde. Qu'on se le dise!!

 

pour vous faire une opinion n'hésitez pas à aller sur le site suivant

http://culturedelapaix.org/blogs/festivalpaix/

06/05/2013

Les oiseaux de Marion Zylberman: vernissage le samedi 11 mai 2013 à 17h30

Marion Zylberman vient accrocher ces oiseaux sur nos murs à partir de ce samedi 11 mai 2013; ce jusqu'au 8 juin prochain.... vernissage en présence de l'artiste à partir de 17h30. L'occasion de découvrir cette série de dessins sur papier, au crayon de couleur, ou au pastel à l'huile pour les plus grands formats, réalisés autour des vols de goélands, durant les 2 hivers passés, sur le port de Saint-Guénolé à Penmarc'h où elle habite actuellement.

Chez Marion Zylberman pas de figures, de personnages, à peine des paysages. Ici des cieux peuplés d'oiseaux. Du mouvement. Du vent et des formes fluides qui s'échappent...qui jouent...il y a là du Jonathan Livinsgtone et son plaisir de voler...

oizo3(1).jpeg

Marion Zylberman est avant tout une grande voyageuse. Née en 1957, elle fait ses études à l'école des Beaux-arts de Bourges. Après quelques années passées en Haute-Provence et dans les Cotes d'Armor, entrecoupées de séjours en Thailande, à Taiwan, en Inde et en Egypte, elle embarque en famille en 1993 à bord du Petit-Foc, du Leenan-Head puis du Velleda pour une aventure maritime de 8 ans. Ce périple ponctué d'escales bretonnes et d'un voyage au Mexique la mène sur les iles atlantiques, en Irlande, en Ecosse, en Norvège, en Suède et aux Pays-Bas, puis en Galice, à Madère, à Santa-Cruz de Palma et aux Açores, et enfin en Méditerranée. Après une escale prolongée de 5 ans en Corse, elle revient en Bretagne en 2006 poser ses valises à Penmarc'h. C'est lors de cette longue croisière qu'elle prend l'habitude des carnets. " Le principe était d'avoir mon atelier dans un sac à dos. J'avais toujours trois carnets sur moi, l'un pour la couleur, l'autre pour le noir et blanc et le dernier pour les notes."La navigation est aussi une rencontre avec les éléments, mais elle dessine peu les pluies et les vagues, davantage les paysages.

Ces thèmes s'imposent plus tard, en Corse et à Penmarc'h.

Crayon, encre, peinture, sur petits ou grands formats, tous les moyens sont bons pour saisir l'élément liquide. Elle en remplit des carnets, en recouvre des toiles. Sous son pinceau, les pluies deviennent flux et les vagues deviennent écume. à reproduire perpétuellement le même motif jusqu'à le rendre abstrait, Marion Zylberman semble à la recherche de quelque chose. Peut-être de la part d'universel qui réside en toute chose. Cette gymnastique peut sembler austère, mais il s'agit plus de simplicité, une simplicité qui tient de l'ascèse. C'est cette obsession de la simplicité et la vive énergie présente dans ces oeuvres graphiques et picturales qui fascinent chez Marion Zylberman, car la simplicité est une prise de risque en art. " Le meilleur moyen de savoir ce qu'on veut dire, c'est de vouloir dire la même chose tous les jours, avec patience, et de se familiariser ainsi avec la formule employée, dans tous ses sables mouvants." (Samuel Beckett, Peintres de l'empêchement). (texte d'après herve Géerec)

oizo2.jpeg

oizo1.jpeg

 

 

11/04/2013

Second atelier « origami allemand »: Samedi 4 mai 2013 de 15 h à 17 h 30

Après les fleurs de printemps on vous propose un deuxième atelier où vous pourrez confectionnez vous-mêmes des petites merveilles en papier selon une méthode allemande facile à apprendre.

origamiallemand (1).jpgMédaillons pour encadrer vos photos, boules pour décorer vos tables et fenêtres, animaux pour vos enfants et petits-enfants.

Embellissez votre quotidien d’une touche personnelle, faite main !

L'animatrice Saskia Lahellec, d'origine allemande, se fera un plaisir de partager avec vous les traditions de son pays natal.

Les frais d'inscription incluent le papier en 12 couleurs.

Merci de venir avec un crayon à papier, une règle, une gomme, des ciseaux et un bâton de colle.

Participation : 15 € par personne.

Nombre maximum de participants : 10 (minimum 3)

Merci de vous inscrire en appelant au 0298997258 ou en nous envoyant un mail

 

attention!!! complet!!! dimanche 5 mai 2013: ensemble Toss The Feathers... Voyage aux frontières des répertoires traditionnels et anciens des musiques d'Irlande et d'Ecosse.

Attention, c'est complet!!!

L'ensemble Toss the Feathers nous propose un voyage aux frontières des musiques irlandaises et écossaises des répertoires traditionnels, de la renaissance et du baroque.

toss 1.jpgAux 17ème et 18ème siècles les compositeurs irlandais inventèrent une nouvelle sorte de « musique de chambre ».  

A partir de ballades et de danses, ils composaient des variations sur les basses, des sonates, des suites, des « dompes » et des « ports ».

Cette fusion riche d'inspiration entre musique populaire et savante nous offre aujourd'hui un répertoire où se mélangent goût raffiné et énergie éclatante, élégance et enthousiasme endiablé, complexité harmonique et spontanéité rythmique.  

Ces trois musiciens voyagent sur des instruments que ces compositeurs connaissaient : différentes harpes, le violon renaissance, les « whistles » (flûtes irlandaises), le théorbe, la viole de gambe, et la guitare renaissance. Parmi lestoss3.jpg mélodies que nous interprétons, beaucoup sont encore jouées par les musiciens traditionnels d'aujourd'hui.

 Dimitri Boekhoorn: harpes celtiques anciennes et flûtes irlandaises

 Tina Chancey: violon renaissance et viole de gambe

 Valérie Loomer: théorbe, guitare renaissance et cistre

 L'occasion d'une découverte qui vous est proposée ce dimanche 5 mai 2013 à partir de 19h00

en attendant vous pouvez aller faire un tour sur leur site http://cdbaby.com/cd/ensembletossthefeathers et y écouter leur magie.

Nombre de places limité donc sur réservation en appelant le 0298997258 ou en envoyant un mail.

Prix d'entrée: 6 euros

10/04/2013

Exposition Dominique Winter: Le grand bestiaire et autres gravures...vernissage le samedi 13 avril 2013 à 17h30

C'est le printemps...quand même et malgré tout !!

Le moment est donc venue pour Dominique WINTER d'accrocher sur nos murs ses gravures pour un mois complet ....Son grand bestiaire comme elle dit, des années de travail en vérité, et d'autres winter 1bis.jpgoeuvres aussi.... Graver ça, Dominique elle sait faire et honnêtement c'est de la bel ouvrage que nous vous invitons à venir découvrir ce samedi 13 avril 2013 à partir de 17h30 en buvant un verre et en discutant avec l'artiste qui sera là pour vous.... N'hésitez donc pas à venir pousser notre porte qui, pour une fois, méritera sa réputation de zoo!

L'exposition sera visible du 13 avril 2013 au 11 mai 2013

Sur Dominique Winter et son travail deux petits textes complémentaires:

GENÈSE D'UN BESTIAIRE

«L'émotion originelle remonte à mon tout premier livre, dans lequel j'ai suivi, fascinée, l'Enfant d'Eléphant le long du grand fleuve Limpopo : les «Histoires comme Çà» de Rudyard Kipling, illustrées par l'auteur, ont peuplé ma petite enfance de leurs héros cuirassés et fragiles, scellé à jamais mon goût pour la lecture, la poésie, le dessin, et éveillé en moi une insatiable curiosité pour l'Univers et ses habitants.

Bien d'autres sujets d'enthousiasme ont suivi, dans une exploration où j'ai toujours accordé la même importance à la créativité de la vie qu'à ses expressions humaines : le cycle des saisons et les quatre éléments, les mondes animal et végétal, la mythologie et la culture des peuples du monde entier sont une inépuisable nourriture pour qui ouvre ses sens.

