Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2016

exposition de peinture: Vernissage à 17h30: Liz Ridgway du 30 juillet 2016 au 27 août 2016

liz rid1.JPGNouvelle exposition de peinture avec Liz RIDGWAY, artiste britannique installée dans le coin depuis pas mal de temps maintenant et qui va nous faire ce plaisir d'accrocher une nouvelle fois sur nos murs sa galeries de portraits... Très beau portraits, très inspirés, emprunts de délicatesse et de nostalgie aussi... beau travail qui saura vous parler j'en suis sûr comme ce fût las cas lors de sa précédente exposition ici, en 2014.

A découvrir ce samedi 30 juillet 2016 à partir de 17h30 autour du verre de l'amitié à partager avec l'artiste. Cette exposition durera jusqu'au 27 août 2016.

"Liz Ridgway est une artiste britannique née en 1964, à Sutton Coldfield, Birmingham. Après des études dans différentes écoles d'art, elle vient à la peinture via son père, lui-même artiste peintre. Elle trouve son inspiration dans diverses sources, comme chez Picasso ou encore chez les préraphaélites, un mouvement pictural né au Royaume-Uni, en 1848. Ils tiennent comme modèle à suivre les peintres du XVe siècle, prédécesseurs de Raphaël.liz rid2.JPG

L'artiste a aussi été très imprégnée par l'oeuvre de Joseph Southall. Les oeuvres de Liz Ridgway traitent de natures mortes mais surtout de compositions figuratives, de portraits où s'entremêlent la dignité mais aussi la vulnérabilité de l'être, dans des positions parfois contemplatives." Source le télégramme

27/02/2016

"Histoires d'eau" THEO expose à l'autre rive; vernissage le dimanche 21 février 2016 à 17h30

Théo revient donc une nouvelle fois à  l'autre rive avec sa façon bien à lui de faire péter les couleurs et la vie.... C'est printanier avant l'heure à l'Autre rive cette année... et avec des histoires d'eau, car si Théo aime beaucoup les vaches et les loups (et il y en a encore un peu,) il aime l'eau aussi et ses reflets...et ses secrets... des tableaux sur le canal de Nantes à Brest mais aussi sur le Lac de Guerledan qui viens juste de montrer ce qu'il avait dans le ventre....
3380photo.jpgça cause au gamin qui est resté vivant un peu au fond de nous... C'est une peinture brute de pomme qui peut dire pas mal de chose... On aime beaucoup.

THEO (Théophile Le Deuff pour les intimes) raccroche ses toiles à l'Autre Rive dimanche 21 février 2016 jusqu'au 12 mars prochain.
A cette occasion nous vous invitons à venir boire un coup à partir de 17h30.

L'occasion de découvrir ce peintre originaire du centre Bretagne qui nous  pousse à " .. retrouver le primitif qui sommeille en chaque être mais que la vie moderne, l'éducation rigide et matérialiste ont enseveli dans notre inconscient. Peindre pour redonner de nouvelles formes et couleurs à la vie, peindre par amour en oubliant la mode ou les modes mais peindre avec son temps, peindre avec humour et humilité, c'est donner un sens à la vie, peindre sa souffrance,ses joies, mais peindre toujours et quand même. Peindre parce que c'est devenu aussi important que boire, manger et aimer... Peindre par amour de la nature sous toutes ses formes et couleurs, peindre avec mille regards et mille vérités. Peindre pour laisser une trace sur la planète bleue....."

Et comme tout ça c'est Théo qui le dit...

alors ça doit être vrai!!!
A vous maintenant de venir vous faire votre propre opinion!

415photo.jpg



14/07/2015

Nouvelle exposition de mimi Labeyrie : vernissage le samedi 18 juillet 2015 à 17h30

Nouvelle exposition avec Mimi Labeyrie qui revient accrocher ses toiles pour l'été ce samedi 18 juillet 2015....on aime beaucoup et on vous invite donc à découvrir cet artiste qui a posé voici un bout de temps, ses valises dans ce coin du centre Bretagne...

