Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2013

Repaire là-bas si j'y suis samedi 27 avril 2013 à 19h30: le "passe à ton voisin 2" vient de sortir...à lire absolument!!!

eh oui, on a mis le temps mais voilà, avec nos petits bras musclés on a fini par sortir le numéro deux de ce fleuron de la presse indépendante nationale voire au delà!!!!

Passe à ton voisin numéro deux, encore plus gros, encore plus intéressant, encore plus pertinent est à votre disposition dans pleins d'endroits si différents les uns des autres (de l'épicerie bio au café-librairie en passant par pleins d'endroits improbables) qu'on ne sait même pas  vraiment où c'est...faut vous renseigner.. Et tout ça pour la modique somme de 0 à 3000 euros.... (ce qui nous a permis, tout de même  avec le premier, de financer ce numéro deux intégralement, vive la presse libre!!)

Ce numéro reprend principalement trois dossiers qui posent problèmes en ce moment:

L'épicéa Sitka en centre Bretagne ou le projet forêt noire....on commence à en entendre parler de ces histoires de plantations intensives en vue d'alimenter, parait il, la filière bois de construction....quand vous aurez lu notre dossier vous saurez pourquoi c'est une très mauvaise idée...

Et puis aussi sur les questions d'énergie en Bretagne et sur le projet de la centrale à gaz de Landivisiau avec, en particulier, la publication avec l'autorisation de Médiapart (notre seul sponsor) d'un papier très bien fait sur ce magnifique projet...vous saurez alors pourquoi c'est aussi une très mauvaise idée....

Et enfin notre dame des Landes...encore une autre très très mauvaises idées.....

Bref, que du bon et de l'intense et du en pleine actualité et du c'est bon coco ça!!! Trois dossiers qui ne passeront peu-être pas l'été, du moins on l'espère....

On vous invite à découvrir le bébé autour d'un verre ce samedi 27 avril 2013 à partir de 19h30 (auberge espagnole) histoire d'échanger sur ses différents dossiers, d'organiser sa plus large diffusion possible et de parler de son avenir...y aura t'il un numéro 3 ???? Et qu'est ce qu'on va y mettre dans celui-là ????

29/03/2013

Nouveau disque: Andréa Seki en concert le dimanche 14 avril à 19h00 avec Jo Van Bouwel et David Hopkins

Andrea Seki.JPG

Andrea Seki revient faire un tour de ce côté-ci de l'univers avec son nouveau disque "Son Atlantel" qui vient juste de sortir chez Coop Breizh...et c'est super.
Ce harpiste, auteur, compositeur, issu de la tradition bardique, rencontre la harpe celtique en Bretagne où il a choisi de vivre maintenant. Et c'est là qu'a commencé son voyage initiatique avec cet instrument parcourant l'Europe atlantique et ses cultures musicales, de la Bretagne à l'Irlande, en passant par la Galice, l'Ecosse, pour le conduire aux sources de la musique indo-européenne dans la vallée de l'Indus, aux origines de la musique indienne.
On l'avait déjà reçu en 2010 Andréa pour son disque précédent et on n'avait pas été déçu du voyage...
Alors on vous invite à découvrir ce nouveau chemin où il sera accompagné de Jo Van Bouwel (chant et flutte), qu'on commence a bien connaitre par ici, et de David Hopkins (Bodhran et percussions)
 
Départ prévu dimanche 14 avril 2013 à partir de 19h00.. Arrivée???? ça on ne sait pas vraiment...
Pour vous faire une idée vous pouvez l'écouter sur son site à l'adresse suivante

Voici d'ailleurs ce qu'en dit Mydhin, autre harpiste et pas des moindres.
"La musique d'Andrea, magnifiquement composée et produite, est semblable à la mer forte de Dana, surandré48842857-24f3-c710-e86e-328509d14fb0.jpg laquelle il faut pouvoir suivre les courants qui s'entrelacent à l'infini. Il a su accorder sa harpe aux éléments afin de se nourrir de l'imaginaire atlantique, pour retrouver la mémoire ancestrale et rencontrer les banshees sous la lune."
Une grosse heure de spectacle qui devrait vous laisser le coeur un peu plus léger pour replonger dans la nuit, le froid, la pluie et des horizons qui, malgré tout, restent toujours, finalement, très lointains !!!

Nécessaire de réserver vos places préalablement car nombre d'entrées limité.
Prix d'entrée: 6 euros ( une centaine d'euro pour ceux et celles qui ont des comptes en suisse même si on a le droit d'en avoir!!!)
Téléphonez au 0298997258 ou envoyez un mail

27/03/2013

Retour d'itinérances à l'autre rive les 30, 31 mars et 1er avril 2013 avec Louise Midgley et ses faïences animalières...présentation d'un savoir faire.

 

Les samedi 30, dimanche 31 mars et lundi 1er avril prochains, Art et Cob vous invite à participer aux, déjà, sixièmes portes ouvertes d'atelier d'artistes en centre ouest Bretagne.....et ça s'appelle Itinérances cette balade au coeur de l'art vivant du coeur de Bretagne...l'occasion de découvrir ceux et celles  qui, par leur travail, rendent les choses plus belles...les artistes !!!! Quel drôle de nom ça! des gens bizarres qui ne voient pas toujours, et heureusement, les choses comme nous...des gens que beaucoup d'entre nous ne cottoient pas et connaissent mal. Ils seront plus d'une louise 1.jpgquarantaine à vous recevoir ces jours là soit directement dans leurs ateliers, soit dans des lieux qui leur seront ouverts à cette occasion...ce sera notre cas puisque nous accueillerons, comme l'année dernière, Louise Midgley, une voisine, qui passera ici ces trois jours pour présenter son magnifique travail de sculpteur animalier....plein de petites bêtes qu'elle dessine d'abord avant des les sortir de la terre glaise et d'en faire des faïences d'une facture remarquable....des animaux forts expressifs...

En 2012, nous avions assisté à la naissance d'un beau castor costaud..un de ceux qui hantent les tourbières de l'Ellez, autour de Brennilis....Cette année..c'est une surprise....elle sera donc là, à votre disposition, pour vous montrer les différentes étapes de son travail et pour répondre à toutes vos question....

Alors n'hésitez pas à venir pousser notre porte dans votre tournée des ateliers d'artistes... un peu de curiosité et vous serez surpris par la richesse de notre pays....

C'est bien sûr gratuit et ouvert à tout le monde....chez nous se sera de 11h 00 à 20h00 (au moins) pendant ces trois jours

 

Plus d'informations sur cette opération à l'adresse suivante:

www.artsetcob.org

26/03/2013

Atelier "Fleurs de printemps" à l'autre rive le samedi 6 avril 2013 à 15h00.

pliage.png

Atelier « Fleurs de printemps »

Samedi 6 avril de 15 h à 17 h 30

Le printemps arrive - décorez vos fenêtres!

Confectionnez vous-mêmes des fleurs en papier vitrail qui scintilleront dans le soleil du printemps.

Au moins, celles-ci ne risquent pas de geler.

D'après une technique allemande très simple, apparentée à l'origami japonais.

Réunissez vous comme les cousins germains pour accueillir le printemps avec Saskia Lahellec, d'origine allemande, qui organise depuis l’automne un café littéraire à L’Autre Rive et qui se propose ici de partager avec vous les traditions de son pays natal en vous inititiant à ces techniques.

 

Merci de venir avec un crayon à papier, une règle, une gomme, des ciseaux et un bâton de colle.

Sur inscription soit en appelant le 0298997258 soit en envoyant un mails (Nombre minimum de participants: 3, maximum : 10)

Participation : 15 € par personne. Ces frais d'inscription incluent le papier vitrail.


11/03/2013

On fête le printemps: session de musique traditionnelle et irlandaise le vendredi 22 mars 2013

Ben dis donc...dix-huit musiciens et chanteuses qu'on a eu pour cette première session de musique de l'année, le 1er mars dernier...jolie reprise donc et je vous dis pas comment ils ont chauffé jusqu'à une heure du matin.... il semblerait que les présents n'aient pas regretté d'être venus...la photo jointe vous donne une toute (toute) petite idée de la chose...

session 131.JPGAlors comme tout le monde a apprécié de se retrouver là, ensemble, à jouer et à écouter, on s'est dit qu'on allait remettre ça ..et pourquoi pas, tiens!!! pour fêter le printemps qui s'annonce....une mauvaise raison comme une autre.

Donc on invite tout le monde à rejoindre les musiciens ce vendredi 22 mars 2013 à partir de 20h00 pour fêter ce qu'on veut après tout..y'a pas de raison. C'est ouvert à tout le monde, à tous les âges ..hisoire de boire ou manger un coup en s'en mettant plein les oreilles...

Conseil: venir trop tôt n'est pas automatiquement la bonne idée, car comme toute bonne session qui se respecte ça chauffe et ça monte en puissance au session132.JPGcours de la soirée...le meilleur est pour ceux et celles qui savent attendre!!!

C'est gratuit bien sûr et sans réservation aucune.... On se tiendra chaud en se serrant dans tous les coins et recoins du café (même à l'étage maintenant il y a moyen de boire un coup en entendant très bien la musique!!!)

Alors avis aux amateurs...

09/03/2013

Les collages de Robert WOODS reviennent ce samedi 14 mars 2013 jusqu'au 13 avril prochain


robert 20133.JPGMalgré ses problèmes de santé, Robert Woods continue de façonner d'improbables collages fantastiques qui, au moins, attirent l'oeil par leurs jeux de couleurs et de formes associées, et, au plus, nous ouvrent
une porte sur un autre monde, plus intime parfois, plus complexe encore....

Aussi, comme on est bien content qu'il puisse continuer à le faire, on s'est dit, pour fêter ça qu'on allait l'exposer une nouvelle fois.

Donc vernissage de cette nouvelle exposition ce samedi 16 mars 2013 à partir de 17h30, de quoi déguster ces nouvelles oeuvres en buvant un coup avec l'artiste.

Cette exposition restera sur nos murs jusqu'au 13 avril 2013....sauf si vous achetez tout d'ici là, bien sur!

On vous attend donc nombreux ce 16 mars....honnêtement! il y a pire à faire et à voir dans le coin...après vous pourrez toujours arpenter..voir ci-dessous...

robert 20131.JPG

Venez donc "arpenter" "l'enjeu des retraites" livre remarquable de bernard Friot le samedi 16 mars 2013....

"Arpenter un ouvrage" Quelle drôle d'idée. Mais qu'est ce là donc ?? Explications D'arnaud Lecler, un client qui est à l'origine de cette proposition.

Il s'agit d'une lecture collective d'un livre qui permet d'aborder assez rapidement des ouvrages dits compliqués, qui ne seraient réservées qu'à certains, et de se permettre l'expression de nos d'avis, de sensations au sujet de ces ouvrages.

Cette méthode s'appuie sur d'incessants allers-retours entre réflexion personnelle et collective, de mise en commun de nos connaissances, de nos idées et de nos intuitions, en abordant la lecture sous une forme singulière : collective et partielle (car chaque memebre du groupe ne lit qu'une partie de l'ouvrage!).

Concrètement et en très gros, ce pauvre livre va être réparti (par petit paquet) entre nous (un véritable dépeçage, une horreur). Chacun, après lecture de ses feuillets, aura la délicate tâche de rendre compte aux autres de sa lecture et de son analyse....ce qui permet en un temps réduit de se faire une idée précise et complète du contenu du dit livre...(une technique qui nous viendrait de l'éducation populaire...l'horreur vous dis-je!!!)

Cette méthode a été utilisée par les ouvriers du XIXe siècle, qui, à peine alphabétisés, s'attaquaient au Capital de Marx pour en faire une critique acerbe! Elle a aussi été utilisé par la résistance dans le Vercors de 1940 à 1944 dans l'Entraînement Mental, puis a été redécouverte par Peuple et Culture sous une forme légèrement différente(dans tout les cas le livre support est mort mais pas ce qu'il contient!!)

Le premier ouvrage, victime de ces pratiques barbares, actualité oblige sera le livre de Bernard FRIOTretraire 2.jpg "L'enjeu des retraites" aux éditions de la Dispute...petite présentation rapide à l'heure où ce chantier est de nouveau d'actualité:

"Les réformateurs et la plupart des opposants à la réforme actuelle des retraites, malgré leurs divergences, fondent leur diagnostic du prétendu " problème des retraites " sur les mêmes présupposés. Nous subirions un choc démographique, il serait impossible d'augmenter les cotisations qui alimentent les retraites, c'est un prélèvement sur la valeur produite par les actifs qui financerait les pensions, la justice voudrait que le montant des pensions soit déterminé par la somme des cotisations versées du temps de son activité, etc.

Cet ouvrage répond à ces arguments et propose une tout autre analyse. Et si le problème démographique était une illusion ? Et si les pensions de retraite n'étaient pas un revenu différé mais un salaire continué, lié à la qualification ? Et si les retraités n'étaient pas des inactifs, comme le veut la statistique, mais des personnes différemment actives, enfin libres de travailler à l'écart du marché du travail ?

L'enjeu des retraites, c'est d'abord reconnaître et prolonger l'indéniable réussite humaine et politique des retraites. C'est également mettre en débat le statut du salaire et de la qualification pour tous, ainsi que le rapport au travail que nous voulons promouvoir. C'est seulement en posant de telles questions fondamentales que l'on pourra renouer avec les objectifs progressistes qui ont mené au système actuel et ouvrir une alternative sérieuse à la réforme en cours.."

L'occasion peut-être d'y voir un peu plus clair

Le rendez-vous est fixé le samedi 16 mars 2013 à partir de 15h00 (moyen de boire un coup quand même) Prévoir de 3 à 6 heures....pour un nombre de participants de 6 au minimum à 12 au maximum. Le livre sacrifié est fourni (pauvre bête)

Sur inscription préalable en appelant le 0298997258 ou en envoyant un mail.

 

Et c'est gratuit.

 

05/03/2013

Exposition Sabine Le Grannec: vernissage le samedi 9 février 2013 à 17h30

 Sabine Le Grannec fût la première artiste peintre à exposer à l'Autre-rive et c'est quelque chose ça...elle le grannec 1.jpga essuyé les plâtres avec ses toiles...et ça a tout de suite accroché entre nos murs et ses peintures... elle est revenue ensuite et elle revient encore car son travail évolue et nous, à l'autre rive, on aime bien voir l'évolution du travail chez ces drôles de choses qu'on appelle des artistes..

Après une longue période consacrée à l’évocation abstraite de paysages, Sabine Le Grannec a orienté sa peinture, depuis maintenant trois ans, vers une représentation de l’humain.

Elle ne cherche pas à produire des effets ressemblants mais plutôt des signes qui témoigneraient d’une présence. le grannec 2.jpg

C’est une peinture qui se voudrait   l’enregistrement de ces multiples passages du temps sur les corps et les âmes.

 Alors à découvrir dès ce samedi 9 février à partir de 17h30 autour du verre de l'amitié en présence de l'artiste...pensez à apporter votre chéquier!!!! sinon ses toiles resteront jusqu'au 16 mars prochain...de quoi venir faire un petit tour

 Son Blog:http://s.legrannec.over-blog.com/

28/02/2013

Printemps des poètes 2013: Pablo Neruda par la compagnie Passeparole le dimanche 10 mars 2013 à 19h00

Cette année, c'est la compagnie passeparole qui ouvre le feu du printemps des poètes.

Un signe!

Quand ils arrivent par ici c'est qu'on n'est jamais bien loin du printemps..

mort-du-poete-pablo-neruda216_pablo_neruda2-.jpgCe sera encore le cas cette fois-ci.. Encore un hiver qui passe et qui trépasse..et pour marquer le coup les vers de Pablo Néruda, excusez nous du peu... grand poète chilien...homme resté libre quoiqu'il en coûte... et dont la mort, dans des circonstances plus que troubles sous la junte militaire de pinochet, et les manifestations qui ont suivies symbolisent toujours la résistance à toute forme d'oppression. Et on a besoin de ça par les temps qui courent!!

Un grand bonhomme dont les textes superbes seront dit comme l'ont été si bien ceux de Sanghor, d'Aragon, de Vian, de Xavier Grall, de Prévert et consors...(et la liste s'allonge au fil des ans...)..par ceux et celles de la compagnie PASSEPAROLE!

néruda 2.jpg

Bref, encore, de la poésie magnifique ...à l'autre rive, ce dimanche 10 mars à 19h00...une heure d'évasion. C'est le mot. Une heure pendant laquelle seront évoqués les visages variés du poète: le jeune surréaliste qui décline le mal de vivre dans les grandes cités sud américaines, angoisses et fantasmes teintés d'humour; le choc décisif de la guerre d'Espagne; les amours heureuses ou cruelles mais toujours gourmandes; sans oublier, évidemment, le militant, le porte-parole des peuples d'Amérique du Sud, le porte-voix de leurs révoltes et de leurs espoirs qu'a si bien accompagné, alors, la musique épique de Théodorakis.

L'accompagnement musical de cette soirée fera largement appel aux compositeurs sud-américains mais aussi...grecs.

ça n'a tellement pas de prix que celui-ci aussi sera libre.

Pas absolument besoin de réserver à l'avance mais sympa quand même de nous dire si vous venez qu'on sache comment organiser la salle en conséquence en appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail. On se serrera s'il le faut. ça tient chaud!

 

26/02/2013

ATTENTION!!! ANNULE!!! AVEL DRO: Théâtre/soirée cabaret le samedi 9 mars 2013 à 19h30

Alors comme ça vous ne saviez pas quoi faire de votre vie ce samedi 9 mars 2013 à partir de 19h30?? Ne cherchez plus!!!! On peut vous proposer de passer un bon moment par ici, avec le théâtre/Cabaret de l'association Avel Dro de Kergloff.

dans les clous 2.JPGAvel Dro existe depuis 2005. Son premier spectacle autour de la révolte des Bonnets Rouges avait été monté pour l'inauguration de la nouvelle salle de Kergloff.

Depuis, elle a produit 5 autres spectacles dans des styles différents, dont un premier cabaret ( Kergloff Kabaret) qui a été présenté en 2009 à l'Autre Rive (certains d'entre vous s'en souviennent).

Nous vous proposons donc de recevoir une nouvelle fois les 11 comédiens (déjà la moitié de la salle) d'Avel Dro avec leur nouveau spectacle "Dans les clous" composé de sketchs à l'humour décalé voire grinçant où les personnages semblent souvent être " hors des clous" et leurs trois gros cubes de carton qui occuperont l'espace en bougeant au gré des besoins de chaque scène.

Un moment de divertissement à déguster autour d'un verre !

Merci de réserver vos places à l'avance car elles seront limitées à une quarantaine....entrée prix libre (on fera passer le chapeau).
Merci de donner un coup de fil au 00298997258 ou de renvoyer un mail (lautre-rive@hotmail.fr).
au plaisir en tout cas.

05/02/2013

Dimanche 17 février 2013. 18h00: autour de la terre avec Samuel ALLO… rencontre avec un voyageur écrivain.

Samuel Allo nous fera le récit de ses deux tours du monde à pied, en stop, à travers 90 pays (dame!) Son gros sac sur le dos et sans argent dans les poches.

samuel allo 4.jpgParti pour partager jonglage, flûte, contes et danses bretonnes, il est revenu le sac plein de chants et d’histoires des cinq continents 

Et pendant ces quatre années de voyage, il a chaque soir, en échange d'un petit spectacle de troubadour, reçu l'hospitalité d'une famille...c’est l'histoire de ce voyage "Au fil des hommes", comme il a appelé ses livres, qu'il viendra nous raconter ce dimanche 17 février 2013 à partir de 18h00...

une histoire bien rafraichissante qui repeint notre monde aux couleurs de l’espoir... il y aura peut-être un peu de musique, beaucoup de paroles qui raconteront des images et certainement du sourire à en

samuel allo 1.JPG revendre...

Donc, quittons nos semelles de plomb...c'est bien le vent qui nous invite ce soir là...à la rencontre de ce globe-trotter infatigable qui, après avoir appris le breton à cause d'un vieil indien rencontré sur la route (il vous expliquera ça lui-même, peut-être) repart bientôt… ailleurs !!!!

On ne sait jamais… ça peut vous donner des idées !

C'est gratuit...et c'est ouvert à tout le monde....on fera un tas!

Prévoir un certain temps.


Pour plus d'informations vous pouvez aller sur son site en cliquant l'adresse suivante

http://samuelallo.com

09/12/2012

ATTENTION!!!! COMPLET!!!!Gwenael Kerleo en concert avec sa harpe magique le dimanche 30 décembre 2012 à 19h00

ATTENTION!!! Eh oui, désolé mais c'est complet pour le spectacle de Gwenael ce dimanche 30 décembre 2012...

N'appelez plus pour réserver (on a déjà une liste d'attente).....

Bonne année à tout le monde

On vous propose de terminer l'année 2012 en beauté....vous n'avez rien contre la beauté je présume...

On a pensé au 31 décembre mais il semblerait, d'après nos informations les plus récentes qu'en fait vous êtes relativement peu disponibles ce soir là...comme il parait que le lendemain vous êtes dans un sale état, alors on s'est dit que la veille, pendant que vous êtes encore en pleine forme, ça serait pas si mal finalement pour venir faire le plein de beau entre vos deux oreilles....

kerleo 2.jpgDonc, c'est Gwenael Kerleo, qui s'y colle.

Mais, me direz-vous, qui donc est cette personne ???

Ceux qui savent rigolent doucement entre leurs dents ou dans leurs barbes (selon qu'ils ont des dents et ou une barbe..)..

Gwenael Kerleo, vous diront'ils, est une de nos meilleures harpistes et que c'est pas peu dire et que c'est pas rien vu le niveau actuel en la matière...

Des influences multiples, du mélange, du brassage et de la voix aussi...car en plus elle chante!!! un style qui bouge et évolue tout au long de sa déjà longue trajectoire de 7 disques maintenant que vous pouvez venir découvrir à l'adresse suivante: http://www.gwenaelkerleo.com

et ça vous donne du beau...du très dont il est question de venir faire un plein ici avant de replonger dans l'année qui s'avance à l'horizon.

Voici d'ailleurs ce que d'autres que moi en disent (donc vous pouvez les croire.):

"Il y a chez Gwenael Kerleo, un intervalle entre les notes, un temps de latence ouvert sur l'imaginaire, une façon d'attaquer la corde qu'on ne voit et n'entend nulle part ailleurs. Elle vous entraîne dans des espaces sonores et visuels que vous n'auriez jamais exploré tout seul, dans des méditations paysagères, essentiellement bretonnes, dans une tranquillité profonde qui vous apaise.

Nourrie d'airs traditionnels de Bretagne et d'Irlande, Gwenael Kerleo a chosi le chemin de la création. Depuis plus de quinze ans, elle berce les spectateurs de ses compositions chaleureuses, les transportant dans un univers bien à elle. kerleo 3.jpg

La jeune femme aborde la création d'une façon très instinctive, se laissant guider par ses émotions. Elle recherche simplement les plus belles sonorités, celles qui touchent au plus profond et les offre comme des secrets à ceux qui viennent l'écouter."

Donc voilà, à défaut de vraie fin du monde avec effets spéciaux et tout le tralala, on vous propose simplement de venir achever tranquillement cette année ensemble en venant écouter Gwénael et sa harpe magique (comme le sont toutes les harpes dignes de ce nom)...

Juste un peu d'harmonie.

 Ce sera le dimanche 30 décembre 2012 à partir de 19h00 (et les jours rallongent déjà!!!).

Prévoir une bonne heure de bonheur (Facile!! Je sais...) pour la modique somme de 6 euros mais, comme d'habitude sur réservation soit en appelant au 0298997258 soit en nous envoyant un mail...

30/11/2012

Repaire là-bas si j'y suis: Rencontre avec le projet de parc éolien citoyen de Béganne (56) vendredi 14 décembre 2012 à 20h00

Lors des deux derniers repaires il a été décidé d'engager une réflexion sur la question de la sortie du schéma dominant de production énergétique actuel (pour simplifier, tout pour le nucléaire, le tout électrique et, pour couronner le tout, les jolies centrales à gaz qui sentent la fleur et le gentil gaz de schiste (dixit "gast de chistr" en Bretagne) dans le collimateur..)

Alors on s'est dit, comme ça, que peut être ça valait le coup de ne pas réinventer l'eau chaude en ces périodes de froidures, et d'alimenter notre future réflexion de l'expérience acquise en la matière par certains individus ou groupe d'individus qui ont bien avancé sur la question.

On commence donc ce vendredi 14 décembre un cycle de rencontres et discussions avec des acteurs, au sens actif, de ces alternatives énergétiques....avec pour démarrer Michel LECLERC qui viendra nous présente,r pour le compte "D'énergie Partagée" le projet d'éolien citoyen qui est en passe d'aboutir (je dis bien aboutir!) à Béganne dans le 56 (pas loin d'ici quoi!) ainsi que le réseau Taranis et le mouvement énergie partagée...Vous ne savez pas ce que c'est ? Justement, c'est l'occasion..pas tous les jours que des citoyens lambda comme vous et moi s'organisent pour mener à bien ce qui suis (bref aperçu pour info!).

On vous attend donc nombreux ce vendredi 14 décembre à partir de 20h00 pour échanger sur une question aussi cruciale...faites venir d'autres aussi, des élus et élues par exemple qu'une telle approche peut intéresser...ouvert à tout le monde, même aux ingénieurs EDF qui doutent!!!! Vous dire!

"EOLIENNES EN PAYS DE VILAINE:     NOTE DE PRÉSENTATION

Pionnière de l'éolien citoyen en France, l'association Éoliennes en Pays de Vilaine (EPV) a été créée en 2003 pour porter deux projets de parc éolien citoyen sur le Pays de Redon : à Béganne (56) et à Sévérac – Guenrouët (44).

En mobilisant l'investissement et les compétences locales autour de ces projets, elle a su en conserver la maîtrise intégrale et donner naissance au concept d' « éolien citoyen » en France.

Le parc éolien citoyen de Béganne est en phase de concrétisation : c'est un projet de quatre éoliennes de 2 MW dont la construction démarrera au premier trimestre 2013 pour une mise en service à l'automne 2013. Initié par l'association Éoliennes en Pays de Vilaine en 2005 et développé par la SARL Site à Watts, il sera exploité par la SAS Bégawatts.

La particularité de ce projet – le premier de ce type en France – est d'être entièrement financée par de l'investissement citoyen (collectivités, particuliers, acteurs de l'économie sociale et solidaire). Ainsi, plus de 600 particuliers ont apporté plus d'1,8 millions d'euros, soit via des clubs d'investisseurs locaux, soit via le fonds d'investissement citoyen, Énergie Partagée Investissement.

Quant au projet à Sévérac- Guenrouët, la société d'exploitation a été créée en octobre 2012 (la SAS Isacwatts) et la mobilisation pour le financement local démarrera d'ici un an. La mise en service du parc pourrait avoir lieu en 2014.

Par ailleurs, EPV poursuit son implication dans ses projets à travers l'animation locale et l'action pédagogique autour des énergies. Elle accompagne aussi d'autres démarches d'éolien citoyen (appui méthodologique, médiation locale), notamment à Retiers (35) et sur le Pays d'Ancenis (44).

Elle œuvre désormais plus largement pour promouvoir les énergies renouvelables citoyennes : co-fondatrice du mouvement Énergie Partagée ; animatrice d'un réseau régional des projets ENR citoyens (réseau Taranis) en Bretagne et en Pays de la Loire ; organisation d'un colloque national sur les énergies renouvelables citoyennes à l'automne 2013.

Principes et valeurs d'un projet citoyen, tels que définis par la Charte d'Énergie Partagée :

• Développement des énergies renouvelables

• Ancrage local

• Contrôle citoyen de l'investissement

• Pédagogie et maîtrise de l'énergie

• Investissement non spéculatif

• Gouvernance démocratique et transparente

 

Le Parc éolien citoyen à Béganne (56) en quelques chiffres

Puissance:8 MW (4 éoliennes de 2 MW)

Production annuelle: 19 000 MWh

Investissement local:  11, 7 millions d'€

Fonds propres: 2,7 millions d'€, dont 1,8 millions d'€ apportés par des particuliers

Emprunts bancaires: 9 millions d'€

Initiateur du projet: Association Éoliennes en Pays de Vilaine

La société de développement: Site à Watts SARL

La société d'exploitation: Bégawatts SAS

Début du développement: 2005

Obtention du PC: Juillet 2009

Mise en service: 1er trimestre 2013


Contacts:

Éoliennes en Pays de Vilaine: epv@eolien-citoyen.fr

Bégawatts SAS: beganne@eolien-citoyen.fr   02.99.72.39.49

Portail internet: www.eolien-citoyen.fr


29/11/2012

Exposition photographique « La Forêt Fantôme » la Forêt d’Huelgoat avant l’ouragan de 1987

Nouvelle exposition photos du 10 novembre au 15 décembre 2012

Voici un quart de siècle, une tempête d’une telle violence, qu’on l’a qualifiée d’ouragan, mit à bas la moitié de la forêt bretonne et une grande partie de celle d’Huelgoat.

foret1.jpegLa nuit du 15 au 16 octobre 1987 fut cauchemardesque pour les Huelgoatains.

 Le vacarme infernal du vent, les craquements sinistres des arbres mis à mort, le noir absolu restent gravés dans leur mémoire. Le lendemain matin, vision d’apocalypse…Leur forêt de légende dont ils étaient si fiers, gisait au sol, broyée… Arbres brisés, écartelés, jetés à terre dans un chaos inextricable… On les pleurait comme autant d’amis arrachés à la vie…

 25 ans plus tard, le temps soignant tous les maux, les plaies se sont cicatrisées et la forêt a retrouvé un peu de son intégrité. On peut de nouveau s’y promener, y rêver et même s’y perdre. Mais sans y vivre le charme de notre forêt d’autrefois. Il faudra encore des décennies pour qu’elle retrouve son âme et son mystère d’antan.

 Espérons qu’elle y parvienne…

 Ces quelques photos en hommage à nos chers disparus – les Arbres.

Venez boire le verre de l'amitié à la rencontre de l'artiste ce samedi 10 novembre 2012 à partir de 17h30

foret 2.jpg

 René-Pierre Bolan, briochin d’origine, réside à présent à Huelgoat. Il photographie la nature depuis plus de 3 décennies déjà… Les paysages d’Armor et d’Argoat, leur graphisme et la lumière qui les baigne, sont les sujets de prédilection de son travail photographique.

  Les clichés présentés dans cette exposition ont été réalisés entre 1976 et 1987 dans la forêt   d’Huelgoat, sur film argentique (diapositives) en format 24 x 36 et, pour cette exposition,   imprimées en digigraphie sur papier art lisse.

Dernières expositions :

« Au Grès des Falaises d’Erquy-Fréhel » Juillet 2011

   « Ruines de Mer-Oxydations» mai 2010

   « Lumières des Monts d’Arrée » septembre 2009 

   « Lumières d’Estran » mai 2008

   « Baie de St Brieuc : les filières » été 2007

« Monts d’Arrée : De Terre, de Pierre et d’Eau » été 2006

« Bretagne secrète » printemps 2005

04/11/2012

Nouveau café-repaire le vendredi 16 novembre 2012 à partir de 19h00

Après le repaire du 26 octobre dernier, nouveau café-repaire là-bas si j'y suis ce vendredi 16 novembre 2012 à partir de 19h00 (auberge espagnole) et 20h00 pour les discussions proprement dites...A l'ordre du jour réflexion sur la question de "comment négocier le virage énergétique indispensable"...préparation de rencontres à venir avec différents acteurs du secteur (genre éolien écocitoyens..) d'autres points aussi selon nos envies (Notre Dames des Champs par exemple ou autres..)

Au plaisir

Le café-repaire là-bas si j'y suis revient!!!! Où peut-être faut il mieux dire qu'on va y revenir ?

Il était au repos ces derniers temps (faut dire qu'avec les vacances c'est pas ça!! et puis juste après les vacances non plus...) mais à la demande de pas mal de monde qui semble tenir à ce que ce lieu de discussion et d'échanges continue son petit bonhomme de chemin au coeur de nos vieilles terres celtiques on s'est dit que ce vendredi 26 octobre ça irait parfaitement pour un tour de chauffe....

Faut dire qu'on a de quoi faire en matière d'actualité...Les sujets de discussion ne manquent pas et c'est du riche tout ça, du bien fumant! On en a plein les dents de crise, de lits sans ciment, d'OGM à bubons (ouah!!! la gueule des rats!!!  Les pauvres bêtes!), d'y slament radical méchamment un peu partout (le fameux je te tiens par la barbichette, le premier qui rira je lui coupe la tête...hilarant), d'affront national et de bas de plafond de toute obédiance...de wisigauche (gauche de l'est), d'ostrogauche (gauche de l'ouest) et autres gauches (gauches d'ailleurs, voire de nulle part...)...de ministres à brassières nationales et à montre d'au-delà des frontières, de pets de schistes, de schismes et autres flatulences à effet de serre, de fukushima mon amour le retour et de Brennilis faux départ, de riches sinistrés à fort pouvoir d'achat réfugiés économiques dans un havre de paix financier (des noms!!!) et de pauvres vraiment pauvres qui n'ont pas cette chance, eux, d'être harcelés (ou dit on arcelor ??) pour ça! Mais qui jouent au loto quand même, la part du rêve qui rapporte tant à l'état...Et l'agriculteur intensif qui continue de s'intensifier jusqu'à en pếter une diurite, et les pesticides qui pesticident les paysans plus que jamais, et les grecs qui voudraient bien devenir des allemands et les espagnols qui voudraient pas devenir des grecs et nous les français qui nous prenons pour des allemands alors qu'on est plutôt plus proche des espagnols qui, même si ils veulent pas, deviennent des grecs tout à fait présentables...sans parler des roms qui ne sont ni des grecs, ni même des allemands, mais plutôt des roms...des citoyens européens de seconde zone quoi...bref, j'en passe et des meilleurs, pour discuter c'est pas ce qui manque..

Alors va falloir faire le tri et s'organiser pour que ce soit, intéressant, large ouvert, riche en informations et en échanges de tous poils et plumes, des rencontres avec des hommes et femmes remarquables ( parceque ça non plus ça manque pas), que ça nous fasse réflechir, avancer, agir....bref un vrai forum de discussions entre deux bouchées et deux gorgeons (que du bon!! je vous rassure)

L'esprit là-bas si j'y suis quoi....

Donc reprise ce vendredi 26 octobre 2012 à partir de 19h00....auberge espagnole (apporter de quoi boire et manger) et 20h00 auberge grecque (apporter que de quoi discuter...les pauvres)..

A l'ordre du jour, si on veut....le repaire cette année...rythme, thèmes de discussion retenus, invités à inviter, organisation de la com, animation de tout ça et en avant vers de nouvelles aventures!!!

Au plus grand nombre....

Dimanche 9 décembre 2012 à 19h00...Concert avec Francesca Baines....Irish indie folk singer..