Tout mon travail s'alimente au vaste creuset qu'ils forment, et chanter leurs beautés s'est imposé à moi comme se sont imposés les «instruments» pour le faire. «Grib le zèbre» est un jour sorti de ce creuset :winter aigle w.jpg je l'ai su premier-né d'une longue famille où tous les animaux ont leur place, qu'ils soient sauvages ou domestiques, étranges ou familiers, terrestres ou marins ; où certains portent un nom qui appartient à la mémoire des hommes ; et où la création humaine, qui s'inspire d'elle, est représentée comme un hommage à l'extraordinaire «imagination» de la Nature...»

LES ETAPES D'UNE PASSION

Née en 1953, Dominique Winter suit les cours du soir des Beaux-Arts de Paris en 1972, avant d’intégrer l’Ecole des Beaux-Arts de Lorient (Morbihan, France) l’année suivante. Bien qu’inscrite en section peinture, elle noue très tôt avec les étudiants-graveurs des contacts qui vont éveiller son intérêt pour leurs différentes techniques d'expression. Pendant une vingtaine d’années, elle travaille la peinture (huile, pastel sec) et participe à différents salons d’art dans tout l’Ouest de la France, où ses rencontres avec des graveurs confirmés vont encore renforcer cet intérêt précoce : c’est d’ailleurs éléphant.jpegen ateliers d’artiste qu’elle apprendra d’abord les techniques de la gravure sur métal, puis, dix ans plus tard, celles de la gravure sur bois. Conçu en 1996, «Grib le zèbre» va véritablement cristalliser sa passion pour la xylogravure et sceller sa vocation animalière : une dizaine de sujets nouveaux le suivront chaque année, enrichissant le Grand Bestiaire auquel elle consacre désormais la quasi-exclusivité de son travail de graveur, et qui compte aujourd’hui plus de 120sujets.

La «Guirlande des Animaux»

Une passion commune pour l'oeuvre imprimé a de tous temps réuni écrivains et graveurs : lorsque Dominique Winter fait la connaissance de la poète Anne Chavériat, en 1997, c'est justement dans l'imprimerie d'une amie commune. De cette rencontre va naître une collaboration qui débouchera sur la création de «La Guirlande des Animaux», recueil de 48 planches du Grand Bestiaire illustrées de poèmes, recueil publié au cours du premier trimestre 2002 par les Éditions du Petit Véhicule à Nantes (Loire-Atlantique, France) : un second ouvrage suivra deux ans plus tard, «La Guirlande des Animaux, livre II», sorti au dernier trimestre 2004 chez le même éditeur.

Membre des Poètes Français, Anne Chavériat a publié plusieurs œuvres poétiques illustrées par des peintres de renom. Elle figure dans l'Anthologie des Poètes de Bretagne de Charles Le Quintrec (Editions Livre de Poche, 1999), et a obtenu, en 1996, le Grand Prix d'Honneur de Poésie Libre - Bretagne de la Société des Poètes et Artistes de France. De sa collaboration avec Dominique Winter sont nés quatre ouvrages, «La Guirlande des Animaux, livres I et II» , «L’amour-passereau» et «Sillages». Femme et artiste lumineuse, elle nous a quittés en juillet 2008

winter baleine w.jpg

 

09/04/2013

Nouvelle session de musique trad et irlandaise ce vendredi 26 avril 2013 à 20h00

Donc on remet ça ce vendredi 26 avril 2013 à partir de 20h00...

Pas une raison particulière en fait, mais toutes les bonnes raisons de se retrouver là, ensemble, soit à jouer de son ou ses instruments préférés soit à écouter en buvant un godet (ce qui n'empêche d'ailleurs pas les musiciens de boire un godet aussi)...il fait un peu plus beau, un peu plus jour un peu plus tard, les petits oiseaux chantent voire plus si affinités...les bourgeons bourgeonnent, les bougons bougonnent et j'en passe et des meilleurs...

Donc on invite une nouvelle fois tout le monde à nous rejoindre, musiciens bien sûr où non, ce vendredi 26 avril 2013 à partir de 20h00 pour fêter ce qu'on veut après tout..y'a pas de raison. C'est ouvert à tout le monde, à tous les âges..pour un nouveau boeuf magistral...

Conseil: venir trop tôt n'est pas automatiquement la bonne idée, car comme toute bonne session qui se respecte ça chauffe et ça monte en puissance au session132.JPGcours de la soirée...le meilleur est pour ceux et celles qui savent attendre!!!

C'est gratuit bien sûr et sans réservation aucune.... On se se serrera dans tous les coins et recoins du café (même à l'étage maintenant il y a moyen de boire un coup en entendant très bien la musique!!!)

Alors avis aux amateurs...

08/04/2013

Repaire là-bas si j'y suis samedi 27 avril 2013 à 19h30: le "passe à ton voisin 2" vient de sortir...à lire absolument!!!

eh oui, on a mis le temps mais voilà, avec nos petits bras musclés on a fini par sortir le numéro deux de ce fleuron de la presse indépendante nationale voire au delà!!!!

Passe à ton voisin numéro deux, encore plus gros, encore plus intéressant, encore plus pertinent est à votre disposition dans pleins d'endroits si différents les uns des autres (de l'épicerie bio au café-librairie en passant par pleins d'endroits improbables) qu'on ne sait même pas  vraiment où c'est...faut vous renseigner.. Et tout ça pour la modique somme de 0 à 3000 euros.... (ce qui nous a permis, tout de même  avec le premier, de financer ce numéro deux intégralement, vive la presse libre!!)

Ce numéro reprend principalement trois dossiers qui posent problèmes en ce moment:

L'épicéa Sitka en centre Bretagne ou le projet forêt noire....on commence à en entendre parler de ces histoires de plantations intensives en vue d'alimenter, parait il, la filière bois de construction....quand vous aurez lu notre dossier vous saurez pourquoi c'est une très mauvaise idée...

Et puis aussi sur les questions d'énergie en Bretagne et sur le projet de la centrale à gaz de Landivisiau avec, en particulier, la publication avec l'autorisation de Médiapart (notre seul sponsor) d'un papier très bien fait sur ce magnifique projet...vous saurez alors pourquoi c'est aussi une très mauvaise idée....

Et enfin notre dame des Landes...encore une autre très très mauvaises idées.....

Bref, que du bon et de l'intense et du en pleine actualité et du c'est bon coco ça!!! Trois dossiers qui ne passeront peu-être pas l'été, du moins on l'espère....

On vous invite à découvrir le bébé autour d'un verre ce samedi 27 avril 2013 à partir de 19h30 (auberge espagnole) histoire d'échanger sur ses différents dossiers, d'organiser sa plus large diffusion possible et de parler de son avenir...y aura t'il un numéro 3 ???? Et qu'est ce qu'on va y mettre dans celui-là ????