"Un artiste accompli

labeyrie il_faut_venger_don_quichotte.jpgMimi Labeyrie est un artiste accompli, avec un parcours des plus atypiques. Au début de sa carrière, il a exercé une profession très particulière, fabriquant des décors en stuc dans de grandes demeures en région parisienne, mais aussi à travers le monde. Parallèlement à cette activité, il s'est mis à la peinture. Au fil du temps, il est passé par différentes tendances, mais toujours dans des coloris vifs. Impressionnisme, cubisme et art abstrait forment l'artiste pour son futur. Quand il arrive à Mellionnec, il jongle entre sculptures métalliques ou en stuc, et peintures à l'huile.

Pour vous situer un peu plus le personnage voici ce qu'en disait Christian Perron, le Maire de Guémené sur Scorff

"Aujourd'hui encore, musiciens,chanteurs, plasticiens,la beyrie la_mine_aux_torts.jpg conteurs... sont nombreux et permettent de faire vivre notre culture dans toutes ses formes. Dans un tel environnement, Mimi Labeyrie, artiste de grand talent et de personnalité forte a trouvé le terreau favorable à l'épanouissement de son art. Mimi Labeyrie n'est pas un créateur maudit, torturé, incompris, mal dans sa peau. C'est même diamétralement l'inverse. Ses œuvres sont de bon aloi, respirent la bonne humeur, la sérénité, le tout servi par une grande maîtrise des technique et un véritable sens esthétique.

Les œuvres de Mimi Labeyrie s'inspirent du cubisme, ou plutôt nous pourrions dire du néo-cubisme revisité et refondé, ce qui l'amène à s'exprimer dans un style très personnel et très original.
"

 Vous êtes donc toutes et tous invité(e)s à venir boire un coup à la rencontre de l'artiste et de son oeuvre ce samedi18 juillet à partir de 17h30...

Pour vous faire votre opinion vous pouvez consulter utilement son site à l'adresse suivante

http://mimilabeyrie.free.fr/

10/07/2015

les oiseaux migrateurs de métal de Mich Mao sont de retour ce samedi 11 juillet 2015 à partir de 18h00

Cette annémichma.jpge encore les oiseaux de Mich Mao vont revenir peupler le jardin jusque fin septembre... C'est que vous avez été nombreux à prendre de leurs nouvelles et à nous demander quand ils reviendraient les piafs en tôles de toutes les couleurs... à croire qu'ils vous manquaient.

Ce sera donc ce samedi 11 juillet 2015 autour d'un verre à partager avec le créateur des petites bêtes à partir de 18h00.... Plus!!! Mich nichera chez nous les 11 et 12 juillet avec un genre de camion remorque d'expositions avec encore plus d'oiseaux, toujours plus beaux les uns que les autres.... Des plus petits au beaucoup plus gros... l'occasion de découvrir toute la tribu de ces piafs aux ailes de tôles dont certains, il faut le reconnaître, ont de très fortes personnalités...

On vous espère donc nombreuses et nombreux ce samedi pour cette colonisation pacifique et bariolée de notre espace....

Ils resteront jusqu'au 20 septembre prochain date où ils s'envoleront vers d'autres cieux.

mich.jpg

03/02/2015

Sophie DEGANO: Au sujet de "Grâce à elles": conférence samedi 21 février 2015 à 16h00

Sophie Degano vous propose de vous parler des femmes regroupées au sein de son exposition "Grâce à elles" qui orne nos murs pour le moment. Pourquoi ces femmes plus particulièrement??? Les bien célèbres et les autres qui le sont beaucoup moins et qui, pourtant, ont toutes montrée la voie. Honnêtement, si je vous dis Georges Sand, Anne de Bretagne ou Simone De Beauvoir vous allez me dire "Ouah!! Trop facile le jeu... et on gagne quoi ???"  Je vous le concède, mais si je vous dis Marie Sophie Germain, Jeanne Villepreux ou Angélique du Coudray ça rigole déjà moins... ça rigole même plus du tout... Wikipédia au-secours ils sont devenus fous !!!! 

Qui sont elles? Et en quoi leurs engagements justifient qu'elles se retrouvent ensemble dans ce projet qui devrait faire prochainement l'objet d'une publication de livre ? L'occasion de découvrir bien des choses sur cette face un peu caché de notre histoire...

Ce sera le samedi 21 février 2015 à partir de 16h00 et ce sera gratuit.... Merci cependant de nous informer soit par téléphone (0298997258) soit par mail qu'on s'organise en conséquence.