Francesca Baines est irlandaise....elle chante...une sacrée voix avec de ces intonations propres à cette île mais avec autre chose aussi...un voile en plus, tapi là au creux de la gorge... Pas une chanteuse traditionnelle en tout cas...Elle sort souvent accompagné de son copain, le Banjo....plein de CorkIstanbulWIP4.jpgchoses diverses à son palmarès, un sacré mélange d'influences qui lui permettent de créer son univers propre, de ces moments magiques où se mêlent poésie (quelle horreur!), musique (mais quelle horreur) et folk-songs (ben dis donc!!!)..et c'est pas moi qui le dit!

Comme elle passait dans le coin, elle nous a proposé de faire une pause histoire de partager un peu des rêves qui la hantent...alors on est allé sur son site à l'adresse suivante: www.francescabaines.com

on a bien écouté.

Je crois qu'on a bien entendu ce qu'on y a entendu...

Je dois dire que ça nous a plu...

Alors on vous propose de venir partager un moment avec elle ce dimanche 9 décembre 2012 à partir de 19h00 histoire d'engager cette fin d'année (voire cette fin du monde d'après certains..) le mieux possible...

Du beau bien placé entre les deux oreilles ça n'a jamais fait de mal à personne!!

Il vous en coûtera 5 euros et c'est sur réservation, comme dab, on n'a pas encore réussi à écarter les murs en nous téléphonant au 0298997258 ou en envoyant un mail....

 

03/11/2012

ATTENTION!!!! COMPLET!!!La langue de la communication...conférence avec Olivier Macaux le samedi 24 novembre 2012 à 17h00

Nous sommes le vendredi 23 novembre et  c'est complet...désolé pour ceux et celles qui ne pourront pas y assister...une prochaine fois peut-être!!!


Olivier Macaux, dont nombre d'entre nous se souviennent de la qualité de ses conférences sur la littérature données à L'Autre Rive voici déjà (déjà? eh oui, déjà!) quelques années revient pour une nouvelle série de 6 conférences à cheval sur 2012 et 2013... deux domaines seront abordés avec la sociologie pour finir cette année (la langue de la communication puis Freud et l'invention de la psychanalyse..) suivie de quatre conférences littéraires avec dans l'ordre, Aragon, Prévert, Desnos, Vian et Malraux... programme complet en fin de cette page...

Pour commencer nous vous proposons donc de venir décortiquer un peu plus cette langue qui nous sert à communiquer voire à manipuler notre communication véritable...Vaste question tellement d'actualité à l'ère de la communication (ou n'est-ce pas plutôt de la non communication ?) tout azimut qui est la nôtre...

Un peu du contenu de cette conférence:

"La langue de la communication

Il n’y pas de pouvoir politique sans contrôle du langage.

Viktor Klemperer a montré dans La langue du Troisième Reich que le pouvoir nazi a exercé un contrôle sur les masses par un travail insidieux et permanent sur la langue.

George Orwell a évoqué dans 1984 l’émergence d’une novlangue appauvrie et simplifiée à l’extrême ruinant toute possibilité de pensée.

Que tout pouvoir totalitaire s’impose entre autres par le contrôle du langage et par une politique de propagande nous semble désormais relever de l’évidence.

Mais qu’en est-il aujourd’hui ?

Cette conférence tentera de montrer quelle langue s’impose à nous quotidiennement à travers le prisme médiatique et en quoi elle est le reflet d’une civilisation capitaliste et hypertechnologique."

Il vous en coûtera 7 euros par séance,..abonnement de 35 euros pour l'ensemble des conférences

Sur réservation car groupe limité à une vingtaine de personnes (5 au minimum...)

Programme complet ...retenez déjà vos dates....

- Samedi 24 novembre 2012 à 17 h : La langue de la communication

- Samedi 15 décembre 2012 à 17 h : Freud et l’invention de la psychanalyse

- Samedi 23 février 2013 à 17 h : Louis Aragon

- Samedi 23 mars 2013 à 17 h : Desnos, Prévert, Vian – Première partie

- Samedi 20 avril 2013 à 17 h : Desnos, Prévert, Vian – Seconde partie

- Samedi 25 mai 2013 à 17 h : André Malraux

 

 

 

 

Une balade au pays des bières: initiation et dégustation de bières avec Marie Laot le samedi 17 novembre 2012 à 19h30

Tout a commencé il y a environ 9 ans, un peu comme Obélix qui est tombé dans la potion magique quant il était petit, Marie Laot est devenue fan d’un élixir appelé bière. Ce fût au moment où la tendance de consommation des bières artisanales était croissante en Bretagne et dans le monde. Aujourd'hui la bière, au même titre que le vin est classée parmi les boissons gastronomiques.
 
Durant ces années, Marie a exploré les terres nouvelles du domaine brassicole. Maintenant elle a le plaisir d'inviter les amateurs de bières à partager ses connaissances et sa passion lors d'une animation qui présentera la bière en général et l’art de sa dégustation en particulier (un petite voyage qui ira de la Bretagne à l'Asie) pour rendre à ce breuvage ses lettres de noblesse. 

Ce sera ce samedi 17 novembre 2012 à partir de 19h30 pour un groupe limité à 15 personnes, réservation préalable donc en appelant le 0298997258 ou en nous envoyant un mail...
Il vous en coûtera 12 euros par personne (bières comprises) à charge pour vous d'apporter de quoi grignoter avec les autres (genre fromages et autres charcuterie)...auberge espagnole quoi à déguster avec les bières.
Prévoir deux heures.

19/10/2012

Dimanche 11 novembre 2012 "Monts d'Arrée les chemins de brume" Projection à Arthus Ciné (à 17h30) puis discussion avec le metteur en scène à l'autre rive à 19h30

Quand la Fédération des cafés librairies de Bretagne rencontre, dans le cadre de son opération "les singularités" (demandez nous le programme) le mois du film documentaire ça donne, à Huelgoat en tout cas, un nouveau partenariat entre L'autre rive, Arthus Ciné et la Cinémathèquemont d'arrée.jpg de Bretagne avec la projection ce dimanche 11 novembre 2012 à partir de 17h30  à Arthus Ciné de "Monts d'Arrée, le chemin des brumes" en présence du réalisateur de ce beau travail xavier Liébard.

Quatre des cinq films contenus sur ce DVD produit cette année, seront projetés lors de cette séance avec ensuite, pour ceux qui le souhaitent, un rendez-vous à L'autre rive (vers 19h30) où nous vous offrons le verre de l'amitié en présence de Xavier Liébard qui répondra alors à vos questions et à vos réactions sur son travail.....

Prix du billet à Arthus Ciné en soutien à ce cinéma associatif qui fait un sacré travail dans ce coin ci de la planète: 4 euros

En attendant demandez le programme:

"Monts d'arrée - Le chemin des brumes

 Durée : 01:55:00             Année :2012

Genre : Documentaire            Réalisateur : Xavier LIÉBARD

Résumé

1) Le Chemin des brumes 2003 - Documentaire de Xavier Liébard - Scénario : Xavier Liébard - Chef opérateur : Aurélien Devaux - Son : Xavier Liébard - Montage image : Sarah Anderson, Xavier Liébard - Mixage : Severin Favriau - Producteur : Edouard Mauriat - DV Cam - Stéréo - Durée : 51 min.

La brume couvre la lande et entretient le mystère lorsque Xavier Liébard arpente pour la première fois, à l'aube de l'hiver 1998, les Monts usés de l'Arrée et ses sentiers escarpés. D'emblée, le réalisateur est saisi par l'étrangeté des paysages qui transcendent son imaginaire. Le sujet s'impose naturellement, à partir d'une question lancinante qui intrigue et va guider l'auteur : « quelles raisons obscures poussent les gens à s'installer ici ? ». Le curieux rapport que l'homme entretient avec le paysage devient ainsi le fil conducteur d'une œuvre attachante, filmée à la manière d'un road-movie. Six personnages, en sont les étoiles. Tous, de la bistrotière Marie-France Lagadec à Henry, le vieil ardoisier, nous racontent leur vie, leurs tracas, leurs petits bonheurs de rien. Avec la simplicité des gens de peu. Sur le ton du récit intime. « A travers leurs histoires, leurs déplacements dans les landes, ils nous brossent une forme de territoire secret, un paysage intérieur mille fois redessiné. Peut-être nous aideront-ils à connaître et à aimer nos propres paysages intérieurs ? ».

2) Les Monts d'Arrée – Finistère - 1956 - Documentaire de Marcel Gautier et Lucien Tronel - Couleurs - Sonore - Durée : 22 min.
Ce film a été réalisé par deux inspecteurs d'Académie et la collaboration de Auguste Jézéquel et Yves Le Bras, instituteurs. Le film était accompagné à l’origine d'un livret pédagogique sur les Monts d'Arrée. Il dresse une peinture fidèle de la vie des années 50, du Mont Saint-Michel de Brasparts aux Rochers du Roc'h Trévézel et du Kragou, les bourgs et hameaux de Kerflaconnier, Loqueffret, Brasparts, Commana, etc.

3) Neige à Brasparts - 1952 - Film amateur de Jean Le Guillou - Couleurs - Sonore - Durée : 5 min.16 - (Extrait du film Brasparts de Jean Le Guillou).
Ce film amateur fait pa4)Terre de luttes - 2011r un photographe de Brasparts & Pleyben montre l’hiver 1952, particulièrement rigoureux, dans les Monts d’Arrée. On y croise un chasse neige improvisé par la Direction Départementale de l’Equipement, le facteur faisant sa tournée à vélo dans cinquante centimètres de poudreuse, les ouvriers d'une entreprise du bâtiment tentant de rejoindre Pleyben en camion...

4)Terre de luttes - 2011 - Réalisé par Xavier Liebard - Durée : 17 min.
A base d’images d’archives amateurs déposées à la Cinémathèque de Bretagne, sur un texte inspiré d’une interview de Jean-Pierre Cloarec, écrit et dit par Xavier Liébard : La vie dans les Monts d’Arrée, des années 30 à nos jours.

Au plaisir donc pour évoquer ensemble ces pages de notre mémoire collective...

 

 

12/10/2012

C'EST COMPLET!!!! Désolé!!!Dimanche 21 octobre 2012: reprise en musique avec le groupe Tiùin...que du bon

ATTENTION!!! C'EST COMPLET!!! Désolé pour ceux et celles qui n'ont pas encore pu s'inscrire cette fois-ci!

On vous avait prévenu...c'est donc reparti pour un tour...avec l'automne qui avance, les jours qui raccourcissent, les mois sombres qui s'annoncent il faut à tout prix maintenir la lumière au coeur des hommes (qui c'est qui aurait pu dire une chose pareille ???? aucune idée..)

photosite2.pngEt les musiciens font partie de ses semeurs d'étoiles qui font briller nos yeux..(mais qui aurait pu dire une chose pareille ???)

Avec Tiùin on n'est pas allé chercher très loin...des voisins quasiment même si certains viennent de loin, encore plus loin que ça...pour se retrouver ici, en centre Bretagne à mélanger leurs instruments en musique venue d'un peu partout voire, de nulle part...(mais n'importe quoi je te dis...)

Eux se définissent comme un "quartet de musique celtique et du monde"...

Il y a Jo Van Bouwel (notre vraiment voisine) que nombre d'entre nous connaissent bien ici...elle chante, entre autres choses, et bien...ça on peut pas dire...et puis des instruments aussi qu'elle utilise avec grâce (Harpe celtique, flûte traversière, Tin Whistle et guitare)

Et puis Nicola Hayes, venue d'Australie après un long crochet par l'Irlande...Elle violonnise Nicola (si ça se dit) avec plein de gens bien (du genre Servat, Delahaye, Brian Mac Comb et autre Dom Duff...)

Philippe Lamezec ce polyvalent qui passe de la guitare à la flûte, comme ça, l'air de rien, venu du Blues et du rock à la musique trad a beaucoup appris dans les pubs enfumés (à l'époque) d'Irlande et les bars enfumés aussi (aujourd'hui) de Bretagne

Et puis Jérôme Bacquet au Bodhran dois lui aussi beaucoup aux cousins irlandais dont il a hanté les sessions quelques temps...pour percuter, il percute...on peut pas dire non plus!!

Bref quatre musiciens, que des bons avec du bagage et du plaisir à jouer ensemble à revendre...une jeune formation que nous vous invitons à découvrir dimanche 21 octobre 2012 à partir de 19h00 à l'autre rive...

Il vous en coûtera 5 euros...

et puis, vous le savez il faut réservez car notre espace reste limité.... donc merci de confirmer en nous appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr

Et vous verrez qu'une fois encore le noir qui nous entoure disparaitra pour un moment.

Vous pourrez vous faire une idée en allant écouter quelques uns de leurs morceaux sur leur site à l'adresse suivante http://www.tiuin.com

11/10/2012

«Ça y est, l'idéal est là» ...marcel Jouannaud et Hélène Jacquenot samedi 3 novembre à 20h30

marcel.jpg

Revoilà donc Marcel Jouannaud, musicien, poète, mais aussi philosophe de Douarnenez qui vient dialoguer avec son accordéon toujours aussi magique dans son nouveau spectacle poéticopoéthique. Dialoguer, on peut plus dire ça, triloguer plutôt depuis qu'Hélène Jacquenot l'a rejoint avec sa voix...et ça donne un nouveau spectacle "ça y est, l'idéal est là"...une idée...une drôle d'idée à laquelle on aimerait tellement croire..., une nouvelle terre redessiné aux contours de cette voix et de cet accordéon qui échangent au-delà des mots...et les mots, là, pas n'importe lesquels...des mots mots, des qui s'envolent et qui viennent se poser sur l'épaule pour chuchoter à votre oreille...de l'Aragon, du Richepind, du Rimbaud s'il vous plait, ou du Leprest, du Coliç aussi....du dur, du qui cogne à l'estomac et du doux, du qui caresse le coeur...

Que vous dire de plus que ce que je vous ai déjà dit la fois passée sur ce Marcel poète philosophe passeur de mots au fil des lames de son accordéon...on se souvient ici de son spectacle "... et la fragilité de nos amours", hommage à Perros qu'il nous avait balancé dans les dents il y a déjà quelques années...se souvenir alors des textes et de sa façon bien à lui d'y broder sa musique...se souvenir de ce "crapaud" de Max Jacob (qui à dit Gallo?) qui moi, m'avait littérallement stupéfait...et en plein vol en plus....à le salaud!!!

Alors on a décidé qu'il reviendrait avec ce nouveau mélange de mots, avec la voix d'Hélène, rencontrée" un peu par hasard" comme ils le disent eux même...une rencontre...le hasard...va savoir !!! En tout cas "ça y est, l'idéal est là" et nous aussi ce samedi 3 novembre à 20h30

Voilà, ce qu'en disent certains qui ont vu ce nouveau spectacle histoire de vous faire une idée plus précise:

"Hélène et Marcel, musiciens-poètes

Sitôt embellis par leur mise de troubadours, ils vous emportent sans délai, pour un voyage au bout du réel, au limbe du rêve, de l’utopie, porte ouverte sur le pays des libertés.

Passions pour les mots, les maux de l’humaine condition, ces deux passeurs sont au service des écrits de Leprest, Čolić, Aragon, Richepin, Rimbaud…pléiade d’auteurs à la plume étincelante, fiévreuse et clairvoyante.

Au théâtre de l’émotion, chacun son rôle. Hélène chante, timbre pénétrant, résonnant dans la poitrine, la gorge. Cette voix puissante vous assigne au texte, la scansion est implacable. Contraste saisissant, cette force vocale est servie par un doux et jeune visage habillé de blond éclairé d’un regard limpide…et au-dedans, une maturité à la hauteur du texte. Marcel joue de la "boîte à frisson", du "soufflet à punaises". Du swing déjanté, asymétrique, façon "balkans" jusqu’à l’obsédante plainte dedessin-andrée-louarn-cliquez-sur-l-image-pour-aller-sur-son-site.jpg l’accordéon cadencé sur le pavé de la rue, Marcel ne chauffe pas, il brûle. De Brel aux négresses vertes, de Perrone à Galliano, le piano à bretelles a gagné son âme, sa noblesse. Marcel martèle son clavier, il éructe, tremble, pleure, se déchaîne, cela en parfaite union avec la voix décisive d’Hélène.

Si ce duo vous donne rendez-vous un soir, ou une après-midi, mettez vos activités quotidiennes en veille, venez partager une tranche d’humanité, de sensibilité, de sens.

Guy le Moine "la Gazette des Coulisses"

HÉLÈNE ET MARCEL

"Ça y est, l’idéal est là !"

Une voix souple et expressive s’envole au-dessus des notes d’un accordéon aux accents tantôt jazzy, tantôt tziganes…  La chanteuse, charmeuse et spontanée s’appuie sur la technique affirmée du musicien, inspiré et créatif.

Tous les deux, dans un accord parfait, dénoncent l’ordre bourgeois, la cruauté de la guerre, chantent l’espoir et le rêve, la culture et les cultures, l’universel et l’amour.

Ils font résonner les textes d’Allain Leprest, Jean Richepin, Aragon et Rimbaud en écho aux souvenirs de Velibor Colic et les font vibrer sur les compositions ou arrangements de Marcel, nous emmenant de l’ombre à la lumière  jusqu’à nous faire sourire ou nous donner la chair de poule.

Hélène et Marcel ont des talents complémentaires  et un engagement commun.  Ils sont « fils de la chimère, assoiffés d’azur », poètes et musiciens.

Leur spectacle nous invite à  croire, le temps d’une soirée, que l’idéal est bien là, à portée de main, à portée de cœur, tant la poésie nous enveloppe et nous bouleverse, tant la musique nous émeut et nous transporte.

Soif d’idéal ? Tentez  le voyage 

Monique Prevost-Guerer "

Voilà...il ne vous reste plus qu'à prendre votre téléphone au 0298997258 ou à nous envoyer un mail pour réserver...il vous en coûtera 6 euros pour une grosse heure de quelque chose.
au plaisir.
l'équipe
 

11/09/2012

Atelier de fabrication de votre herbier avec Florence Creachcadec samedi 22 septembre à partir de à 14h00

Donc vous avez collecté vos plantes...ou pas (pas grave, Florence vous en amènera..)

Il s'agit maintenant d'apprendre à les conserver, à les mettre en formes et en valeur, à les classer...à faire un herbier quoi!!! Et puis savoir à quoi ça sert et ce qu'on peut en faire....

Comme annoncé, Florence vous invite à venir réaliser votre propre herbier dans le cadre de l'atelier prévu à cet effet ce samedi 22 septembre à partir de 14h00.

Prévoir 2 à 3 heures pour repartir avec l'embryon finalisé de votre travail

Pas besoin de venir avec des bottes et un imperméable (la maison est à peu-près étanche) mais apporter, pour ceux qui ont fait les collectes, leurs plantes (les fameux bottins téléphoniques)...Pour le reste Florence fournira ce qu'il faut (même des plantes pour faire vos cinq premières planches)....les pieds sous la table je vous dis!!

Il vous en coûtera 10 euros et le nombre de places est limité alors merci de réserver en appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail....

06/09/2012

Vendredi 14 septembre 2012 à 20h00: à la rencontre de Flora Armorica...projection et discussion

Flora Armorica, réseau regourpant les associations Skol Louarnig, Harborescence, Al Lann Gozh et Les mémoires du Kreiz Breizh vient de publier "Dastumadeg Kentan...premières cuillettes" le fruit de son travail de synthèse des enquêtes ethnobotaniques réalisées en Pays Centre Ouest Bretagne...Livre disponible en soutien à ce réseau...

Pour mieux connaitre ce travail, Flora Armorica vous invite au café-librairie l'autre rive à assister à la projection du film "Louzou ar vro" (en français aussi dans le texte) ce vendredi 14 septembre 2012.

La projection prévue à partir de 20h00 pour une durée de 35 minutes, sera suivie par la présentation de l'association, des outils de collectage ethnobotanique crée dans le cadre de son travail sur le terrain avec questions/réponses ensuite...jusqu'à plus tard....possibilité ensuite d'aller s'achever dans la nuit de la gavotte qui battra alors son plein, à Poullaouen..jusqu'à coté d'ici...

L'occasion de rencontrer ce réseau qui souhaite conserver vivante les mémoires de notre région en matière de plantes et de leurs usages....

Et c'est gratuit...Leur publication sera alors disponible!!!

Plus d'information en allant sur leur site à l'adresse suivante http://flora-armorica.org/

06/07/2012

Rencontre avec Angèle JACQ à l'autre rive le samedi 21 juillet 2012...

Dans le cadre de l'opération "Bretagne j'écris ton nom" que nous organisons avec la fédération des cafés librairies de Bretagne (si si, ça existe!!!).....vous savez, 13 lieux, 13 auteures, 13 lectures et 13 ateliers d'éciture pendant juillet et août, ouverts à toutes et tous...l'occasion de angèle jacq 2.jpgdécouvrir une écrivain et son oeuvre et d'écrire si l'envie vous en dit....(même qu'il y a un programme qu'on peut vous donner gratuitement s'il vous plait..)...nous recevrons ce samedi 21 juillet, Angèle JACQ, écrivain engagée dont les romans rendent hommage à la Bretagne, sa culture, sa langue et célèbrent aussi les valeurs de liberté, d'égalité et la nécessaire émancipation des peuples en général et des femmes, en particulier....Que des thèmes qui, comme vous le savez tous, ne nous concernent pas....

C'est donc tout naturellement que nous vous proposons cette rencontre-lecture et écriture avec Angèle Jacq avec deux temps forts dans l'après-midi...

à partir de 16h30....lecture de textes tirés de ses livres traitant de résistance durant la seconde guerre mondiale et aussi lutte pour la préservation de la langue et de la culture bretonne, le statut des femmes....certains de ces textes en bretons seront lus par angèle JACQ elle-même...traduction en français assurée....

Puis, autour de 19h00, nous vous invitons , avec l'appui des membres de l'atelier d'écriture qui hantent l'autre rive depuis longtemps maintenant, à venir passer un moment d'écriture avec carte blanche à Angèle JACQ...Quelques lignes de démarrage pour mettre votre imagination en appétit et poursuivre l'histoire jusque plus tard dans la nuit...ça dépend de vous...

L'occasion de passer un beau moment et de se faire plaisir avec, peut être, une réelle découverte à la clef pour certains d'entre vous pour votre goût pour cet exercice qui s'appelle l'écriture ....

C'est bien entendu gratuit et ouvert à tout le monde....je dis bien tout...angèle jacq 3.jpg

à lire d'angèle Jacq

     - Ma langue au chat (éd du palémon)

     - le voyage de Jabel (ed Coop breizh)

     -Dans une série Les hommes libres

            Tome 1 : Ils n'avaient que leurs mains, Le Palémon 2004

            Tome 2 : Un brassard et des sabots, Le Palémon 2005

            Tome 3 : Liberté Frankiz Fahafana, Le Palémon 2007

     - Les braises de la liberté et Tinaig (Coop Breizh)...

 

 

29/06/2012

Oiseaux migrateurs sans papier annoncés à l'autre rive samedi 7 juillet 2012 à 18h00...Mich Mao récidive..mais que fait le gouvernement....

mich mao 11.jpgEt de cinq...Les migrateurs sont de retour....cinquième année que les oiseaux en métal de Mich Mao vont revenir colonniser notre espace pour l'été...ils sont annoncés samedi 7 juillet 2012 (et non pas le 1er juillet comme annoncé intialement...) avec un pot qui vous sera offert en présence de l'artiste à partir de 18h00...

Un évènement supraplanétaire (on attend des délégations de Mars, Vénus voire même, peut-être, de Morlaix...c'est vous dire...) auquel nous vous convions bien évidemment...

Faut voir Mich porter avec ses petits bras musclés ses gros zoziaux faits de brics et aussi de brocs...surtout des morceaux de motos... ça vaut le détour et c'est à, l'heure de l'apéro.

En plus il devrait refaire un peu plus beau...alors!!!

Ils vont rester là jusqu'en septembre prochain, période où ils reprendront (du moins les survivants que vous n'aurez pas achetés) vers des horizons lointains!

En attendant, profitez en.

28/06/2012

Atelier de couture avec Maud Anelli ce jeudi 5 juillet 2012 .....

Donc vous connaissez Maud ??? Vous savez qu'elle coud (du verbe coudre comme la machine du même nom)...des vêtements pour les petits et les grands...des sacs et d'autres choses... une maladie à ce point là la couture....

Vous ne connaissez pas Maud ??? ce qui à ce stade de la lecture n'est plus vraiment exact et donc je vous renvoie au début de ce texte....

Donc pour faire court elle coût et vraiment bien...alors il y a des gens qui lui ont demandé de leur apprendre à faire pareil....il y a des gens bizarres quand même!!! Et elle a dit d'accord...on va faire ça!!

Donc, première séance de cet atelier de couture à l'autre-rive ce jeudi 5 juillet 2012 de 13h30 à 17h30...il devrait y en avoir d'autres plus tard....

L'occasion d'apprendre ou de renforcer ses connaissances en la matière....

Il y a 8 places (pas neuf!) et déjà quatre personnes d'inscrites....donc faut se dépêcher....contacter directement Maud au mail fairymaud@yahoo.com ou en appelant directement le 06.71.56.55.70 pour avoir les infos relatives au stage (coûts, contenu, matériel à apporter, etc....) et vous inscrire....

Maud Anelli

Créations d'habits pour les grands et les petits
Quinoualc'h
29690 Berrien

14/06/2012

Prolongation Exposition Dominique WINTER: "Rois des dernières étendues sauvages" jusqu'au 30 juin 2012

 Une première exposition, voici quelques années, des monotypes animalier de Dominique WINTER, avait  reçu, de votre part, un très bon accueil....la technique utilisée ici, le monotype (voir explications ci-dessous), donne en effet des portraits saisissants et de toute beauté de ces animaux encore sauvages....winter 1.jpg

C'est donc à un nouveau voyage que nous vous invitons avec cette nouvelle exposition des "rois des dernières étendues sauvages" dont les oeuvres resteront accrochées sur nos murs du 1er mai au 1 juin 2012...

Vernissage ce Mardi 1er mai à partir de 17h30 où vous pourrez boire une verre tout en échangeant avec l'artiste....Dominique Winter, peintre-graveur

"La gravure sur bois, passion première

DW étudie le dessin aux cours du soir des Beaux-Arts de la Ville de Paris en 1972, puis entre l'année suivante à l'Ecole des Beaux-Arts de Lorient, alors dirigée par Claude Huart : elle choisit d'entrer en atelier de peinture, et noue avec les étudiants-graveurs des contacts qui vont éveiller son intérêt pour leurs différentes techniques d'expression. En 1978, elle rencontre le peintre Claude Nicaud, ancien graveur de la Médaille retiré dans le Sud-Ouest, qui lui ouvre son atelier et l'initie à la gravure sur cuivre, burin, pointe sèche et aquatinte en couleurs.

winter 2.jpg Elle retrouve Claude Huart une quinzaine d’années plus tard, et redécouvre dans son travail la richesse et la puissance de la xylogravure : c'est de lui qu'elle va en apprendre les techniques, en particulier celle dite «à bois perdu» qu'elle utilisera dans une première série de planches en couleurs. Après un premier chat gravé en 1994,  c'est «Grib le zèbre» , conçu en 1996, qui va véritablement cristalliser sa passion pour la xylogravure et sceller sa vocation animalière : une dizaine de sujets nouveaux le suivront chaque année, enrichissant le Grand Bestiaire en noir et blanc auquel elle consacre désormais l’essentiel de son travail de graveur, et qui compte aujourd’hui une centaine de sujets.

Le monotype, épreuve unique

Cette passion pour la gravure sur bois va la conduire à explorer l’œuvre d’artistes reconnus pour leur travail en ce domaine, en particulier Gauguin : elle y découvre le monotype, traditionnellement rattaché à la grande famille de la gravure, même s’il n’est pas à proprement parler une technique de «taille». Débouchant sur l’obtention d’une épreuve unique, il est le résultat d’une empreinte réalisée sur papier, à partir d’un motif exécuté à l’encre d’imprimerie sur un support lisse et rigide : il offre le choix de différentes options d’éxécution, aux résultats très différents et souvent très aléatoires, la possibilité de tirer une épreuve intermédiaire - comme dans la gravure - étant exclue.

Elle va utiliser les trois principales techniques du monotype – directe, en réserve, par empreinte – dans une première série de petits animaux, essentiellement des oiseaux, série qui lui permettra d’explorer les différents critères d’obtention de résultats acceptables, entre autres la qualité du papier et  de l’encrage. Cette première expérience va lui permettre de se lancer ensuite dans la conception d’une série animalière en grands formats, les « Rois des dernières étendues sauvages », où elle peut exprimer plus librement sa fascination pour quelques-uns des plus beaux habitants de notre planète, tigres de Sibérie, léopards, gorilles des montagnes. "

 

winter 4.jpg

 

 

10/06/2012

ATTENTION!!!! COMPLET!!!!! Le songe du conteur: spectacle de marionnettes samedi 16 juin 2012 à 19h 00

singe diesel 2.jpgATTENTION, c'est complet!!!!

L'association Du Singe Diesel est une compagnie de théâtre de marionnettes fondée par Juan Perez Escala et basée dans les Monts d'Arrée (des voisins quoi!!!) et, de l'avis de tous, ce qu'ils font est beau....les histoires, les idées qu'elles véhiculent et leurs personnages principaux, les marionnettes...

ça faisait longtemps qu'on y pensait et cette fois-ci c'est tout bon...

On vous propose donc ce samedi 16 juin 2012 à partir de 19h00, Le songe du conteur, spectacle de contes avec ces marionnettes.

singe diesel 3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juan, l'argentin des Monts d'Arrée, passionné par l'univers des conteurs, rend ici hommage à la Bretagne avec ses valises pleines de marionnettes, qu'il sort spécialement pour vous raconter des histoires fantastiques de Korrigans, Trolls, Poulpiquants, Poulpiquets, Teuz, Korrils, bouqueteux...et autres peuples de l'invisible.

Avec un style personnel le marionnettiste singe diesel 1.JPGraconte des histoires inédites qu'il appelle lui-même les histoires de l'impossible  car "C'est quand on ne peut pas croire, qu'on y croit..."

Spectacle d'environ 1 heure pour tous à partir de 4 ans (mais pour les plus grands aussi)

4 euros pour les plus de 12 ans, gratuit pour les autres...

Nombre de places limité, sur réservation en appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr


31/05/2012

"Osons les paquerettes".....marché d'artisans créateurs le dimanche 10 juin 2012 à partir de 11h00

Vous avez aimé "les pieds dans le gazon".....vous adorerez "Osons les paquerettes".....

Après une année à faire autre chose, une partie de l'équipe "des pieds dans le gazon" (pour ceux qui s'en souviennent) renforcée par d'autres zozos du même gabarit remettent ça ce dimanche 10 juin osons les paquerettes 1.jpg2012 avec ces "osons les paquerettes" première édition... un message certe, peut être un peu obscur pour certains (même si ce 10 juin tombe un jour d'élections) mais synonyme de bonne humeur et de belles choses... en tout cas des paquerettes on en a...c'est déjà ça!

Donc nouveau marché d'artisans d'art...une trentaine avec de tout, beucoup, deux fois....des vêtements, des céramiques, des bijoux, du bronze, des chapeaux, des encens, du cuir, du verre, du feutre, du tressage, de la vannerie et autres objets en bois....que des trucs qui servent à rien mais qui sont beaux...des trucs pour se faire plaisir ou faire plaisir à quelqu'un....des horreurs quoi!!!

et tout ça avec des animations pour vos gamins et accompagné tout le long du jour (un des plus long de l'année) par de la bonne musique avec sophie et jean michel, Dan et Solenn et leurs invités, couel featering Yves Berthou, la chorale de Jo et, à partir de 19h00, un boeuf ouvert à toutes et tous ceux et celles qui savent tirer une note d'un instrument....histoire de finir en beauté....

On servira à boire (dont les bière An Alarc'h de Huelgoat) et à manger toute la journée (même si carte allégée...)

voilà, ça commence à 11h00 ça se termine à 19h00 pour les exposants, beaucoup plus tard pour ceux qui veulent plus....donc votre programme est connu, d'abord aller voter (et si vous osiez les paquerettes pour une fois!) et puis après l'autre rive...trainer, boire un coup, se balader, acheter pleins de belles choses, manger un bout, re se balader et musique!!!!!

ben dis donc!!

A consommer sans modération et à faire passer à tout le monde histoire qu'on soit nombreux ce jour à oser ces petites fleurs sympathiques (on aura un grand parking)...(c'est juré on vous donnera les résultats des élections si vous restez trainer dans le coin...peut-être même qu'il y aura un truc à fêter????)

 

 

19/05/2012

Troisième sortie botanique et contée en forêt de Huelgoat: "Magique et merveilleux mois de mai" dimanche 27 mai 2012.

D'abord, il va faire beau...et puis des plantes, ça tombe bien, on en a plein tout autour de la maison, alors!!

Le dimanche 27 mai 2012, Agate Duperrey et Florence Créachcadec vous proposent leur déjà célèbre (très) troisième balade botanique contée :  « Si les plantes m’étaient contés "Magique et merveilleux mois de mai!!!" »

Et oui, même si c'est pas tout à fait évident, le printemps est là et avec lui les montées de sève, les bourgeons qui pêtent, les pollens qui s'éclatent (et qui par la même occasion éclatent certains de nos nez), les feuilles qui s'étalent, bref la vie....

Comme à chaque fois nous rencontrerons quelques arbres et herbes sauvages (même si pas autant que pour une sortie botanique plus classique) et nous nous intéresserons plus particulièrement aux pratiques magico-religieuses de la tradition populaire qui leur sont liées: plantes protectrices de la maison, des enfants, des bêtes, plantes magiques, plantes bienfaitrices ... Car les anciens vous diront que le mois de mai est le plus beau de l'année, que c'est aussi le plus "magique" et merveilleux....
Nous vous proposons donc d'entrouvrir (mais seulement entrouvrir) cette porte là!

Pour cela nous alternerons entre des moments d’observation minutieuse de quelques unes des espèces qui nous entourent, et des moments de rêverie voire de contemplation grâce à notre conteuse des bois et ses nombreuses histoires.
Prévoir, (même si ça va pas servir, c'est sûr!!!) de bonnes chaussures de marche imperméable, voire des bottes, une loupe si vous en possédez une, un crayon si vous avez envie de prendre des notes !!!

Rendez-vous à 14h00 au café-librairie....prévoir trois bonnes heures...

Il vous en coûtera la sommes de 8 euros pour les plus de 12 ans (3 pour les 6-12 ans) ou 6 pour les étudiants et les chômeurs qui, même si on commence de plus en plus tôt, ont souvent, quand même, plus de 12 ans aussi... et, bien sûr, il faut mieux réserver vu le nombre de places prévues..soit en téléphonant au 0298997258 soit en envoyant un mail....

Une nouvelle après-midi pleine d'informations et de rêves...même si vous devez  prévoir la possibilité de la pluie..je sais, ça peut paraitre incroyable mais sait on jamais...en gros soyez étanches!!!!

en cas d'impossibilité de sortir, pas d'inquiètude...la balade est maintenu mais autour d'une tasse de thé bien chaud...encore un des miracles d'une telle formule...on fera rentrer les plantes dans le café....