29/03/2013

Nouveau disque: Andréa Seki en concert le dimanche 14 avril à 19h00 avec Jo Van Bouwel et David Hopkins

Andrea Seki.JPG

Andrea Seki revient faire un tour de ce côté-ci de l'univers avec son nouveau disque "Son Atlantel" qui vient juste de sortir chez Coop Breizh...et c'est super.
Ce harpiste, auteur, compositeur, issu de la tradition bardique, rencontre la harpe celtique en Bretagne où il a choisi de vivre maintenant. Et c'est là qu'a commencé son voyage initiatique avec cet instrument parcourant l'Europe atlantique et ses cultures musicales, de la Bretagne à l'Irlande, en passant par la Galice, l'Ecosse, pour le conduire aux sources de la musique indo-européenne dans la vallée de l'Indus, aux origines de la musique indienne.
On l'avait déjà reçu en 2010 Andréa pour son disque précédent et on n'avait pas été déçu du voyage...
Alors on vous invite à découvrir ce nouveau chemin où il sera accompagné de Jo Van Bouwel (chant et flutte), qu'on commence a bien connaitre par ici, et de David Hopkins (Bodhran et percussions)
 
Départ prévu dimanche 14 avril 2013 à partir de 19h00.. Arrivée???? ça on ne sait pas vraiment...
Pour vous faire une idée vous pouvez l'écouter sur son site à l'adresse suivante

Voici d'ailleurs ce qu'en dit Mydhin, autre harpiste et pas des moindres.
"La musique d'Andrea, magnifiquement composée et produite, est semblable à la mer forte de Dana, surandré48842857-24f3-c710-e86e-328509d14fb0.jpg laquelle il faut pouvoir suivre les courants qui s'entrelacent à l'infini. Il a su accorder sa harpe aux éléments afin de se nourrir de l'imaginaire atlantique, pour retrouver la mémoire ancestrale et rencontrer les banshees sous la lune."
Une grosse heure de spectacle qui devrait vous laisser le coeur un peu plus léger pour replonger dans la nuit, le froid, la pluie et des horizons qui, malgré tout, restent toujours, finalement, très lointains !!!

Nécessaire de réserver vos places préalablement car nombre d'entrées limité.
Prix d'entrée: 6 euros ( une centaine d'euro pour ceux et celles qui ont des comptes en suisse même si on a le droit d'en avoir!!!)
Téléphonez au 0298997258 ou envoyez un mail

27/03/2013

Retour d'itinérances à l'autre rive les 30, 31 mars et 1er avril 2013 avec Louise Midgley et ses faïences animalières...présentation d'un savoir faire.

 

Les samedi 30, dimanche 31 mars et lundi 1er avril prochains, Art et Cob vous invite à participer aux, déjà, sixièmes portes ouvertes d'atelier d'artistes en centre ouest Bretagne.....et ça s'appelle Itinérances cette balade au coeur de l'art vivant du coeur de Bretagne...l'occasion de découvrir ceux et celles  qui, par leur travail, rendent les choses plus belles...les artistes !!!! Quel drôle de nom ça! des gens bizarres qui ne voient pas toujours, et heureusement, les choses comme nous...des gens que beaucoup d'entre nous ne cottoient pas et connaissent mal. Ils seront plus d'une louise 1.jpgquarantaine à vous recevoir ces jours là soit directement dans leurs ateliers, soit dans des lieux qui leur seront ouverts à cette occasion...ce sera notre cas puisque nous accueillerons, comme l'année dernière, Louise Midgley, une voisine, qui passera ici ces trois jours pour présenter son magnifique travail de sculpteur animalier....plein de petites bêtes qu'elle dessine d'abord avant des les sortir de la terre glaise et d'en faire des faïences d'une facture remarquable....des animaux forts expressifs...

En 2012, nous avions assisté à la naissance d'un beau castor costaud..un de ceux qui hantent les tourbières de l'Ellez, autour de Brennilis....Cette année..c'est une surprise....elle sera donc là, à votre disposition, pour vous montrer les différentes étapes de son travail et pour répondre à toutes vos question....

Alors n'hésitez pas à venir pousser notre porte dans votre tournée des ateliers d'artistes... un peu de curiosité et vous serez surpris par la richesse de notre pays....

C'est bien sûr gratuit et ouvert à tout le monde....chez nous se sera de 11h 00 à 20h00 (au moins) pendant ces trois jours

 

Plus d'informations sur cette opération à l'adresse suivante:

www.artsetcob.org

26/03/2013

Atelier "Fleurs de printemps" à l'autre rive le samedi 6 avril 2013 à 15h00.

pliage.png

Atelier « Fleurs de printemps »

Samedi 6 avril de 15 h à 17 h 30

Le printemps arrive - décorez vos fenêtres!

Confectionnez vous-mêmes des fleurs en papier vitrail qui scintilleront dans le soleil du printemps.

Au moins, celles-ci ne risquent pas de geler.

D'après une technique allemande très simple, apparentée à l'origami japonais.

Réunissez vous comme les cousins germains pour accueillir le printemps avec Saskia Lahellec, d'origine allemande, qui organise depuis l’automne un café littéraire à L’Autre Rive et qui se propose ici de partager avec vous les traditions de son pays natal en vous inititiant à ces techniques.

 

Merci de venir avec un crayon à papier, une règle, une gomme, des ciseaux et un bâton de colle.

Sur inscription soit en appelant le 0298997258 soit en envoyant un mails (Nombre minimum de participants: 3, maximum : 10)

Participation : 15 € par personne. Ces frais d'inscription incluent le papier vitrail.


11/03/2013

On fête le printemps: session de musique traditionnelle et irlandaise le vendredi 22 mars 2013

Ben dis donc...dix-huit musiciens et chanteuses qu'on a eu pour cette première session de musique de l'année, le 1er mars dernier...jolie reprise donc et je vous dis pas comment ils ont chauffé jusqu'à une heure du matin.... il semblerait que les présents n'aient pas regretté d'être venus...la photo jointe vous donne une toute (toute) petite idée de la chose...

session 131.JPGAlors comme tout le monde a apprécié de se retrouver là, ensemble, à jouer et à écouter, on s'est dit qu'on allait remettre ça ..et pourquoi pas, tiens!!! pour fêter le printemps qui s'annonce....une mauvaise raison comme une autre.

Donc on invite tout le monde à rejoindre les musiciens ce vendredi 22 mars 2013 à partir de 20h00 pour fêter ce qu'on veut après tout..y'a pas de raison. C'est ouvert à tout le monde, à tous les âges ..hisoire de boire ou manger un coup en s'en mettant plein les oreilles...

Conseil: venir trop tôt n'est pas automatiquement la bonne idée, car comme toute bonne session qui se respecte ça chauffe et ça monte en puissance au session132.JPGcours de la soirée...le meilleur est pour ceux et celles qui savent attendre!!!

C'est gratuit bien sûr et sans réservation aucune.... On se tiendra chaud en se serrant dans tous les coins et recoins du café (même à l'étage maintenant il y a moyen de boire un coup en entendant très bien la musique!!!)

Alors avis aux amateurs...

09/03/2013

Les collages de Robert WOODS reviennent ce samedi 14 mars 2013 jusqu'au 13 avril prochain


robert 20133.JPGMalgré ses problèmes de santé, Robert Woods continue de façonner d'improbables collages fantastiques qui, au moins, attirent l'oeil par leurs jeux de couleurs et de formes associées, et, au plus, nous ouvrent
une porte sur un autre monde, plus intime parfois, plus complexe encore....

Aussi, comme on est bien content qu'il puisse continuer à le faire, on s'est dit, pour fêter ça qu'on allait l'exposer une nouvelle fois.

Donc vernissage de cette nouvelle exposition ce samedi 16 mars 2013 à partir de 17h30, de quoi déguster ces nouvelles oeuvres en buvant un coup avec l'artiste.

Cette exposition restera sur nos murs jusqu'au 13 avril 2013....sauf si vous achetez tout d'ici là, bien sur!

On vous attend donc nombreux ce 16 mars....honnêtement! il y a pire à faire et à voir dans le coin...après vous pourrez toujours arpenter..voir ci-dessous...

robert 20131.JPG

Venez donc "arpenter" "l'enjeu des retraites" livre remarquable de bernard Friot le samedi 16 mars 2013....

"Arpenter un ouvrage" Quelle drôle d'idée. Mais qu'est ce là donc ?? Explications D'arnaud Lecler, un client qui est à l'origine de cette proposition.

Il s'agit d'une lecture collective d'un livre qui permet d'aborder assez rapidement des ouvrages dits compliqués, qui ne seraient réservées qu'à certains, et de se permettre l'expression de nos d'avis, de sensations au sujet de ces ouvrages.

Cette méthode s'appuie sur d'incessants allers-retours entre réflexion personnelle et collective, de mise en commun de nos connaissances, de nos idées et de nos intuitions, en abordant la lecture sous une forme singulière : collective et partielle (car chaque memebre du groupe ne lit qu'une partie de l'ouvrage!).