Nouvel aspect du travail artistique de Sophie Dégano avec cette galerie de Degano à L'Autre Rive.jpgportraits "Grâce à elles".  

Des femmes, exclusivement, et françaises de surcroît, aujourd'hui disparues qui ont contribué à faire progresser notre société et dont nombre d'entre elles se sont trop souvent retrouvées enfouies dans les replis de notre histoire. Histoire qui, je vous le rappelle, est toujours écrite par les vainqueurs, les mâles en l’occurrence, vous dire le place laissée (ah Jeanne d'Arc et Jeanne hachette!).

Et pourtant c'est bien "Grâce à elles", chacune dans leur domaine, que les choses se sont passées. En ces temps de régression mondialisée, il semble plus important que jamais que ces choses soient ramenées à la lumière

Aussi, d'Olympes de Gouges à Elisa Lemonnier, de Hubertine Auclert à Anita Conti cette trentaine de portraits en noir et blanc, des gravures imprimées à la main et tirées à 25 exemplaires devrait nous rafraîchir la mémoire collective. En attendant le livre qui devrait sortir prochainement.degano simone de beauvoir.jpg

Et à cette occasion, proximité oblige, Sophie Degano nous présentera sa gravure des laveuses de Poullaoeun qui, en 1767 menèrent la première grève ouvrière féminine de France... rien que ça.

Cette exposition restera sur nos murs du 5 février au 7 mars 2015... Vous êtes bien entendu, tous et toutes invités et invitées au vernissage qui aura lieu en présence de l'artiste ce samedi 7 février à partir de 17h30.

 

04/07/2014

les taolennou de Mikeal JESTIN: vernissage le samedi 12 juillet 2014 à partir de 18h00

Mikeal Jestin accroche pour la troisième fois ses taolennou à l'autre rive. Ces oeuvres originales inspirées (mais souvent de très loin) de l'art religieux nous avaient vraiment bien plu les années passées alors on remet ça...

Nous vous invitons donc à rencontrer l'artiste lors du vernissage qui aura lieu le samedi 12 juilletjestin 2.jpg 2014 à partir de 18h00 autour du verre de l'amitié.

Quand aux taolennou eux-mêmes je vous rappelle ce qu'en dit Mikeal Jestin:

"Les Taolennou étaient à l'origine des tableaux religieux destinés à montrer à une population fruste et à demi païenne (le nord du Finistère au XVIIème siècle) les vertus qui mènent au Paradis et les pièges à déjouer pour s'assurer du chemin.

Le Père Maunoir et Michel Le Noblez étaient passés maîtres en cet art

Mes Taolennou

thumb-mikael-jestin-taolennou.jpgComme on le voit, ils sont moins édifiants. Si j'ai conservé le nom, c'est que matières bretonne et religieuse y sont partout présentes. Une enfance léonarde dans les années 50 vous marque à jamais. Le nez sur les vitraux et les chemins de croix, et plus rêveur que mystique, je m'impressionnais de ces images souvent cruelles. Chacun choisit son exorcisme. Le mien est fait de couleurs et de bois.

Au demeurant, taolenn comme taol évoque le bois. Je préfère le vieux bois, celui qui a vécu sa vie de porte, d'armoire ou de lit-clos. Oubliés dans les remises ou promis au feu, ces panneaux de chêne ou de châtaignier, parfois sculptés, retrouvent ainsi une vie nouvelle et des couleurs.taolenou 2.jpg

Que diraient nos bons Pères des scènes que j'ai peintes ? Si naïves et de bonne foi qu'elles puissent être, il m'arrive de douter de leur absolution.  Les traductions bretonnes et anglaises des légendes sont de Kristian Le Bras

 

L'exposition restera accrochée jusqu'au 25 août 2014

 

 

04/05/2014

Exposition de Dominique Winter "Déjà vu".... Vernissage le samedi 19 avril à 17h30

Dominique Winter revient de nouveau, cette année, avec cette nouvelle exposition "Déjà vu"... mélange de pastels et de gravures...

Toutes réalisées avant 1996, les gravures présentées dans cette exposition sont antérieures à la création du «Grand Bestiaire» et de la série «Belles de Bretagne», dont les sujets en noir et blanc winter 1.jpgoccupent désormais l'intégralité de mon travail de graveur.