12/05/2012

ATTENTION!!! COMPLET!!!Musique berbère avec YENNAYER le dimanche 20 mai 2012 à 19h30

Désolé pour ceux et celles qui ne se sont toujours pas inscrits pour cette séance mais c'est complet (vraiment)...une prochaine fois!!!

C'est à une nouvelle petite virée du côté de nos cousins berbères que nous vous invitons dimanche 20 mai 2012 à 19h30 avec le groupe Yennayer. (souvenez vous, on avait dû refuser du monde lors de leur venue en 2010...)
Originaire d'Afrique du nord Boussad et Djamal ont crée ce groupe en 1996 qui a pris, symboliquement, le nom de Yennayer qui correspond au nouvel an Amazigh (Berbère).
Ils se sont entourés de musiciens Toulousains, accordéon, guitare guembri, pour acquérir une couleur originale .
Les rythmes berbère du bendir associés au groove africain du guembri ont façonné le son unique de Yennayer avec un répertoire de compositions originales festives et énergiques qui vous invite à la fête, au chant et à la danse.
YENNAYER 1.jpgLe spectacle se termine par un répertoire de musique traditionnel . Vous pourrais y découvrir le son envoûtant de la cornemuse berbère accompagné du bendir et du tambour (tvel).
Avec Boussad Dalache: chant, percussions.
Djamal Koucem: chant, flûte, cornemuse.
Arnaud Courcelle: Accordéon.
Paul Goillot: guembri, chant.
Jason Gonzague : guitare, chant.


Vous avez moyen de les entendre sur leur site à l'adresse suivante http://www.myspace.com/yannayer


Alors, même s'il y a plein d'autres trucs intéressants ailleurs ce jour là, à 19h30 elles seront finies et si ça vous tente de terminer joyeusement ce week-end de l'ascension avec de belles choses plein la tête nous avons une cinquantaine de places confortables à vous proposer pour la modique somme de 6 euros pour ceux qui ont des revenus réguliers et d'origine avouable et de 4 euros pour les autres....Prévoir une heure trente de spectacle, il ne sera pas trop tard pour rentrer, il fera beau, l'air sera doux, le repas aura été parfait...je vous y vois déjà!!!
Il faut réserver soit en nous envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr soit en nous téléphonant dès demain au 02.98.99.72.58

02/05/2012

conférence samedi 5 mai 2012 à 20h00: permaculture et production de légumes pour fénéants!!!! avec Franck Nathié

Petit retour sur la permaculture avec Franck Nathié ce samedi 5 mai 2012 à partir de 20h00

Vous savez, l'idée de "créer des écosystèmes comestibles stable pour nourrir les humains les volailles, les cochons etc... en visant la rentabilité énergétique maximum".

Cette  fois ci, Franck va, à partir de la projection d'un film sur un jardin forêt (1800m2 2050variétés de fruitier, 5000 variétés de plante comestible en rotation.Et un autre sur du jardinage abondant sans arrosage, sans engrais,sans traitement et parfois même sans semis!! Ben dis donc!!!) nous parler de "permaculture et production de légumes par et pour fénéants. du genre à écouter tranquille les feuilles pousser...
Si vous connaissez déjà, ça va vous intéresser, si vous ne connaissez pas, l'occasion d'une découverte ça ne se refuse pas.....
C'est ouvert à tous...et c'est gratuit....

Au passage, si Franck vient chez nous ce soir du 5 mai c'est qu'il animera sur le secteur une nouvelle formation pour laquelle il reste encore quelques places...contactez les...

Stage d'initiation à la permaculture "conception de jardin foret"

(Contenu : bases théorique de la permaculture, phytosociologie, agencement, diverse stratégie de jardin forêt & design du jardin forêt chez Ronan)

Les vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 mai 2012

(frais de participation 135euro tout compris formation +repas + Hébergement)
Contact : F.Antonio 06 01 76 95 33 fernandesantoniobrest@yahoo.fr>
Ce sera réalisé chez Ronan ronangoasglas@hotmail.com 02 98 99 83 38

Pour alimenter votre réflexion petit rappel sur la question:

"La permaculture un véritable développement durable

Définition de la permaculture

Ce mot permaculture, inventé dans les années 70 par Bill Mollison et David Holmgen (Australie) s’est développé pendant 40ans par l’expérimentation de nombreux chercheurs a travers le monde et est à présent la porte d’entrée d’un nouveau mode de vie. PERMA = permanent CULTURE = Culturel ou culture

Cette nouvelle culture permet de créer l’abondance pour tous les êtres vivant, la diversité, l’autonomie individuelle et communautaire, la rentabilité énergétique maximum, quelque soit le sujet abordé (habitat, alimentation végétale, animal, énergie, éducation, communication etc)!

C’est littéralement un nouveau mode de vie basé sur l’écologie, qui inclut tout ce dont les êtres vivants ont besoin pour vivre ensemble et être comblés, sans avoir lutter les uns contre les autres.

La permaculture, remet l’observation, l’intelligence individuelle et l’autonomie en avant, en nous invitant à concevoir (design) une vie simple dans un environnement complexe, basée sur la bio diversité le partenariat et la rentabilité énergétique globale naturelle. (Au lieu d’une vie compliqué dans un monde simpliste basé sur la monoculture, la compétition et le gaspillage).

C’est à la fois une série de principes philosophiques, un ensemble de techniques, de stratégies et de méthodes, basé sur l’observation et la recherche de partenariat entre les éléments pour qu’il y ait plus d’abondance pour l’ensemble (sols, plantes, animaux,) dans un effort minimum.

Cela débouche sur les techniques suivantes:

Forêt comestible, semis directes sous couverts végétal (TCS), cultures de légumes sans aucun travail du sol, culture de champignons quasi sauvage, élevage quasi autonome, aquaculture sauvage, éco habitat autonome en énergie, communautés humaines stables et évolutives, énergie verte etc, mais il y a une condition pour accéder à ce paradis, il faut dépenser beaucoup de matière grise, être observateur, curieux et patient.

La forêt comestible

Créer des forêts comestibles, utopie ou réalité ? Qui n’a pas rêvé de n’avoir qu’à tendre le bras pour récolter les fruits de dame nature, au milieu des champs d’oiseaux et du parfum des fleurs ? Cela peut paraître utopique, mais c’est le mode de vie et de production alimentaire de nos grands frères chasseurs cueilleurs (non civilisés) depuis des millénaires !

Les clés de vie des écosystèmes on été redécouvertes et nous pouvons à présent recréer des jardins d’Eden ou la biodiversité végétale et animal peut retrouver l’abondance.

L’agroforesterie permet de produire une grande quantité de végétaux comestible sur une surface réduite, grâce aux associations, communautés végétales d’arbres, arbustes, arbrisseaux, grimpantes, couvre sol, sous sol qui nous permet de nous nourrir, d’augmenter la biodiversité, de régénérer les sols morts, de changer le microclimat et le climat indirectement. Des forêts comestibles existent dans les déserts, on les appelle oasis.

Concevoir une forêt comestible est un moyen de redécouvrir notre jardin intérieur, de retrouver le chemin du paradis perdu et de sortie de l’enfer capitaliste!

Comment manger sans gagner son pain à la sueur de sont front ? Comment être avec « L’AUTRE » sans le contraindre et sans qu’il nous contraigne ? En co- créant.

En laissent la nature travailler pour nous, ou plutôt, en travaillant dans son sens pour ne plus lutter contre elle ! Cette approche est valable autant pour les êtres qui vivent dans notre jardin, que pour ceux qui vivent sous notre toit. Mais pour réussir dans cette tache, il faut comprendre les besoins fondamentaux de dame nature et les nôtres (qui sont les mêmes) et pour les comprendre, il faut observer notre fonctionnement et celui des écosystèmes naturels.

L’observation et la compréhension de l'écologie sont la clé du jardin d’Eden ! "

20/04/2012

rencontre avec un homme remarquable: François MASPERO à l'autre rive et à Arthus ciné le dimanche 29 avril 2012

Une idée fixe, depuis 2008 : inviter François Maspero, l'écrivain, à nous 
rejoindre à l'Autre rive...
Il aura fallu quelques années, mais aujourd'hui, c'est chose faite : nous
l'accueillerons le dimanche 29 avril, à partir de15h, pour une ballade en
compagnie de celui qui aime à se définir comme "un voyageur étonné,
plutôt qu'un étonnant voyageur".
Mais étonnant il l'est aussi, tant son engagement d'éditeur a marqué nos
années de jeunes révoltes, tant son art de la traduction est  accompli, tant
ses treize livres nous racontent une vision honnête et engagée de notre
monde et des paysages humains qu'il aime à parcourir.
Histoire du colonialisme, avec l'Honneur de Saint Arnaud, histoire des Balkans
avec le magnifique 
Balkans-transit, histoire de résistants dans Le sourire du
chat, Les abeilles et la guêpe,
de photographes insensés à l'image de Gerda Taro,
d'exilés-
La plage noire, Le temps des italiens,et de combattants, à l'ombre du
Figuier
... Histoire de gens qui nous ressemblent, Les passagers du Roissy-express,
Le vol de la mésange, Des saisons au bord de la mer ...
Parce que Maspero lui-même vous assènera tranquillement qu'il "n'a pas fait
grand chose, nous vous proposons de découvrir son parcours dans une expo,
panneaux assemblés avec le coeur. Parce que la musique de ses traductions
nous enchante, nous inviterons un ami argentin, Roberto Cedron, à nous lire
des poèmes de Cesar Vallejo, poète péruvien brillamment traduit par Maspero.
D'autres lectures, au pied des arbres, avec la complicité d'amis, avant de
gagner le Cinéma Arthus, où nous avons offert une carte blanche à Maspero :
un court de 1970 de Chris Marker, cinéaste génial, et Sarajevo, pendant la
guerre, 1993-94, de Patrice Barrat.
Ce monde nous regarde ! aime-t-il à répéter : un monde solidaire, cruel et
parfois obscène, un monde qu'il nous faut regarder en face, c'est toute
l'honnêté de François Maspero que nous retrouverons à l'autre rive vers 20h
pour une longue soirée avec lui, ses livres et ses rêves, ses démons et ses
espoirs....en toute retenue, en toute amitié.
Merci Monsieur Maspero! Dimanche 29 avril A l'autre rive : 15h lectures au pied de l'arbre ... expo installée dès le matin, en collaboration avec le Festival de Cinéma de
Douarnenez, Caroline Troin et la BDP du Finistère
18h Cinéma Arthus : Séance avec
On vous parle de Paris : Maspero, les mots ont un sens (1970)
Portrait d'un libraire/éditeur de livres sur la révolution,  chez qui voler des
livres était devenu l'acte révolutionnaire ultime.
Maspero explique qu'un éditeur se définit surtout par les livres qu'il n'a pas
sortis.
Il amorce aussi quelques réflexions sur l'édition de livres marxistes dans
une société capitaliste, et avance l'idée suivante :
il faut trahir la bourgeoisie en utilisant ses propres armes, et si on est
toujours récupéré par la bourgeoisie, il faut sans cesse s'ingénier à la trahir.
Un film de Chris Marker, cinéaste avec qui Maspero a noué une longue et
belle amitié.

en écho au film : Le Figuier de François Maspero
Qu'avez-vous vu de Sarajevo ? (1995) C'est à nos voisins des Balkans que François Maspero a souhaité donner
la parole, 20 ans après le début du siège de Sarajevo
Une expérience collective et particulière de télévision  : pendant le siège
de Sarajevo, fin 1993 et début 1994, la réalisation d'une chronique quotidienne
de deux minutes dans une rue de la capitale bosniaque, pour plusieurs chaînes
européennes - prenant tous les risques, une équipe de cameramen se relaie
pour filmer jour après jour les habitants de la rue, toujours la même...
Quel était alors le rêve de solidarité de Patrice Barrat, producteur et réalisateur
idéaliste ?
en écho au film / Balkans-Transit de François Maspero 20h à l'autre rive : Verre de l'amitié et rencontre avec François Maspero à la librairie

 

16/04/2012

Théâtre en musique le samedi 21 avril 2012 à 19h00...dis leur que j'ai vécu

En ces périodes difficiles et parfois troubles (voire glauques)...avant élections , l'étranger est au coeur de beaucoup de débats dont certains frisent la nausée....nous vous invitons à méditer sur la question....

DIS-LEUR QUE J’AI VECU      -Cie ANAYA

Inspirée de la nouvelle du même nom, cette pièce très simple est un monologue, ponctuée d’instants musicaux. Un comédien y incarne un personnage qui malgré lui, devient passeur. Passeur d’espoir ou de désespoir, il devient passeur d’histoires. Une bien petite histoire, sans H majuscule, mais tragiquement quotidienne. Ce témoignage, c’est celui d’un étranger qui, en guise de dernier cri, écrit.

Il écrit à son amour, une jeune femme qu’on imagine Française et qu’il va devoir quitter par la force de l’ordre, mais écrit par là-même à toute notre société, afin qu’elle ne laisse plus réaliser pareille injustice.

Les instants de musique sont autant de moments de respiration, de légèreté et de poésie, déclinés à la guitare, au n’goni, à la flûte (vietnamienne) ou à la sansula, accompagnés de chants en arabe, en bambara,en bangladais ou en diola.

Ces mélodies douces et envoûtantes viendront parfois soutenir le texte, d’autres fois l’aérer et en d’autres occasions l’incarner.

Le but de cette pièce n’est autre que de susciter une réflexion, un frémissement de l’âme devant une réalité devenue incompréhensible pour notre (h)ère.

A l’heure de la mondialisation et des multiples échanges internationaux, il est temps de regarder par-delà les murs, par-delà les frontières et d’écrire l’Histoire, avec un grand H celle-là, ensemble, tous ensemble…

Jeu : Jean GUITTONNEAU

Musique : Camille SAGLIO

Mise en scène : Claudine MERCERON

Lumières : Pierre CRASNIER

Sur réservation , bien sur en téléphonant au 0298997258 ou en envoyant un mail.

Il vous en coûtera 5 euros...

Durée : 1h15 environ

 

15/04/2012

nouvelle sortie botanique ce samedi 21 avril....à la poursuite des plantes printanières....

ça y est, c'est reparti pour un tour avec le cycle botanique et ses sorties dans la nature magnifique qui nous entoure...

Le printemps est là, les prairies fleurissent, les arbres verdissent ...  et vous avez furieusement envie de vous balader dans les chemins et de contempler les plantes printanières du moment!!

Pas de problème, on a ce qu'il vous faut :

samedi 21 avril prochain, on vous propose de partir en sortie botanique accompagnée de Florence Créachcadec (ethnobotaniste et phytologue - herboriste certifiée ARH), à la recherche de nombreuses plantes printanières.

Cette sortie sera comme d'habitude l'occasion de se familiariser avec quelques plantes et découvrir leurs usages mais aussi de faire des petites cueillettes de bourgeons tout fraîchement éclos et de "salades sauvages" en tout genre.

N'oubliez donc pas d'amener un petit panier ou un sac en papier pour cette première "sortie botanique et cueillettes" de l'année."

Le rendez-vous est à 14h00 précise au café-librairie car nous devrons faire un petit covoiturage pour allez visiter un site intéressant des environs...

fin prévue vers 17h30...venir équipé pour marcher dans les sous bois et en cas de pluie (mais il n'y en aura pas)

Il vous en coûtera 8 euros (6 pour les étudiants ou les chômeurs)

Sur réservation car nombre de personnes limité (pas moins de 5 pas plus de 15) en appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail.

10/04/2012

Samedi 14 avril 2012 à partir de 17h00. Conférence/débat à 18h30 : Rencontre avec Claude Marie VADROT autour de son livre : la centrale indémontable.

Les portes de l'enfer...superbe ça!!! Les portes de l'enfer....prédestiné en tout cas...bravo pour le choix du site, on ne pouvait pas trouver mieux...les portes de l'enfer en Brennilis... c'est là que ça commence et c'est là que ça patine...

Un chancre dans ce site magnifique.. une vilaine verrue sur la face de la Bretagne...en plein coeur plutôt...vraiment bravo à celui qui, un jour, d'un coup de fléchette magique lancée d'un bureau lointain et d'une main nonchalente est tombé juste là, aux portes de l'enfer, en plein Kreiz Breizh... Brennilis!!!brennilis 2.jpg

Devenu prototype d'une filière nucléaire en devenir....faut voir le bricolage, à l'époque, pour arriver à produire un peu, oh! juste un peu d'énergie avant de devenir le prototype d'un démantèlement d'une filière du nucléaire au passé décomposé....parce que ça, démanteler, ramener à l'herbe comme ils disent, faut savoir le faire sans en foutre partout de ces reliques atomiques....démanteler, traiter, conditionner, stocker....faut savoir et le problème c'est que malgré les déclarations péremptoires de nos chères blouses blanches à casques...on ne sait pas... pas plus que construire un EPR (ne voilà-t'il pas que le chantier de Flamanville prend un retard certain, les structures metalliques ne supportent pas les masses de béton) ou prévoir les effets d'un tsunami dévastateur dans un zone à tsunamis dévastateurs...à les blouses blanches à casques....ayiez confiance...vous n'y comprenez rien...nous on sait....

Voici, un petit moment tout de même où, en tant que voisin de cette pathologie lourde qu'est le nucléaire on sait, même si on n'en parle jamais...que Brennilis ça n'est pas si simple... à noter d'ailleurs que plus ça va plus ça se complique....mais surtout bouche cousue..ne parlons pas des fuites qui ont eu lieu malgré les dénégations officielles...ne parlons pas des malades ...c'est le granit...ne parlons pas du devenir des déchets dont certains finissent à ciel ouvert, au coeur de la sibérie..c'est moins cher... Silence...

Et toute la filière en est là, incapacité, culture du secret, déni de démocratie, technologie finalement très obsolette, finalement plus chère malgré les dénis officiels...pollution des espaces et des esprits...corruption du pouvoir...secret d'état...Impact très positif en définitive sur nos modes de vie...

Alors quand un bon, très bon livre nous amène tout ça, d'un seul coup sur un plateau, on prend...et le livre et l'auteur, Claude Marie VADROT, journaliste de son état....qui connait son sujet et la Bretagne aussi....il sera donc là pour nous dire ce qu'il sait et échanger avec nous sur la question ce samedi 14 avril 2012 à partir de 17h00 (signature) et 18h30 pour le débat...

Pour vous faire une idée voici ce qu'en dit le quatrième de couverture de son livre:

"il était une fois l'histoire rocambolesque de la centrale de Brennilis. Construite en Bretagne en 1962, elle n'a vraiment fonctionné que deux ans. Trop cher, trop dangereux, le cas de Brennilis est le démentellement impossible.jpgsymbole de l'impasse du nucléaire français.

De Georges Pompidou à Nicolas Sarkozy, quelles pressions ont exercé sur le pouvoir les nucléocrates pour faire de la France à la fois le paradis et l'enfer des centrales? Qui sont ces hommes qui ont fait l'histoire du tout nucléaire et que préparent-il, un ans après la catastrophe de Fukushima? Comment 50 ans d'idéalisme et d'aveuglement continuent-ils de faire peser la loi du secret sur les risques des centrales et les impasses des plans de démontage?

 

Spécialiste du nucléaire civil depuis Tchernobyl, longtemps interdit de visite des centrales par EDF, pionnier des mouvances écologiques, Claude-Marie Vadrot nous raconte par le détail la véritable histoire du nucléaire français. Pour l'auteur, c'est une évidence: il faut se concentrer sur le développement des énergies renouvelables.

Biographie de l'auteur

Claude-Marie Vadrot est journaliste. Après avoir travaillé 20 ans au Journal du Dimanche, il collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart. Entre autres spécialiste des questions d'écologie et de protection de la nature, il a publié: Guerre et environnement (Delachaux et Niestlé, 2005), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé, 2007) et Espéces en danger! Enquête sur la biodiversité en France"

C'est bien sûr ouvert à tous (y compris à ceux qui sont pour mais qui, bizarrement daigne rarement s'abaisser à discuter avec les pauvres cloches rétrogrades que nous sommes....puisque le doute est bien le fait de la pauvre cloche rétrograde....je vous l'apprends si vous ne le saviez pas encore!)

et même que c'est gratuit (sauf si vous achetez le livre...faut bien vivre!)

alors au plaisir.

brennilis 1.jpg


 

09/04/2012

Nouveau récital de poésie de Louis Bertholom et de ses musiciens ce dimanche 15 avril 2012 à 18h30....

Jamais 4 sans 5 comme on dit chez nous...et parce que l'année passée vous aviez plébiscité son passage ici (on avait dû refuser du monde) on a décidé de remettre ça ce dimanche 15 avril 2012....Un gorgeon de poésie qui vous coule dans les veines et vous brûle la gueule avec ses mots qui peuvent même, chez certain, dire autre chose que ce qu'ils paraissent vouloir dire...me suis-je bien fais comprendre...non !!! Alors faut venir louis-9.jpgécouter Louis....qui sait bien dire les autres (on se souvient ici de GRALL,  GWERNIG et GLENMOR....excusez du peu) mais qui sait se dire aussi...Louis vient de ressortir ses Ronces Bleues (des ronces bleues, mais où va-t'il chercher tout ça ???) revues et augmentées de nouveaux textes....c'est simplement beau..., et il nous invite à le rejoindre, ce dimanche 15 avril 2011 à partir de 18h30, pour brasser ces mots à pleines mains en compagnie de ses trois compagnons musiciens qui savent si bien traduire en bonne et belle musique le sentiment océanique de ses paroles....

La trame musicale qui l'accompagne dans ses déclamations de barde est superbe avec Yves Manchec à la flutte traversière et la clarinette basse, Yvonnic Penven à la guitare, rejoints par l’accordéoniste virtuose Alain Trévarin. Du jazz au celtique ils créent cette ambiance si particulière qui baigne ainsi les textes.

Bref encore un beau moment à partager autour d'un verre à l'heure où la nuit pointe son doigt de lune....

On nous annonce aussi et seulement peut-être un invité surprise de derrière les fagots...un qui chante et qui dit de belles choses aussi....et que si c'est pas sûr, c'est quand même peut être....

Il vous en coûtera la somme de 4 euros....prévoir une bonne grosse heure de spectacle...

Merci de réserver à l'avance en appelant au 02.98.99.72.58 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr

Nombre de places limité à 50


03/04/2012

Samedi 7 avril 2012: A la rencontre de Brigitte Blot, voyageuse d'âne!!!!

 

Brigitte Blot, aime marcher...beaucoup....sur de longues, très longues distances....

Elle aime les paysages qui se déroulent devant ses pas....mais elle aime d'autant plus ça si elle est bien accompagné....et il semblerait que le meilleur compagnon de l'homme (et de la femme) dans de telles circonstances soit l'âne....sur les pas de Stevenson...le fameux baudet qui n'en fait qu'à sa tête mais qui représente le compagnon de route idéal dans de telles transhumances...

Alors Brigitte Blot marche accompagnée de Koko, son âne .....d'abord c'est lui qui porte tout et ça, pour ane1.jpgmarcher, c'est quand même pratique....et puis, l'air de rien, mais tout le monde le sait, l'âne c'est vraiment quelqu'un....pour dire un genre de personnalité bien forte et bien assurée...ça lui laisse aussi l'esprit et les mains libres pour écrire des livres...et des intéressants sur ses différents voyages....

Et ça fait des années que ça dure et, apparemment ça n'est pas près de s'arréter...et Brigitte voyage...de plus en plus...à la rencontre des hommes....ou à celle des loups...l'objet de son dernier ouvrage. Là, elle sillonne les zones de France où le loup est revenu maintenant...histoire de moutons, de bergers, de peur, de beauté, accompagnés de son âne Koko...retour aux sources de notre humanité, au temps où la vie du mouton, de l'homme et du loup étaitent intimement liées....

Brigitte s'arrêtera à l'autre rive...une petite étape...en compagnie de son âne avec lequel elle vous propose de passer un moment.... une ballade en forêt avec Koko, ce samedi 7 avril 2012 à partir de 15h30....deux heures de promenades pour les petits (les vrais) et les petits grands (les adultes quoi!) pour ressentir, peut être, l'espace d'un instant ce que marcher en compagnie d'un âne peut vouloir dire...quand à danser avec les loups ça c'est autre chose....

Mais à 17h30 retour à l'autre rive pour une conférence qu'animera Brigitte sur ce goût du voyage et sur son expérience en la matière.... réponse à vos questions aussi...

voilà, un moment hors des sentiers battus....est-ce que ça se refuse ????

et en plus c'est gratuit....

03/03/2012

Les encens..5ème séance...samedi 24 mars 2012 de 14h00 à 17h00....expédition du nouveau monde

ça y est, on traverse. On passe de l'autre coté.... Anne Raffin, pour ce cinquième voyage (plus low cost que ça , je vois pas!!!) nous emmène sur l'autre rive...au delà des mers...dans ces Indes qui n'en étaient pas, finalement!!! Aux Amériques....Du Nord au Sud...

Calumet de la Paix, huttes de sudation, tipis… Les Amérindiens du Nord ont développé une culture chamanique totalement en lien avec la Nature et questionnent sans cesse la place de l’Humain dans ce grand tout… Attirer les « bons esprits », soigner, du Canada au sud des Etats Unis, chaque nation indienne a sa façon propre d’utiliser les plantes qui l’entourent…

Mayas, Aztèques, Incas… Du Centre au Sud de l’Amérique, de grandes civilisations ont découvert et utilisé de merveilleux ingrédients que nous commençons tout juste à redécouvrir en Europe sous leur forme parfumée. Copals et baumes nous sont familiers en peinture et sous forme de médications, et il est grand temps de rendre hommage aux parfums inédits de ces beaux inconnus !

Au menu, Armoise du désert, genévriers, damiana, sauge blanche, sweet grass, lédon…pour le Nord

Baume de tolu, Baume du Pérou, copal blanc ou noir, fève tonka, palo santo, boldo… pour le Centre et le Sud (que des trucs légaux?????)


Ce sera donc ce samedi 24 mars 2012 à 14h00 (précise).

Cet atelier, comme tous les autres, dure 3h, avec une partie découverte et une partie réalisation d'encens.
Vous apprendrez à créer vos propres encens et repartirez avec ce que vous aurez fabriqués au cours de cette séance.

Coût : 15 euros / personne

Minimum de participants : min 4, max : 12.


Inscription préalable en envoyant dès maintenant un mail à lautre-rive@hotmail.fr ou en téléphonant au 0298997258

Merci de ne pas réservez si vous n'êtes pas sûr de venir, où de nous prévenir le plus tôt possible en cas d'empêchement.....vous privez d'autres du plaisir d'apprendre

Anne Raffin qui possède une formation d'aromatologue et de fabrication de cosmétiques naturels, a pris le temps d'étudier cette substance, son histoire, ses origines diverses, sa signification et son utilisation à travers le temps et les différentes cultures, l'Egypte, la Mésopotamie, la Grèce, l'Inde, le Japon et autre monde Celte....

Cet atelier est le cinquième d'un cycle de formation qui se déroule à l'Autre Rive sur l'année avec 8 ateliers en tout, chaque séance centrée sur une origine particulière des encens (l'égypte où la Grèce ou...) avec fabrication, à la clef de certaines de ces substances... à suivre ou poursuivre donc pour ceux et celles que ça intéresse.

Une heure avec Xavier GRALL samedi 24 mars 2012 à 18h00

Décidément, la compagnie passeparole nous plait...et quand ça nous plait, nous, c'est bien simple..on en remet une couche...

Et là, je dois dire...c'est pas rien qu'ils nous proposent cette fois-ci... Rien de moins que Xavier xavier_grall1.jpgGRALL...je sais! On aime ou on n'aime pas...c'est souvent tranché ce truc là..très tranché...ici on aime beaucoup...un peu, beaucoup là à faire les pitres en forêt de Huelgoat à cause de ce bonhomme...vous dire si !!!!

Alors quand ils m'ont dit....xavier GRALL...pas de problèmes, c'est quand on veut et quand on peut... et là, on peut ce samedi 24 mars 2012...dans l'éblouissement du printemps (allez, il va pleuvoir ??).... de beaux mots pour un renouveau (breton celui-là) qui a porté de biens beaux fruits dont on ne se lasse pas...

Les compagnons passeparole nous proposent ce montage de textes et de musiques qui nous fera entendre la voix de celui qui sut si fortement dire l'amour de son pays, la Bretagne, mais aussi les angoisses si humaines autour de la maladie et de la mort si rapide à venir.

Les poèmes, choisis dans "Rituel breton", "Sône des pluies et des tombes" et "Solo" seront accompagnés des musiques d'Eric Marchand ou Dénez Prigent mais aussi de Schubert et de Bach ....(ben dis donc!!!)

Beaucoup d'émotion chez ce poète, ami de Rimbaud et de François Villon.....

Que du beau en perspectives...ce sera le samedi 24 mars 2012 à partir de 18h00....il vous en coûtera ce que vous voudrez bien donner car, le prix sera libre....et il vaut mieux réserver à l'avance vu que, avant même de mettre cette information en ligne j'ai déjà une demande conséquente...un coup de fil au 0298997258 ou un mail est si vite arrivé.....

 

 

02/03/2012

Séance spéciale "rôle des médias" avec le film "les nouveaux chiens de Garde" en partenariat avec Arthus Ciné de Huelgoat ce dimanche 25 mars 2012 à 18h00

Après s'être organisé des séances aux petits oignons sur Plogoff et le Larzac...on a décidé, avec Arthus ciné de Huelgoat de poursuivre ce genre de collaboration en proposant cette fois-ci, à votre sagacité exacerbée, un nouveau film qui fait réfléchir...on sait, c'est fatiguant mais c'est quand même intéressant de plonger au coeur des choses pour en tirer, comme le dirait Rabelais "la substantifique moelle"  (en gros, ne pas mourir idiot!)

Et les bons films sur des questions qui nous concernent tous, c'est pas ce qui manque pour le moment....mais celui là, "les nouveaux chiens de garde", devrait tout particulièrement vous intéresser en cette période électorale...quelles manipulations....quelles connivences entre les mondes politiques, financiers, intellectuels et journalistiques...le rôle des médias comme si vous y étiez...on s'en doutait mais là c'est clair!!! ça fait rêver sur la nature de l'information qu'on nous assène (délivre???) et sur le projet final qu'ont, pour notre société et donc pour nous, nos très très chers dirigeants de tous poils...

à voir absolument....

Après pas de véritable débat comme annoncé (pas trouvé d'intervenant disponible) cette fois-ci mais possibilité de se retrouver pour boire un coup et échanger sur cette question à l'autre rive....si ça vous dit!!!!

Les nouveaux chiens de gardes

Date de sortie: 11 janvier 2012

Réalisé par gilbert Balbastre et Yannick Kergoat

durée 1h44 min

Synopsis

"Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. chiens de garde.jpgAu sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations prémâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

En 1932, Paul Nizan publiait Les Chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en gardiens de l’ordre établi.
 Aujourd’hui, les chiens de garde, ce sont ces journalistes, éditorialistes et experts médiatiques devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, Les Nouveaux chiens de garde dressent l’état des lieux d’une presse volontiers oublieuse des valeurs de pluralisme, d’indépendance et d’objectivité qu’elle prétend incarner. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information pervertie en marchandise."

Donc le film dimanche 25 mars à 18h00 à Arthus ciné (prix 5 euros en soutien à ce magnifique petit cinéma associatif...) puis après, échange sur cette question autour d'un verre à l'autre rive pour ceux qui veulent.

Pour ceux qui ne pourraient pas y aller ce dimanche, une séance de rattrapage est prévue lundi 26 mars, au même Arthus Ciné à 20h00....

01/03/2012

repaire là-bas si j'y suis....vendredi 16 mars 2012....à 20h00...on apporte aussi son manger!!

allez...c'est reparti pour un tour...

suite au dernier repaire de février....un journal est né....numéro un de "passe à ton voisin " sur le projet de centrale à gaz...ça leur a fait tellement peur à Paris que non seulement Eric Besson n'est pas venu comme prévu, à Rennes, pour annoncer le choix du site retenu (landivisiau a gagné le gros lot, on peut le dire....) mais que même, ils ont devancé l'annonce, au dernier moment, d'une journée des fois que des hordes crasseuse de bretons sauvages déferlent au jour dit sur Paris... et 3 jours avant la sortie oficielle de notre petit opuscule (16 pages tout de même de bonne information...) ben dis donc!!! Je sais, vous allez dire qu'on y est pour rien!!!!! D'accord!!!! On y est pour rien...mais quand même!!

Donc le journal existe...il se diffuse...il faut le diffuser parce que pour landi il reste d'actualité....et puis faut préparer le suivant.....

Et puis, il y a flambard Sarkozy..casaque brune...toque vert de gris qui revient du diable vauvert dans le tournant avant la dernière ligne droite...il grignotte flamby hollande, casaque rose, toque rose...tout rose quoi!!!..sur qu'il va crever son cheval pour venir mourir sur la ligne d'arrivée....pauvres bêtes que nous sommes... mais ne voilà t'il pas que son cheval se met à fumer..... moteur cassé... fuite de capitaux... diurites éclatées.... oh!!! comme c'est dommage (hypocrite va!!!)...on peut rêver...

Et vous de quoi rêvez vous ???

De quoi voulez-vous qu'on parle dans les semaines, les mois qui viennent...sur quoi va t'on échanger..les sujets ne manquent pas...et les envies...ça les envies!!!!

donc un nouveau repaire pour faire le point en échangeant nos plats en auberge espagnole....que du bon, ça c'est sur...

ce sera ce vendredi 16 mars 2012....à partir de 20h00....

au plaisir.

28/01/2012

cycle de formation sur les encens...on continue: déjà 4ème séance ce samedi 4 février 2012 à 14h30: Chine et Inde.....sacré voyage...voyage sacré!

l'Egypte des pharaons, c'est déjà fait... la Mésopotamie aussi... tout comme la Grèce et la Crète, ..qu'est-ce qu'il nous reste à voir ... Voilà!!! J'ai trouvé... Un sacré grand voyage cette fois-ci aux confins du monde... en Orient Extrême... Anne Raffin nous emmène pour ce quatrième voyage au pays des encens en Chine et en Inde...rien que ça dis donc...

Voici presque 6000 ans  que l'Inde a développé une science des senteurs qui lui vaut le nom de mère des parfums.

Dans cet immense pays où religion et médecine sont intimement liées, les mêmes ingrédients vont en offrande aux dieux, sont utilisés en soins et participent du bon épanouissement amoureux, préconisé par la Kama Sutra, rédigé au 5ème siècle de notre ère....(là je sens que ça commence à vous intéresser ndlc)

Introduite, au Japon, avec le boudhisme au 6ème siècle, "la fumigation inutile" atteint une apogée dès le 9ème siècle et c'est à une princesse que l'on devra alors les pages les plus précises sur l'utilisation des encens. A partir du xvème siècle, on verra s'épanouir le Ko Doh, la voie de l'encens ou plutôt l'écoute d'un parfum car au Japon, on écoute les encens...(ben dis donc!!! ndlc)

Patchouli, santa sacré, bdellium des romains, vetiver, dammar et sang de dragon: petite balade en Inde.

Nenkho et bois d'agar: les subtilités du Japon...

Ce sera donc ce samedi 04 février 2012 à 14h30.