Concrètement et en très gros, ce pauvre livre va être réparti (par petit paquet) entre nous (un véritable dépeçage, une horreur). Chacun, après lecture de ses feuillets, aura la délicate tâche de rendre compte aux autres de sa lecture et de son analyse....ce qui permet en un temps réduit de se faire une idée précise et complète du contenu du dit livre...(une technique qui nous viendrait de l'éducation populaire...l'horreur vous dis-je!!!)

Cette méthode a été utilisée par les ouvriers du XIXe siècle, qui, à peine alphabétisés, s'attaquaient au Capital de Marx pour en faire une critique acerbe! Elle a aussi été utilisé par la résistance dans le Vercors de 1940 à 1944 dans l'Entraînement Mental, puis a été redécouverte par Peuple et Culture sous une forme légèrement différente(dans tout les cas le livre support est mort mais pas ce qu'il contient!!)

Le premier ouvrage, victime de ces pratiques barbares, actualité oblige sera le livre de Bernard FRIOTretraire 2.jpg "L'enjeu des retraites" aux éditions de la Dispute...petite présentation rapide à l'heure où ce chantier est de nouveau d'actualité:

"Les réformateurs et la plupart des opposants à la réforme actuelle des retraites, malgré leurs divergences, fondent leur diagnostic du prétendu " problème des retraites " sur les mêmes présupposés. Nous subirions un choc démographique, il serait impossible d'augmenter les cotisations qui alimentent les retraites, c'est un prélèvement sur la valeur produite par les actifs qui financerait les pensions, la justice voudrait que le montant des pensions soit déterminé par la somme des cotisations versées du temps de son activité, etc.

Cet ouvrage répond à ces arguments et propose une tout autre analyse. Et si le problème démographique était une illusion ? Et si les pensions de retraite n'étaient pas un revenu différé mais un salaire continué, lié à la qualification ? Et si les retraités n'étaient pas des inactifs, comme le veut la statistique, mais des personnes différemment actives, enfin libres de travailler à l'écart du marché du travail ?

L'enjeu des retraites, c'est d'abord reconnaître et prolonger l'indéniable réussite humaine et politique des retraites. C'est également mettre en débat le statut du salaire et de la qualification pour tous, ainsi que le rapport au travail que nous voulons promouvoir. C'est seulement en posant de telles questions fondamentales que l'on pourra renouer avec les objectifs progressistes qui ont mené au système actuel et ouvrir une alternative sérieuse à la réforme en cours.."

L'occasion peut-être d'y voir un peu plus clair

Le rendez-vous est fixé le samedi 16 mars 2013 à partir de 15h00 (moyen de boire un coup quand même) Prévoir de 3 à 6 heures....pour un nombre de participants de 6 au minimum à 12 au maximum. Le livre sacrifié est fourni (pauvre bête)

Sur inscription préalable en appelant le 0298997258 ou en envoyant un mail.

 

Et c'est gratuit.

 

07/03/2013

Printemps des poètes 2013: Louis Bertholom en récital le dimanche 17 mars 2013 à 19h00

 

Cette année (et après Pablo Néruda le 10 mars) nous vous proposons, pour le deuxième Opus du printemps des poètes 2013 à l'autre rive, de voir ou revoir Louis Bertholom, poète de son état qui revient nous dire ce qu'il a dans le crâne et dans le coeur ce dimanche 17 mars 2013 à partir de 19h00 avec Yvonnick Penven à la guitare et Alain Trévarin à l’accordéon chromatique.

Il y aura cette fois-ci, par rapport à l’an dernier, de nouvelles compositions musicales sur de nouveaux textes de Louis, des textes de révolte, un beau canto sur le décryptage de la Baie d’Audierne, une déambulation mystique aux confins du rêve et de la réalité, une suite de surprise où la Bretagne tient toujours une place de choix. Une poésie habitée, pleine de force et d’émotions pures, bien loin des louis 3.JPGclichés, hors de tout formatage, de toute démagogie et de la médiocratie ambiante relayée par les grands médias.

Ses maîtres sont Glenmor, Xavier Grall, Youenn Gwernig auquels il a déjà rendu hommage à Berrien, mais il trouve aussi son inspiration auprès des poètes de la beat generation avec Kerouac en tête dont la famille est originaire de Huelgoat. Des hommages à d’autres poètes dont Saint-Pol-Roux, Georges Perros, ainsi que des musiciens seront rendus tout au long de ce récital.

 Les musiques sont composées par les musiciens accompagnateurs de Louis. Les thèmes à tendance jazz et celtique, voir même très contemporains sont parfaitement adaptés à la diction du poète qui déclame avec force et virulence sous des accents férréens toute la passion qui l’habite.

 Comme tous les ans, la participation d’un invité surprise n’est pas à exclure, l’an dernier Louis avait invité le barde Manu Lan Huel à chanter quelques uns de ses titres, ce fut un grand moment. Alain Trévarin étant son fidèle accompagnateur depuis des lustres.,

Dernier livre paru : Mordre le monde à Les Éditions Sauvages, 2012. Site internet : http://www.myspace.com/louisbertholom

Ce sera donc ce dimanche 17 mars à partir de 19h00 et sur réservation (nombre de places limité). Entrée 5 euros...

Merci de réserver en appelant au 0298997258 ou en envoyant en mail

 

05/03/2013

Exposition Sabine Le Grannec: vernissage le samedi 9 février 2013 à 17h30

 Sabine Le Grannec fût la première artiste peintre à exposer à l'Autre-rive et c'est quelque chose ça...elle le grannec 1.jpga essuyé les plâtres avec ses toiles...et ça a tout de suite accroché entre nos murs et ses peintures... elle est revenue ensuite et elle revient encore car son travail évolue et nous, à l'autre rive, on aime bien voir l'évolution du travail chez ces drôles de choses qu'on appelle des artistes..

Après une longue période consacrée à l’évocation abstraite de paysages, Sabine Le Grannec a orienté sa peinture, depuis maintenant trois ans, vers une représentation de l’humain.

Elle ne cherche pas à produire des effets ressemblants mais plutôt des signes qui témoigneraient d’une présence. le grannec 2.jpg

C’est une peinture qui se voudrait   l’enregistrement de ces multiples passages du temps sur les corps et les âmes.

 Alors à découvrir dès ce samedi 9 février à partir de 17h30 autour du verre de l'amitié en présence de l'artiste...pensez à apporter votre chéquier!!!! sinon ses toiles resteront jusqu'au 16 mars prochain...de quoi venir faire un petit tour

 Son Blog:http://s.legrannec.over-blog.com/

28/02/2013

Printemps des poètes 2013: Pablo Neruda par la compagnie Passeparole le dimanche 10 mars 2013 à 19h00

Cette année, c'est la compagnie passeparole qui ouvre le feu du printemps des poètes.

Un signe!

Quand ils arrivent par ici c'est qu'on n'est jamais bien loin du printemps..

mort-du-poete-pablo-neruda216_pablo_neruda2-.jpgCe sera encore le cas cette fois-ci.. Encore un hiver qui passe et qui trépasse..et pour marquer le coup les vers de Pablo Néruda, excusez nous du peu... grand poète chilien...homme resté libre quoiqu'il en coûte... et dont la mort, dans des circonstances plus que troubles sous la junte militaire de pinochet, et les manifestations qui ont suivies symbolisent toujours la résistance à toute forme d'oppression. Et on a besoin de ça par les temps qui courent!!

Un grand bonhomme dont les textes superbes seront dit comme l'ont été si bien ceux de Sanghor, d'Aragon, de Vian, de Xavier Grall, de Prévert et consors...(et la liste s'allonge au fil des ans...)..par ceux et celles de la compagnie PASSEPAROLE!

néruda 2.jpg

Bref, encore, de la poésie magnifique ...à l'autre rive, ce dimanche 10 mars à 19h00...une heure d'évasion. C'est le mot. Une heure pendant laquelle seront évoqués les visages variés du poète: le jeune surréaliste qui décline le mal de vivre dans les grandes cités sud américaines, angoisses et fantasmes teintés d'humour; le choc décisif de la guerre d'Espagne; les amours heureuses ou cruelles mais toujours gourmandes; sans oublier, évidemment, le militant, le porte-parole des peuples d'Amérique du Sud, le porte-voix de leurs révoltes et de leurs espoirs qu'a si bien accompagné, alors, la musique épique de Théodorakis.