Certains de ces premiers travaux sont eux aussi en noir et blanc, et d'autres en couleurs : ces dernières ont toutes été réalisées selon la technique dite «à bois perdu», à partir d'une planche unique, l'autre technique – plus courante - consistant à élaborer une planche spécifique pour chaque couleur.

Dans la technique «à bois perdu», le graveur commence par évider les blancs du dessin, puis imprime la totalité des épreuves qu'il a prévues dans la couleur la plus claire du motif. Il évide ensuite toutes les parties correspondant à cette première couleur, imprime en superposition la couleur suivante, et ainsi de suite jusqu'à la couleur la plus sombre.

Ce procédé demande précision et intuition : il est impossible de revenir en arrière, une fois le bois creusé, et la superposition successive des couleurs donne naissance à de nouvelles teintes, obtenues par mélange optique.

En fin d'impression, il ne reste sur la planche que le relief ayant servi à imprimer la couleur la plus winter 2.jpgsombre : le bois est donc «perdu», et tout tirage ultérieur est absolument impossible...

Quand aux pastels, on se souvient peut-être du travail de Dominique présenté lors d'une précédente exposition, en 2010, et de la lumière de ces tableaux....

Donc à revoir ou à découvrir à partir de ce samedi 19 avril 2014 où nous vous invitons à partager le verre de l'amitié en présence de l'artiste à partir de 17h30

Les oeuvres resteront accrochées jusqu'au 9 mai 2014.

05/03/2014

Mon monde Mystique: exposition de peinture de Penny Gardiner du 08 au 29 mars 2014

Penny Gardiner est une voisine, qui vient, certes, de l'autre rive de la Manche mais qui habite maintenant gardiner2.JPGtout près de chez nous.... Nous avions découvert sa peinture voici déjà 5 ans et sa première exposition ici avait, on peut le dire, connu un beau succès....

Chez Penny Gardiner, les couleurs sont vives... très vives.. très contrastées aussi... un jeu de lumières et de formes entrelacées. Une vision originale, fruit de sa contemplation, on peut même dire de son imprégnation, des écorces, des arbres et des pierres... alors la transformation a lieu et le tableau prend forme, des symboles apparaissent, une image.. la lumière qui va l'habiter.. car les pièces de Penny dégagent un sacrée énergie, une vibration lumineuse qui nous parle...Car, comme elle le dit elle-même, chaque image possède sa propre vie de couleur. A chacun d'entre nous d'y voir ensuite ce qu'il veut... comme toujours!!

gardiner 1.jpg

Venez donc découvrir cette seconde exposition, "Mon Monde Mystique" qui durera du samedi 8 au samedi 29 mars 2014...

Vernissage ce samedi 8 mars pour lequel vous êtes invité(e)s à partager le verre de l'amitié en présence de l'artiste à partir de 17h30...

10/02/2014

Feuilles de Loup/ Vernissage de l'exposition de Bastoche à l'autre rive samedi 15 février 2014 à 17h30

BASTOCHE

"Formé à l’École Supérieure d'Art de Brest (FRA), Bastoche s’est très vite consacré exclusivement au bastien.jpgdessin et à l’aquarelle, puisant son inspiration tant dans la culture populaire que dans l’histoire de l’art. Son traitement des figures humaines n’est pas sans rappeler, graphiquement la bande dessinée, thématiquement la peinture de Jérôme Bosch et les surréalistes, techniquement la gravure.

Mises en volume par traits croisés à la plume, les aquarelles de Bastoche nous plongent dans un monde onirique quelque peu inquiétant.

Dans ces dessins étranges, on peut y deviner l’angoisse, la folie et la laideur humaine, mais on peut aussi y percevoir une auto-dérision bastien1.jpgcomme exutoire, un humour noir et persifleur, ou parfois naïf, l’univers des contes et, au final, une poésie à la fois païenne et fantastique."

ça c'est lui qui le dit, et on est d'accord... il nous fait penser, un peu, aussi à certains artistes allemands de l'entre deux guerre (genre Georges Grosz...)...avec l'ambiance qui va avec. C'est ça! L'ambiance!!! Pas toujours très gai Bastoche, mais toujours plein de choses à lire dans l'oeuvre qu'il nous présente... et comme on est aussi une librairie ça tombe bien...