Cet atelier, comme tous les autres, dure 3h, avec une partie découverte et une partie réalisation d'encens.
Vous apprendrez à créer vos propres encens et repartirez avec ce que vous aurez fabriqués au cours de cette séance.

Coût : 15 euros / personne

Minimum de participants : 4, max : 12.
Inscription préalable en envoyant dès maintenant un mail à lautre-rive@hotmail.fr ou en téléphonant mais seulement à partir du jeudi 2 février (avant on n'est pas là) au 0298997258 (ne pas laisser de message à ce numéro, le répondeur ne fonctionne pas...)

Ne seront pris en compte que les inscriptions validées au niveau de l'autre rive... et surtout, merci de ne pas réservez si vous ne pouvez pas venir, vous privez d'autres (que nous avons dû refuser) du plaisir d'apprendre

Anne Raffin qui possède une formation d'aromatologue et de fabrication de cosmétiques naturels, a pris le temps d'étudier cette substance, son histoire, ses origines diverses, sa signification et son utilisation à travers le temps et les différentes cultures, l'Egypte, la Mésopotamie, la Grèce, l'Inde, le Japon et autre monde Celte....

Cet atelier est le quatrième d'un cycle de formation qui se déroule à l'Autre Rive sur l'année avec 8 ateliers en tout, chaque séance centrée sur une origine particulière des encens (l'égypte où la Grèce ou...) avec fabrication, à la clef de certaines de ces substances... à suivre ou poursuivre donc pour ceux et celles que ça intéresse.


19/01/2012

Nouveaux collages de Robert WOODS. Vernissage le samedi 4 février 2012 à 18h00

Que vous dire de Robert WOODS que vous ne sachiez déjà ??? C'est en effet un habitué des lieux maintenant Robert avec ces collages étranges.....quatrième fois qu'il va exposer chez nous, vous dire si on commence à connaitre son travail...et son travail, il évolue....car Robert ne se contente pas de refaire Robert Woods art.jpgà l'infini les mêmes choses....il refait à l'infini des choses différentes...la technique, évolue, les thèmes changent, la taille des pièces aussi, la maitrise de son sujet explose.....alors, c'est tout naturellement que Robert Wood va venir accrocher ses oeuvres ce samedi 4 février 2011 pour un nouveau mois d'exposition...

J'ai déjà dit par le passé qu'il y avait, entre beaucoup d'autres choses, du Magritte chez cet homme là.....peut être est-ce tout simplement Magritte qui faisait du Robert WOODS sans le savoir....

Les expositions des années passées avaient su vous séduire alors on remet ça pour redémarrer cette nouvelle année en beauté.

Alors on accroche le samedi 04 février avec  le vernissage à partir de 18h00....de quoi déguster ces nouvelles oeuvres en buvant un coup avec l'artiste.

Cette exposition restera sur nos murs jusqu'au 03 mars 2012....sauf si vous achetez tout d'ici là, bien sur!

On vous attend donc nombreux ce 04 février....honnêtement! il y a pire à faire dans le coin.

16/01/2012

Vos paniers de légumes Bio tous les mercredis à l'Autre Rive ça continue ....

A partir de maintenant, les Jardins de kermorvan proposent de vous déposer vos paniers de légumes biologiques de saison à l'Autre Rive.

Comment ça marche?

1°) Vous passez votre commande auprès de Philippe et Florence en appelant le 02 98 99 68 64 avant le lundi soir (il y a un répondeur, n'hésitez pas à laisser un message car ils sont souvent aux champs..).

2°) vous passez les prendre à l'Autre Rive le mercredi entre 17h et 20h

3°) il vous en coutera alors 12 Euros le panier (garanti en dessous du prix du marché).

Car, qu'on se le dise, il n'y a pas que le crédit agricole qui ait du bon sens près de chez vous!!!

25/12/2011

attention!!!! avis de fermeture annuelle...

et oui!!! on va fermer histoire de prendre un peu l'air avant de replonger dans cette année 2012 qui s'annonce mouvementée  (et je ne parle même pas du calendrier maya...vous dire!!)

donc nous fermons pour congés à partir du mardi 3 janvier 2012 jusqu'au vendredi 3 février inclus...

Réouverture le samedi 4 février 2012 comme d'habitude à partir de 11h00...à signaler qu'il y aura alors un nouvel atelier concernant les encens suivi du vernissage d'une nouvelle exposition...des collages cette fois-ci...et après ouvert tous les jours...

plus d'infos sur ce redémarrage dans les lignes qui suivront...

Il vous reste donc seulement quelques jours pour venir acheter le bouquin que vous avez vu la dernière fois et que vous avez pas osé mais que vous avez pas trouvé sur Amazon alors il faut que j'y retourne (un très bon livre soit dit entre nous..)...et peut être qu'en plus, il n'y en a plus...tant pis fallait se décider plus tôt..

encore quelques jours aussi pour faire le plein de patates au four, de cakes au chocolat et de sous-marins aux épices..(quoi ça c'est ??? faut venir!!!)

après, c'est fermé....

en tout cas on vous souhaite une sacrée bonne année 2012 (malgré le calendrier Maya et l'ensemble des zozos qui demandent nos suffrages...) et on vous remercie (jamais assez) d'être là...c'est de votre faute d'abord si ce sacré... de café-librairie continue d'exister....fallait y penser avant..

au plaisir donc

 

22/12/2011

samedi 12 novembre 2011 vernissage de l'expo photos "Au grès des falaises d'Erquy-Frehel." de René-Pierre Bolan

René-Pierre Bolan est un habitué des lieux...c'est en effet en voisin qu'il vient de Huelgoat boire des coups par chez nous...et ses photos on les connait bien aussi et on les apprécie pour ce quelles sont...de petits affiche_Frehel_berrien copie.jpgmiracles répétés à l'infini d'un coup d'oeil et d'une pression d'un doigt sur la boite à image...des points de vues, des angles, un regard qui nous apportent leurs parts d'un rêve que nous pouvons alors partager...on se souvient de sa précédente expo ici avec "temps de rouille"...la rouille du temps qui passe et qui ronge, comme une lèpre, le visage des bateaux morts...là, il va s'agir d'une promenade minérale...au gré des grès des falaises d'Erquy-Fréhel...et là aussi il nous sera beaucoup donné à voir ce qu'habituellement on ne sait pas....c'est le rôle du photographe...de l'artiste..de toucher du doigt et de pointer ainsi les beautés de notre monde.....sous nos yeux où dans nos âmes....bref...c'est beau et ça se regarde tranquillement tout en sirotant un bon verre ce samedi 12 novembre pendant le vernissage prévu à partir de 18h00...

Si vous ratez ce vernissage, vous pourrez voire cette exposition jusqu'au 02 janvier 2012.

05/12/2011

Tous au Larzac avec le repaire là-bas si j'y suis et Arthus ciné de Huelgoat le dimanche 18 décembre 2011 à 17h30

Tous-au-Larzac_fichefilm_imagesfilm.jpgAu repaire là-bas si j'y suis de berrien on s'est dit qu'après s'être passé le film sur Plogoff en octobre dernier on se remettrait bien une louche de résistance bien comprise avec ce film superbe qui vient de sortir sur le Larzac....encore de la mémoire collective et du partage d'expérience à se mettre sous la dent....et toujours autant d'actualité...
Et sur le même principe que la projection de Plogoff si on se retrouvait, après le film, tous ensembles pour boire un coup (je sens que c'est le genre de film qui doit donner soif) et pour réfléchir sur une question qui se pose de plus en plus....à savoir les terres en centre Bretagne...quelle situation et quel avenir pour ces terres et donc pour nous
...comment maintenir intact, voire renforcer, le potentiel de la région...avec l'accès des jeunes à l'exploitation agricole..et les projets de boisements intensifs qui nous pendent au nez...et l'emprise des zones bâties sur les zones sauvages et à vocation agricole..et...encore des tas de trucs...et comment on peut s'organiser un peu ensemble pour réfléchir à ce genre de choses et quelles solutions envisageables....peut-être ce film sera pour nous une source d'inspiration...si on en croit ce qu'ils en disent je cite:
"Marizette, Christiane, Pierre, Léon, José… sont quelques uns des acteurs, drôles et émouvants, d’une incroyable lutte, celle des paysans du Larzac contre l’Etat, affrontement du faible contre le fort, qui les a unis dans un combat sans merci pour sauver leurs terres.Un combat déterminé et joyeux, mais parfois aussi éprouvant et périlleux.Tout commence en 1971, lorsque le gouvernement, par la voix de son ministre de la Défense Michel Debré, déclare que le camp militaire du Larzac doit s’étendre. Radicale, la colère se répand comme une trainée de poudre, les paysans se mobilisent et signent un serment: jamais ils ne cèderont leurs terres. Dans le face à face quotidien avec l’armée et les forces de l'ordre, ils déploieront des trésors d’imagination pour faire entendre leur voix. Bientôt des centaines
de comités Larzac naitront dans toute la France... Dix ans de résistance, d'intelligence collective et de solidarité, qui les porteront vers la victoire.Plus que jamais le Larzac est vivant !"

donc le film à 17h30 à Arthus ciné (prix 5 euros en soutien à ce magnifique petit cinéma associatif...) puis vers 19h30 un coup à boire à l'autre rive et discussion à bâtons rompus....
si vous connaissez terres de lien prévenez les !!!!
au plaisir en tout cas et à dimanche...
marc et katita

02/12/2011

vendredi 9 décembre à 20h00: café citoyen: L'épicéa de Sitka, filière industrielle et perte de savoir faire!

Le savez vous mais une ombre plane sur les monts d'Arrée...une ombre épaisse comme une forêt profonde...une forêt du genre noire...sombre....dense...aux arbres qui montent vers le ciel, là haut, plus haut..en rangs serrés..très (très) serrés...une forêt qui pousse vite et droit...qu'on peut couper rapidement et qui rapportera plein de pognons avec...les Monts d'Arrée transformés en forêt noire....voilà un beau projet qui fait rêver certains....argent quand tu nous tiens...l'ombre qui plane cherche à se poser...des milliers d'hectares en devenir....magnifique paysage pour les promeneurs...c'est beau, c'est propre et ça sent bon.... ah les résineux...magnifiques, les résineux!!!

Et pourtant on sait ce que ça donne les résineux quand ça pousse drû dans un endroit...quand c'est planté systématiquement sur des terres pauvres comme nos landes...on sait le désert...l'acidification des sols....les rivières mortes...les terrains lessivés, usés, finis...on sait tout ça...alors quoi!!!!

sitka.jpgGrenelle de l'environnement l'a dit..... filière bois.... écoconstruction.. du bois...il faut fournir un secteur en pleine expension..on manque de bois français alors plantons à tour de bras...plantons mes frères...faut fournir à chaque région son bois...ici, ce sera de l'épicéa, le Sitka...ça pousse déjà tout seul..il n'y a plus qu'à y aller...l'état est pour...la région est pour...le COB est pour (création de la commision Sitcob en son sein)....le président du parc régional est pour (je vous renvoie aux mésaventures récentes de l'équipe municipale de Berrien qui a osée, bande d'inconscients, envisager la mise en place d'un arrété de biotope sur son territoire...risquant de remettre en cause le magnifique programme de plantations prévu par certains acteurs économiques et, de surcroit, dynamiques, locaux) mais ça va pas la tête!!!). Tous soutiennent la promotion de cet épicéa magnifique qui va couvrir de son ombre épaisse nos pauvres contrées sauvages...c'est bon pour la construction qu'y disent...c'est certifié...c'est bon pour l'économie....pleins d'emplois  à la clef....c'est bon pour le business (même les chinois en demandent)...plein de pognons.... c'est bon! Et ceux, encore eux qui posent des questions....ceux-là....les "éco-terroristes" (dixit un notable du secteur) qui remettent en cause le bien-fondé des avancées fondamentales apportées par le grenelle....nous ennuient...pour ne pas dire plus...

Eh bien tant pis....vous avez pas fini d'être ennuyé par les vilains que nous sommes à penser, dans notre coin, que la monoculture intensive à très grande échelle d'un arbre qui, à très moyen terme, pourri nos sols, pompe les nappes et tue les cours d'eau pour un bois que nombre de professionnels du batiments (je dis bien professionnels...) estime être fort médiocre pour la construction, est une belle connerie  (et c'est pas parce que c'est estampillé officiellement de cette escroquerie institutionnelle qu'à été ledit Grenelle que ça change grand chose)...et, au bout, encore et toujours lui...le dieu pognon qui ronronne dans l'ombre des sapins.

Donc, comme je le dis, des gens réfléchissent.....quelle horreur me direz vous!!! Certe mais bon, on connait les moyens de les en empêcher mais, même si certains en rêvent, on n'en est pas encore là...alors profitons en!

L'association pour la promotion de la contruction et de l'habitat écologique qui regroupe nombre de professionnels intervenant dans ce domaine, s'est proposée de nous faire partager leur savoir en la matière et le fruit de leur réflexion sur la question...comme on aime partager on a dit oui, naturellement...

alors voilà, ce sera ce vendredi 9 décembre 2011 à partir de 20h00....information et discussion... c'est bien sûr gratuit et ouvert à tous ceux et toutes celles qui, décidément, n'arrivent pas à arrêter de se poser les mauvaises questions...

01/12/2011

cycle de formation sur les encens: 3ème séance ce samedi 10 décembre 2011 à 14h30: Grèce et Crète....

Après l'Egypte des pharaons et la Mésopotamie, c'est un peu plus près de chez nous qu'Anne Raffin nous enmène cette fois-ci pour ce troisième voyage au pays des encens avec

La Grèce: divination et sommeil du Temple

La civilisation grecque est sans doute celle qui nous a laissé le plus grand nombre d’écrits sur les plantes, les fumigations et les encens.

Introduits assez tardivement, les encens prennent très rapidement une place prépondérante dans le quotidien,et de Théophraste à Lactance en passant par les Pythagoriciens, chacun y va de ses recommandations.

Plus qu’aucune autre civilisation, les Grecs nous ont laissé un véritable trésor médical à base de fumigations, en particulier avec le Sommeil du Temple.

Passés maîtres dans l’art de la divination, en particulier avec la Pythie de Delphes, les Grecs ont été des spécialistes des encens divinatoires.

Précieux mastic de l’île de Chios, iris, laurier, introduction de l’ambre jaune, plantes aromatiques… Une utilisation tout à fait originale des ingrédients communs à d’autres civilisations du bassin méditerranéen.

La Crète des fleurs et des jardins

On est resté longtemps dans l’ignorance de l’histoire de la Crète, jusqu’aux fouilles du palais de Cnossos, qui ont révélé au monde l’existence de la civilisation minoenne.

Proche de la nature, cette civilisation nous a laissé un sentiment de gaité, de paix, de joie de vivre, qui ont valu à l’île son surnom d’Ile des Bienheureux.

Ici, on aimait tant les fleurs qu’on les reproduisait partout, et que l’art de la cosmétique et des parfums s’était développé au point de concurrencer l’Egypte et la Mésopotamie.

Plantes des prés, fragrances propres à la Méditerranée : iris, fenouil, coriandre, tulipes, hyacinthes, narcisses, dictame, et bien sûr le labdanum et le coing font partie des mille et une plantes chères aux Minoens…


Ce sera donc ce samedi 10 décembre 2011 à 14h30 (et non pas en février 2012 comme annoncé à certains)

Cet atelier dure 3h, avec une partie découverte et une partie réalisation d'encens.
Vous apprendrez à créer vos propres encens et repartirez avec ce que vous aurez fabriqués au cours de cette séance.

Coût : 15 euros / personne

Minimum de participants : 4, max : 12.
Inscription préalable au 0298997258 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr (ne seront pris en compte que les inscriptions validées au niveau de l'autre rive...merci de ne pas réservez si vous ne pouvez pas venir, vous privez d'autres du plaisir d'apprendre)

Anne Raffin qui possède une formation d'aromatologue et de fabrication de cosmétiques naturels, a pris le temps d'étudier cette substance, son histoire, ses origines diverses, sa signification et son utilisation à travers le temps et les différentes cultures, l'Egypte, la Mésopotamie, la Grèce, l'Inde, le Japon et autre monde Celte....

Cet atelier est le troisième d'un cycle de formation qui se déroule à l'Autre Rive sur l'année avec 8 ateliers en tout, chaque séance centrée sur une origine particulière des encens (l'égypte où la Grèce ou...) avec fabrication, à la clef de certaines de ces substances... à suivre ou poursuivre donc pour ceux et celles que ça intéresse.



Samedi 10 décembre 2011: Journée échanges à l'autre rive et dans les monts d'Arrée

 Ce samedi 10 décembre 2011, nous vous proposons de participer à une sacrée journée d'échange ..

Vous avez un livre ou des tas qui ne vous parlent plus et qui encombrent vos étagères alors venez les changer pour en ramenez des qui vous parlent et qui vont encombrer lesdites étagères ainsi libérées ...deuxième Kula de livres ce samedi 10 décembre 2011...Mais au fait c'est quoi ce truc là??? ça nous vient de Mélanésie (mais où vont ils chercher tout ça ???) sur le principe d'un commerce sans autre profit que celui de donner...vraiment étrange.......c'est donc un moment où chacun peut apporter les livres qu'il souhaite faire circuler (tous les livres, tous les publics, toutes les langues...des beaux des moches des petits et des gros..) et où chacun peut prendre les livres qui l'intéressent (même s'il n'en met pas lui-même en circulation) . Sans intention d'échange ou de troc (car déjà notion de valeur la-dedans). Nous allons donc faire un gros tas de nos livres et piocher dedans..l'importance et la qualité du choix ne dépendra donc que de vous...ça va durer toute la journée....vous passez quand vous voulez à partir de 11h00 jusque tard le soir car nous n'allons pas nous arrêter en si bon chemin...

En effet, nous vous proposons également de venir à partir de 16h00 jusque plus tard, pour échanger une nouvelle fois vos graines et boutures diverses...potagers, fleurs, arbustes petits, moyens et gros.....ce n'est pas la première fois que nous faisons ça et à chaque fois on découvre des plantes étranges avec les conseils de plantations et d'entretiens qui vont avec...échanges de savoir aussi...vous repartirez les poches pleines de promesses printanières...

Pareil avec vos confitures et vos conserves...si vous avez fait trop d'un truc parce que cette année ça a bien rendu...amener ça aussi pour voir ce que les autres peuvent vous proposer...on prévoit également de faire une dégustation desdites confitures avec échanges de recettes à la clef...

Tout ça en même temps..ben dis donc!!!

Bref l'acte gratuit est à l'ordre du jour ce samedi 10 décembre 2011 à l'autre rive...mais pas que!!!

Car nous avons en effet reçu cette information en provenance de lannedern:

"Vos armoires sont trop pleines de vêtements que vous ne portez plus !!!!!!!! vous pouvez les vider, pour les remplir à nouveau avec les vêtements de vos amis.

Nadine a eu cette sympathique idée d'une après midi de "troc" que nous avons appelé "café, gâteaux fringues".

 Vous apportez les vêtements que vous voulez échanger, ainsi qu'un petit gâteau à partager autour d'un thé ou café. Bienvenue à tous et toutes, dites moi si vous pensez venir, et faites passer l'info à vos amis, merci Kénavo.

Rendez vous samedi 10 décembre à partir de 14 H à la vieille école de Lannédern (contact maryvonne.molineux@hotmail.fr)."

donc le 10 décembre vous savez ce qui vous reste à faire...

Vous mettez tout le monde dans la voiture, le chien aussi...belle-maman éventuellement!!!! vous chargez à mort le coffre avec vos livres, vos bocaux, vos vêtements, vos pots de fleurs, vos sacs de graines...et beau papa éventuellement!!!

et vous venez faire vos courses dans les monts d'Arrée  sans faire circuler l'argent...ça lui fera des vacances (Lannedern et Berrien sont pas très loin quand même.) avant de repartir heureux et satisfaits vers de nouvelles aventures..

Enfin pour être complet, on s'achèvera le soir à l'autre rive, à partir de 19h00 avec un nouveau repaire là-bas si j'y suis..des trucs importants à débattre..mais c'est une autre histoire qu'on vous raconte un peu plus loin.

 

 

02/11/2011

Poésie le samedi 26 novembre 2011... Colette WITTORSKI lit son oeuvre....avec Sylvia CRAWFORD à la harpe celtique ancienne.

Les mois noirs se prêtent au transport de nos pensées vers d'improbables rivages...ce flottement océanique qui nous emplit alors nous rend, peut-être, encore plus réceptif, plus sensible, à ce qui nous entoure...la nuit qui nous enrobe plus tôt chaque jour nous renvoie à nous-même donnant tout son sens à la pensée et au mot. On lit plus en hiver...on s'ennuie plus aussi (attention à la noyade dans la grande mare de TF1)...c'était l'époque de la contée au coin du feu...l'époque où le mot prend sa place.  Magie du mot qui se dit... formule magique du poème qu'on lit et qui nous parle, parfois, même si pas toujours...mais parfois quand même. Et ça suffit!

L'architecture des mots peut être simple ou étrange..leur sens caché, enfoui au plus profond, est là qui palpite et nous attend...des mots qui s'adressent à notre coeur, nos sens ou notre intelligence...c'est qu'on n'explique pas la poésie, on la ressent!

"Nuit d'hiver...vide  même d'espace....Ai-je encore un corps ?" ça c'est du Colette !!

Les poètes sont alors de dangereux instruments qui emmènent nos âmes vers d'autres territoires...notre terra incognita. Nos sombres espaces soudain illuminés par la lueur d'un phare qui nous dirait la direction à suivre... la poésie est aussi un voyage!

"A l'extrême bord du continent..parmi les rocs....autre roche moi-même dont l'équilibre s'use...cristal debout       j'attends la vague."  Du Colette Wittorski que c'est ça!!!

Les textes de Colette sont comme ça... droit au but...ils touchent..ils savent parler...nous parler.

Des années que Colette écrit...quelques plaquettes de poésies à son actif...des textes qui s'accumulent et qui finissent par faire une oeuvre...une petite oeuvre dans laquelle on pioche allègrement...On aime ce qu'elle fait...pleins de gens et d'autres poètes aussi..un en particulier que certains d'entre nous connaissent bien..un qui écrit ça.

" je suis oppressé.. oppressé par la colère....la colère.....qui me dressera   contre    la mort" et ça c'est du Bernez Tangi (Chien de feu/éditions Tarv Ruz)

Et Bernez a aidé Colette Wittorski à publier l'intégrale de cette oeuvre dans un magnifique livre...Delta aux éditions Tarv Ruz...

On a décidé de vous faire découvrir et partager tout ça ce samedi 26 novembre 2011, à l'heure où la nuit s'installe...18h 00. Car Colette Wittorski aime aussi les dire ses textes....partager avecharpe.jpg nous de cette poussière d'étoiles qui lui tombe des mains...elle sera accompagné dans ce cheminement par Sylvia Crawford, une ami irlandaise qui vit ici maintenant et qui l'accompagnera, tout du long, de sa harpe celtique ancienne (celle des bardes) quelle connait parfaitement...

Alors la nuit s'installe....il pleut (peut-être pas d'ailleurs, on verra bien)....il fait bon à l'abris de ces murs, assis là à écouter les voix se taire..une corde qui se tend...la vibration qui monte....c'est parti.....

"Pas à pas, sur la ligne.... entre mes deux versants....   Je tire mon trait. Petit escargot d'homme portant sa mémoire sur son dos."

C'est encore elle!

Entrée libre..pas de réservation, on se serrera si besoin...prévoir une très bonne heure.

repaire là-bas si j'y suis...reprise le vendredi 25 novembre 2011 à 20h00: faut qu'on cause!!!

Voilà!!

On avait mis le temps..on pensait qu'on l'avait. Fallait trouver un jour pour reprendre...tout le monde demandait comme ça!! Alors quand est-ce qu'on se revoit...bientôt...faut que je cale mon prOgramme avant..Pleins de trucs et de machins qui se télescopent...mais bientôt..

Et puis, le 18 novembre semblait possible..un vendredi...le soir....Y'avait rien de spécial..on commençait à en parler même...et puis patatra....on reçoit ça:

 


UNE CENTRALE À GAZ

 

À BRENNILIS ?

 

RÉUNION PUBLIQUE

 

D'INFORMATION

 

Vendredi 18 novembre

 

à 20 h 30

 

à Brennilis

 

Salle polyvalente

 

Organisée par

 

« Vivre dans les Monts d’Arrée»

 

Bevañ e Menez Are

et le collectif Gaspare

VENEZ NOMBREUSES ET NOMBREUX !

Contact : vimonda@laposte.net

Site internet Gaspare : www.nonalacentrale.fr


 Alors on pouvait pas raisonnablement se retrouver au repaire là-bas si j'y suis ce vendredi...tout le monde était d'accord...le 18 il est urgent d'aller participer à cette réunion d'information...parce que ce qui se prépare en la matière nous concerne tous...et c'est pas piqué des hannetons...donc on peut pas....par contre si vous voulez savoir à quelle sauce énergétique on risque d'être mangé, pas d'hésitation..tout le monde à Brennilis..vous y apprendrez plein de trucs rigolos et comment, encore une fois, ces choix si lourds de conséquences pour chacun d'entre nous se font dans la plus grande transparence et la démocratie la plus vivante bien sur..au profit de tout le monde, bien entendu....

En tout cas il y en a qui se bagarre là-dessus..faut donc pas hésiter...

Mais voilà! ça ne faisait pas notre affaire ce truc là, pour notre prochain repaire...c'est qu'y faut qu'on cause ensemble tous autant qu'on est...c'est qu'il s'en passe des trucs...des morts de Khadafi en direct (encore mieux que Koh Lanta!!!), des coups d'état financiers où on vire des élus à coup de diktats (même si certains sont les pires salauds) pour le plus grand bien du pouvoir financier global....et des ministres d'extrêmes droite en Grèce, et Berluscono qui se fait botter le train par l'europe, cette grande dictature en devenir (et pourquoi qu'y voulaient pas voter oui à la constitution européenne les vilains kikis ??? sont pas gentils!!!)...un ministre qui veut lancer un référendum pour demander à son peuple...mais vous n'y pensez pas...une telle cochonnerie..son peuple..rendez-vous compte...et pourquoi pas aux vrais gens pendant qu'on y est...et que je te remets la charia en Lybie..(c'est vrai que la liberté des mâles dominants est gravement menacée...faut voir DSK...lui qu'aurait pu devenir Monsieur Not'Maitre...quelles histoires non de d'la!!!)..et les intégristes en Tunisie (c'est maman qui est contente)..et notre président qui se prend pour le maitre du monde alors que pour de vrai c'est l'angela (Merkel pas Duval)...

Bref l'air du temps s'affole comme l'aiguille d'un compteur Geiger qui ne saurait plus où donner de la queue...il y aurait même de l'iode radioactif dans l'air qu'on ne sait pas d'où ça sort ce truc là...et pourtant, comme vous le savez..nous contrôlons parfaitement la situation...bien entendu..mais ceux qui en ont, veuillez garder votre ceinture de sécurité attachée..en cas de turbulences, n'est ce pas...les autres accrochez vous au plafond  (au fait vous connaissez l'histoire du fou qui repeind son plafond.....non, une autre fois).

Et puis la chasse au chômeur (faux le chomeur)..à l'assuré social (faux malades bien sur...vrai profiteur le faux malade...remise en cause de notre système social ça!)...aux excrocs du RSA, de l'arrêt de travail intempestif, du goinfre aux allocations de tout poils...est ouverte..on tire à vue..on rase gratis...on dénonce les profiteurs..les petits..les tout maigres...les ceux qu'ont plus grand chose et à qui on ne va rien laisser...les jusqu'à l'os...on les aura ces gueux!..on stigmatise les flammes de l'ordre moral qui fait rage...pas de mariage homo...tabou ça le mariage homo!!..et le sortie du nucléaire...irresponsables que vous êtes...et le controle des banques...imbéciles!!! mais vous n'avez donc rien compris (c'est vrai qu'on est très con..on nous l'a toujours dit..des générations d'abrutis qui n'avons jamais rien compris...on n'est, comme qui dirait...pas éduqué!) alors circulez y rien à voir!!!

Et on va voter la dessus..en remettre une couche...deux programmes..en gros..à ma droite la loi du marché...et à ma gauche...la loi du marché...au choix... tu parles d'un programme..sûr que ça va aller mieux si c'est l'autre qui passe...Flamby contre Flambard..de bien belles perspectives en perspective...c'est sûr que ça ira mieux après..y'a qu'à regarder le résultat avec Zapatéro en Espagne...joli travail...et la droite qui s'apprête à reprendre le pouvoir...(il doivent avoir grave au moins l'équivalent de TF1 en Espagne...)..et Papaendréou..socialiste aussi...oh le joli travail..après s'être assis sur l'histoire de son parti et de son peuple...la droite qui revient et son extrême aux affaires..ceux là même qui avait coulé la boite...

Et les milieux financiers qui se frottent les mains...c'est qu'il est vachement angoissé le milieu...c'est qu'il fluctue, rendez vous compte.. au fil de ses angoisses...insupportable tout bonnement! faut le rassurer..le gentil milieu tout plein de gentils tradders..ces êtres si sensibles qui se gavent de tranquilisants et de stocks options (une autre forme de tranquilisant..) pour tenir...ingrats que nous sommes nous les nains!...parce que c'est dur vous savez de siphonner le monde à plein poumon..c'est mauvais pour les bronches ça...à ce niveau là c'est carrément pas raisonnable..

Faut dire Monsieur, que nous ne sommes pas raisonnables non plus...c'est qu'on est encore un gros gros, très gros..trop gros paquet à y croire encore à leurs embrouilles..et à finir par penser que c'est en coupant le robinet pendant qu'on se rase qu'on va changer le monde...c'est qu'on veut rester raisonnable à tout prix..raisonnable oui!!!  parce que si c'était vrai tout ces trucs là qu'il racontent les vilains gochos..les vils écolos...les sales révolutionnaires en culotte de peau..mais Monsieur..s'il y avait une once de vérité la dedans..ça serait terrible!!! Vous imaginez le tableau...tous ces gens en qui nous avons placé notre confiance et nos économies (l'une n'allant pas sans l'autre)...tous ces hommes politiques de carrière...Monsieur...de carrière vous dis-je, des gens sérieux quoi et compétents..oui, compétents!!! ces capitaines d'industrie écrasés de responsabilités, ces scientifiques de haut niveau même si parfois de bas étage...tous ces gens si bien, ces princes qui se marient..ces stars qui divorcent...ces galas..ces voicis....ces directeur de FMI qui feraient mieux de voir un psy que de tirer sur tous ce qui bouge, ces hamsters de la finance qui s'enfilent ras la gueule notre bon pognon à pleins  bajoues (pour ça qu'ils ont aussi bonne mine d'ailleurs)....ces mollah, curés et autres rabins de la seule et unique vrai vérité vraie en qui nous avons placé notre foi...ces bistrotiers retors chez qui on s'éclate l'autre foie....tout ça serait trop grave si jamais...mais vous imaginez...le bordel!!! alors non!! pas possible...veux pas le savoir...vite un seau d'eau.....je la fumerai plus tard...il faut raison garder...et la tête froide aussi..pour qu'elle reste bien dure... la tête...et la queue..et les ailes...et...le rable ..Alouette..gentille alouette...je te plu.....et bien sourde aux rafales qui éclatent de simples gens en Syrie, en palestine, un peu partout et bientôt....qui sait...pas si loin de chez nous..

Alors c'est vrai...faut qu'on parle..qu'on se parle...parce que quoi faire...et comment...et puis où...pas évident..ça comme questions...pas de réponses simples ??? pas de réponses du tout ??? Faut qu'on cause ...

ce sera donc le vendredi suivant...le 25 novembre 2011 à 20h00....un nouveau repaire "là-bas si j'y suis"...de reprise...(ah la reprise!!!).....

à l'ordre du jour...rien de spécial..

tout quoi!

 

 

 

Vernissage suite. Conférence sur le patrimoine géologique de Bretagne avec Max Jonin samedi 12 novembre à 18h00

Dans le cadre de ce vernissage  nous vous invitons à rencontrer Max Jonin, l'auteur du livre "Géo tourisme en finistère ou Petit guide géologique pour tous", un petit bouquin que vous avez été des dizaines à nous acheter depuis sa sortie..

Max Jonin, naturaliste, géologue et président de la SGMB,nous présente dans ce guide trente-trois sites Geotourisme-en-Finistere-Petit-guide-geologique-pour-tous_full.jpggéologiquement remarquables du Finistère, comme par exemple les micaschistes du Pouldu visibles à la plage du Kerrou ou le Chaos de Huelgoat (ça vous dit quelque chose peut-être ?). Chaque site est présenté par une carte précise et des photos ainsi qu'un texte destiné à un large public dans le but de "faire aimer les cailloux".
Il tiendra, ce samedi 12 novembre 2011, à partir de 18h une conférence sur le thème suivant : "le patrimoine géologique de Bretagne: le connaître, le reconnaître, le conserver et le mettre en valeur."

L'occasion de découvrir notre environnement et de mieux connaitre le travail remarquable de cette Société Géologique et Minéralogique de Bretagne...

C'est bien sûr gratuit et ouvert à tout le monde...

Botanique à l'Autre rive: Atelier cosmétiques naturelles : savon, baume et crème samedi 19 novembre 2011 à 14h30

Dans la série grâce à l'autre rive et à Florence CREAC'HCADECH je vais tout savoir sur les plantes nous vous proposons un nouvel atelier concernant, cette fois-ci les cosmétiques au naturel à savoir les savons, baumes et autres crêmes  (qui a dit glacées ?????)...

Cet atelier a pour but de vous familiariser avec les cosmétiques naturelles et d’apprendre à les réaliser vous-même à moindre côut. Il a été prévu un mois avant les fêtes de noël pour que vous puissiez avoir le temps de confectionner vous-même vos cadeaux de noël (ça peut servir d'essais de labo avant de vous les appliquer sur vous mêmes...non, je rigole!)!
A l'issue de cet atelier vous connaîtrez donc la composition d’un savon, d’un baume ou d’une crème et vous serez capable de les fabriquer vous-même simplement.

Cet atelier comprendra deux parties distinctes :

-    confection d’un savon dont vous pourrez choisir la composition (huiles végétales, huiles essentielles, argile, laits animaux, végétaux,…)
-    Confection d’un baume (au calendula ou plantain) ou d’une crème de soin à base d’hydrolats.

Matériel  à amener: Vous même et aussi deux petits pots en verre et deux étiquettes de la couleur que vous voulez et de tailles indifférentes.

Rendez-vous à 14h30...prévoir trois bonnes heures.

Tarif  : 20 euros ou 15 euros (tarif chomeur ou étudiant)

01/11/2011

Sophie DEGANO expose à l'autre rive...vernissage le samedi 15 octobre 2011...