L'accompagnement musical de cette soirée fera largement appel aux compositeurs sud-américains mais aussi...grecs.

ça n'a tellement pas de prix que celui-ci aussi sera libre.

Pas absolument besoin de réserver à l'avance mais sympa quand même de nous dire si vous venez qu'on sache comment organiser la salle en conséquence en appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail. On se serrera s'il le faut. ça tient chaud!

 

26/02/2013

ATTENTION!!! ANNULE!!! AVEL DRO: Théâtre/soirée cabaret le samedi 9 mars 2013 à 19h30

Alors comme ça vous ne saviez pas quoi faire de votre vie ce samedi 9 mars 2013 à partir de 19h30?? Ne cherchez plus!!!! On peut vous proposer de passer un bon moment par ici, avec le théâtre/Cabaret de l'association Avel Dro de Kergloff.

dans les clous 2.JPGAvel Dro existe depuis 2005. Son premier spectacle autour de la révolte des Bonnets Rouges avait été monté pour l'inauguration de la nouvelle salle de Kergloff.

Depuis, elle a produit 5 autres spectacles dans des styles différents, dont un premier cabaret ( Kergloff Kabaret) qui a été présenté en 2009 à l'Autre Rive (certains d'entre vous s'en souviennent).

Nous vous proposons donc de recevoir une nouvelle fois les 11 comédiens (déjà la moitié de la salle) d'Avel Dro avec leur nouveau spectacle "Dans les clous" composé de sketchs à l'humour décalé voire grinçant où les personnages semblent souvent être " hors des clous" et leurs trois gros cubes de carton qui occuperont l'espace en bougeant au gré des besoins de chaque scène.

Un moment de divertissement à déguster autour d'un verre !

Merci de réserver vos places à l'avance car elles seront limitées à une quarantaine....entrée prix libre (on fera passer le chapeau).
Merci de donner un coup de fil au 00298997258 ou de renvoyer un mail (lautre-rive@hotmail.fr).
au plaisir en tout cas.

05/02/2013

Dimanche 17 février 2013. 18h00: autour de la terre avec Samuel ALLO… rencontre avec un voyageur écrivain.

Samuel Allo nous fera le récit de ses deux tours du monde à pied, en stop, à travers 90 pays (dame!) Son gros sac sur le dos et sans argent dans les poches.

samuel allo 4.jpgParti pour partager jonglage, flûte, contes et danses bretonnes, il est revenu le sac plein de chants et d’histoires des cinq continents 

Et pendant ces quatre années de voyage, il a chaque soir, en échange d'un petit spectacle de troubadour, reçu l'hospitalité d'une famille...c’est l'histoire de ce voyage "Au fil des hommes", comme il a appelé ses livres, qu'il viendra nous raconter ce dimanche 17 février 2013 à partir de 18h00...

une histoire bien rafraichissante qui repeint notre monde aux couleurs de l’espoir... il y aura peut-être un peu de musique, beaucoup de paroles qui raconteront des images et certainement du sourire à en

samuel allo 1.JPG revendre...

Donc, quittons nos semelles de plomb...c'est bien le vent qui nous invite ce soir là...à la rencontre de ce globe-trotter infatigable qui, après avoir appris le breton à cause d'un vieil indien rencontré sur la route (il vous expliquera ça lui-même, peut-être) repart bientôt… ailleurs !!!!

On ne sait jamais… ça peut vous donner des idées !

C'est gratuit...et c'est ouvert à tout le monde....on fera un tas!

Prévoir un certain temps.


Pour plus d'informations vous pouvez aller sur son site en cliquant l'adresse suivante

http://samuelallo.com

09/12/2012

ATTENTION!!!! COMPLET!!!!Gwenael Kerleo en concert avec sa harpe magique le dimanche 30 décembre 2012 à 19h00

ATTENTION!!! Eh oui, désolé mais c'est complet pour le spectacle de Gwenael ce dimanche 30 décembre 2012...

N'appelez plus pour réserver (on a déjà une liste d'attente).....

Bonne année à tout le monde

On vous propose de terminer l'année 2012 en beauté....vous n'avez rien contre la beauté je présume...

On a pensé au 31 décembre mais il semblerait, d'après nos informations les plus récentes qu'en fait vous êtes relativement peu disponibles ce soir là...comme il parait que le lendemain vous êtes dans un sale état, alors on s'est dit que la veille, pendant que vous êtes encore en pleine forme, ça serait pas si mal finalement pour venir faire le plein de beau entre vos deux oreilles....

kerleo 2.jpgDonc, c'est Gwenael Kerleo, qui s'y colle.

Mais, me direz-vous, qui donc est cette personne ???

Ceux qui savent rigolent doucement entre leurs dents ou dans leurs barbes (selon qu'ils ont des dents et ou une barbe..)..

Gwenael Kerleo, vous diront'ils, est une de nos meilleures harpistes et que c'est pas peu dire et que c'est pas rien vu le niveau actuel en la matière...

Des influences multiples, du mélange, du brassage et de la voix aussi...car en plus elle chante!!! un style qui bouge et évolue tout au long de sa déjà longue trajectoire de 7 disques maintenant que vous pouvez venir découvrir à l'adresse suivante: http://www.gwenaelkerleo.com

et ça vous donne du beau...du très dont il est question de venir faire un plein ici avant de replonger dans l'année qui s'avance à l'horizon.

Voici d'ailleurs ce que d'autres que moi en disent (donc vous pouvez les croire.):

"Il y a chez Gwenael Kerleo, un intervalle entre les notes, un temps de latence ouvert sur l'imaginaire, une façon d'attaquer la corde qu'on ne voit et n'entend nulle part ailleurs. Elle vous entraîne dans des espaces sonores et visuels que vous n'auriez jamais exploré tout seul, dans des méditations paysagères, essentiellement bretonnes, dans une tranquillité profonde qui vous apaise.

Nourrie d'airs traditionnels de Bretagne et d'Irlande, Gwenael Kerleo a chosi le chemin de la création. Depuis plus de quinze ans, elle berce les spectateurs de ses compositions chaleureuses, les transportant dans un univers bien à elle. kerleo 3.jpg

La jeune femme aborde la création d'une façon très instinctive, se laissant guider par ses émotions. Elle recherche simplement les plus belles sonorités, celles qui touchent au plus profond et les offre comme des secrets à ceux qui viennent l'écouter."

Donc voilà, à défaut de vraie fin du monde avec effets spéciaux et tout le tralala, on vous propose simplement de venir achever tranquillement cette année ensemble en venant écouter Gwénael et sa harpe magique (comme le sont toutes les harpes dignes de ce nom)...

Juste un peu d'harmonie.

 Ce sera le dimanche 30 décembre 2012 à partir de 19h00 (et les jours rallongent déjà!!!).

Prévoir une bonne heure de bonheur (Facile!! Je sais...) pour la modique somme de 6 euros mais, comme d'habitude sur réservation soit en appelant au 0298997258 soit en nous envoyant un mail...

30/11/2012

Repaire là-bas si j'y suis: Rencontre avec le projet de parc éolien citoyen de Béganne (56) vendredi 14 décembre 2012 à 20h00

Lors des deux derniers repaires il a été décidé d'engager une réflexion sur la question de la sortie du schéma dominant de production énergétique actuel (pour simplifier, tout pour le nucléaire, le tout électrique et, pour couronner le tout, les jolies centrales à gaz qui sentent la fleur et le gentil gaz de schiste (dixit "gast de chistr" en Bretagne) dans le collimateur..)