Donc vous êtes cordialement invité au vernissage de cette exposition ce samedi 15 février 2014 à partir de 17h30... en présence de l'artiste.

Exposition qui habillera nos murs jusqu'au 8 mars prochain... qu'on se le dise

bastien2.jpg

 

 

04/12/2013

Pierre Le Gall expose ses photos à partir du 7 décembre 2013

L'oeil de Pierre Le Gall voit juste...Et ça nous saute aux yeux, nos propres yeux et en noir et blanc s'il pierre le gall (1).jpgvous plait... l'impression quand on voit une de ses photos d'être celui-là, en train de la faire, en train d'observer dans l'objectif de l'appareil et de saisir la grâce du moment qui passe et qui disparaîtra si on ne la fait pas.. de ces instants ténus qui font la magie du monde qui nous entoure... l'oeil de Pierre Le Gall, voit juste.. il voit les hommes... il les situe et le replace plus largement dans leur contexte.. il en sort l'harmonie du moment ou le baroque de la chose.. il nous sent et ses photos nous touchent par leur simplicité, leur évidence!!! De l'humanité brute de pommes... des portraits, des circonstances, des croisements improbables, des tronches et des beautés, des traces infimes et des trucs gros comme le nez au milieu d'un visage...l'oeil de l'homme invisible, comme l'appelait sont pote Doisneau, ne vous rate pas... scotché pour l'éternité l'amour des hommes pour leurs chevaux, la réciproque est vraie, scotché la vieille à quatre pattes qui vérifie l'état d'un gazinière sous l'oeil goguenard d'unele gall 5.jpg brochette de vieilles à foulards, et le mec qui dort dans l'herbe, entouré de ses poules, scotché le mec en train d'écoper, seul sous la pluie, son bateau posé en plein milieu d'un improbable quai, et les bains de pieds des nonnes, et les bidasses, du temps où il y avait des bidasses, et les hommes à casquettes qui boivent leur oubli avec application et les chiens, plein de chiens, des qui courent, des qui parlent avec leurs maîtres, des qui font des cochonneries.. bref que des trucs à voir et revoir, certaines de ces photos d'ailleurs sont a double détente, il faut y revenir.... pour saisir parfois ce qui s'y cache.. mais on ne vous dira pas tout, à vous de vous exercer l'oeil. 

Donc, comme vous avez pu le deviner, on aime bien son travail à Pierre Le Gall, et au vu du nombre de ses livres qu'on vous a vendus depuis notre ouverture (ne parlons pas de ses cartes postales), on n'est pas tout seul...

Alors le samedi 7 décembre 2013, et pendant un mois on va vous accrocher ses clichés sur nos murs histoires de bien nous imprégner de cette humanité... Et le 7, justement, le photographe sera là, en personne (comment est-ce possible, d'ailleurs ce truc là) et sera disponible pour en discuter, de sa vision des choses et de son travail. A partir de 17h00. Vous êtes tous invités à passer ici un petit moment avec lui en buvant un coup... c'est vachement mieux que de faire ses courses de noel chez Leclerc!!! Ses livres (on en aura plein) dont les deux derniers chez Coop Breizh sont, et de loin, de très beaux cadeaux à offrir aux gens qu'on aime!

 

legall-extrait3.jpg

01/08/2013

A l'extérieur: les oiseaux de Mich Mao à l'autre rive à partir de ce samedi 6 juillet 2013....vernissage à 17h00

ça y est!!! Ils sont  de nouveau de retour....

Après avoir pondu leurs oeufs en bois au printemps dernier, les oiseaux métalliques de mich Mao sont de retour et s'installent durablement dans notre jardin pour les deux mois qui viennent....des gros, des ATT00001.pngpetits, des de toutes les couleurs...

D'autres choses bizarres aussi, du genre de la photo de l'affiche...Bref, un jardin habité, encore une fois, du rêve de ce drôle d'oiseau métallo soudeur qu'est mich Mao...

Lui sera là, pour boire un coup avec nous ce samedi 6 juillet 2013...à partir de 17h00. Vous êtes, bien sûr toutes et tous invités à partager ce verre.

L'exposition qui répond au doux nom de "Du lard dans les chapelles" (et non pas "de l'art dans les poubelles"), sera visible, si on n'a pas tout vendu d'ici là, jusqu'au 6 septembre prochain.