Nouveau voyage en perspective, mais intérieur celui-ci, avec les toiles de Sophie DEGANO qui viendront habiller les murs de l'autre rive ce samedi 15 octobre 2011 à partir de 17h30...expo degano 1.jpg vous êtes tous et toutes invités et invitées à partager, à travers ses toiles, ce voyage au plus profond de ce que nous sommes.. vraiment... mais je vous sens dubitatifs (ives aussi)...alors, pour mieux situer mon propos rien de tel que ces bonnes lignes d'un article publié dans le télégramme en août 2009:

" Sophie Degano a commencé sa vie artistique avec le verre. Elle peint depuis une dizaine d’années et exporte ses figures «   tutélaires  » hors de l’Hexagone
Chez Sophie Degano,   le public n’a pas de mal à trouver le fil rouge, l’artiste le peint, le désigne, en entoure ses personnages, le fixe aux corps de ses femmes, tantôt cordon ombilical, tantôt ruban, fil où marcher, fil   pour se suspendre… Reste ensuite à trouver le sens  ! Elle donne une piste avec les titres,   ses «  équilibristes  » et autre «  danseuse sur le fil  » deviennent à mesure des années «  ombres  » «  crissement  » «  piétinement  » «  glissement  » jusqu’au mot clé  : «  liens  ». Voilà pour le fond  : quand Sophie peint dans le secret de son atelier, elle fouille au fond de l’intimité humaine, elle cherche à exposer ces liens qui , sécurité et protection de la matrice originelle, nous ligotent et nous enferment aussi. Grandir ne serait alors qu’identifier ces liens, ne pas les fuir, ne pas les briser, juste les délier , sorte de lente émergence de sa propre liberté.........
expo degano 2.jpg...........Que le public ne se méprenne pas  : étrange, forte, intemporelle, cette peinture n’est ni morbide ni tourmentée  : comme au temps où l’artiste était souffleuse de verre, elle fait «  filer  » la matière et briller la lumière. Comme de vivre pleinement, comme de conquérir sa liberté, cet acte de peindre   est rempli d’espérance."

Sinon, comme toujours, la seule véritable solution est de venir vous faire votre opinion par vous même...voire si ce travail vous parle au creux de votre oreille...reste à savoir s'il s'agira d'un cri ou d'un chuchotement!!!!

A vous de travailler un peu maintenant...ce 15 octobre à 17h30, vernissage en présence de l'artiste...échanges possibles autour d'un verre, d'un mot, d'un silence.

exposition visible tous les jours jusqu'au 12 novembre 2011.

30/10/2011

Balade contée et botanique: LA SAISON SOMBRE ce dimanche 6 novembre 2011

Eh oui, vous avez bien lu!!!

Vous connaissiez la sortie botanique...là où on vous apprend des trucs et des machins sur les plantes qui nous entourent...classique!!!!

On connait aussi la balade contée, celle où des gens bizarres vous racontent des histoires bien plus mieux que sur TF1...des trucs pas vrais mais sait on jamais...classique aussi!!!

Là, ça ne sera ni l'un ni l'autre mais les deux à la fois.... une première mondiale, on peut le dire, avec ce mélange des deux précédentes pour donner la balade contée botanique où, à la fois, une vraie ethno-botaniste va vous parler des plantes croisées sur le chemin...j'ai nommé Florence CREACHCADEC que vous connaissez déjà..et où une vraie conteuse va en remettre une couche avec ses histoires liées à ces mêmes plantes...j'ai nommé Agate Duperrey que vous connaissez aussi si vous fréquentez les lieux... 

C'est nouveau....ça va être passionnant et vous allez, bien entendu, venir.... 

Ce sera ce dimanche 6 novembre 2011 de 14h00 à 17h00...on partira de l'autre rive pour y revenir un peu plus tard... avec au menu et en vrac, si j'ai tout bien compris, le frêne, des chênes creux, l'If et le bouleau, le pin sylvestre, un chêne au rocher, un autre rocher et des mousses, une zone humide, un hêtre sculpté, des plantes pionnières qui pionnièrent comme elles peuvent, les fougères et autres callunes pour finir tout ça sur une haie de noisetiers, où il sera question aussi de chataîgniers et de lierre....du pain sur la planche quoi...

Il vous en coûtera la sommes de 8 euros pour les plus de 12 ans (3 pour les 6-12 ans) ou 6 pour les étudiants et les chômeurs qui, même si on commence de plus en plus tôt, ont souvent, quand même, plus de 12 ans aussi... et, bien sûr, il faut mieux réserver vu le nombre de places prévues..soit en téléphonant au 0298997258 soit en renvoyant ce mail....

Bref une belle après-midi pleine d'information et de rêves...ça ne se refuse  pas..  prévoir la possibilité de la pluie..je sais, ça peut paraitre incroyable mais sait on jamais...

en cas d'impossibilité de sortir, pas d'inquiètude...la balade est maintenu mais autour d'une tasse de thé bien chaud...encore un des miracles d'une telle formule...

11/10/2011

Lundi 24 octobre 2011 à 19h30: Présentation-discussion du second livret de Caracolès intitulé « Petite contribution pour semer des mauvaises graines ».

Discussion à l'occasion de la sortie du second livret de Caracolès intitulé « Petite contribution pour semer des mauvaises graines ».

Une présentation succincte de ce Caracolès avec Aspaari (Association de soutien aux projets et activités agricoles et ruraux innovants) :

Des personnes qui choisissent de s'installer pour essayer de vivre et de travailler autrement. Qui rcaracoles 2.jpgefusent la course au profit, recherchent la cohérence écologique et sociale, l'autonomie alimentaire et énergétique, boycottent les supermarchés, la télé et le confort "moderne"... Elles ne viennent pas d'une autre planète, mais forment une sorte de petit monde à l'intérieur du grand.

En Bretagne, le réseau ASPAARI relie entre elles une partie de ces expériences de vies différentes, et ouvre une porte sur l'univers foisonnant des alternatives rurales.
Forme de résistance – discrète mais profonde – à l'assèchement du monde et des esprits, ASPAARI est une de ces aventures collectives qui voient le jour autour de nous, qui expérimentent d'autres manières de vivre, de travailler, d'échanger, qui souhaitent agir plutôt que subir.

Caracolès participe de ce mouvement et souhaite rendre compte de cette multiplicité d'expériences, en dialoguant avec celles et ceux qui les font vivre, pour mettre ensemble des mots sur des pratiques. Nous souhaitons contribuer ainsi à renforcer ces utopies, à créer des liens entre elles par une réflexion commune, de l'intérieur, jamais détachées des pratiques quotidiennes.

Nous voulons profiter de la sortie de ce livret pour créer des rencontres et des discussions autour des pratiques alternatives en milieu rural et des questionnements qu’elles suscitent, aussi bien en ville qu’à la campagne. Dans le cadre de notre tournée en Bretagne, nous proposons une soirée au Café-librairie L'Autre Rive le lundi 24 octobre à 20h00.

Pour ouvrir la discussion, nous comptons proposer l'écoute collective d'un extrait d'entretien avec des paysans boulangers....

C'est, bien sur gratuit...

CARACOLES Quoiqu'est-ce ???? UN COLLECTIF BRESTOIS DE RECHERCHE MILITANTE..

Souvenez vous, vous avez été nombreux à acheter leur premier livret ici (sur le collectif enragé de Brest)                                               caracoles 1.jpg

Les membres du collectif Caracolès sont investis, à Brest, dans des expériences collectives et associatives qui développent des pratiques d'éducation populaire et tentent de produire du changement. C'est de ce point de vue, à partir de pratiques développées au quotidien, que Caracolès souhaite porter un autre regard sur la possibilité de changement social aujourd'hui.

En partant à la rencontre de mouvements, d'expériences qui inventent de nouvelles manières d'agir, le collectif Caracolès souhaite partager une manière d'expérimenter et de penser. C'est une démarche partagée, une coproduction de savoirs et d'interrogations faite d'échanges et de confrontations. Il s'agit de tendre vers une praxis, c'est-à-dire une pratique qui s'interroge sur elle-même, sur son cheminement. Une praxis qui dépasse ainsi d'une part le verbalisme (qui consiste à parler pour parler) et d'autre part l'activisme (c'est-à-dire le faire pour faire).

Ce projet interroge un modèle militant qui montre ses limites dans des formes d'organisation figées, hiérarchiques, souvent messianiques, mais également dans ses possibilités de produire du changement. Quelles possibilités avons-nous, aujourd'hui, de dépasser la concurrence, l'ordre marchand et ses logiques de domination ? Quelles sont les pratiques qui permettent de dépasser l'individualisme et le consumérisme comme unique horizon de bonheur ? Loin des logiques de partis, d'avant-garde, ne croyant pas à la révolution par la conquête du pouvoir, convaincu qu'il n'y aura pas de changements par le haut, sceptique face à la proposition d'alternatives globales… le collectif Caracolès souhaite mettre en lumière d'autres manières de faire de la politique.

Caracolès part à la rencontre d'expériences collectives qui sont autant de contre-tendances, discrètes mais profondes, qui invitent à vivre et penser hors des sentiers battus. Ces expériences s'inscrivent dans une forme de mouvement social tournée vers des pratiques alternatives concrètes, elles sont ainsi autant de lieux d'inventions et d'effervescence. S'y expérimentent d'autres manières de vivre, de travailler, d'échanger, pour agir plutôt que subir.

Ces mouvements partagent une forme de résistance qui cesse de porter toute son énergie en direction du camp adverse, pour mieux se renforcer de l'intérieur, construire leurs propres références, et ainsi développer une autre forme de radicalité, élargir leurs champs de liberté.
Ils agissent en situation, à partir d'un lieu singulier, d'une ville, d'un quartier ou d'une région, là où se vivent les situations d'oppression ; par-là ils sont multiples et divers.
Bien qu'inscrits dans un contexte local, ils ne se replient pas pour autant sur eux-mêmes : ils agissent en réseau, partagent d'autres pratiques et s'en inspirent parfois pour les remanier, les réinventer.
Dans une démarche d'éducation populaire, d'ouverture aux autres, de partages d'expériences, ils revendiquent leur côté festif et collectif, leur bonheur d'être ensemble, du matin au petit matin.
À travers ces cheminements, ils cherchent à produire un changement social, ici et maintenant, sans attendre des jours meilleurs.

(pour en savoir plus: www.caracoles.infini.fr)

platitudes, clownerie sur l'incontournable contemporain.. Rafaële Arditti revient le vendredi 28 octobre 2011 à 20h00

« Après nous avoir réjouis avec l’hilarant, ravageur et antisarkosyste « Sarkophonie », la clownesse Rafaële Arditti s’attaque à une nouvelle cible : les pompeux cornichons de la culture officielle autoproclamée chic et choc. La voilà en Madame Laculture, toujours à nez rouge, vêtue d’un tailleurplatitude2.jpg gris moulant d’hôtesse d’accueil, en train de lancer, micro en main, la soirée d’ouverture d’un improbable festival devant un parterre d’apparatchiks et trois jeunes de la cité du Bois Joli « qui représentent leurs petits camarades, nous n’avons pas fait venir toute la classe, of course, et encore moins tout le collège, manquerait plus que ça, je plaisante, donc les jeunes qui ont participé au projet de CAIJCMAPMSD, Création Artistique Innovante pour les Jeunes avec platitudesFIN_ptt.jpgdes Capacités Moindres et un Avenir Pourri en Milieu Scolaire Défavorisé ». Dans un décor naze (trois brosses à dents qui pendouillent), la suffisante susurre son discours plein de vide, à la fois jargonnante, prétentieuse, j’m’en-foutiste et au bord de l’hystérie. A sa manière virtuose, Rafaële Arditti s’est inspirée de vrais textes pour les dynamiter. Sûr qu’après pareille charge elle pourra toujours ramer pour décrocher une subvention ! »

Et ça c'est jean-Louis Porquet du canard enchainé qui le dit...Vous dire si ça doit être vrai!!!!

En tout cas Rafaële, quand elle est passée là, ce dernier printemps, vous avez bien aimé, semble-t'il....on avait du refuser du monde... son personnage délirant qui rappelait plus que confusément quelqu'un avec son discour délirant...alors quand Rafaële nous a recontacté pour remettre ça avec son nouveau spectacle....on n'a pas pu refuser...faut nous pardonner..on a craqué quoi, histoire de s'en remettre un gorgeon derrière la cravate...et c'est du bon !!!

Et il risque, hélas de ne pas en avoir pour tout le monde...

Ce sera le vendredi 28 octobre 2011 à 20h00.....il vous en coûtera 5 euros (ou 3 si pas de boulot ou étudiant..) et sur réservation vu la place dont on dispose (une cinquantaine en tout) en appelant le 0298997258 ou en envoyant un mail....

01/10/2011

dimanche 16 octobre 2011....17h30.....histoire de femmes en lutte en Bretagne...PLOGOFF

Alors voilà!!!!

La fédération des cafés-librairies de Bretagne (eh oui!!! ça existe ce truc là)...la vingtaine de cafés-librairies qui en fait partie  (ça existe donc vraiment) a décidé d'organiser, chaque année, une semaine d'actions sur un thème particulier..

La petite première de la série qui répond au doux nom de "libres en littérature" aura lieu du 9 au 16 octobre prochain sur le thème "Auteures et femmes de Bretagne"...vaste programme de rencontres et de découvertes littéraires dans l'ensemble de notre réseau. L'info commence à circuler dans la presse...renseignez vous auprès de votre café-librairie préféré.Plogoff Photo 07.jpg

En ce qui nous concerne, ça se passera le dimanche 16 octobre sur le théme de PLOGOFF...

Femmes en résistance...

ça vous rappelle quelque chose Plogoff?? Ce projet d'implanter une centrale nucléaire au bout du monde, face à la mer....le nucléaire vous savez!!! La solution a tous nos problèmes!!! Vive le nucléaire!!!! Yabon le nucléaire!!! c'est propre, et ça sent bon. Sinon quoi ??? sinon, c'est bien connu, la lampe à pétrole, l'archaïsme, le réac, l'abruti voire pire....l'écolo! Un comble quoi...

A l'heure où la question se repose d'une façon accrue avec des choix cruciaux pour l'avenir...après Fukushima où nous avons pu constater, Ô étrange destinée, que c'est plutôt l'état nucléaire qui ramène à la lampe à pétrole (calomnie vous dis-je...), où la France va devenir l'ultime pays à tout miser sur cette énergie obsolette finalement...il est bon de se replonger dans ces luttes qui revêtent, aujourd'hui, une étrange modernité...

pierres_fusils.jpgPlogoff....le breton, étrange personnage que le breton, ainsi fait que, je le crois, même le plus pro-nucléaire d'entre nous ressent un petit pincement de fierté pour ce qui a pu se passer là-bas...

Et là-bas ce fût comme un genre de guerre d'un Etat contre sa population... le nucléaire vous dis-je....

Donc le 16 octobre prochain, nous parlerons de cette lutte exemplaire des "arriérés" contre la modernité...la mobilisation de "l'archaisme" contre le progrès... dans laquelle, on pouvait s'y attendre (la Bretagne vous dis-je) les femmes ont joué un rôle fondamental.

A 17h30, à Arthus Ciné de Huelgoat, projection du film "des pierres contre des fusils" en présence de Nicole et Félix Le Garrec, ceux-là même qui ont commis ce film devenu, semble-t'il, au fil du temps un morceau de notre inconscient collectif (car il semble bien nous soyons nombreux à avoir, au fond, quelques images incrustées..)...si ça n'est pas le cas, une occasion rêvée pour que ça le devienne.

Une participation modique de deux euros en soutien à notre partenaire pour l'occasion..Arthus Ciné...un cinéma associatif qui se bagarre (c'est décidément une maladie par ici) pour nous mettre, à portée de la main, de grands bols de bouillons de cette culture si dangeureuse pour certain...si vous n'êtes jamais venu...c'est l'occasion...vous allez être surpris.

Ensuite...à partir de 19 heures, évacuation des manifestants vers l'autre rive où nous vous offrirons un coup à boire tout en continuant la discussion avec les Le Garrec qui nous parlerons aussi de leur livre (qui vient de sortir) qui reprend largement leur engagement au travers de l'image (Vivre et lutter pour des images chez Coop Breizh) mais aussi avec Annie Laurent qui nous parlera de son livre (femmes de Plogoff chez La Digitale) dans lequel, avec René Conan, elle reprend la parole de celles qui se sont battues alors pour que ce projet ne voit pas le jour....

Bref un moment de réflexion et de réappropriation de ce débat fondamental sur nos modes de vies et nos engagements...à l'heure où ces questions se posent de façon de plus en plsu cruciales  (tiens, une centrale au gaz à Brennilis...quelle bonne idée !!!!)

On vous attend nombreux.....

marc

19/09/2011

ATTENTION !!! ATTENTION !!! Avis de fermeture...passagère

Eh oui, un gros inventaire sur le feu, un gros chantier pour un changement de chauffage (adieu le fiul) et un gros coup de pompe après un été un peu beaucoup fou....bref on va fermer du lundi 26 septembre au mercredi 12 octobre inclus...2011 bien sûr.

Ceux qui ont pu vous dire (mais qui a pu vous dire une chose pareille???) que nous fermions seulement en janvier sont des menteurs!!!! (mais on ferme aussi en janvier!!! ndlc)

Réouverture aux heures habituelles et tous les jours à partir du jeudi 13 octobre...2011 bien sûr!

Ne venez pas nous dire qu'on ne vous aura pas prévenu !! C'est fait!!

à plus en tout cas.

15/09/2011

Botanique: Reprise!!! second atelier de teinture végétale ce samedi 24 septembre 2011....les rouges!!!

Après avoir laissé passer les vacances d'été, nous reprenons avec Florence Creac'hcadec, en pleine forme et à fond la caisse, là où nous l'avons laissé, le cycle de formation à la teinture végétale (qui compte 5 séances au total) sur le thème, cette fois-ci, de la pratique de la teinture sur laine avec les pigments rouges, mauves et roses.

Au programme de cette seconde séance les teintures à base de garance et d'autres cousines sauvages et locales donnant des rouges plus claires. Et, si on a le temps (et on va l'avoir), la teinture naturelle à base de cochenille donnant des pourpres intenses.

En parallèle  (pendant que nos plantes et notre laine seront sur le feu ) études des pigments rouges , roses et mauves présents dans différentes plantes : propriètés tinctoriales et médicinales.

Vous devriez donc repartir avec quelques dizaines de grammes de laine teintées de ces différents rouges qui tâchent et le savoir-faire qui va avec.

Démarrage à 14h30. Prévoir 3 bonnes heures.

Tarif de 20 euros pour ceux et celles qui ont un revenu et à 15 pour les autres. Groupe limité à une douzaine. Sur réservation en envoyant un mail ou en téléphonant au 0298997258

Florence Creachcadec, titulaire d'un diplome en herboristerie avec l'ARH (association du renouveau de l'herboristerie) et d'un diplôme universitaire d'éthnobotanique (que des trucs intéressants quoi!!) et Ronan Goasglas, son comparse est animateur nature...

autour du Tai Chi Chuan: rencontre avec l'association Stok-ha-Stok le dimanche 25 septembre 2011 à 18h00...

 

c'est la deuxième année que l'association Stok-ha-Stok va animer à Berrien des cours de Tai-chi Chuan, les mercredis de 19 à 21h00 à Ti ar Gourem..

Vous connaissez peu ou pas du tout cet art martial...et pourtant ça vous intéresse....c'est l'occasion pour vous de le découvrir et d'échanger avec les animateurs qui seront présents à l'autre rive ce dimanche 25 septembre 2011 à partir de 18h00....petite démonstration à la clef (en extérieur de préférence s'il fait beau) et réponses aux questions que vous pourrez vous posez...et c'est gratuit bien sûr!!!

Après ça, à vous de vous décidez de plonger où non vers de nouvelles aventures....

En plus ce sera l'heure de l'apéro...l'un n'empêche pas l'autre...

En attendant voilà un avant gout de la question:

"Le Taijiquan est considéré comme un des arts internes des arts martiaux chinois, et c'est l'art martial le plus répandu au monde aujourd'hui. Le mot « Tai ji » fait référence à l'ancien concept issu de la cosmologie chinoise de l'interraction perpetuelle de deux force à la fois opposées et complémantaires (Yin et Yang) comme principe de la création. « Quan » signifie littéralement « main » ou « Poing » et évoque un art de combat à main nu. Le Taijiquan en tant qu'art martial est basé sur le principe du souple triomphant du rigide (…)

La pratique complète du Taijiquan inclut des exercices de base, des exercices de posture, la répétition de mouvements uniques, les formes (enchainements de mouvements), l'entrainement à la puissance (exercices visant à développer la capacité d'exprimer l'énergie), l'entrainement aux armes : l'épée, le sabre, le baton et la lance), l'entrainement technique à deux (applications) et exercices de sensibilité (mains collantes). Une des caractéristiques de la plupart des styles de Taijiquan est que les mouvements de la forme sont executés assez lentement, en passant d'une posture à l'autre sans interruption. (…) Le but de cette lenteur est de s'assurer qu'une grande attention est portée à la justesse des mouvement du corps et la conservation de l'état de relaxation dans le mouvement. Les exercices peuvent être divisés en deux catégories : les exercices en solo et ceux avec partenaire.

Un débutant commencera habituellement par les bases, des exercices destinés à intégrer la conscience de la structure et des alignements corrects, les façons de bouger et de transférer le poids du corps, de marcher, etc. Le Taijiquan et tous les arts connexes trouvent leur principe dans la nécessité d'avoir le corps complètement relaxé (pas relaché...ndt) et dans le principe que l'intention guide et contrôle les mouvements du corps. (…)

Traditionnellement, l'élève pratiquait des enchainements de mouvements simples enseignés et pratiqués encore et encore jusqu'à être maitrisés, et seulement alors étaient enseignés d'autres mouvements. Quand l'élève avaient appris l'ensemble des mouvements individuellement, ils étaient liés entre eux dans une « forme » (enchainement). Le but de l'entrainement est de développer une sorte de « puissance du corps global », qui évoque l'idée de générer de la puissance avec l'ensemble du corps, en utilisant complètement la masse corporelle dans chaque mouvement. La puissance est toujours générée du bas vers le haut, ce qui signifie que les muscles puissants des jambes et des hanches sont le siège de la force. On n'utilise ppeu la force des bras et du haut du corps. L'ensemble du corps est maintenu dans un état de relaxation dynamique qui permet à la force de l'ensemble du corps de s'exprimer vers l'extérieur. Cela est décrit ainsi dans les Classiques : « enraciné dans les pieds, développé dans les jambes, guidé par la taille, transféré par le dos et exprimé par les mains ». Le Taijiquan possède une grande variété d'exercices à deux destinés à développer la sensibilité à un très haut niveau. Utiliser la force brute, ou aller directement contre la force adverse est vraiment découragé. Le but de l'entrainement à deux est de développer la sensibilité jusqu'au point où l'on peut éviter la force adverse et appliquer la puissance de l'ensemble de son corps là où l'adversaire est le plus vulnérable.

La capacité à « coller, adhérer, relier et suivre  (zhan, nan, lian, sui) » est essentielle à l'application des techniques de combat du Taijiquan (…) Celles-ci incluent la poussée, la traction, l'enroulement, buter, balayer, immobiliser, metter à terre, projeter, beaucoup plus que le fait de frapper ou de donner des coups de pied. L'entrainement à la forme développe donc le contrôle de soi, et l'entrainement à deux entraine le pratiquant à appliquer la force développée dans l'entrainement solo de la manière la plus efficace.

Différentes formes de Taijiquan modifié pour la santé sont devenues très populaires dans le monde entier recemment, car il a été démontré que l'entrainement au Taiji aidait à calmer l'esprit, à relaxer le corps, à diminuer le stress, et à l'amélioration de la santé en générale. Cependant, il est important de réaliser que toutes les formes traditionnelles de Taijiquan furent crées à l'origine dans un seul but : entrainer le pratiquant à combattre. (Libre traduction d'après un article de Tim Cartmell)."

plus d'informations sur tout ça aux adresses suivantes

http://stok-ha-stok.over-blog.com/

http://la-pratique-sauvage.over-blog.com/

14/09/2011

exposition photo de Hervé de WILLIENCOURT à voir jusqu'au 25 septembre 2011 : Tirailleurs africains et maghrébins, un devoir de mémoire"!!!


Entre mémoire et témoignage, archive et création, et sans réelle ambition historique, « Tirailleurs, un devoir de mémoire » souhaite avant tout donner à voir la part importante – et occultée (1) - prise par les Tiémoko Samandé Malien.jpgsoldats africains et maghrébins pour la défense d’une France libre pendant la deuxième guerre mondiale. Ce travail se veut d’abord une rencontre avec des hommes qui sont donc porteurs d’une double histoire, la leur bien sûr,  mais aussi  la nôtre.

Quelques repères historiques…
Environ 150.000 Africains de l’Ouest servent dans l’armée française au moment de la débâcle, dont environ 70 000 dans la zone des combats. Fin juin 1940, près de 30 000 d’entre eux sont morts (plusieurs centaines sont exécutés), blessés ou prisonniers. Jusqu’en 43, certains participent à la défense des possessions coloniales avec le maréchal Pétain et contre les alliés.

Les régiments de Tirailleurs furent sur presque tous les fronts, et souvent leurs combats furent de véritables épopées : Bir Hakeim (juin 42), campagne d'Italie (près de 50000 Maghrébins participent à la campagne d'Italie), débarquement en Provence, libération de Toulon et de Marseille en août 44, puis l'Opération Indépendance, dont l'objectif était la prise de Belfort (novembre 41) et qui marqua la fin des combats pour presque tous les Tirailleurs Au premier novembre 1944, 233000 Maghrébins sont sous les drapeaux?

Favoriser la rencontre : photographie et entretien
La plupart de ces rencontres (3) avec les Tirailleurs a donné lieu à des entretiens autour de trois moments-clés de leur parcours : le recrutement, la guerre, le retour... Les témoignages recueillis Zo Tiendan-Tioule Gogbeu 17ème R de T_S.jpgpèchent parfois par une chronologie inexacte et une connaissance sommaire de la géographie mais ils sont particulièrement révélateurs de l’existence d’une mémoire collective qui livre des précisions là où on ne s’y attend pas… C’est ainsi qu’au travers de témoignages chaque fois singuliers et uniques se dessine une mémoire collective qui met à jour l’étrange destin de ces hommes bouleversés par une Histoire qui n’était pas a priori la leur. Et qui les a longtemps oubliés.

Non-reconnaissance et cristallisation des pensions
Menés entre 1999 et 2004, les entretiens témoignent d’un fort sentiment de non-reconnaissance : les Tirailleurs ne comprennent pas que celle qui fut dans leur jeunesse leur « mère patrie » semble les avoir oubliés. Témoin pour eux de cet « oubli », la cristallisation des pensions. Lors de l’accession à l’indépendance des pays de l’AOF/AEF (4) dans les années 60, l’Etat français, notamment pour des raisons financières, a cristallisé les pensions et les retraites de leurs ressortissants. Les disparités de ces pensions ont été aggravées par des majorations et des dérogations accordées par décret à certains états (5).

A mesure que le temps est passé, Bir Hakeim, Elbe, la Provence ne sont plus devenus que des lieux étranges et inconnus pour les jeunes générations « ici et là bas » et beaucoup de vieux Tirailleurs sont partagés entre amertume et espoir : « Aujourd’hui, nous sommes très fatigués. Les Africains qui sont morts là bas, c’est trop. Maintenant nous pensons que le bonheur que l’on a fait, les Français ne le connaissent peut-être pas. On a pensé tout ça. C’est ça qui nous fait mal. Et puis toi tu es venu, tu as pris nos paroles et tu vas partir »(6).


(1) Le sociologue Claude-Valentin Marie parle à ce propos d’ « (…) une amnésie collective dont la fonction majeure semble être de sauvegarder le mythe d’une vigueur nationale faisant face seule à toutes les épreuves. (…)Tout se passe comme si la participation étrangère dans la Libération de la France devait être d’autant plus occultée, refoulée, qu’elle rend plus criante l’indécision de la grande majorité des Français face à l’occupation, et plus inacceptable encore la trahison de ceux qui ont choisi la collaboration ».
(2) Benjamin Stora, TDC 692
(3) Ce travail est le fruit de cent cinquante rencontres avec des Tirailleurs (Côte d’Ivoire, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Tchad, Cameroun, Bénin, Maroc et Tunisie).
(4) Afrique Occidentale Française / Afrique Equatoriale Française
(5) Les pensions des anciens combattants africains sont revalorisées en avril 2004. En août 2004 le débarquement de Provence fait l’objet d’une grande commémoration en présence d’anciens combattants africains.
(6)Kone Soma, entretien réalisé en Côte d’Ivoire (février 1999).

Cette exposition bénéficie du soutien du FASILD-Bretagne

Autres travaux photographiques :

- les Roms (Croatie, Macédoine, Bosnie-Herzégovine, Fédération de Russie, république Tchèque, république Slovaque, Grèce, Hongrie, Turquie, Pologne, Bulgarie, Lituanie / 1997)
- les réfugiés sahraouis (Algérie / 2000)
- les réfugiés palestiniens (Liban / 2001)
- les acteurs des mouvements sociaux dans six pays d'Amérique du sud (plan Condor). Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay, Bolivie, Chili (2001 – 2002)
- les réfugiés tchétchènes (UE / 2008)
- les faucheurs volontaires d'OGM (France / 2007 – 2008)

01/09/2011

dimanche 18 septembre 2011: Conférence-débat avec Lucienne CADIOU-FER "la délinquance au passé dans le canton de Huelgoat"

Madame Lucienne CADIOU-FER qui est originaire de Huelgoat et qui fouille depuis lontemps les mémoires et archives ayant trait à l'histoire de ce canton (si, par exemple, vous ne connaissez pas encore son livre sur "l'apprentissage de la citoyenneté dans le canton de Huelgoat" c'est le moment) nous a proposé d'animer, dans le cadre des journées du patrimoine, une conférence/débat sur le thème de la délinquance du passé... car à l'heure où on nous redit sans cesse que c'était mieux avant, on peut en effet se dire "va savoir!!!"

Et c'est quelque chose..des vols, des meurtres, des bagarres et autres délits de chasse (nombreux semble-t'il!), des propos séditieux voire l'usage frauduleux d'un timbre poste ayant déjà servi, des coups et blessures entre gens de Scrignac et de Locmaria Berrien (tiens donc!), des notaires peu scrupuleux et même des vols de fougères parmi bien d'autres choses...vous m'en direz tant!!!

Cette petite mise au point historique devrait nous permettre de mieux ressituer un tel débat dans son contexte historique.

Après l'exposé de ces faits par Mme CADIOU-FER, celle-ci se fera un plaisir de répondre à nos questions en la matière... l'occasion de mieux connaitre notre histoire, ce qui ne fait jamais de mal!

Ce sera donc ce dimanche 18 septembre à partir de 18h00 (à l'heure de l'apéro quoi!) et c'est, bien sûr gratuit et ouvert à tout le monde..

 

 

Samedi 17 septembre 2011à 17h30: Histoire tragique des troupes coloniales pendant la seconde guerre mondiale et à leur retour....dédicace, conférence et exposition photo

C'est à un rendez-vous avec l'histoire que nous vous convions ce samedi 17 septembre 2011...pas la jolie histoire où le héros galvanisé par sa fougue et toute la nation fait des trucs incroyablement incroyables...l'autre histoire, la pas si belle que ça... celle qu'on cache sous les tapis comme un petit tas de poussière dont on ne sait que faire..."Sûr que ça va être drôle encore votre truc!!"...je l'entends d'ici...mais des fois, il est bon, vraiment bon, question de salubrité, de soulever les lourds tapis de l'histoire et de voir ce qu'ils cachent...

les troupes coloniales...c'est de ça dont il va s'agir...pendant la guerre (la seconde, la mondiale) qu'est-ce qui s'est passé pour eux.. les tirailleurs faits prisonniers..les pas blancs...on parle pas beaucoup de ça..et puis après, quand on les a "libéré"....on dit qu'il y aurait eu des problèmes... mais on sait pas bien..on dit que ça a commencé dans notre coin cette histoire là et que ça s'est très mal fini pour certain d'entre eux du coté de Dakar...on dit!!!

Mais voilà, il y a des gens qui font le travail pour nous avec leurs petites pelles et leurs petits seaux..ils ballaient..ils ramassent..ils font le tri.....le travail de mémoire qu'on appelle ça...parce qu'un peuple qui oublie son histoire est un peuple qui ne sait pas où il va! C'est pour ça qu'on vous invite à découvrir ou redécouvrir cette magnifque page de botre histoire coloniale récente....qui, comme chacun le sait, a été un bienfait pour l'homme africain qui lui, d'après un certain Nicolas, à raté le train de l'histoire...ben dis donc...

Anne cousin est de ceux là avec son  livre "Retour tragique des troupes coloniales Morlaix-Dakar 1944" (l'Harmattan) dont elle viendra nous parler ce jour là....

"A l'aube de la drôle de guerre, l'empire colonial mobilise ses troupes dans ses territoires. Mais, de fêlures en ruptures, 1945 annonce la fin d'une époque. Les soldats, recrutés de gré ou de force pour une patrie qui n'était pas la leur, vont payer un lourd tribut. Fin 1944 l'armée de libération "blanchit" ses colonie.jpgtroupes, les Africains sont rapatriés. 2000 tirailleurs sénégalais libérés des frontstalags, vont être acheminés en octobre 1944 à Morlaix pour embarquer à bord du navire le Circassia à destination de Dakar.

C’est un vent de révolte qui va souffler : 300 d’entre eux refusent de partir en l'absence du règlement de leurs soldes. Ceux qui parviendront au Sénégal vont connaître un sort tragique, car, de nouveau ils font valoir leurs droits, mais c'est avec des balles qu'ils seront payés. Ignorés et trahis, leurs droits ne seront pas respectés.

A Morlaix, des liens vont perdurer avec des familles, qui témoignent encore aujourd'hui.

  

Issue du cadre hospitalier spécialisé, Anne Cousin s'est dirigée vers la presse écrite. Les chemins de la découverte l'ont menée au travers des continents à la rencontre des habitants, des événements et des cultures. C'est à Dakar que ces tragiques événements se sont dévoilés et, de retour à Morlaix, l'histoire restait à écrire.

Il devrait y avoir également Armelle MABON qui a écrit sur la question "prisonniers de Guerre "indigènes" (la découverte)

Après la débâcle de juin 1940, les combattants de l'armée française sont faits prisonniers. Tandis que les métropolitains partent pour l'Allemagne, les prisonniers coloniaux et nord-africains prennent le chemin des frontstalags répartis dans la France occupée. En avril 1941, près de 70 000 hommes sont internés dans vingt-deux frontstalags. Ces prisonniers nouent des contacts singuliers tant avec l'occupant qu'avec la population locale qui les réconforte, voire les aide à gagner les maquis ou la zone Sud. Lorsqu'en janvier 1943 le gouvernement de Vichy accepte de remplacer les sentinelles allemandes par des cadres français, ils se sentent trahis. A la Libération, leur retour en terre natale, parfois très tardif, s'accompagne de nombreux incidents dont celui, particulièrement grave et meurtrierindigènes.jpg, survenu à Thiaroye, près de Dakar, en décembre 1944 - l'armée française fait trente-cinq morts et autant de blessés parmi les "tirailleurs sénégalais", sous prétexte qu'ils se sont mutinés pour obtenir leurs droits d'anciens prisonniers de guerre. Il fallait révéler cette histoire occultée. Armelle Mabon a découvert le destin de ces hommes grâce aux archives d'une ancienne assistante sociale du service social colonial de Bordeaux. Une dizaine d'années durant, elle a étudié les archives publiques et privées, recueilli de nombreux témoignages inédits, faisant le choix d'évoquer la captivité de tous les ressortissants de l'empire. Cet ouvrage donne la mesure de l'injustice, du déni d'égalité et du mépris dont s'est rendu coupable l'Etat, durant l'Occupation, mais aussi par la suite... Un sujet d'une douloureuse actualité.