Alors on s'est dit, comme ça, que peut être ça valait le coup de ne pas réinventer l'eau chaude en ces périodes de froidures, et d'alimenter notre future réflexion de l'expérience acquise en la matière par certains individus ou groupe d'individus qui ont bien avancé sur la question.

On commence donc ce vendredi 14 décembre un cycle de rencontres et discussions avec des acteurs, au sens actif, de ces alternatives énergétiques....avec pour démarrer Michel LECLERC qui viendra nous présente,r pour le compte "D'énergie Partagée" le projet d'éolien citoyen qui est en passe d'aboutir (je dis bien aboutir!) à Béganne dans le 56 (pas loin d'ici quoi!) ainsi que le réseau Taranis et le mouvement énergie partagée...Vous ne savez pas ce que c'est ? Justement, c'est l'occasion..pas tous les jours que des citoyens lambda comme vous et moi s'organisent pour mener à bien ce qui suis (bref aperçu pour info!).

On vous attend donc nombreux ce vendredi 14 décembre à partir de 20h00 pour échanger sur une question aussi cruciale...faites venir d'autres aussi, des élus et élues par exemple qu'une telle approche peut intéresser...ouvert à tout le monde, même aux ingénieurs EDF qui doutent!!!! Vous dire!

"EOLIENNES EN PAYS DE VILAINE:     NOTE DE PRÉSENTATION

Pionnière de l'éolien citoyen en France, l'association Éoliennes en Pays de Vilaine (EPV) a été créée en 2003 pour porter deux projets de parc éolien citoyen sur le Pays de Redon : à Béganne (56) et à Sévérac – Guenrouët (44).

En mobilisant l'investissement et les compétences locales autour de ces projets, elle a su en conserver la maîtrise intégrale et donner naissance au concept d' « éolien citoyen » en France.

Le parc éolien citoyen de Béganne est en phase de concrétisation : c'est un projet de quatre éoliennes de 2 MW dont la construction démarrera au premier trimestre 2013 pour une mise en service à l'automne 2013. Initié par l'association Éoliennes en Pays de Vilaine en 2005 et développé par la SARL Site à Watts, il sera exploité par la SAS Bégawatts.

La particularité de ce projet – le premier de ce type en France – est d'être entièrement financée par de l'investissement citoyen (collectivités, particuliers, acteurs de l'économie sociale et solidaire). Ainsi, plus de 600 particuliers ont apporté plus d'1,8 millions d'euros, soit via des clubs d'investisseurs locaux, soit via le fonds d'investissement citoyen, Énergie Partagée Investissement.

Quant au projet à Sévérac- Guenrouët, la société d'exploitation a été créée en octobre 2012 (la SAS Isacwatts) et la mobilisation pour le financement local démarrera d'ici un an. La mise en service du parc pourrait avoir lieu en 2014.

Par ailleurs, EPV poursuit son implication dans ses projets à travers l'animation locale et l'action pédagogique autour des énergies. Elle accompagne aussi d'autres démarches d'éolien citoyen (appui méthodologique, médiation locale), notamment à Retiers (35) et sur le Pays d'Ancenis (44).

Elle œuvre désormais plus largement pour promouvoir les énergies renouvelables citoyennes : co-fondatrice du mouvement Énergie Partagée ; animatrice d'un réseau régional des projets ENR citoyens (réseau Taranis) en Bretagne et en Pays de la Loire ; organisation d'un colloque national sur les énergies renouvelables citoyennes à l'automne 2013.

Principes et valeurs d'un projet citoyen, tels que définis par la Charte d'Énergie Partagée :

• Développement des énergies renouvelables

• Ancrage local

• Contrôle citoyen de l'investissement

• Pédagogie et maîtrise de l'énergie

• Investissement non spéculatif

• Gouvernance démocratique et transparente

 

Le Parc éolien citoyen à Béganne (56) en quelques chiffres

Puissance:8 MW (4 éoliennes de 2 MW)

Production annuelle: 19 000 MWh

Investissement local:  11, 7 millions d'€

Fonds propres: 2,7 millions d'€, dont 1,8 millions d'€ apportés par des particuliers

Emprunts bancaires: 9 millions d'€

Initiateur du projet: Association Éoliennes en Pays de Vilaine

La société de développement: Site à Watts SARL

La société d'exploitation: Bégawatts SAS

Début du développement: 2005

Obtention du PC: Juillet 2009

Mise en service: 1er trimestre 2013


Contacts:

Éoliennes en Pays de Vilaine: epv@eolien-citoyen.fr

Bégawatts SAS: beganne@eolien-citoyen.fr   02.99.72.39.49

Portail internet: www.eolien-citoyen.fr


29/11/2012

Exposition photographique « La Forêt Fantôme » la Forêt d’Huelgoat avant l’ouragan de 1987

Nouvelle exposition photos du 10 novembre au 15 décembre 2012

Voici un quart de siècle, une tempête d’une telle violence, qu’on l’a qualifiée d’ouragan, mit à bas la moitié de la forêt bretonne et une grande partie de celle d’Huelgoat.

foret1.jpegLa nuit du 15 au 16 octobre 1987 fut cauchemardesque pour les Huelgoatains.

 Le vacarme infernal du vent, les craquements sinistres des arbres mis à mort, le noir absolu restent gravés dans leur mémoire. Le lendemain matin, vision d’apocalypse…Leur forêt de légende dont ils étaient si fiers, gisait au sol, broyée… Arbres brisés, écartelés, jetés à terre dans un chaos inextricable… On les pleurait comme autant d’amis arrachés à la vie…

 25 ans plus tard, le temps soignant tous les maux, les plaies se sont cicatrisées et la forêt a retrouvé un peu de son intégrité. On peut de nouveau s’y promener, y rêver et même s’y perdre. Mais sans y vivre le charme de notre forêt d’autrefois. Il faudra encore des décennies pour qu’elle retrouve son âme et son mystère d’antan.

 Espérons qu’elle y parvienne…

 Ces quelques photos en hommage à nos chers disparus – les Arbres.

Venez boire le verre de l'amitié à la rencontre de l'artiste ce samedi 10 novembre 2012 à partir de 17h30

foret 2.jpg

 René-Pierre Bolan, briochin d’origine, réside à présent à Huelgoat. Il photographie la nature depuis plus de 3 décennies déjà… Les paysages d’Armor et d’Argoat, leur graphisme et la lumière qui les baigne, sont les sujets de prédilection de son travail photographique.

  Les clichés présentés dans cette exposition ont été réalisés entre 1976 et 1987 dans la forêt   d’Huelgoat, sur film argentique (diapositives) en format 24 x 36 et, pour cette exposition,   imprimées en digigraphie sur papier art lisse.

Dernières expositions :

« Au Grès des Falaises d’Erquy-Fréhel » Juillet 2011

   « Ruines de Mer-Oxydations» mai 2010

   « Lumières des Monts d’Arrée » septembre 2009 

   « Lumières d’Estran » mai 2008

   « Baie de St Brieuc : les filières » été 2007

« Monts d’Arrée : De Terre, de Pierre et d’Eau » été 2006

« Bretagne secrète » printemps 2005

04/11/2012

Nouveau café-repaire le vendredi 16 novembre 2012 à partir de 19h00

Après le repaire du 26 octobre dernier, nouveau café-repaire là-bas si j'y suis ce vendredi 16 novembre 2012 à partir de 19h00 (auberge espagnole) et 20h00 pour les discussions proprement dites...A l'ordre du jour réflexion sur la question de "comment négocier le virage énergétique indispensable"...préparation de rencontres à venir avec différents acteurs du secteur (genre éolien écocitoyens..) d'autres points aussi selon nos envies (Notre Dames des Champs par exemple ou autres..)

Au plaisir

Le café-repaire là-bas si j'y suis revient!!!! Où peut-être faut il mieux dire qu'on va y revenir ?

Il était au repos ces derniers temps (faut dire qu'avec les vacances c'est pas ça!! et puis juste après les vacances non plus...) mais à la demande de pas mal de monde qui semble tenir à ce que ce lieu de discussion et d'échanges continue son petit bonhomme de chemin au coeur de nos vieilles terres celtiques on s'est dit que ce vendredi 26 octobre ça irait parfaitement pour un tour de chauffe....

Faut dire qu'on a de quoi faire en matière d'actualité...Les sujets de discussion ne manquent pas et c'est du riche tout ça, du bien fumant! On en a plein les dents de crise, de lits sans ciment, d'OGM à bubons (ouah!!! la gueule des rats!!!  Les pauvres bêtes!), d'y slament radical méchamment un peu partout (le fameux je te tiens par la barbichette, le premier qui rira je lui coupe la tête...hilarant), d'affront national et de bas de plafond de toute obédiance...de wisigauche (gauche de l'est), d'ostrogauche (gauche de l'ouest) et autres gauches (gauches d'ailleurs, voire de nulle part...)...de ministres à brassières nationales et à montre d'au-delà des frontières, de pets de schistes, de schismes et autres flatulences à effet de serre, de fukushima mon amour le retour et de Brennilis faux départ, de riches sinistrés à fort pouvoir d'achat réfugiés économiques dans un havre de paix financier (des noms!!!) et de pauvres vraiment pauvres qui n'ont pas cette chance, eux, d'être harcelés (ou dit on arcelor ??) pour ça! Mais qui jouent au loto quand même, la part du rêve qui rapporte tant à l'état...Et l'agriculteur intensif qui continue de s'intensifier jusqu'à en pếter une diurite, et les pesticides qui pesticident les paysans plus que jamais, et les grecs qui voudraient bien devenir des allemands et les espagnols qui voudraient pas devenir des grecs et nous les français qui nous prenons pour des allemands alors qu'on est plutôt plus proche des espagnols qui, même si ils veulent pas, deviennent des grecs tout à fait présentables...sans parler des roms qui ne sont ni des grecs, ni même des allemands, mais plutôt des roms...des citoyens européens de seconde zone quoi...bref, j'en passe et des meilleurs, pour discuter c'est pas ce qui manque..

Alors va falloir faire le tri et s'organiser pour que ce soit, intéressant, large ouvert, riche en informations et en échanges de tous poils et plumes, des rencontres avec des hommes et femmes remarquables ( parceque ça non plus ça manque pas), que ça nous fasse réflechir, avancer, agir....bref un vrai forum de discussions entre deux bouchées et deux gorgeons (que du bon!! je vous rassure)

L'esprit là-bas si j'y suis quoi....

Donc reprise ce vendredi 26 octobre 2012 à partir de 19h00....auberge espagnole (apporter de quoi boire et manger) et 20h00 auberge grecque (apporter que de quoi discuter...les pauvres)..

A l'ordre du jour, si on veut....le repaire cette année...rythme, thèmes de discussion retenus, invités à inviter, organisation de la com, animation de tout ça et en avant vers de nouvelles aventures!!!

Au plus grand nombre....

Dimanche 9 décembre 2012 à 19h00...Concert avec Francesca Baines....Irish indie folk singer..

Francesca Baines est irlandaise....elle chante...une sacrée voix avec de ces intonations propres à cette île mais avec autre chose aussi...un voile en plus, tapi là au creux de la gorge... Pas une chanteuse traditionnelle en tout cas...Elle sort souvent accompagné de son copain, le Banjo....plein de CorkIstanbulWIP4.jpgchoses diverses à son palmarès, un sacré mélange d'influences qui lui permettent de créer son univers propre, de ces moments magiques où se mêlent poésie (quelle horreur!), musique (mais quelle horreur) et folk-songs (ben dis donc!!!)..et c'est pas moi qui le dit!

Comme elle passait dans le coin, elle nous a proposé de faire une pause histoire de partager un peu des rêves qui la hantent...alors on est allé sur son site à l'adresse suivante: www.francescabaines.com

on a bien écouté.

Je crois qu'on a bien entendu ce qu'on y a entendu...

Je dois dire que ça nous a plu...

Alors on vous propose de venir partager un moment avec elle ce dimanche 9 décembre 2012 à partir de 19h00 histoire d'engager cette fin d'année (voire cette fin du monde d'après certains..) le mieux possible...

Du beau bien placé entre les deux oreilles ça n'a jamais fait de mal à personne!!

Il vous en coûtera 5 euros et c'est sur réservation, comme dab, on n'a pas encore réussi à écarter les murs en nous téléphonant au 0298997258 ou en envoyant un mail....

 

03/11/2012

ATTENTION!!!! COMPLET!!!La langue de la communication...conférence avec Olivier Macaux le samedi 24 novembre 2012 à 17h00

Nous sommes le vendredi 23 novembre et  c'est complet...désolé pour ceux et celles qui ne pourront pas y assister...une prochaine fois peut-être!!!


Olivier Macaux, dont nombre d'entre nous se souviennent de la qualité de ses conférences sur la littérature données à L'Autre Rive voici déjà (déjà? eh oui, déjà!) quelques années revient pour une nouvelle série de 6 conférences à cheval sur 2012 et 2013... deux domaines seront abordés avec la sociologie pour finir cette année (la langue de la communication puis Freud et l'invention de la psychanalyse..) suivie de quatre conférences littéraires avec dans l'ordre, Aragon, Prévert, Desnos, Vian et Malraux... programme complet en fin de cette page...

Pour commencer nous vous proposons donc de venir décortiquer un peu plus cette langue qui nous sert à communiquer voire à manipuler notre communication véritable...Vaste question tellement d'actualité à l'ère de la communication (ou n'est-ce pas plutôt de la non communication ?) tout azimut qui est la nôtre...

Un peu du contenu de cette conférence:

"La langue de la communication

Il n’y pas de pouvoir politique sans contrôle du langage.

Viktor Klemperer a montré dans La langue du Troisième Reich que le pouvoir nazi a exercé un contrôle sur les masses par un travail insidieux et permanent sur la langue.

George Orwell a évoqué dans 1984 l’émergence d’une novlangue appauvrie et simplifiée à l’extrême ruinant toute possibilité de pensée.

Que tout pouvoir totalitaire s’impose entre autres par le contrôle du langage et par une politique de propagande nous semble désormais relever de l’évidence.

Mais qu’en est-il aujourd’hui ?

Cette conférence tentera de montrer quelle langue s’impose à nous quotidiennement à travers le prisme médiatique et en quoi elle est le reflet d’une civilisation capitaliste et hypertechnologique."

Il vous en coûtera 7 euros par séance,..abonnement de 35 euros pour l'ensemble des conférences

Sur réservation car groupe limité à une vingtaine de personnes (5 au minimum...)

Programme complet ...retenez déjà vos dates....

- Samedi 24 novembre 2012 à 17 h : La langue de la communication

- Samedi 15 décembre 2012 à 17 h : Freud et l’invention de la psychanalyse

- Samedi 23 février 2013 à 17 h : Louis Aragon

- Samedi 23 mars 2013 à 17 h : Desnos, Prévert, Vian – Première partie

- Samedi 20 avril 2013 à 17 h : Desnos, Prévert, Vian – Seconde partie

- Samedi 25 mai 2013 à 17 h : André Malraux

 

 

 

 

Une balade au pays des bières: initiation et dégustation de bières avec Marie Laot le samedi 17 novembre 2012 à 19h30

Tout a commencé il y a environ 9 ans, un peu comme Obélix qui est tombé dans la potion magique quant il était petit, Marie Laot est devenue fan d’un élixir appelé bière. Ce fût au moment où la tendance de consommation des bières artisanales était croissante en Bretagne et dans le monde. Aujourd'hui la bière, au même titre que le vin est classée parmi les boissons gastronomiques.
 
Durant ces années, Marie a exploré les terres nouvelles du domaine brassicole. Maintenant elle a le plaisir d'inviter les amateurs de bières à partager ses connaissances et sa passion lors d'une animation qui présentera la bière en général et l’art de sa dégustation en particulier (un petite voyage qui ira de la Bretagne à l'Asie) pour rendre à ce breuvage ses lettres de noblesse. 