Armelle Mabon est enseignante-chercheur à l'université de Bretagne Sud, membre du Centre de recherches historiques de l'Ouest (Cerhio, UMR CNRS 6258). Elle a notamment publié Les Assistantes sociales au temps de Vichy (L'Harmattan, 1995) et L'Action sociale coloniale (L'Harmattan, 2000). Elle est l'auteur du documentaire Oubliés et trahis. Les prisonniers de guerre coloniaux et nord-africains (Grenade productions, 2003).

 

Ce sera l'occasion également d'accrocher aux murs de l'autre rive la galerie magnifique des portraits d'anciens combattants retrouvés par le photographe Hervé de WILLIENCOURT...voir sur ce point la page suivante....

 

Une nouvelle occasion d'apprendre quelque chose....

 

24/08/2011

dernière balade contée en forêt de Huelgoat: Dimanche 11 septembre 2011 à 14h00...où il sera question d'un Arthur, d'une table ronde et de preux chevaliers et...

Et Hopala!!!

Ceci sera donc la dernière ballade contée de cet été en forêt de Huelgoat sur les traces du roi Arthur et de ses fameux chevaliers dits "les preux!!!"...diurne cette fois-ci car, comme notre pouvoir d'achat, les jours c'est mousse...et la mousse c'est pas ce qui manque par ici..

Donc, une dernière fois (pour le moment), vous enfilez vos bottes et ce cirée que vous n'auriez jamais dû quitter pour cette balade en forêt de Huelgoat au rythme des histoires qui vous seront racontées par Agate DUPERREY...un bon bol d'air et d'histoires, ça ne peut pas faitre de mal avant de replonger dans le chaudron de la vie active... Prenez aussi un sac en plastique, on ne sait jamais, on marche dedans en ce moment (dans la girolle bien sûr).

Durée: de 2 à 3 heures de marche tranquille entrecoupées de pauses contées.
 
Tout public à partir de 6 ans
Rendez-vous à 14 h devant l'Autre Rive
Chaussures de marche, tenue suivant météo, coussin ou chaise pliante pour ceux qui ont du mal à rester assis par terre où à rester debout, kill de rouge, sandwich au saucisson, pièces et main d'oeuvre et c'est garanti un an...je m'égare....venez tout simplement...
Contée à l'intérieur en cas de pluie.

Réservation vivement conseillée au 02.98.99.72.58 car nombre de places limité.

Tarifs: 2,50 € de 6 à 12 ans ; 5 € adultes ; 15 € famille (4 personnes) au 02.98.99.72.58
 

24/07/2011

dernière sortie d'initiation à la botanique de l'été le 25 août 2011 à 14h30

Histoire de vous familiariser avec les petites plantes qui nous entourent (et il y en a!) nous vous proposons pendant ces vacances d'été 2011 des sorties botaniques d'initiation et de découverte tous les jeudis après midis à partir de 14h30...ça va commencer le 21 juillet (au lieu du 14) pour finir le 25 août (au lieu du 18)...

La prochaine, la dernière donc, aura lieu le jeudi 18 août 2011.

C'est ouvert à tous ceux et celles qui sont curieux de connaitre leur environnement et les propriétés remarquables de certaines des plantes qui nous entourent... pour les adultes et les enfants de plus de 10 ans (vous allez marcher...). Départ à 14h30 de l'autre rive....venir équipé pour marcher dans les sous-bois et aussi au cas, fort improbable, où il y aurait de la pluie...

Florence Créac'hcadec, spécialiste de ces petites plantes vous enmènera par monts et par vaux à leur rencontre..une occasion à saisir si cette question vous intéresse.

Il vous en coutera 8 euros par personne (6 pour les chômeurs et étudiants).

Sur réservation (car nombre de places limité) en appelant le 0298997258 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr

21/07/2011

le mythe de la ville d'YS: balade contée nocturne en forêt de Huelgoat le vendredi 12 août 2011

Nouvelle balade nocturne contée avec Annick Hempel le vendredi 12 août 2011 à partir de 20h00...

Retour cette fois-ci sur la saga de la ville d'YS et de Dahud, la reine magicienne, éduquée dans le coin par les vieilles de la forêt...son château n'est pas très loin d'ici et peut-être, au cours de cette balade, croiserez vous le cavalier noir chargé de son triste paquet, le corps de l'amant de la nuit ,qu'il s'en va jeter tout les matins dans le gouffre de Huelgoat....bref que d'aventures à découvrir ce soir là...

Alors n'hésitez pas, c'est ouvert aux petits ( à partir de 6 ans) et aux plus grands...il faut prévoir de marcher dans les bois qui, parfois, sont humides...apporter aussi une lampe torche...ballade de 2h30 entrecoupée d'histoires...

Il vous en coûtera 5 euros pour les plus de 12 ans et 2,5 euros pour les 6-12 ans.

Départ du café librairie à 20h00

sur réservation (nombre de places limité) en appelant au 0298997258 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr

12/07/2011

ATTENTION!!! AVIS DE PLUIE!!!! Théâtre: dimanche 7 aoû t 2011....berthold BRECHT s'invite à 18h30 avec "Grand peur et misère du troisième Reich"

ATTENTION!!! On le craignait et ça va arriver...

quoi??? le fascime????

ça je sais pas mais la pluie en tout cas c'est à peu près sûr.

avis à ceux qui n'ont pas réservé au cas où justement...merci de ne pas venir car ceux qui ont prévu remplissent largement notre petite salle...

Désolé!!!

une autre représentation sur Huelgoat le 14 août prochain au théâtre de verdure ...à suivre dans votre presse locale préférée....

 

La Seconde Guerre mondiale est un sujet traité en long et en large.

Il ne nous serait pas possible d'énumérer tous les livres que nous avons pu lire à ce sujet, ni les films que nous avons pu voir.

Et pourtant la plupart d'entre eux ne traite que de la guerre et de ses conséquences, de la résistance française ou de la Shoah.

brecht.jpgMais rares sont ceux qui nous présentent la vie quotidienne du peuple allemand et qui nous aident à comprendre comment une telle barbarie a pu bourgeonner et s'épanouir.

Les conditions des Allemands sous le IIIème Reich, qu’ils soient « aryens », juifs ou tsiganes, sont rarement abordées dans les manuels scolaires, et les mouvements de résistance allemands contre le parti national-socialiste ne sont que peu connus des Français.(il faut, par exemple et entre autres, lire le livre de roger Faligot: la rose et l'édelweiss. Ed la découverte)

Il semble que le sujet soit volontairement laissé de côté, car il est plus facile de fustiger les Allemands que de se poser la question tabou: qu'aurions nous fait à leur place?
A l’heure où les sondages politiques annoncent une montée en puissance de l'extrême droite en France, où un vrai de vrai massacre des gamins par paquet en Norvège et où des voix s’élèvent contre les régimes totalitaires en Afrique du Nord, la compagnie Branle-bas d’Arts a voulu faire entendre ce texte criant d’actualité, qui incite à lutter contre toute forme d’oppression et de racisme.


« Grand-peur et misère du IIIème Reich » est un merveilleux tableau historique que la compagnie Branle-bas d’Arts a souhaité faire redécouvrir à travers un choix de sept scènes parmi les vingt-quatre qui composent le recueil de Brecht, ponctuées par un chœur de masques neutres commentant les diverses situations ou poussant la chansonnette en s’accompagnant d’instruments de musique propres au cabaret allemand ou d’autres plus insolites et clownesques.

On va essayer l'extérieur, s'il fait beau, dans ce cas il y aura la place qu'il faut...

mieux tout même de réserver à l'avance au cas où nous aurions à nous réfugier à l'abri des intempéries...téléphoner au 0298997258 ou un mail à lautre-rive@hotmail.fr

prix des places: 8 euros (tarif réduit 6 pour chomeurs et étudiants, et moins de 16 ans...gratuit pour les moins de 12...)

à faire passer à son voisin.

07/06/2011

sortie botanique: à la découverte des plantes de la saint jean...samedi 25 juin 2011 à partir de 14h30

Dans la série des sorties d'initiation à la botanique que nous organisons cette année, on vous propose de venir découvrir ce samedi 25 juin 2011 à partir de 14h30 les plantes de la Saint Jean....

Mais qu'est-ce là donc que "les plantes de la Saint Jean"...à vrai dire je n'en ai aucune idée, hormis le fait qu'elles doivent bien faire partie du règne végétal et qu'elles poussent autour de cette période de l'année...à part ça, vraiment aucune idée....mais rassurez vous ce n'est pas moi qui vous ferais cette sortie botanique mais bien Florence Créac'hcadec, notre spécialiste es biologie végétale....et elle elle sait tout la dessus...c'est fait pour ça!

je vous communique quand même ce qu'elle nous en dit, histoire de vous faire une opinion:

"Donc la sortie aura pour sujet les traditions en liens avec les plantes (cueillettes, usages, vertus ) liées au solstice d'été et à la fête de la st jean (fête du solstice christianisée apparemment).Il y a des spécificités en Bretagne et notamment dans le Finistère et des pratiques toujours d'actualité dans certaines parties de la France

En gros cette période était l'objet de culte solaire et le moment propice pour cueillir certaines plantes qui avaient des vertus magiques  ou thérapeutiques à cette période ou parce qu'elles étaient passées dans les flammes du feu de la st jean ....Cette flambée païenne, populaire et/ou religieuse était réalisée la nuit précedent la st jean, le  23, mais les plantes devaient être cueillies (dans le finistère en tout cas ) entre la st jean et la st pierre (29 juin)......Cette sortie sera aussi l'occasion de croiser d'autres plantes thérapeutiques que celles de la st jean que l'on peut actuellement observer et cueillir"

Donc, si vous voulez en savoir plus vous n'y couperez pas....ce samedi 25 à l'autre rive avec armes et bagages (de quoi tenir la pluie au cas où et la boue au cas où...).

Rendez-vous à 14h30...

il vous en coûtera la somme de 8 euros (6 euros pour les chômeurs et étudiants).

Merci de réservez (nombre de places limité à 20) en appelant au 0298997258 ou en nous envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr

 

Voilà, au plaisir...et après il y a la fête de la musique (et de la bonne) à la salle asphodèle de Berrien...vous savez donc ce que vous faites ce samedi...

03/06/2011

Second Pique nique résistant de Bretagne à Trédudon le Moine le 18 juin 2011

Donc, c'est la dernière ligne droite avant l'apothéose. ce samedi 18 juin 2011 ..dix...cent...cent dix??? personnes...  mille  ??? Plus ??? (ben dis donc!) convergeant des quatre points de l'horizon..d'Espagne, de Grèce, du Portugal, de Tunisie, d'Angleterre....voire même de Saint Pol de Léon, aussi...pourquoi pas ?? D'ailleurs et de bien au delà en tout cas vers ce petit champs tout nu de la Bretagne pouilleuse des Monts d'Arrée (ça c'est du Victor Hugo je crois...)..terre peuplé de Korrigans, de bêtes étranges et de gentils organisateurs (à savoir ceux qui fréquente le repaire là-bas si j'y suis) de cet évènement intersidéral que constituera ce second pique nique résistant de Bretagne... On sait, c'est un samedi...et puis il y a plein d'autres trucs avec le mot résistants dedans ce jour là, en Bretagne...c'est dingue ce bout de terre où, en cette matière un peu particulière, on a ce problème de l'embarras du choix....la réunification avec la Loire Atlantique, l'appel des appels, les écolos...et ce moment de retrouvailles et de partage autour d'un coup de rouge et de nos réflexions dans notre coin...faut choisir...c'est dur mais c'est ça aussi la liberté....mais en tout cas je suis sûr qu'il y aura du monde partout....faut dire qu'il s'en est passé des choses depuis notre premier, l'année dernière...certe on ne peut pas revendiquer tout mais quand même vous n'êtes pas raisonnables, en vrac, la chute de Ben Ali et de Moubarak...on l'avait rêvé ce truc là, d'autres l'ont fait...les révolutions partout dans ce monde arabe, avec la jeunesse et les démocrates en première ligne, qui se secoue enfin de ce vieux carcan qui, selon l'avis de nos experts en tout et surtout en n'importe quoi, lui allait si bien pour contenir la poussée islamiste (rien de tel qu'un bon dictateur..d'ailleurs depuis on y va moins en vacances..bizarre!!)....et puis le nucléaire...ça!!! la grande bouffonnerie du siècle...il aura fallu encore une catastrophe historique pour qu'on commence à se dire que peut-être, m'enfin, faut voir!!!! Le mensonge comme système...une explosion dans l'espace de confinement de Fukuschima...rien...c'est encore étanche..c'est du costaud...(mais alors d'où vient cette jolie fumée....c'est rien, les liquidateurs qui font cuire des merguez...circulez!!!)..des millions de litres d'eau contaminée dans l'océan (rien ça va se diluer...mais au fait, ça n'a pas une tendance à se concentrer dans la chaine alimentaire ces trucs là??? Circulez!!!)...des millions de personnes déplacées...même pas grave..de vrais citoyens prêts à tous les sacrifices pour le bien du plus grand nombre d'actionnaires....Ahhhh  rêva!!! Si seulement ils avaient eu la technologie française...ça ne serait pas arrivé une chose pareille!!! Et vas y que je continue de te prendre pour un con!!! ça ils sont très forts....les écolos c'est l'âge de pierre à peine amélioré avec, peut être, la lampe à pétrole...mais qui à ramené ses populations à la lampe à pétrole justement ??? Les vilains écolos ou les braves techniciens hyperpluscompétentstumeurs du nucléaire japonais ???? Et c'est pas drôle...c'est ça qu'est drôle! mais voilà, alors que tout le monde commence à se dire que peut-être il serait bon de sortir de tout ça !!! (même les socialistes commence à avoir une pensée sur cette question., c'est vous dire...alors que les allemands eux, c'est décidé...ils balancent tout ça)...notre trop cher gouvernement s'arqueboute sur sa vision du monde où, en la matière, il n'y a rien à voir...et puis les gaz de schistes aussi, même principes, en douce, sans débat, avec à la clef beaucoup d'argent, de pouvoir et de saloperie...et puis..et puis...quelle année nous avons là!!! Avec la mère Le PEN, le clône à papa, qui pointe le bout du groin et son discour tout à fait raisonnable n'est ce pas!!!  Et ceux, les mêmes, les "travaillez plus pour gagnez"...les "à mort les fonctionnaires y'en à marre"...les "touche pas à mon gazon"!!! qui nous ont déjà planté avec Le Sarkozy et qui sont déjà prêts à voter, pour se venger de leur déconvenue et de leur difficulté à aimer les autres, pour ça, et même avec un peu moins de honte que d'habitude...et puis les primes records au trader, les bénéfices monstrueux des banques (ah la jolie crise que voilà)...et le pétrole qui monte qui monte...et le pouvoir d'achat qui descend et qui descend..les riches plus riches..les pauvres plus pauvres (selon le bon principe de Monsieur vase communicant appuyé par Madame siphon!)...et la morale insupportable de ceux qui n'en ont aucune....vous n'êtes pas raisonnables aussi...vous demandez vraiment trop!!! et les braves syndicats qui nous enterrent les grèves..un vrai bonheur de fossoyeur et les jean passe et les meilleurs!!!

La belle année que voilà!!! Mais la question reste posée...et nous dans tout ça..le pékin de base..le lanbda...le moins que rien.. la femme de ménage qu'on a le droit...ah bon ben pourquoi?? de trousser au coin du bois parce que c'est comme ça!! voire le zéro pour certains de nos dirigeants..celui qui ne compte pas ou une fois de temps en temps, au moment des élections...celui qui ne veut plus voter (le plus nombreux tout de même) parce qu'il ne se retrouve pas dans cette classe dirigeante qui confisque le pouvoir..qui a transformé à son seul profit l'Agora de la vrai politique en carrière à ciel ouvert...un métier...voire des dynasties... plus un  engagement en tout cas....savent même plus, pour la plupart d'entre eux le prix du pain..le problème c'est qu'à notre niveau on a du mal à l'oublier le prix du pain et je peux vous dire, et ça c'est du sûr, qu'avec la sécheresse qui nous arrive, il va sacrément augmenter...peut être le goût..on finira par l'oublier.

Alors on l'avait senti depuis quelques temps et en particulier lors de notre premier pique nique, mais c'est en train de se passer... l'indignation monte...on ne parle pas encore d'insurrection qui vient, un autre petit livre qui il n'y a pas si longtemps avait aussi défrayé la chronique..l'Europe que nous aimons commence à la partager et se retrouve sur les places de nos villes reinventant l'Agora que nous n'aurions jamais dû laisser à ceux qui croient et nous font croire qu'ils nous représentent....jusqu'à quand ????

Ce samedi 18 juin arrive maintenant à grand pas, avec son agora des champs, et nous mettons la dernière main à l'organisation de ce second rendez-vous qui, nous l'espérons tous au "repaire là-bas si j'y suis" de Berrien, sera l'occasion d'échanger une nouvelle fois le plus largement possible sur les thèmes qui nous tiennent tant à coeur avec, en filigramme, l'appel des grands anciens "Créer c'est résister. Résister c'est créer"(voir le texte qui suit) tellement en phase aujourd'hui avec ce monde.

Le tract ci-dessous (un recto-verso que vous pouvez copier ici tract pique-nique résistant.pdf et diffuser le plus largement possible) a, semble-t'il, déjà bien circuler et vous êtes nombreux à prendre contact avec nous pour de plus amples informations...le système de "passe à ton voisin" fonctionne donc.

Voici les quelques infos que nous souhaitons vous communiquer concernant l'organisation concrète de cette journée...

Le terrain a été trouvé...pas le même que l'année dernière, mais un endroit sympa aussi. Terrain ou on pourra se retrouver tranquille à discuter et à manger, à deux kilomètres de Trédudon environ  en allant sur l'abbaye du Relecq..tout ça sera indiqué....il suffit de suivre les flêches (rouges sur fond blanc avec indication "pique nique résistant") et les affiches (jaunes) que vous croiserez sur votre chemin.

ça commence à partir de 11h00 jusqu'à beaucoup plus tard dans la soirée.

Pour le parking ce sera indiqué aussi. Ce sera dans un champ cette fois-ci. plus près donc de l'espace prévu et plus facile d'accès.. Des personnes vous accueilleront à ce niveau (avec des trucs fluos sur le dos si vous voyez ce que je veux dire). Merci de vous garer sur les espaces prévus à cet effet.

Assurez, dans la mesure du possible, le covoiturage entre vous, ça simplifiera le débat et sera un peu cohérent avec nos démarches...possibilités aussi de venir à pied en laissant la voiture à quelques kilomètres...venir à cheval ou en vélo aussi, c'est possible....pour les hélicoptères on n'a pas réfléchit.

Il va faire beau...c'est sûr! Mais sait on jamais, un orage est si vite arrivé. Prévoir donc quelque chose d'étanche pour pouvoir se poser...il s'agit en effet d'un pique-nique et donc très peu de places assises qui seront réservées aux personnes pour qui la station debout est trop pénible.

Prévoir donc à boire et à manger...prévoir qu'on pourra échanger avec ses voisins. Nous confirmons qu'il n'y aura ni buvette ni aucun stand sur le site (ni de nourriture ni d'une quelconque organisation). Attention, pas de feu sur place donc rien à faire griller! Pour les fumeurs, pleins de seaux avec de la terre un peu partout pour éteindre son clopo.

Venir avec ses instruments de musiques, sa poésie, ses textes à lire avec d'autre, ses idées et ses envies....

Merci aussi de laisser ce terrain, qu'on nous prête, en partant, en l'état. Vous remporterez donc vide tout ce que vous avez pu apporter plein....pas de poubelles sur place non plus (la vraie zone quoi!).

Accès à des latrines sèches sur place..les latrines qu'on a fabriqué cette année avec nos petits muscles...on va les inaugurer à l'occasion....ça peut servir.

 

Des débats l'après-midi. ceux qui vous tiennent à coeur

A partir de14h00  "Débats à la carte".

Vous pourrez inscrire, sur un panneau prévu à cet effet, le thème que vous souhaiteriez voir débattre ou mettre une croix pour choisir un des thèmes déjà inscrits. Le thème le plus choisi sera celui retenu pour la discussion. La personne qui l'aura proposé ce thème devra le présenter en quelques phrases afin de faciliter le démarrage de la discussion..

Vous pouvez réfléchir à d'autres thèmes et préparer la courte présentation qui va avec. D'autant plus que si le débat retenu ne vous intéresse pas, il y aura la possibilité d'organiser simultanément d'autres discussions dans un autre coin du pré (il y a en effet pleins de coins dans ces prés, incroyable!).

Voilà! on vous attend nombreuses z'et nombreux...de tous horizons et toutes sensibilités que nous puissions repartir de là avec la tête un peu farci d'espoir! Pour l'indignation, ça va on a tout ce qu'il nous faut!

A samedi!

"Appel du Conseil National de la Résistance

Appel lancé en 2004 par les anciens du CNR de 1944... auquel il est bien temps de répondre!

Au moment où nous voyons remis en cause le socle des conquêtes sociales de la Libération, nous, vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France Libre (1940-1945), appelons les jeunes générations à faire vivre et retransmettre l’héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle. Soixante ans plus tard, le nazisme est vaincu, grâce au sacrifice de nos frères et sœurs de la Résistance et des nations unies contre la barbarie fasciste. Mais cette menace n’a pas totalement disparu et notre colère contre l’injustice est toujours intacte.

Nous appelons, en conscience, à célébrer l’actualité de la Résistance, non pas au profit de causes partisanes ou instrumentalisées par un quelconque enjeu de pouvoir, mais pour proposer aux générations qui nous succéderont d’accomplir trois gestes humanistes et profondément politiques au sens vrai du terme, pour que la flamme de la Résistance ne s’éteigne jamais :

Nous appelons d’abord les éducateurs, les mouvements sociaux, les collectivités publiques, les créateurs, les citoyens, les exploités, les humiliés, à célébrer ensemble l’anniversaire du programme du Conseil national de la Résistance (C.N.R.) adopté dans la clandestinité le 15mars1944 : Sécurité sociale et retraites généralisées, contrôle des " féodalités économiques", droit à la culture et à l’éducation pour tous, une presse délivrée de l’argent et de la corruption, des lois sociales ouvrières et agricoles, etc. Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes sociales,alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’ Europe était ruinée ? Les responsables politiques, économiques, intellectuels et l’ensemble de la société ne doivent pas démissionner, ni se laisser impressionner par l’actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie.

Nous appelons ensuite les mouvements, partis, associations,institutions et syndicats héritiers de la Résistance à dépasser les enjeux sectoriels, et à se consacrer en priorité aux causes politiques des injustices et des conflits sociaux, et non plus seulement à leurs conséquences, à définir ensemble un nouveau "Programme de Résistance " pour notre siècle, sachant que le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l’intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales.

Nous appelons enfin les enfants, les jeunes, les parents, les anciens et les grands-parents, les éducateurs, les autorités publiques, à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation marchande, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous.

Nous n’acceptons pas que les principaux médias soient désormais contrôlés par des intérêts privés, contrairement au programme du Conseil national de la Résistance et aux ordonnances sur la presse de 1944.

Plus que jamais, à ceux et celles qui feront le siècle qui commence, nous voulons dire avec notre affection : " Créer, c’est résister. Résister, c’est créer ".

Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Henri Bartoli, Daniel Cordier, Philippe Dechartre, Georges Guingouin, Stéphane Hessel, Maurice Kriegel-Valrimont, Lise London, Georges Séguy, Germaine Tillion, Jean-Pierre Vernant, Maurice Voutey."

 

02/06/2011

Repaire là-bas si j'y suis le vendredi 10 juin 2011 à 20h00..dernier repaire avant pique nique!!!

On réouvre donc ce vendredi 10 au soir, à partir de 20 heures, pour le dernier repaire "là-bas si j'y suis" avant le pique nique résistant du 18 juin à Trédudon le moine....

Je ne reviens pas ici sur cet évènement de portée planétaire, il suffit de lire ce qui suis cette rubrique.

A l'ordre du jour, mise au point de l'organisation concrète de ce rendez-vous (fléchage, accueil, parking, latrines,  communication, animation, débats..des hauts aussi)...

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues....

Et puis après, fouette cocher!!!

Au plaisir donc de nous retrouver très nombreux!

on fête le numéro 36 de la revue HOPALA ce dimanche 12 juin 2011

HOPALA!!! Vous connaissez ???
Si c'est oui vous appréciez certainement sa qualité, si c'est non, il vous reste à découvrir...
hopala36_2.pngLancée en mars 1999, cette revue qui se définit d’abord comme une revue bretonne, mais n’en est pas moins ouverte aux autres cultures, associe débats (institutions, identité(s), médias, culture, à travers essais et chroniques...), création (un artiste invité à chaque numéro, des études sur la place ou le positionnement des artistes et le sens de leur travail) et littératures (nouvelles, récits, poésie, haïku).
Leur numéro 36 (car la revue s'obstine !) sortie en mai dernier, comprend des articles et interviews consacrés à deux musiciens talentueux du Centre Bretagne, Patrick Le Gall, pianiste et accordéoniste et Jean- Michel Cazorla, guitariste. Tous deux viennent de sortir le superbe cd " La Pierre du loup".
Alors quand les responsables d'HOPALA m'ont proposé de fêter ça, parce que tout simplement ça se fête, avec une présentation conjointe d' Hopala 36 et un concert (ou mini concert) de ces deux musiciens à l' Autre Rive, à votre avis qu'est ce qu'on à dit ???
Hopala!!!!!
Vous êtes donc tous et toutes invité(e) ce dimanche 12 juin 2011, en plein week-end de la Pentecôte ce qui veut dire que vous ne travaillez pas (pour la plupart) le lendemain et que donc vous avez le temps et que donc il vous faut le prendre ce temps...alors ici à 18h30 à boire un coup avec les responsables d'HOPALA pour discussions et Patrick Le Gall et Jean-michel Cazorla côté musique et de la belle musique...suffit de les écouter à l'adresse suivante http://nemesys.lelabel.free.fr pour vous faire une idée...
quoi de mieux ???
on fera passer le chapeau...pas de réservations..on va faire ça à la bonne franquette....

Pour vous faire une opinion ce petit texte tiré de leur site à l'adresse suivante: http://www.hopala.asso.fr/ 

"hopala !
Une revue culturelle de qualité en Bretagne
Lancée en mars 1999, hopala ! associe débats (institutions, identité(s), médias, culture, à travers essais et chroniques...), création (un artiste invité à chaque numéro, des études sur la place ou le
positionnement des artistes et le sens de leur travail) et littératures (nouvelles, récits, poésie, haïku). Si elle se définit d’abord comme une revue bretonne, elle n’en est pas moins ouverte aux autres cultures – d’où la rubrique «culture invitée» : les Alsaciens (n°4), la Flandre (n°10), les Rroms (n°14), les Kurdes ( n°16), les Basques (n°18), les Tchétchènes (n°20), la Palestine (n°22) et récemment le pays de Galles (n°24). «C’est par le local qu’on accède à l’universel», pouvait-on lire dans le préambule du n° 0.

C’est dans le droit fil de ce postulat que le développement de la réflexion débouche sur cette autre formulation : «le principe de singularité est universel et doit être opposé aux localismes dominateurs et destructifs qui se cachent derrière le discours universaliste» (n°10). Trois citations en exergue donnent un certain sens à notre démarche: «la pire des choses est l’indifférence» (Ned Thomas) ; «Qui sait voir la terre aboutir à des fruits, point ne l’émeut l’échec quoiqu’il ait tout perdu» (René Char) ; «Le monde est l’ensemble des faits et non des choses» (Ludwig Wittgenstein).
Les fondateurs de la revue, sous l’impulsion de Jean-Yves Le Disez – qui en fut le directeur jusqu’au
n° 12 – entendaient combler un vide, vécu comme un manque dans le paysage culturel breton. Les
«intellectuels» bretons leur paraissaient faire pâle figure à côté des musiciens qui avaient non seulement reconquis leur patrimoine musical mais se tournaient désormais résolument vers l’avenir, donc la création.
Connaissant la revue galloise Planet, créée 20 ans plus tôt, ils s’en inspirèrent et demandèrent à son
fondateur Ned Thomas de parrainer leur projet. C’est ainsi que Planet fut, avec son éclectisme, son
internationalisme et même, jusqu’à notre n° 12 sa maquette, le modèle de hopala !
Pourquoi hopala ! ? Le nom de la revue a failli être noir sur blanc (le premier numéro est paru sous
ce titre) ; mais ce nom étant pris, il a fallu en changer. hopala ! interjection populaire, utilisée dans la région aussi bien par les bretonnants que par les non-bretonnants, s’est alors imposée en ce qu’elle est porteuse, à travers toute la Bretagne, d’une double signification : « Attention ! «, et « let’s go ! «. Elle reflète donc bien notre conception de la culture comme expression d’une singularité et d’un dynamisme, notre volonté d’exprimer cette singularité et ce dynamisme, et notre refus des normes conformes de la distinction.
D’un numéro à l’autre, nous nous efforçons de rester fidèles à cet esprit initial et à l’éthique d’un fonctionnement démocratique. Notre objectif est de refléter le mieux possible l’éventail d’expressions, de tensions et d’expériences dont cette région à la forte personnalité est le lieu. Pour autant, la revue se définit peut-être moins comme une revue bretonne que comme une revue de Bretagne. «La Bretagne au monde» revendique son sous-titre. Autrement dit, une Bretagne ouverte aux rumeurs, aux problèmes et aux déchirements du monde, et soucieuse de faire entendre sa voix singulière dans la polyphonie de ceux qui, par le monde, se battent pour l’équité, la beauté et la liberté. Ce positionnement guide nos choix éditoriaux.
Si nous ne publions pas davantage en breton, c’est, d’une part, qu’il existe déjà d’excellentes revues
dans cette langue (Al Liamm, Brud nevez...), d’autre part, du fait que notre lectorat est majoritairement
francophone. Cependant, que ce soit à travers le débat linguistique (nos 7, 9, 11, 12, 15, 21), la poésie de langue bretonne (nos 5, 10, 14, 16, 17, 23, hors série no2), ou la publication de textes résolument bilingues (nos 15, 17, 20), le breton sera toujours présent dans la revue. Chaque fois que faire se peut, il en ira de même pour la langue vernaculaire de Haute-Bretagne, le gallo (cf. nos 6, 12, hors série no2), d’autant que l’émergence d’une écriture de qualité s’y manifeste. Sur ces deux axes linguistiques, la vocation de la revue est de valoriser et de diffuser des textes de qualité et de la connaissance. Et dans ce domaine plus encore que dans d’autres, les lecteurs sont invités à nous soumettre leur questionnement et à nous apporter leurs lumières.
Sept ans après sa fondation, la revue est toujours animée par des bénévoles. Si certains de ceux qui
furent à l’origine du projet n’ont pas pu continuer à donner autant de leur temps et de leur énergie (K.
Boronkai, A. Guillou, A. Lincoln, F. Morvannou, Didier Caraës, Gabriel Quéré, etc.), ils n’en continuent pas moins à nous soutenir. L’équipage du navire s’est renouvelé : Gérard Prémel, directeur de la revue depuis le n° 12, Erwan Chartier, Jean Cloarec, Manuel Cortella, Christian-Demeuré-Vallée, Nathalie Dugalès, Alain-Gabriel Monot et Michel Le Brigand le constituent. Ce skipailh est entouré d’un solide comité de lecture qui, outre sa vigilance critique, aide à faire le tri des textes de plus en plus nombreux qui parviennent à la revue, et de Julien Poireau, notre webmaster.
Nous avons bénéficié ou bénéficions du soutien de diverses institutions : le Conseil régional de Bretagne, les Conseils généraux du Finistère, des Côtes d’Armor et du Morbihan, les villes de Rennes, Brest, Plougastel-Daoulas et Landerneau, et la DRAC.
Enfin, l’association HOPALA prolonge le rayonnement de la revue en organisant des débats et autres
manifestations. Elle a été l’un des partenaires à l’origine de la première Fête des Langues du Monde à Brest.
Sur le plan de la production éditoriale, nous avons opté pour le strict bénévolat (qui vaut pour les auteurs comme pour les animateurs de la revue). C’est à la fois une question de nécessité économique et une position de principe. Si nous passons rarement commande d’articles, nous suggérons volontiers des pistes de réflexion aux auteurs dont les préoccupations et les positions sont proches des nôtres. Les articles peuvent nous être envoyés sur papier et disquette (ou par mail), avec une adresse postale et une enveloppe timbrée pour la réponse. Les auteurs conservent l’intégralité de leurs droits. Nous les invitons simplement à signaler une première parution dans hopala ! en cas de réédition.
Pour le reste, Digemer mat d’an holl...

L’association HOPALA
Informations techniques :
hopala ! paraît trois fois l’an, en mars, juillet et novembre.
Prix public : 10 €.
hopala ! – La Bretagne au monde – MPT de Landerneau, place François Mitterrand, 29800 Landerneau
tél. 06 83 08 31 05 – courriel : hopala.buro@wanadoo.fr – site : http://www.hopala.asso.fr"

06/05/2011

LA FEMME QUI MARCHE: Elisa Vellia et sa harpe celtique une nouvelle fois à l'autre rive le vendredi 3 juin 2011 à 20h00

Elisa VELLIA, notre harpiste celtique de langue grecque de Bretagne préférée revient une troisième fois, sur notre rive, nous présenter son tout nouveau disque "La femme qui marche"

elisavellia-cd.jpgChios, Mytilène, Smyrni, Alatsata… Dans chacune de ces chansons résonne le nom d’une île, le nom d’une ville. Des danses, ballos, syrtos, kalamatianos, des chansons d’amour, des chansons de rue et mariage, des rythmes de sept temps et de neuf temps comme la poésie de Sapho de Mytilène, qui donnent plus tard naissance au Rébétiko. « La femme qui marche » est une histoire de tradition qui passe de mère en fille et qui n’a pas d’âge. Elisa interprète un répertoire de chansons traditionnelles des rivages de la mer Egée orientale et donne une nouvelle vie à cette harpe si présente dans l'Antiquité mais oubliée en Grèce depuis si longtemps.
Sur scène, Elisa Vellia interprète d'une façon très personnelle une sélection de pièces de toute beauté...

Elle nous interprèta ce nouveau récital de harpe celtique aux accents magiques de Méditteranée qu'on devrait ressentir jusqu'ici, au coeur des Monts d'Arrée, le vendredi 3 juin prochain à partir de 20h00.

Pour ceux qui ne la connaitraient toujours pas, ce qui peut paraitre incroyable, vue la façon dont on passe ses disques en boucle à longueur de journée, je vous laisse ce petit topo qui n'est pas mal dans son genre.