Ce sera ce samedi 17 novembre 2012 à partir de 19h30 pour un groupe limité à 15 personnes, réservation préalable donc en appelant le 0298997258 ou en nous envoyant un mail...
Il vous en coûtera 12 euros par personne (bières comprises) à charge pour vous d'apporter de quoi grignoter avec les autres (genre fromages et autres charcuterie)...auberge espagnole quoi à déguster avec les bières.
Prévoir deux heures.

19/10/2012

Dimanche 11 novembre 2012 "Monts d'Arrée les chemins de brume" Projection à Arthus Ciné (à 17h30) puis discussion avec le metteur en scène à l'autre rive à 19h30

Quand la Fédération des cafés librairies de Bretagne rencontre, dans le cadre de son opération "les singularités" (demandez nous le programme) le mois du film documentaire ça donne, à Huelgoat en tout cas, un nouveau partenariat entre L'autre rive, Arthus Ciné et la Cinémathèquemont d'arrée.jpg de Bretagne avec la projection ce dimanche 11 novembre 2012 à partir de 17h30  à Arthus Ciné de "Monts d'Arrée, le chemin des brumes" en présence du réalisateur de ce beau travail xavier Liébard.

Quatre des cinq films contenus sur ce DVD produit cette année, seront projetés lors de cette séance avec ensuite, pour ceux qui le souhaitent, un rendez-vous à L'autre rive (vers 19h30) où nous vous offrons le verre de l'amitié en présence de Xavier Liébard qui répondra alors à vos questions et à vos réactions sur son travail.....

Prix du billet à Arthus Ciné en soutien à ce cinéma associatif qui fait un sacré travail dans ce coin ci de la planète: 4 euros

En attendant demandez le programme:

"Monts d'arrée - Le chemin des brumes

 Durée : 01:55:00             Année :2012

Genre : Documentaire            Réalisateur : Xavier LIÉBARD

Résumé

1) Le Chemin des brumes 2003 - Documentaire de Xavier Liébard - Scénario : Xavier Liébard - Chef opérateur : Aurélien Devaux - Son : Xavier Liébard - Montage image : Sarah Anderson, Xavier Liébard - Mixage : Severin Favriau - Producteur : Edouard Mauriat - DV Cam - Stéréo - Durée : 51 min.

La brume couvre la lande et entretient le mystère lorsque Xavier Liébard arpente pour la première fois, à l'aube de l'hiver 1998, les Monts usés de l'Arrée et ses sentiers escarpés. D'emblée, le réalisateur est saisi par l'étrangeté des paysages qui transcendent son imaginaire. Le sujet s'impose naturellement, à partir d'une question lancinante qui intrigue et va guider l'auteur : « quelles raisons obscures poussent les gens à s'installer ici ? ». Le curieux rapport que l'homme entretient avec le paysage devient ainsi le fil conducteur d'une œuvre attachante, filmée à la manière d'un road-movie. Six personnages, en sont les étoiles. Tous, de la bistrotière Marie-France Lagadec à Henry, le vieil ardoisier, nous racontent leur vie, leurs tracas, leurs petits bonheurs de rien. Avec la simplicité des gens de peu. Sur le ton du récit intime. « A travers leurs histoires, leurs déplacements dans les landes, ils nous brossent une forme de territoire secret, un paysage intérieur mille fois redessiné. Peut-être nous aideront-ils à connaître et à aimer nos propres paysages intérieurs ? ».

2) Les Monts d'Arrée – Finistère - 1956 - Documentaire de Marcel Gautier et Lucien Tronel - Couleurs - Sonore - Durée : 22 min.
Ce film a été réalisé par deux inspecteurs d'Académie et la collaboration de Auguste Jézéquel et Yves Le Bras, instituteurs. Le film était accompagné à l’origine d'un livret pédagogique sur les Monts d'Arrée. Il dresse une peinture fidèle de la vie des années 50, du Mont Saint-Michel de Brasparts aux Rochers du Roc'h Trévézel et du Kragou, les bourgs et hameaux de Kerflaconnier, Loqueffret, Brasparts, Commana, etc.

3) Neige à Brasparts - 1952 - Film amateur de Jean Le Guillou - Couleurs - Sonore - Durée : 5 min.16 - (Extrait du film Brasparts de Jean Le Guillou).
Ce film amateur fait pa4)Terre de luttes - 2011r un photographe de Brasparts & Pleyben montre l’hiver 1952, particulièrement rigoureux, dans les Monts d’Arrée. On y croise un chasse neige improvisé par la Direction Départementale de l’Equipement, le facteur faisant sa tournée à vélo dans cinquante centimètres de poudreuse, les ouvriers d'une entreprise du bâtiment tentant de rejoindre Pleyben en camion...

4)Terre de luttes - 2011 - Réalisé par Xavier Liebard - Durée : 17 min.
A base d’images d’archives amateurs déposées à la Cinémathèque de Bretagne, sur un texte inspiré d’une interview de Jean-Pierre Cloarec, écrit et dit par Xavier Liébard : La vie dans les Monts d’Arrée, des années 30 à nos jours.

Au plaisir donc pour évoquer ensemble ces pages de notre mémoire collective...

 

 

12/10/2012

C'EST COMPLET!!!! Désolé!!!Dimanche 21 octobre 2012: reprise en musique avec le groupe Tiùin...que du bon

ATTENTION!!! C'EST COMPLET!!! Désolé pour ceux et celles qui n'ont pas encore pu s'inscrire cette fois-ci!

On vous avait prévenu...c'est donc reparti pour un tour...avec l'automne qui avance, les jours qui raccourcissent, les mois sombres qui s'annoncent il faut à tout prix maintenir la lumière au coeur des hommes (qui c'est qui aurait pu dire une chose pareille ???? aucune idée..)

photosite2.pngEt les musiciens font partie de ses semeurs d'étoiles qui font briller nos yeux..(mais qui aurait pu dire une chose pareille ???)

Avec Tiùin on n'est pas allé chercher très loin...des voisins quasiment même si certains viennent de loin, encore plus loin que ça...pour se retrouver ici, en centre Bretagne à mélanger leurs instruments en musique venue d'un peu partout voire, de nulle part...(mais n'importe quoi je te dis...)

Eux se définissent comme un "quartet de musique celtique et du monde"...

Il y a Jo Van Bouwel (notre vraiment voisine) que nombre d'entre nous connaissent bien ici...elle chante, entre autres choses, et bien...ça on peut pas dire...et puis des instruments aussi qu'elle utilise avec grâce (Harpe celtique, flûte traversière, Tin Whistle et guitare)

Et puis Nicola Hayes, venue d'Australie après un long crochet par l'Irlande...Elle violonnise Nicola (si ça se dit) avec plein de gens bien (du genre Servat, Delahaye, Brian Mac Comb et autre Dom Duff...)

Philippe Lamezec ce polyvalent qui passe de la guitare à la flûte, comme ça, l'air de rien, venu du Blues et du rock à la musique trad a beaucoup appris dans les pubs enfumés (à l'époque) d'Irlande et les bars enfumés aussi (aujourd'hui) de Bretagne

Et puis Jérôme Bacquet au Bodhran dois lui aussi beaucoup aux cousins irlandais dont il a hanté les sessions quelques temps...pour percuter, il percute...on peut pas dire non plus!!

Bref quatre musiciens, que des bons avec du bagage et du plaisir à jouer ensemble à revendre...une jeune formation que nous vous invitons à découvrir dimanche 21 octobre 2012 à partir de 19h00 à l'autre rive...

Il vous en coûtera 5 euros...

et puis, vous le savez il faut réservez car notre espace reste limité.... donc merci de confirmer en nous appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr

Et vous verrez qu'une fois encore le noir qui nous entoure disparaitra pour un moment.

Vous pourrez vous faire une idée en allant écouter quelques uns de leurs morceaux sur leur site à l'adresse suivante http://www.tiuin.com