"Une voix grecque, une harpe celtique
Elisa Vellia est née et a grandi au coeur de la Grèce, bercée des musiques de son pays. Pousséepar un désir de découverte et d’aventure, elle quitte Athènes pour Londres. C’est dans le métro londonien qu’elle entend pour la première fois la harpe celtique. Enthousiasmée, elle travaille
auprès des grands noms de la harpe irlandaise et écossaise et participe à l’enregistrement de 2cd de musique écossaise.
Son chemin musical la mène en Bretagne : elle s’y installe trouvant, entre les Deux Mers, un terrain idéal pour exprimer sa musique,-une musique sans frontière.
Elle crée avec Cristine le duo Sedrenn qui devient rapidement populaire . Elles enregistrent deux cd. De nombreux concerts les emmènent à t ravers la France et à l’étranger.élisa.jpg
Elisa sent de plus en plus le besoin de s’exprimer dans sa langue natale et de retourner vers les territoires musicaux de la Grèce.
Son premier album solo s’appelle « voleur de secrets » sortie en 2005 au Chant du Monde /harmonia mundi(meilleure vente world 2006 pour le Chant du Monde)

« Premier sentiment : la surprise. Timbre rauque et voluptueux de la voix grecque, sonorité de la harpe celtique, déroutantes harmonies d’Asie mineur. Une fois gagné par ses refrains ensorcelants aux échos arméniens et séfarades il devient inconcevable de briser l’enchantement. La voyageuse nous transporte au-delà des frontières et du temps. »
Virgin Mars 2005"

Bref toujours que du bon.

Ce sera donc le vendredi 3 juin 2011 à partir de 20h00 et sur réservation du fait du nombre limité de places (toujours une cinquantaine) pour la modique somme de 6 euros (gratuit pour les moins de 12 ans). Appelez au 0298997258 (de 11h00 à 21h00) ou envoyez un mail à lautre-rive@hotmail.fr

Au plaisir.

Pour en savoir plus, deux liens à déguster sans modération:
www.elisa-vellia.com
www.myspace.com/elisavellia

02/05/2011

conférence vendredi 20 mai 2011 à 20h00: La permaculture!!!! avec Franck Nathié

Qu'est ce donc que la permaculture, ce truc dont on commence à entendre parler un peu partout sans vraiment savoir de quoi il retourne....alors nous les questions on aime bien dans la limite où on se donne les moyens d'obtenir, un peu, des réponses....en première lecture il s'agirait de "créer des écosystèmes comestibles stable pour nourrir les humains les volailles, les cochons etc... en visant la rentabilité énergétique maximum".
Bon, d'accord c'est une idée qui peut sembler intéressante..reste à savoir qui, quoi, où, comment, avec qui, contre qui, et alors, et après et ah ben dis donc aussi.....
Donc pour en savoir plus on nous a proposé de faire venir Franck Nathié, chercheur indépendant et formateur en permaculture, spécialisé dans la création d'écosystème comestible  (université de permaculture) pour éclairer notre lanterne le vendredi 20 mai 2011...ce sera à partir de 20h00.
Si vous connaissez déjà, ça peut vous intéresser, si vous ne connaissez pas, l'occasion d'une découverte ça ne se refuse pas.....
C'est ouvert à tous...et c'est gratuit....merci de nous dire quand même si vous venez qu'on amménage plutôt la salle du haut où plutôt celle du bas en fonction du nombre.
 
Pour alimenter votre réflexion ces extraits d'un texte sur la question:
 
"La permaculture un véritable développement durable 

Définition de la permaculture

Ce mot permaculture, inventé dans les années 70 par Bill Mollison et David Holmgen (Australie) s’est développé pendant 40ans par l’expérimentation de nombreux chercheurs a travers le monde et est à présent la porte d’entrée d’un nouveau mode de vie. PERMA = permanent  CULTURE = Culturel ou culture

Cette nouvelle culture permet de créer l’abondance pour tous les êtres vivant, la diversité, l’autonomie individuelle et communautaire, la rentabilité énergétique maximum, quelque soit le sujet abordé (habitat, alimentation végétale, animal, énergie, éducation, communication etc)!

C’est littéralement un nouveau mode de vie basé sur l’écologie, qui inclut tout ce dont les êtres vivants ont besoin pour vivre ensemble et être comblés, sans avoir lutter les uns contre les autres.

La permaculture, remet l’observation, l’intelligence individuelle et l’autonomie en avant, en nous invitant à concevoir (design) une vie simple dans un environnement complexe, basée sur la bio diversité le partenariat et la rentabilité énergétique globale naturelle. (Au lieu d’une vie compliqué dans un monde simpliste basé sur la monoculture, la compétition et le gaspillage).

C’est à la fois une série de principes philosophiques, un ensemble de techniques, de stratégies et de méthodes, basé sur l’observation et la recherche de partenariat entre les éléments pour qu’il y ait plus d’abondance pour l’ensemble (sols, plantes, animaux,) dans un effort minimum.

Cela débouche sur les techniques suivantes:

Forêt comestible, semis directes sous couverts végétal (TCS), cultures de légumes sans aucun travail du sol, culture de champignons quasi sauvage, élevage quasi autonome, aquaculture sauvage, éco habitat autonome en énergie, communautés humaines stables et évolutives, énergie verte etc, mais il y a une condition pour accéder à ce paradis, il faut dépenser beaucoup de matière grise, être observateur, curieux et patient.

La forêt comestible

Créer des forêts comestibles, utopie ou réalité ? Qui n’a pas rêvé de n’avoir qu’à tendre le bras pour récolter les fruits de dame nature, au milieu des champs d’oiseaux et du parfum des fleurs ? Cela peut paraître utopique, mais c’est le mode de vie et de production alimentaire de nos grands frères chasseurs cueilleurs (non civilisés) depuis des millénaires !

Les clés de vie des écosystèmes on été redécouvertes et nous pouvons à présent recréer des jardins d’Eden ou la biodiversité végétale et animal peut retrouver l’abondance.

L’agroforesterie permet de produire une grande quantité de végétaux comestible sur une surface réduite, grâce aux associations, communautés végétales d’arbres, arbustes, arbrisseaux, grimpantes, couvre sol, sous sol  qui nous permet de nous nourrir, d’augmenter la biodiversité, de régénérer les sols morts, de changer le microclimat et le climat indirectement. Des forêts comestibles existent dans les déserts, on les appelle oasis.

Concevoir une forêt comestible est un moyen de redécouvrir notre jardin intérieur, de retrouver le chemin du paradis perdu et de sortie de l’enfer capitaliste!

Comment manger sans gagner son pain à la sueur de sont front ? Comment être avec « L’AUTRE » sans le contraindre et sans qu’il nous contraigne ? En co- créant.

En laissent la nature travailler pour nous, ou plutôt, en travaillant dans son sens pour ne plus lutter contre elle ! Cette approche est valable autant pour les êtres qui vivent dans notre jardin, que pour ceux qui vivent sous notre toit. Mais pour réussir dans cette tache, il faut comprendre les besoins fondamentaux de dame nature et les nôtres (qui sont les mêmes) et pour les comprendre, il faut observer notre fonctionnement et celui des écosystèmes naturels.  

L’observation et la compréhension de l'écologie sont la clé du jardin d’Eden ! "

ATTENTION!!! ANNULE!!! ATTENTION!!! ANNULE!!! 7ème Mégaphone Tour le dimanche 22 mai 2011 à partir de 18h30

Nous sommes au regret de vous annoncer que ce spectacle est annulé. Merci de votre compréhension.

image002.jpgEt c'est reparti pour un tour, puisqu'il semblerait qu'on aime ça!

Toujours un plateau de trois chanteurs/es talentueux venus d'horizon divers et dont les registre sont, parfois, très différents.... mais souvent très complémentaires.

Le genre de mélange qui donne des spectacles très originaux et de qualité à la découverte de ces jeunes talents de la scène française qu'on a peu l'occasion d'entendre sur nos médias préférés ...dans le genre notre dernier spectacle en mars était pas mal du tout. Alors, y'a pas de raisons, on continue ce projet toujours aussi zinzin de s'organiser en réseau avec des salles de Paris, de Bretagne et des Pays de Loire pour faire tourner et nous faire découvrir des artistes de talent.

Nous vous invitons donc à venir écouter encore une fois trois nouveaux artistes avec...des styles encore très différents et toujours des textes magnifiques...

Vous ne les connaissez pas (qui a dit moi M'sieur???) encore mais écoutez les sur leurs sites, ça vaut le détour...


DERINE.jpg

Thibaut Derien

http://www.myspace.com/thibautderien

Thibaut Derien est un flâneur. Un type qui marche, le nez au vent. Auteur,chanteur,photographe à ses heures, c'est comme ça qu'il écrit ses chansons, en marchant.

« J'écris avec les pieds. » lance-t-il.

Thibaut a le sens de l'humour et la pudeur des écorchés qui se soignent.

C'est un type qui se promène, au hasard, et qui attend qu'au fil des lieux et des rencontres, les chansons lui viennent. Quand elles sont là, il fait un album. C'est aussi simple que ça... Il dit les choses simples, les textes clairs, les douleurs qui s'apaisent. Il prend la vie à la légère mais sa sensibilité le rattrape. Cest ce qui donne à son troisième album (le premier en solo), le comte dApothicaire, cette mélancolie lumineuse et ces joies un peu mauves.


 

 

DELPINO.jpg

 

Gyslain Del Pino

http://www.myspace.com/delpinospace

Del Pino rencontre Joseph en 2006. Le duo piano-voix écume bon nombre de
cafés-concerts de la région nantaise mais aussi de bruxelles.  

Il s'installe en Avignon pour quinze jours à La Petite Caserne en 2009.

Morvan Prat et Lionel Arthur intègrent la proposition et permettent d'affirmer le répertoire de manière implacable. Ils sont sélectionnés à plusieurs
reprises à des tremplins et obtiennent des prix ( Les Beaux Débuts, La
Scène du Balcon...)

C'est un univers poétique doux-amer, drôle et sensible. La musique sert le mot tout en ayant sa propre pertinence

Del Pino a le soucis d'incarner
ses textes, porté par des
musiciens qui s'immergent.



pochette-kamas_digipack_salon.jpg

 

Kamas et les
Corbeaux

http://www.kamas.fr/11/index.php

Au sommeil du désespoir au fond de la joie, kamas se pose là avec ses corbeaux. Un son brut et rugueux, des guitares électriques, des mots qui craquent comme des branches mortes, des histoires à dormir debout, d'amour aussi, pur ou empoisonné, c'est selon.

Kamas interprète, perd la raison, chuchotte... En 2011 kamas et les corbeaux sort  un nouvel album live, Salon, avec Nicolas Puaux et Jérôme Castel aux guitares.



Bref on aime bien et on vous invite à les découvrir ensemble le dimanche 22 mai 2011 à partir de 18h30  pour une belle soirée de bonne musique histoire d'oublier que le lendemain c'est lundi.....même que vous ne serez pas rentrés trop tard (compter deux heures de spectacle)....il vous en coutera 6 euros si vous avez encore du boulot (le fameux lundi) sinon 4 euros pour les chômeurs et les étudiants.

Réservation (car nombre de places toujours limité à 50 pour ce genre de spectacles) en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr ou en téléphonant au 02.98.99.72.58

Faut se dépécher car il n'y en aura peut-être pas pour tout le monde.

Plus d'infos sur le Mégaphon tour (voir en particulier la vidéo sur la première tournée) à l'adresse suivante: http://www.myspace.com/lemegaphonetour

10/04/2011

soirée débat le 29 avril 2011 à 19h30: Au delà de la performance énergétique, où est la pertinence écologique ?

Le groupe Kreiz Breizh d'Approche Ecohabitat organise son premier café 
_Affiche.pngdébat sur le thème :

"Au delà de la performance énergétique,
où est la pertinence écologique ?"


Après la diffusion de deux petits films de
quelques minutes antagonistes quant à
leur approche
de la performance énergé-
-tique d'un bâtiment, nous débattrons du
sujet avec tous ceux et celles qui le
souhaitent.


Nous vous attendons nombreux à partir
de 19h30.
Plus d'informations sur les activités de
cette association en allant sur leur site
à l'adresse suivante

http://approche-ecohabitat.org


08/04/2011

Présentation du dernier roman de Gérard Chevalier le vendredi 22 avril 2011 à 19h00

Coop Breizh organise une petite soirée pour nous présenter "L'ombre de la brume" le petit dernier de Gérard Chevalier... une sombre histoire de disparitions dans les Monts d'Arrée (tiens donc!)..avec à la clef des malédictions venues d'un autre temps, des traces de dragon dans les bois (même pas peur! On en a plein par ici!)..une enquête compliquée et pleine de rebondissements...Ma Doué! Qu'elle histoire!! C'est qu'il s'en passe des choses par chez nous!!!
L’auteur lira des extraits de son livre, et le dédicacera.
Avec la participation exceptionnelle de : Patrice Langlois, un voisin. Le chanteur-compositeur interprètera quelques unes de ses chansons, en s’accompagnant au piano.
Vous êtes donc tous invité à venir passer ce moment en partageant le pot de l'amitié.
C'est à partir de 19h00....

Résumé:
De nos jours, dans les monts d’Arrée noyés de brume, en Bretagne finistérienne, des disparitions l'ombre.jpgdéfraient la chronique. Rapts, meurtres ? Et lorsqu’une vieille dame un peu folle en appelle aux malédictions venues du fond des âges druidiques, chacun prend peur. Serait-ce le retour du “Dragon de l’Elorn”, ce monstre de légende, dont les traces ont été retrouvées dans les bois ? Le docteur Leguern, généraliste du canton, et sa (trop) belle femme Tryfin, se retrouvent au coeur d’un imbroglio familial et affairiste, dont policiers et gendarmes, ainsi qu’un jeune juge perspicace auront bien du mal à démêler l’écheveau.
L’intrigue est complexe à souhait, le contexte des villages perdus de l’Arrée bien rendu, l’écriture est tendue et toujours “cinématographique” : un vrai suspense maîtrisé, et un dénouement inattendu. Bref, tous les ingrédients sont réunis pour un bon polar à ne pas fermer l’oeil de la nuit.

L’auteur :
Gérard Chevalier est acteur et scénariste de cinéma et de télévision. Il vit à côté de Paris à Ville-d’Avray. C’est son second roman publié après le célébré et primé “Ici finit la terre” (2009, prix du roman “Produit en Bretagne” et prix du polar insulaire à Ouessant).

04/04/2011

BARA GWIN... LE KREIZ BREIZH EN QUESTION: la chasse et l'avenir de la faune sauvage en Bretagne. Vendredi 15 Avril 2011 à 20h

 

BARA GWIN... LE KREIZ BREIZH EN QUESTION

Dernier rendez-vous concocté par Gérard Alle, écrivain et journaliste. Ces soirées-débats, qui se veulent ouvertes à tous et conviviales, ont pour thème de prédilection l’avenir du Centre Bretagne.

Après deux riches débats, le premier au café Les Anges à Guern sur le thème de la consommation en octobre dernier et le second

autour du bénévolat au Trémargad kafé le mois dernier, venez débattre sur le thème de la chasse, un débat de passionnés mais prière de laisser vos fusils au vestiaire!

Rendez-vous donc au comptoir au café libraire L’Autre Rive situé au cœur de la forêt de Huelgoat à Berrien, dans le finistère ! Petit casse-croûte possible sur place!

La chasse et l’avenir de la faune sauvage en Bretagne 

Ce ne sera pas le premier débat sur la chasse, ni le dernier. Mais il faut bien reconnaître que ces débats tournent la plupart du temps au dialogue de sourds, voire au pugilat. Surtout s’ils ont lieu sur des médias nationaux. Il est vrai que le choix des invités va le plus souvent dans le sens de la caricature : d’un côté des écolos des villes naïfs ou bornés, bobos ou babacoules végétariens mystiques et fébriles, de l’autre des beaufs chasseurs assoiffés de sang, réacs à faire peur. Il est vrai que les médias, lorsqu’ils tentent un débat apaisé, avec des invités plus modérés, affirment recevoir des flots de lettres d’insultes provenant des deux camps.

Alors ? Débattre de la chasse, de sa réalité culturelle et sociale, de son impact réel sur la faune, de ses nuisances éventuelles, de son évolution, du plaisir du chasseur, ainsi que des différentes formes de chasse serait quelque chose d’impossible ?

Ce n’est pas notre avis. Et c’est pourquoi il nous a paru important de consacrer un Baragwin à ce sujet. Ce sera à Berrien, à l’Autre Rive, en pleine forêt d’Huelgoat, dans un pays de chasseurs, mais aussi d’écologistes convaincus. Des points de vue différents s’exprimeront, des inquiétudes, aussi, vis-à-vis du développement des chasses privées, notamment, et nous ferons connaissance avec une espèce qui ne semble pas en voie de disparition, celle des « écolos chasseurs ». Entre opposition frontale aux chasseurs et haine des écolos, d’autres voies existent, celles qui découlent de l’obligation de partager l’espace rural entre diverses activités qui n’existaient pas forcément autrefois. Encore faut-il se parler et mettre peut-être un peu d’eau dans son vin...

En présence de jeunes chasseurs un brin écolos, comme Pierre Cazoulat (champion du monde du lancer de couteau) et René Chevallier (éleveur de porc blanc de l'ouest, ce fameux cochon au gras si suave), ainsi que Guy Joncour (vétérinaire et grand connaisseur de la faune sauvage en Bretagne) et Hervé Jaouen, le fameux écrivain, passionné de chasse et de pêche.

Animateur, Arbitre /  GERARD ALLE (journaliste, écrivain)

Entrée libre. Possibilité de restauration sur place

Rens./Résas : L'autre-rive au 02 98 88 72 58 ou Le Plancher 02 97 23 83 83 (leplancher@leplancher.com)

 

04/03/2011

Théatre clownesque vendredi 01 avril 2011 à 20h00 avec "Sarkophonie, dissection dyslexique du discours réactionnaire."‏

Allez hop...1er avril festif, c'est décidé...tradition oblige....alors on vous a trouvé quelque chose qui ressemble à une vrai farce avec une clown et tout ce qu'il faut pour rire au point d'en avoir mal...parce que cette farce si drôle, si elle va nous faire rire, va aussi nous faire réfléchir...quelle horreur me direz sakozy 2.jpgvous...et pourtant il est vraiment temps!!!  Rire en réfléchissant doit être, quelque part, au fond plutôt à gauche, l'indécrotable propre de l'homme. Alors ne nous privons pas puisque Rafaële Arditti, clown de son état nous propose d'endosser le temps d'une soirée les habits de lumière de notre beaucoup trop cher président....le rideau se lève

sarko.jpg"Entre les présidentielles et les législatives, le gendarme, devenu président de la République, cherche à convaincre les derniers indécis de lui donner une majorité...
Il a un défaut de langage : une dyslexie qui le fait glisser d'un sens à l'autre, faisant apparaître à son insu la face cachée de son discours.
Rafaële Arditti, de la compagnie Matador, présente ici un solo original et surprenant qu'elle a écrit à partir d'un vrai discours présidentiel."

Voici ce qu'en dit un certain journaliste du canard enchainé (on a rien trouvé chez Figaro madame)

« Comment dégonfler le discours sarkozyste, son enflure, son arrogante vacuité ?
C'est une clownesse magnifique, qui a trouvé l'idée, aussi simple que géniale :s'emparer d'un vrai discours prononcé par le blablateur en chef, en l’occurrence celui du Havre, le 29 mai 2007, et le défoncer à coups de langue et de dents, lui faire subir les derniers outrages d'une dyslexie galopante, le réduire en bouillie, le recracher tout tordu et rétrignolé, bref, le passer au karcher.
Sur scène, chaplinesquement grimée en Sarkozy-gendarme à nez rouge plus vrai que nature, elle lâche :
«Je ferai tout ce que j’ai dit : la rébarbilitation de la valeur bétail, la récompense du j’hérite, l’école de la repoussite, la lutte contre les crades, les pleines tranchées pour les pépsidivistes, la suppression de l’excuse de minorité pour les adolinquants, le pleinempoipas, la sécurité raciale profespionnelle, l’augmencration de l’assomoir d’achat, la mordralisation ducrapultalisme financier. »
Et voilà qu'apparait la vraie nature de ce discours faussement moderne et vraiment réac, voilà mis à nu l'inanité des slogans, l'hystérie du personnage, le grotesque de cette logorrhée sous laquelle il cherche à nous noyer. C’est bref (45 minutes), on hurle de rire, on applaudit, on est vengés, c'est formidable !"
 
Jean-Luc Porquet. Le Canard Enchainé"

Rire et lucidité en perspective vous dis-je...ça ne se refuse pas. Ouvert à tout le monde bien sûr. Aussi à ceux que de tels discours arrivent encore à convaincre....il serait en effet temps de comprendre pour qui on nous prend avant d'hériter d'un discour encore plus grave avec des gens encore plus.....bref!!! petite digression pour vous annoncer du  Berthold Brecht cet été... autre discours, autre temps me direz vous...à voir!!

Donc on va se marrez sérieusement histoire de savoir mieux....

C'est vendredi 1er avril 2011 à 20h00...ça dure une petite heure....ça coutera 4 euros...réservation bien sûr car nombre de places limité à 50....un coup de fil au 0298997258 ou un mail à lautre-rive@hotmail.fr

 

plus de chose sur le site suivant: http://le.gendarme.free.fr

03/03/2011

A quoi rêvent les abeilles ??? Très bonne question mais aussi très bonne musique avec JJB expérience le dimanche 03 avril 2011 à 18h30

Quatre musiciens, ils sont quatre, avec Arnaud Rüest (guitares), Alain Guilloux (basse), Jean Jacques Baillard (accordéons diatoniques) et Pascal Gauthier (clarinette et sax) qui nous baladeront de la Bretagne au Maghreb, en passant par les Balkans.

JJB.jpgLors de leur dernier passage ici, en décembre 2010, on leur avait dit de faire un disque....et voilà!!! y'a qu'à demander!!! un peu plus d'un an après, il vient de sortir...tout beau, tout frais et ça s'appelle "A quoi rêvent les abeilles ?"...je vous demande un peu...les abeilles!!! Parce que ça rêve les abeilles. Si Monsieur....ça rêvent d'un monde meilleur sans Bayer ou Monsanto ...tout pareil que nous quoi! Et tant que les abeilles rêveront, ça ira! Sinon on aura de très gros problèmes en perspectives!!!

Le J.J.Baillard Expérience explore et façonne sa musique au gré des rythmes ethniques de l’est et de l’ouest. Ces musiciens inventifs apportent un son chaleureux, des interprétations et compositions originales. Elles sont portées par une guitare énergique et suave qui s’accorde à merveille avec la richesse des mélodies de l’accordéon diatonique qui s’entrecroisent avec les tempos de la basse. Originalité de cet ensemble, une rythmique subtile, une musique sensible, forte et inspirée.
Véritables amateurs de musiques ethniques, ces musiciens sont aussi des voyageurs qui s’inspirent des musiques traditionnelles pour créer leur propre univers musical.
Enfants spirituels des années 70, cette formation reste fidèle aux principes qui caractérisent cette époque, ouverture d’esprit et plaisir de créer une musique en toute indépendance et sans limites.JJB2.jpg
Ils reviennent nous rendre une petite visite musicale et amicale ce dimanche 03 avril 2011 à partir de 18h30 jusu'en début de soirée ce qui laissera largement aux quelques uns d'entre vous qui travaillez encore de rentrer pas trop tard dans vos pénates....les autres pourront trainer encore.
Il en coutera 5 euros le ticket d'entrée (à ce prix là c'est donné).
Le nombre de places étant limité à une cinquantaine nous vous demandons de réserver le plus tôt possible (les premiers seront les premiers...) soit en téléphonant au 02.98.99.72.58 (ne pas laisser de messages ça ne marche pas vraiment bien) soit en envoyant un mail à l'adresse suivante: lautre-rive@hotmail.fr
Voilà on vous attend pour un moment agréable...
Plus d'informations sur leur site:    http://www.myspace.com/jjbexperiencetrio

02/03/2011

Printemps des poètes le jour du printemps avec PREVERT, Jacques de son prénom, dimanche 20 mars 2011 à 18h30

passeparole.JPGOn  a commencé le printemps des poètes avec Louis Bertholom, et c'était très beau...

Là, on va fêter le printemps tout court en croquant  à pleines oreilles les mots vivants du grand Jacques...PREVERT..... peut-être que ça vous dit quelque chose ça, des histoires d'oiseaux, de cancre qui dit oui, qui dit non, de chaines, d'amour, de marché aux esclaves, d'effort humain et de gardiens de nuit, de saintes tenailles et d'un pape dont la pipe du papa pue qui parle comme un aspirateur, de sortie d'école et bien sur, d'un raton laveur...le fameux..l'unique!!! Saint bric à brac, il n'était pas radin de sa langue merveilleuse le père jackez...PREVERT et ce sera dit par ceux qui disent tellement bien qu'on en remet une couche...souvenez vous, Sanghor, Aragon et, plus recemment Boris VIAN et consors...(on se souvient tous de ce "fais mois mal Johnny...d'anthologie vous dis-je!!!"...j'ai nommé la compagnie PASSEPAROLE!

Bref de la poésie magnifique qui sera bellement dite un jour de printemps au fond des bois près d'un pré vert....à l'autre rive, ce dimanche 20 mars à 18h30...une heure d'évasion.

ça n'a pas de prix

Alors entrée à prix libre (de 0 à plusieurs milliers d'euros....à vous de voire!)

au plaisir.

31/01/2011

La librairie :

Des livres neufs et pas mal d'occasions en français et en anglais

Le stock de livres, s'est agrandi depuis le démarrage du projet (nous sommes passés d'un fond de 2000 titres à plus de 4000 titres), et nous couvrons un spectre large centré principalement sur les thèmes de la rebellion et de la résistance (de Poil de Carotte à José Bové en passant par Bakounine et De Gaulle) et ce, dans des formes peu onéreuses (poches..).

Nous avons développé les BD, des livres de photos et le rayon de livres pour enfants commence a être non négligeable.

NOUVEAUTE EN 2011

En relation avec le programme Botanique que nous mettons en place en 2011 (balade avec découverte des plantes, atelier cuisine, atelier teinture végétale etc..) nous possédons un rayon spécialisé en botanique.

Nous commandons tous les autres livres neufs ou d'occasions.

Enfin nous disposons d’une composante significative de livres sur la Bretagne.

29/01/2011

ATTENTION!!!! COMPLET!!!! Printemps des poètes : Récital Louis Bertholom le samedi 5 mars 2011 à l'heure où le temps coule (l'apéro, en gros)

COMPLET!!!! COMPLET !!!!Plus de places!!!!

Bonne nouvelle!

Le printemps est là, semble-t'il.

Autre bonne nouvelle!!! Les poètes aussi....

C'est donc tout naturellement que nous nous associons cette année pour fêter le printemps des poètes avec Louis Bertholom et ses compagnons musiciens qui nous ouvrirons ce chemin là.

On le connait bien ici Louis, puisque ce sera la quatrième fois, depuis que nous avons ouvert, qu'il viendra nous aérer la tête au souffle puissant de ses mots dits.

Après GRALL,  GWERNIG et GLENMOR....excusez du peu, il nous invite, ce samedi 5 mars 2011 à partir de 18h30, à nous embarquer vers ses terres lointaines...et nous laisser flotter au rythme des vagues agitées par ses trois compagnons musiciens qui savent si bien traduireen bonne et belle musique le sentiment océanique des paroles ainsi prononcées...

Il sera ici question, c'est surprenant, de Bretagne....de la désertification paysanne à la mystique du vent, des îles du Ponant, de l’ivresse du paysage à travers les terres, des estrans, de nos traditions, de l’ancestral en rendant aussi, en passant,  hommages à des Saint-Pol-Roux et autres Georges Perros… 

Le style musical est riche et magnifique avec une sacrée bande de bons musiciens... Yves Manchec à la flutte traversière et la clarinette basse et Yvonnic Penven à la guitare, qui ont été rejoints récemment par l’accordéoniste virtuose Alain Trévarin. Allant du jazz au celtique il s'agit de créer cette ambiance si particulière qui accompagne les textes. Il s’agit surtout de climats de sons alternés par des tranches musicales très enlevées…

Bref un beau moment en perspective à l'heure où le jour bascule vers la nuit qui n'attend plus que ça pour exister....comme la poésie qui n'attend que nos oreilles pour prendre corps dans nos esprits....

Il en vous en coûtera la somme de 4 euros.....on sait que ce soir là il y a plein de belles choses ailleurs....prévoir une grosse heure de spectacle.....ce qui...après vous laisse toute la soirée pour nla tuer chez nous où allez voir ailleurs si, par hasard, vous y êtes!

Merci de réserver à l'avance en appelant au 02.98.99.72.58 ou en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr

Nombre de places limité à 50



19/11/2010

Soïg Sibéril et Hervé Bellec reviennent sévir à l'autre rive le dimanche 12 décembre 2010 à partir de 18h30

Bon! On vous l'a déjà fait....et c'était super!!!!

C'était en février dernier...on ne s'attendait pas à ça mais on avait du refuser plus d'une centaine d'entre vous pour ce spectacle exceptionnel...alors on s'est dit, chiche...on remet ça...c'est décidément trop bien ce mélange de guitare somptueuse de Soïg avec le ciselé des textes de Hervé (ça, ses textes ils nous ont bien racontés des histoires!). soig et hervé.jpgC'est gai, c'est frais, c'est aussi touchant... parfois... bref ces deux là savent nous parler! Ce sera le dimanche 12 décembre prochain à partir de 18h30... pour le reste je vous laisse le texte de l'époque vu que c'est la même chose mais encore en mieux (ils ont rejoué ensemble depuis....)

Soïg Sibéril, vous connaissez ??? ça vous dis ???? ça ne vous dit rien???? Deux bonnes raisons de venir l'écouter ce dimanche 16 février.

Et Hervé Bellec, vous connaissez ??? ça vous parle ???? non?? deux autres très bonnes raisons de venir le rencontrer ce même dimanche 12 décembre....

soig bellec.jpgBref, quand un de nos meilleurs guitaristes prépare un truc avec un de nos tout bons écrivains, ça vaut le détour. "BOTCANOU" ça s'appelle... c'est le dernier disque de Soïg mis en texte par Hervé qui nous lira, entre deux promenades musicales, ses impressions des lieux et des instants...un duo mais pas chanté...dit. Et Hervé dit très bien. On le sait parce que ce n'est pas la première fois que ça lui arrive de venir dire chez nous (on se souvient de "demain j'arrête d'écrire" et des "Sirènes du Transsibérien"). Soïg non plus, ça n'est pas la première fois...un magicien de la gratte on vous dit...l'endroit leur plait tellement qu'ils en on fait une air, dans ce disque..."L'Autre Rive" ils l'ont appelé, original quoi! Alors laissez vous faire, vous ne pourrez pas le regretter...impossible je vous dis!!!

On pourra aussi parler des autres livres d'Hervé, ils sont tous bons. Les autres disques de Soïg aussi d'ailleurs...

Ce sera donc le dimanche 12 décembre 2010 avec le concert à partir de 18h30 et la possibilité de rencontrer l'écrivain Hervé Bellec un peu plus tôt histoire de se faire dédicacer l'un de ses livres....ou de discuter avec Soïg de son dernier DVD d'apprentissage de guitare....(ça vient juste de sortir!) Spectacle terminé, en théorie, vers 20h00 (ce qui est très raisonnable pour s'en retourner) mais sait on jamais avec eux.....

On limite cette fois encore le nombre de place à 50, donc prière de réserver à l'avance...prix de l'entrée à 6 euros pour ceux qui en ont et 4 euros pour les autres (genre étudiant, chômeur, ministres révoqué......(faut bien que les artistes vivent aussi)) Gratuit pour les moins de 12 ans.

au plaisir donc.

17/11/2010

samedi 27 novembre 2010....Berrien terre anti OGMs....

Si vous aimez les OGMs, si vous en mangez à votre petit déjeuner, à votre déjeuner, à votre diner et aussi entre les repas....alors surtout, ne passez pas à Berrien ce samedi 27 novembre....Berrien déclaré territoire sans OGM. Tout un tas de trucs à faire  ce jour là autour de ce thème avec comme point d'orgue le 3ème Fest Noz  organisé conjointement par l'association Tud Yaouank et le comité breton de soutien aux faucheurs d'OGM à la salle Asphodèle de Berrien...

faucheurs volontaires.jpg

Mais avant d'y arriver et de passer une folle nuit, un petit détour par l'Autre rive où, à partir de 15h30 nous recevrons les membres des DESSIN'ACTEURS qui viendront dédicacer leur dernier ouvrage sur les faucheurs volontaires....Que ce soit sur des actions de fauchage, mais aussi durant l'occupation de bateaux transportant du soja OGM ou au cours de procès en justice, l'Association Les Dessin'Acteurs est allée à la rencontre des Faucheurs volontaires pour faire connaissance avec ces anti-héros dont le combat singulier a abouti au moratoire sur les OGM ...Un magnifique Opus plein de témoignages et d'informations sur cette lutte exemplaires contre la folie de certains hommes qui considèrent notre monde comme leur propriété...

A partir de 15h30 vous pourrez donc venir rencontrer certains des dessinateurs et témoins qui ont participé à la réalisation de ce livre.

Puis de 18h00 à 19h30 on vous propose un débat qui devrait nous permettre de faire le point sur la situation actuelle en matière d'OGMs (et l'europe??? et la lutte ??? et les derniers procès????). Il sera animé par Gérard ALLE, écrivain journaliste (le vin des rebelles, les Papys féroces entre autres choses) de son état qui aime bien animer tout ces trucs qui ne sont pas politiquement corrects...

C'est ouvert à tout le monde, que vous soyiez convaincus ou pas....une occasion de se faire une opinion (jamais perdu ça, de se faire une opinion!)

Après ça, qu'on on aura bien discuté et étanché notre soif...de savoir on est invité à rejoindre la salle fest noz ogm.jpgAsphodèle à Berrien en commençant par un apéro musical suivi, comme il se doit par le Fest Noz proprement dit qui devrait nous emmener très tard dans la nuit avec, à l'affiche, Yod Sonerien Menez, Huellou Karadec et le trio Kloareg Perroch (entre autres)....le livre sera également disponible là-bas...mais aussi des crêpes et autres coups à boire....l'enfer vous dis-je!

Bref, de quoi passer des moments sympathiques et intéressants avec des gens sympathiques et intéressants sur un thème très intéressant mais pas très sympathique....

C'est gratuit à l'autre rive (sauf le bouquin qui coûte 16 € en soutien aux faucheurs volontaires) et ça coûte 5 euros pour le Fest Noz.

Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire.

 

16/11/2010

Vendredi 19 novembre 2010: "QUAND ON AIME ON NE COMPTE PAS!!! où l'idée d'une monnaie alternative....

L'association "SOL du Kreiz Breizh" organise une soirée intitulée : "Quand on aime, on ne compte pas!"

L'objectif de la soirée est de passer un moment convivial autour du thème de la monnaie, de l'économie. Ce sera l'occasion pour les participants de découvrir ou redécouvrir l'histoire de la monnaie, de mieux comprendre son importance, son fonctionnement pour mieux se la réapproprier. Nous proposerons aussi aux participants d'imaginer d'autres formes d'échanges et de création de richesses.
 
L'objectif de cette réunion, animée par Amaury Bidel (président de l'association SOL) est de relancer la dynamique de monnaie complémentaire initiée par le Projet SOL en commençant à (re)mobiliser quelques personnes motivées. Cela ne se fera pas en une seule soirée, il est prévu d'en organiser d'autres.
 
 
Au programme ce 19 novembre:
- L'histoire de la monnaie --> Récit
- à quoi sert la monnaie? --> Expérimentation
- Qu'est ce que la richesse? --> Débats/échanges
- Comment ça marche aujourd'hui? --> exposé?
- Quel serait l'intérêt d'une monnaie complémentaire? Débats/échanges

Nous ne prétendrons pas répondre exhaustivement à toutes ses questions, et même, si vous repartez de la soirée avec plus de questions que de  réponses, alors nous aurons gagné notre pari.
 
Cette soirée se voudra ludique et interactive. étant attachés à l'éducation populaire, nous ne souhaitons pas faire un exposé magistral, tous ceux qui auront des éléments nouveaux et constructifs à apporter à la discussion seront invité à le faire. Aussi, nous vous demanderons d'apporter vos sources.
 
 
Venez nombreux, avec votre famille, vos amis, vos ennemis aussi (genre votre banquier préféré...)
C'est le vendredi 19 novembre à partir de 20h00 et c'est, bien sûr, gratuit (cela va de soit!!)
 
Amaury Bidel,
Pdt de l'association SOL

01/11/2010

repaire la bas si j'y suis...le retour ce vendredi 5 novembre 2010 à 20h00

Ben dites donc!!!!

Alors comme ça, il suffit que nous nous regroupions à environ 1500 le 13 juin dernier à Trédudon Le Moine pour le premier pique nique résistant de Bretagne en réponse à l'appel "Résister c'est créer, créer c'est résister" lancé pas une poignées de nos vieux résistants encore en vie et hop!!! Voilà!!! la quasi guerre civile..on frise la grève générale insurrectionnelle....la réquisition des outils de production....et tout ça pour une petite retraite de rien du tout qu'on veut nous grignotter du bout des mandibules juste histoire d'arriver à l'âge fatidique en état de ne pas en profiter....de toute façon rassurez vous, la mortalité infantile des moins de 1 an est enfin en augmentation pour la première fois cette année depuis des décennies...les bébés n'aiment pas trop naitre en ambulance voir à l'arrière de la voiture de papa qui a été flashé à 200 sur la route de la maternité....tout ce travail de rationnalisation de nos services de santé commence enfin à payer....nous allons enfin pouvoir recommencer à mourir plus jeune ce qui devrait, raisonnablement, apporter une vraie solution à la question....

Plus sérieusement, ce pique-nique, le premier, semble avoir répondu à une féritable attente...Pas de chappelle, pas d'étendards (y'en a un qui a essayé...pas le franc succès) le besoin de se retrouver, de sortir de sa vision souvent partisane du monde pour rencontrer les autres...pour passer du temps à parler aux autres et à les écouter...nous étions nombreux, venus des cinq départements bretons, des engagements multiples (associatif, syndical, artistique politique...) mais des sans engagements aussi...des jeunes et des très vieux....toutes les tribus à se cotoyer en ce lieu improbable d'un champ avec vue sur l'antenne de Trédudon....et on a parlé, et on a échangé des coups de rouges aussi, et de la musique et simplement le fait d'être là..et tout ça pour répondre à cette question fondamentale posée par nos anciens...et maintenant qu'est ce que VOUS faites???? sale question!

Alors, l'été est passé, l'affaire Bettencourt aussi qui nous a bien éclairé sur le monde de nos trop chers dirigeants....l'automne arrive....un petit printemps qui ne veut pas mourir...les mobilisations autour de la réforme des retraites...autour d'un ras le bol généralisé et diffus de ceux qui nous promènent en bateau en long, en large et en travers....alors qu'est ce qu'on fait????? la question est de plus en plus d'actualité. Qu'est ce qu'on continue ensemble fort du bilan qui reste à tirer de ce premier pique nique...

C'est ce qu'on vous propose d'entamer ensemble dans ce nouveau repaire là-bas si j'y suis ce vendredi 5 octobre à partir de 20h00....

Venir avec ses impressions et son bilan perso de ce pique nique...venir avec vos idées.....on refait ce genre de chose...sous cette forme...sous d'autres formes....quelles suites aux débats initiés ce jour là...idée d'une plate forme....quelle forme...pourquoi faire....

Bref, que des questions et toujours pas de réponses....

A nous de jouer!

En attendant ne ratez sous aucun prétexte la rencontre proposée la veille, jeudi 4 octobre à 20h30, avec Bernard FRIOT à Ti an Oll de Plourin-Lès-Morlaix

Bernard Friot, économiste et sociologue, est professeur émérite à l’université Paris Ouest et membre de l’IDHE-CNRS et du réseau européen Capright. Chercheur invité à la MSH-Lorraine, il anime l’Institut européen du salariat (www.ies-salariat.org). Ses travaux portent sur le financement de la protection sociale, sur les politiques européennes en matière d’emploi et de pensions, sur le statut des salariés.

Il a publié notamment : La construction sociale de l’emploi en France (en collaboration) 1996 , Presses Universitaires de Nancy - Puissances du salariat, 1998, La Dispute (édition nouvelle en 2011) - Et la cotisation sociale créera l’emploi (1999), La Dispute - Wage and welfare (en collaboration), 2004, PIE. Peter Lang - L’enjeu des retraites, 2010, La Dispute - A paraître en 2011 à La Dispute : L’enjeu du  salaire.

A lire sur : http://www.monde-diplomatique.fr/2010/09/FRIOT/19637, une analyse de Bernard Friot dans un article intitulé : "Retraites, un trésor impensé". Attaqué de toute part, le système de retraites financé par la cotisation n’est pas un simple enjeu social : il porte en lui un projet de civilisation.

31/10/2010

Mégaphone Tour, ça repart...1er tour saison 2010/2011 dimanche 21 novembre à 18h30

image002.jpg

C'est décidé...on est reparti pour un tour...la deuxième saison 2010/2011 du Mégaphon Tour va passer par chez nous le dimanche 21 novembre avec un plateau, comme à l'accoutumé, de trois chanteurs/es talentueux venus d'horizon divers et dont les registre sont, parfois, très différents....ce genre de mélange nous a permis de vivre, la saison passée, des spectacles très originaux et de qualité à la découverte de ces jeunes talents de la scène française qu'on a peu l'occasion d'entendre sur nos médias préférés ...quels sIMG_1073.JPGacrés spectacle ils nous ont fait là.. alors on continue ce projet toujours aussi zinzin de s'organiser en réseau avec des salles de Paris, de Bretagne et des Pays de Loire pour faire tourner et nous faire découvrir des artistes de talent.

Nous vous invitons donc à venir écouter cette fois-ci trois nouveaux artistes avec BAMS, Pascal PEROTEAU et ZLO...des styles très (très différents) et toujours des textes magnifiques...

Vous ne les connaissez pas encore mais écoutez les sur leurs sites, ça vaut le détour...


ZLOT.jpg

 

ZLOT

http://www.myspace.com/zlot2

Métallique, sombre et absolument engagé, ce premier
album est une surprise agréable.

Laurent Imessounene et Virginie Coze offrent un son rock entre minimalisme et saturation qui passe au crible politique, religion, lieux communs et autres faux-semblants.

Une irrévérence salutaire règne dans l’écriture et le ton de certains morceaux comme J’emmerde ou Amélie.

A découvrir absolument!

 

 

BAMS.jpg

 


BAMS

http://www.myspace.com/bamsreal

Comme la petite robe d’été qu’elle a posée sur son cinq titres. Bams dit qu’elle fait des chansons Hip-Hop.

Elle fait ce qu’elle veut. Disons qu’elle a pris le rap au mot. Pris le meilleur, les intentions. Et laissé le Bling Bling auxrappeurs. Il est où le mec en baggy capable d’écrire à sonrejeton :« C’est pas que je t’accuse, mais sans toi je serai restée à me toucher… » ?

Bams n’est pas musicienne, elle est musicale.

Ses morceaux, des histoires symphoniques qu’elle raconte en voix off.

 


P2ROTEAU.jpg

Pascal PEROTEAU

http://www.myspace.com/pascalperoteau

Seul en scène, Pascal Peroteau raconte à coups de mots ciselés comme des figures de dessins animés, des histoires toutes simples de petites bébêtes, de peurs d’enfant, de moments de vie...

Presque seul, mais pas tout à fait....A ses côtés, une contrebasse monumentale, légère, tournoyante ou rebelle.

Sur des airs de valse, de jazz, de tango, chansons et facéties à voir et à entendre !

 


Bref on aime  ce qu'ils font et on vous invite à les découvrir le dimanche 21 novembre à partir de 18h30  (eh oui!  les jours racourcissent..) pour une belle soirée de bonne musique....il vous en coutera 6 euros si vous avez encore du boulot sinon 4 euros pour les chômeurs et les étudiants.

Réservation (car nombre de places toujours limité à 50 pour ce genre de spectacles) en envoyant un mail à lautre-rive@hotmail.fr ou en téléphonant au 02.98.99.72.58

Faut se dépécher car il n'y en aura peut-être pas pour tout le monde.

Plus d'infos sur le Mégaphon tour (voir en particulier la vidéo sur la première tournée) à l'adresse suivante: http://www.myspace.com/lemegaphonetour

octobre 2010....des tas de mensonges... mensonges ? d'Etat! de champignons aussi...

c'est beau quand même!!!! Je ne sais pas pour vous ??? mais moi je trouve ça réjouissant!!! cet automne qui, définitivement, se prend pour un printemps....

Je viens de revoir les hommes du président... vous savez ce film qui retrace le travail de fourmis de deux journalistes du washington Post sur le Watergate....fabuleuse affaire que cette histoire là...deux petits journalistes de rien du tout qui ont réussi à fracasser, à coup de vérité, rien moins que la maison blanche, à l'époque..et confusément je n'ai pas pu m'empêcher, mais ça ne devrait pas trop vous étonner, de penser à d'autres affaires, d'autres lieux, d'autres noms mais toujours le mensonge, le non dit, la menace...et la course effrénée de personnes soit-disant saines d'esprit vers le pouvoir absolu et le profit maximum...pathologies lourdes le pouvoir et l'argent à ce niveau....et ces gens qui nous font la leçon à longueur de journée sur ce qu'il serait raisonnable pour nous et notre société, si bien comme il faut, si propres sur eux, présentant si bien sous tous rapports sont d'une crasse affolante sous leur vernis de luxe. Le mensonge devient la vérité. Ceux qui osent dire le contraire des traitres....et le plus fabuleux dans tout ça c'est que ces gens qui sont sensés tout savoir ne savent rien....quelle épidémie de trous de mémoire...alzheimer toucherait il une bonne partie de nos classes dirigeantes ??? Madame Bettancourt on comprendrait la pauvre vieille qui sait même plus compter tellement elle en a, du pognon....mais les autres qui nous prennent pour des billes...

Traffic d'influence...ah bon??? Mélange des genre entre un trésorier de parti au pouvoir et ministre du budget...pourquoi vous dites ça??? Commissions occultes sur les ventes d'armes....ça n'a jamais existé!!!  financement de campagne sur rétrocession d'une partie de ces fonds là....tout faux et puis d'abord y'a prescription!!! Oui mais il y a aussi morts d'hommes..à Karachi...presciption je vous dis, circulez....légion d'honneur cadeau, embauches de complaisance, jetons de présence bidons à plusieurs milliers d'euros dans des conseil d'administration de grandes sociétés, cadeaux fiscaux mais le bouclier prend l'eau..juste avant 2012 c'est rigolo, en attendant c'est toujours ça de gagné...on dit merci qui, merci sarkosy!!! dérégulation pour les jeux en ligne avec cession de licences aux amis du premier cercle (ceux qui payent l'UMP pour toucher au président....vous savez??? calommnie)...arrangement amiable pour emplois fictifs à la maire de Paris...l'UMP paye mais pas tout quand même....mais que sait donc le père Chirac pour que Nicolas crache ainsi au bassinet...et pour que Delanoé accepte ??et les gitans, ces voleurs de poules, ces moins que riens, ces grands délinquants à la petite semaine qui viennent d'on ne sait pas où pour aller ailleurs, mais où ??? Pas la chance de faire parti du sérail les gitans....pas assez d'influence...dommage pour eux...chiffon rouge idéal à agiter sous notre nez, ça nous occupe, ça nous détourne des voleurs de poulaillers entiers...qui n'a pas sa rolex???? Levez vos doigts crasseux pauvres minables!!! Moi j'en ai au moins cinq...enfin je ne sais plus vraiment....vous dire si je suis quelqu'un de bien! Certains sont drôles quand même, Rachida qui mélange inflation et fellation (pourrait faire une bonne ministre de l'économie )....Brice qui n'est pas au courant que la gendarmerie a crée un véritable fichier éthnique sur les gitans justement...Eric qui a oublié qu'il a signé une lettre pour demander la légion d'honneur à un ami qui a fait embaucher sa femme pour s'occuper du patrimoine de liliane qui donne des sous à l'UMP qui finance la campagne de qui vous savez..très très drôle.....surtout quand le lendemain de son déni la lettre est sortie dans la presse....très drôle aussi, l'autre qui paye sa petite maison avec des lots de timbres postes qu'il avait reçus, c'est l'usage, quand il était ministre des postes (mais puisqu'on vous dit que c'est l'usage enfin!!!)...et puis celui-là qui finançait ces cigares sur l'argent de son ministère et qui, c'est ça le plus drôle, n'a toujours pas compris aujourd'hui où pouvait bien être le problème...non, c'est vrai, qu'est ce qu'on se marre, vous ne trouvez pas??? Encore plus quand les mêmes  viennent nous dire, la main sur le tiroir caisse, qu'il serait temps que nous devenions enfin raisonnable...que ça ne peut pas durer comme ça...qu'on vit au dessus de nos moyens avec tout ce pognon qu'on gagne...et puis que puisque on est vieux plus longtemps on devra travailler plus longtemps..c'est normal non??? sinon quand est-ce qu'on meure???? Et surtout dans quel état ??? Manquerait plus qu'on meure en pleine forme!! C'est vrai quoi!!! D'ailleurs c'est prévu aussi, on se soigne de moins en moins, ça nous coûte de plus en plus cher...si vous voulez vous soignez dans les quelques services publics qui resteront dans les années qui viennent faudra cracher au bassinet...jusqu'au sang peut-être...modèle américain oblige...empire des compagnies d'assurances en vue!!!! En gros il serait super que vous arriviez à l'âge de la retraite dans un état qui ne vous permettrait pas de la prendre...ça ça serait formidable...on ferait enfin des économies.. mais non, ça ne vous dit pas, vous y tenez..c'est incroyable comme vous y tenez et le plus tôt possible encore bande de feignants..manquerait plus que ça...mais heureusement les syndicats sont là!!!! (non, là je rigole...oh!!!! je rigole.)....bref je rigole!

Du fin fond de ma forêt, là où parlent les chouettes la nuit..entre deux rigolades,  j'observe...j'écoute....je hume l'air du temps qui, ici sent bon le champignon....cette pourriture magique qui, bien cuisinée, fait chanter nos papilles... et je me demande où est le partage dans tout ça???? et leur vie??? Ben dis donc !

Aussi, je ne sais pas pour vous ??? mais moi je trouve ça réjouissant!!! cet automne qui, définitivement, se prend pour un printemps....

Au fait qu'est ce qu'il y a, ce soir, à la télé ?

Rien bien sur!

Mais ici par contre cette fin d'octobre et les mois qui viennent vont vous permettre de faire des tas de trucs super...de la harpe, magique la harpe, des nuits d'écriture, des rencontres avec ceux qui éditent des livres d'artistes et les artistes qui sont édités par ceux qui,..... des échanges avec celle qui a écrit un livre sur l'école des filles et aussi un voyage où il est question d'éléphants et de gens qui se démennent pour qu'ils puissent continuer d'aller au marigot sans risquer de se faire butter par le premier arracheur de dents venus.......tout ça entre deux manifs..ça va de soi!!

Alors au plaisir en tout cas...

 

 

 

actes gratuits à l'autre rive...échange de graines dimanche 21 novembre 2010

Ce n'est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière...dans la série "échangeons dans les bois pendant que le loup n'y est pas" on vous propose une nouvelle séance d'échange de graines et autres végétaux qui iraient bien dans vos potagers respectifs....une façon de s'enrichir mutuellement sans passer par la case pognon (je vous renvoie sur ce point à notre petite réunion du 19 au soir)...c'est surprenant ce qu'on a pu échanger comme trucs bizarres lors de nos dernières séances (ah les courges de patagonie!!! oh!! les cornichons de l'Arkansas!!! Ma doué!!! les patates de la planète mars!!!...) Bref que du bon qui s'accroche bien à nos climats...avec en plus, et toujours aussi gratuitement, le conseil qui va avec (je sais, on est un peu lourd mais échanges de savoirs on appelle ça!)...

Donc que vous soyiez débutant où que vous gériez votre potager de 10 hectares...vous êtes cordialement invités à venir partager vos trucs qui poussent quand on les met un tant soit peu dans la terre ce dimanche 21 novembre 2010 à partir de 10h30....ça se fera dehors s'il fait beau!!!sinon dedans à l'étage!!!

N'hésitez pas vous allez être surpris!

Et puis après...musique (voir ci-dessous)

29/09/2010

Un avenir pour les éléphants d'Afrique de L'ouest. Témoignages avec le travail sur le terrain de l'association "Mille Traces" vendredi 29 octobre 2010....

Regroupant naturalistes, animateurs, scientifiques, ou simples amateurs de la nature ; l'association Mille-Traces agit pour la découverte, le respect et l’amélioration de l’environnement. Mille-Traces association loi 1901 est partenaire et relais d’autres organismes de protection de la nature ou d’éducation à l’environnement : SNPN, nature et humanisme, ligue ROC, ASPAS, AMEPANE (Mali), Réseau école et nature.
Ses intervenants sont agréés par l’Education Nationale.

Parmi plusieurs actions, Mille Traces soutient depuis 2004, les gardes forestiers du corridor à éléphants d’Afrique de l’Ouest  (Mali, Niger, Burkina Faso, Togo et Bénin) dans leur travail de terrain de surveillance de cette population de 7000 éléphant 2.JPGéléphants menacés par la destruction du milieu naturel et le braconnage de l’ivoire. 

Au total : 16 R4 et 3 camions, 200 gardes équipés, 11 tonnes de matériels ont déjà été acheminés sur place.

L’opération 2010, avec son nouveau volet de chantier écovolontariat vient de s’achever et les témoignages recueillis sur place, nos observations de terrain et les débats passionnés des responsables des services de conservation de la faune nous permettent de dire aujourd’hui que Mille-Traces joue un rôle important dans la dynamique de mise en place de la politique de gestion de ces éléphants existant aujourd’hui entre ces pays.

L'association entend élargir son champ d'intervention au ghana et cherche donc à récupérer le matériel adapté à ses besoins (renaut 4 L en bon état ou pour les pièces détachées, pneus pour 4L, outillage de mécanique, vélos adultes homme ou femme à pneus larges, équipements de camping divers, sacs à dos et claies de portage, bruleurs et recharges de camping gaz à vis, matériel d'optique (jumelles), chaussures de marches....).

A cet effet, nous vous invitons à découvrir l’exposition témoignage, et à participer à la conférence qui se tiendra vendredi 29 octobre 2010 au café-librairie à partir de 20h30....vous en saurez plus sur ces éléphants d'Afrique de l'Ouest moins connus et moins nombreux que leurs cousins du sud et de l'est du continent africain mais qui ont le mérite d'exister encore à l'heure qu'il est....

c'est bien sûr gratuit et ouvert au plus grand nombre...(si jamais vous avez une petite 4L qui sert à rien par exemple....)

En attendant plus d'infos sur cette association en consultant leur site: www.mille-traces.org

 

Rencontre/dédicace samedi 30 octobre 2010 à 17h30 avec Chloé Batissou autour du livre L’école des filles 1910-2010 – 100 ans d’utopie

L'école des filles 1910-2010:  100 ans d'utopie 

Éduquer les futures femmes, futures mères, est l’une des idées majeures qui parcourent le XIXe siècle et le début du XXe siècle. En 1880, quelques centaines de jeunes filles bénéficient des cours secondaires laïques alors que l’Église organise l’enseignement féminin. L'’histoire exceptionnelle de l’école communale des filles du Huelgoat, de ses origines à sa transformation en espace d’art, sans Ecoledesfilles19101-615x459.jpgoublier les moments tragiques de l’école occupée, nous est contée à travers des archives inédites, des témoignages émouvants et des entretiens éclairants avec des spécialistes tels Mona Ozouf, la sociologue Anne Guillou, le géographe Jean Ollivro et les architectes Thierry et Julien Mostini.

Ce livre nous révèle le rôle d'émancipation de l’école pour ces femmes issues du monde rural.

Cette utopie dans l’éducation existait au Huelgoat comme ailleurs car l’école représentait la foi en un avenir meilleur par le mérite et le travail. Cet idéal a animé ces générations de femmes pour qui, selon Mona Ozouf, « l’indépendance promise par la réussite scolaire a été un talisman ».

Bien au-delà d’un album de souvenirs et de l’histoire d’un lieu, c’est une analyse des préoccupations historiques et sociales de tout un siècle.

Chloé Batissou qui a rédigé ce livre pour le compte des éditions Françose Livinec,  dédicacera son livre à l'autre rive ce samedi 30 octobre à partir de 17h30...L'occasion pour elle de nous parler de son travail et d'échanger autour de cette école qui a véritablement marquée son époque et le centre Bretagne...

L'occasion aussi pour toutes celles d'entre vous qui ont fréquenté cette école de témoigner de leur expérience et d'enrichir encore le travail de mémoire ainsi entammé (et si j'en crois les réactions entendues lorsque j'en vends un, il y a de la matière).

C'est gratuit et ouvert à tout le monde.

Chloé Batissou

Lauréate du prix Défi Jeunes, Chloé Batissou part sur les traces d’Amédée-François Frézier aux origines de la fraise au Chili. A son retour, elle relate ses investigations dans le magazine GaultMillau. En compagnie de la photographe américaine Esha Chiocchio, elle parcourt les hauts plateaux du Guatemala. Toutes deux réalisent un reportage consacré à l’usage des plantes médicinales, qui sera publié dans Politis. Pour Bretagne Magazine, elle embarque à bord d’un ligneur, affronter les hauts fonds au large de l’île d’Ouessant. En collaboration avec le photographe Eric Cattin, Chloé Batissou rédige en 2005 les textes de l’ouvrage Bretagne-La route des îles aux éditions Crès. Une approche qualifiée d’«ethnopoétique». Depuis 2006, la jeune auteur collecte les témoignages des habitants des caps, des pointes, des îles de l’Europe occidentale. Ce travail, mené avec l’artiste peintre Matthieu Dorval, est publié en trois volets dans la revue ArMen. Il donne lieu à une exposition artistique «Land’s end – Terres d’infini», présentée au Comité des Régions de l’Union Européenne à Bruxelles en 2008, au National Maritime Museum Cornwall à Falmouth en Angleterre en 2009, au Museo do Mar de Galicia à Vigo en Espagne en 2010, au Port-musée de Douarnenez en 2011.

En 2010, sollicitée par la galeriste-éditrice Françoise Livinec, elle s’intéresse de près à l’école des filles du Huelgoat et, durant des mois, rencontre les anciennes pensionnaires, collecte les témoignages, fréquente les archives départementales de Quimper, découvre un lieu, une école exceptionnelle.

En juillet 2010, paraît L’école des filles 1910-2010 – 100 ans d’utopie.

andréa Séki Trio...harpe voyageuse à l'autre rive le dimanche 24 octobre 2010 à 19h00

Andrea Seki.JPG

Nous reprendrons bien volontier, ensemble, notre errance musicale en cet automne qui s'avance, doucement aspiré par l'hiver qui nous attend au coin du bois et ses mois les plus noirs....époque propice au cheminement intime de musiques qui attisent en nous l'étincelle, cette braise de vie qui nous réchauffe le coeur et nous rappelle que nous sommes des vivants...c'est Andrea Seki qui ouvre la marche de ce nouveau cycle et nous enmène, cette fois-ci , de l'autre côté.
Ce harpiste, auteur, compositeur, issu de la tradition bardique, rencontre la harpe celtique en Bretagne où il a choisi de vivre maintenant. Et c'est là qu'a commencé son voyage initiatique avec cet instrument parcourant l'Europe atlantique et ses cultures musicales, de la Bretagne à l'Irlande, en passant par la Galice, l'Ecosse, pour le conduire aux sources de la musique indo-européenne dans la vallée de l'Indus, aux origines de la musique indienne.
Il vient de produire "Trough the passage" (diffusion coop breizh) Album poétique, prophétique, à la fois chamanique et méditatif.
A bord de son vaisseau toilé de cordes de harpe, l'artiste nous invite à traverser ce passage mystérieux qui mêne, vous l'avez deviné, directement sur l'Autre Rive...
La traversée est prévu ce dimanche 24 octobre 2010 à partir de 19h00...on ne sait pas où elle nous enmènera vraiment...mais ça risque de valoir le détour...pour vous faire une idée vous pouvez l'écouter sur son site à l'adresse suivante http://www.myspace.com/andreaseki
Il sera accompagné, pour l'occasion par Nordin Kerroume à la basse et Anita Foerster au bodhran.
Une heure et demi de spectacle et après, le coeur un peu plus léger pour replonger dans la nuit, le froid, la pluie et des horizons qui chantent ou qui déchantent...c'est selon!
Nécessaire de réserver vos places préalablement car nombre d'entrées limité à une cinquantaine....
Prix d'entrée: 5 euros pour ceux qui ont un revenu correct, 3 euros pour les plus précaires (les autres quoi) une centaine d'euro pour mme Bettancourt et sa famille.....
Téléphonez au 0298997258

plaisir d'écrire à l'autre rive le vendredi 22 octobre 2010...à partir de 19h00

L'écriture....vaste sujet que ce truc là.

Ecrire ce qu'on a dans le crane...Oser!!! Le projeter sur une feuille de papier ou sur l'écran de cet ordinateur.... S'autoriser à penser que ce qu'on écrit peut déjà avoir, au moins la valeur qu'on lui donne...après aux autres de voir si ça leur parle... écriture plaisir, écriture douleur parfois, écriture soulagement ou amusement...se projeter soit même, avec ses mots ou ses absences de mots qui font parfois mouche... se faire du bien par où que ça passe en tout cas...une expérience toujours intéressante.. parfois ébourifante... écrire pour soi, toujours...parfois pour les autres aussi!!! essayer.. tenter le coup.. s'autoriser à!!! pas d'autorisation à avoir d'ailleur car on a encore, pour un moment peut être, mais encore en tout cas, le droit d'écrire ce que l'on veut dans ce pays...en profiter tant qu'on le peut...penser parfois à ceux qui ne peuvent pas!!! écrire par procuration dans certain cas...écrire en pensant à soi bien sûr mais aussi aux autres...à ceux aussi qui vous liront peut-être..parce que lire aussi on a encore le droit! ils vont aimez c'est super...il vont trouver ça nul, c'est super aussi car au fond, on s'en fout!

Bref, il faut se lâcher un peu et on a du mal, parfois à le faire... ceux de l'atelier d'écriture qui, bon gré mal gré, déblayent la route de leurs mots depuis plus de 4 ans maintenant à l'autre rive, le savent..ils sont passés par là aussi...pour atteindre le rivage de leur imagination...c'est pourquoi ils vous invitent à venir les retrouver pour faire un bout de chemin ensemble ce vendredi 22 octobre 2010 à partir de 19h00 et jusqu'à beaucoup plus tard dans la nuit.

ça n'engage pas à grand chose, simplement à se retrouver autour du papier blanc pour s'enfoncer à la lueur des mots dans la nuit noire qui va nous entourer alors...un moment tranquille où ceux qui se prennent beaucoup trop au sérieux ne sont pas automatiquement les mieux venus....à vous de voir si, cette fois-ci, vous passez le pas qui vous sépare de cette terre vierge qui reste, en vous, à défricher. Après c'est une autre histoire...qui reste à écrire!!!!

Et en plus c'est gratuit...(reste la question du carburant!!!)

21/09/2010

fête des simples les samedi 2 et dimanche 3 octobre à Plounéour Ménez

L'autre rive se délocalise...pas en Chine...non non...mais pas très loin...à Plounéour Ménez. Carrément. Même pas peur! On nous a, en effet, demandé d'assurer une partie de la librairie dans le cadre des rencontres nationales des producteurs-cueilleurs de plantes médicinales du Syndicat Simples autrement dit "la fête de simples" qui aura lieu les 2 et 3 octobre.

Un marché qui regroupe 30 producteurs venus de toute la France, des conférences, des ateliers, des sorties botaniques, des expositions, des trucs pour les gamins, des boissons venues d'ailleurs, de quoi manger aussi, des livres en pagaille, des animations diverses et variées dont un grand Fest Noz le samedi soir...une bonne occasion de découvrir ce secteur des simples en pleine expension à l'heure qu'il est.

ça commence samedi à 9h30 même si je sais que la très grande majorité d'entre vous ira d'abord manifester...

Alors demandez le programme à l'adresse suivante

http://www.syndicat-simples.org/agenda-evenements-foires-salons/fete-des-simples-2010

et venez y quand vous voulez..j'aurai le plaisir de vous accueillir sur notre stand de librairie (plein de livres intéressants à votre disposition).

Pendant ce temps là, la vie continue à restidiou Vraz et le café-librairie sera ouvert aussi normalement (comment qu'on s'organise!!!! c'est dingue!!) avant de fermer ses portes pour une petite semaine ce lundi... Vous pouvez y passer avant de venir nous voir à Plounéour ou au retour ...

Bref des tas de trucs en pespective ce week-end...

Au fait, les livres en questions seront, à l'avenir, disponibles au café-librairie avec bien d'autres choses en matière de nature, d'environnement et de développement qui, par définition, ne saurait être que durable.

au plaisir donc

20/09/2010

Rencontre "petite édition d'artiste" à l'Autre Rive, samedi 16 octobre à 18 h 30 et expositions autour de la petite édition d’artiste :

Depuis 2001, MULTIPLES, manifestation organisée par les Moyens du Bord, permet de découvrir la petite édition d’artiste (livres, estampes, photos, art imprimé, vidéo …) avec, notamment, un salon de la petite édition d’artiste qui se déroulera le week-end des 23 et 24 octobre dans plusieurs lieux de Morlaix : l’Hôtel de Ville, l’Hôtel de l’Europe, le Musée, la médiathèque des Ailes du Temps, devant la Mairie et sous le kiosque à musique.

Cette année, l’association les Moyens du Bord a choisi de proposer plusieurs rendez-vous de « proximité » avec des artistes, éditeurs, auteurs, et de façon plus large, avec des personnes qui contribuent à la « petite édition d’artiste ».

C’est pourquoi l’Autre Rive a accepté d’accueillir, les 16 et 17 octobre différentes propositions autour de la « petite édition d’artiste » :

L’association les Moyens du Bord présentera ainsi quelques multiples de son artothèque : il s’agit de gravures, d’estampes, de sérigraphies ou de photos qui peuvent être empruntées sur le même principe qu’un abonnement en bibliothèque…En parallèle, elle présentera le début de sa production de livres d’artiste : des éditions issues de collaborations avec des artistes, lors de résidences et / ou d’expositions qui permettent de laisser « une trace du travail de l’artiste» à un prix accessible !

Le samedi soir, à partir de 18 h 30, parce que justement « le Multiple est multiple… » et peut prendre des formes très différentes, une rencontre ouverte à toutes et à tous à l'Autre Rive animée par Christian Ryo de Livre et lecture en Bretagne avec des éditeurs (l’Endroit édition de Rennes, éditions Isabelle Sauvage de Plouneour Menez ), des auteurs (Jean Albert Guénégan, Daniel Kay, poètes), des artistes (André Jolivet, Bertrand Menguy …) permettra de découvrir des éditions d’artistes et d’échanger autour des multiples formes (« beaux livres » , « art imprimé »,  édition numérique, livre typho, livre objet, vidéo …) et des enjeux de la petite édition aujourd’hui . En effet, si cette forme d’expression n’est pas encore totalement reconnue, elle témoigne pourtant d’une envie de mieux faire découvrir le travail d’artistes avec un souci dans sa mise en forme et sa qualité …

Ce même Week End, à Plouneour Menez, et toujours en lien avec cette initiative organisée par Les Moyens du Bord, il sera possible, de découvrir l’atelier typographique Editions Isabelle Sauvage il sera possible, de découvrir l’atelier typographique Editions Isabelle Sauvage à Coat Malguen de 12 h à 18 heures.

Entrée libre

Des occasions de découvrir ce secteur riche en créativité qui produit de bien belles choses...tout en buvant un coup, cela va de soit!

Programme des différents rendez vous liés à Multiples, liste des participants sur le site http://lesmoyensdubord.free.fr

Renseignements complémentaires : Les Moyens du Bord moyensdubord@wanadoo.fr 02 98 88 25 62

 

 

01/09/2010

Nouvelle et dernière randonnée contée (diurne) en forêt d'Huelgoat sur les traces du roi Arthur le dimanche 12 septembre 2010

Vous étiez encore une fois très nombreux à participer à la dernière balade contée nocturne à la recherche de la ville D'Ys et de la reine Dahut...d'ailleurs il reste encore un peu des algues (pas les balade.jpgvertes tout de même) et autres goémons déposés sur mon pas de porte pendant l'engloutissement final de la cité par la mer déchaînée (mais puisque je vous dis que ça c'est passé juste là, sur mon pas de porte!!!).

On vous propose donc une nouvelle et dernière promenade en compagnie des conteuses Annick HEMPEL et Agate DUPERREY, mais diurne celle-ci car les jours, hélas, commencent sérieusement à raccourcir, le dimanche 12 septembre. Départ à 14h30 du café-librairie l'Autre rive pour 2h 30 de balade entrecoupées de contes...et ce sera sur les traces du roi Arthur cette fois-ci qui, parait-il, a habité ces lieux...D'ailleurs ne dit on pas que son trésor serait enterré par ici?????

Ces balades sont ouvertes aux adultes et aux enfants de plus de 6 ans

S'équiper de tout ce qu'il faut pour marcher en forêt et pour se protéger en cas de météo rebelle même si...

Il vous en coûtera le somme de 2,5 € pour les enfants jusqu'à 12ans et de 5€ pour les autres... (possibilité d'un tarif familial. Se renseigner)

Réservation préalable à l'Autre Rive en appelant, à partir du mercredi 8 septembre, le 02.98.99.72.58 (nombre de places limité)

Après vous aurez tout le loisir, si ça vous dit, d'assister à partir de 18h30 à notre spectacle théatral "Gynécée" donnée par la compagnie "Les Praticables"..voir ce point précis en rubrique suivante...

au plaisir.