31/07/2013

A l'intérieur pendant ce temps-là: vernissage de l'exposition de Joelle Vigot

Eh oui! Ce n'est donc pas à un vernissage que nous vous invitons ce samedi 6 juillet 2013 mais bien à deux et killiog.jpgd'un seul coup avec le lancement, à l'intérieur cette fois-ci, de la nouvelle exposition de peinture de Joëlle Vigot.

Des jeux de couleurs et des compositions magnifiques à découvrir, en présence de l'artiste, à partir de 17h30.

Joelle Vigot est arrivée à Plougastel-Daoulas il y a une quinzaine d'années. La richesse de la presqu'île, tant pour la douceur de ses paysages et la luxuriance de sa végétation que pour la diversité de son patrimoine, a enrichi le vocabulaire de sa peinture et s'est mêlée aux compositions des traces de mots échappées du pinceau.

Une belle rencontre avec une brodeuse Annaïck Hernot,Gilet porpant.jpg l'intérêt commun pour le costume traditionnel orné de motifs empruntés à la flore est à l'origine d'une série de tableaux liant sur la toile broderies et peinture.

On ne peut pas cerner le travail de Joêlle Vigot, néanmoins, apparaît en filigrane l'expression de différentes écritures picturales : touche spontanée pour la sensation et étude plus académique pour le sujet.

Cette exposition restera visible jusque fin août 2013.

 

 

06/05/2013

Les oiseaux de Marion Zylberman: vernissage le samedi 11 mai 2013 à 17h30

Marion Zylberman vient accrocher ces oiseaux sur nos murs à partir de ce samedi 11 mai 2013; ce jusqu'au 8 juin prochain.... vernissage en présence de l'artiste à partir de 17h30. L'occasion de découvrir cette série de dessins sur papier, au crayon de couleur, ou au pastel à l'huile pour les plus grands formats, réalisés autour des vols de goélands, durant les 2 hivers passés, sur le port de Saint-Guénolé à Penmarc'h où elle habite actuellement.

Chez Marion Zylberman pas de figures, de personnages, à peine des paysages. Ici des cieux peuplés d'oiseaux. Du mouvement. Du vent et des formes fluides qui s'échappent...qui jouent...il y a là du Jonathan Livinsgtone et son plaisir de voler...

oizo3(1).jpeg

Marion Zylberman est avant tout une grande voyageuse. Née en 1957, elle fait ses études à l'école des Beaux-arts de Bourges. Après quelques années passées en Haute-Provence et dans les Cotes d'Armor, entrecoupées de séjours en Thailande, à Taiwan, en Inde et en Egypte, elle embarque en famille en 1993 à bord du Petit-Foc, du Leenan-Head puis du Velleda pour une aventure maritime de 8 ans. Ce périple ponctué d'escales bretonnes et d'un voyage au Mexique la mène sur les iles atlantiques, en Irlande, en Ecosse, en Norvège, en Suède et aux Pays-Bas, puis en Galice, à Madère, à Santa-Cruz de Palma et aux Açores, et enfin en Méditerranée. Après une escale prolongée de 5 ans en Corse, elle revient en Bretagne en 2006 poser ses valises à Penmarc'h. C'est lors de cette longue croisière qu'elle prend l'habitude des carnets. " Le principe était d'avoir mon atelier dans un sac à dos. J'avais toujours trois carnets sur moi, l'un pour la couleur, l'autre pour le noir et blanc et le dernier pour les notes."La navigation est aussi une rencontre avec les éléments, mais elle dessine peu les pluies et les vagues, davantage les paysages.

Ces thèmes s'imposent plus tard, en Corse et à Penmarc'h.

Crayon, encre, peinture, sur petits ou grands formats, tous les moyens sont bons pour saisir l'élément liquide. Elle en remplit des carnets, en recouvre des toiles. Sous son pinceau, les pluies deviennent flux et les vagues deviennent écume. à reproduire perpétuellement le même motif jusqu'à le rendre abstrait, Marion Zylberman semble à la recherche de quelque chose. Peut-être de la part d'universel qui réside en toute chose. Cette gymnastique peut sembler austère, mais il s'agit plus de simplicité, une simplicité qui tient de l'ascèse. C'est cette obsession de la simplicité et la vive énergie présente dans ces oeuvres graphiques et picturales qui fascinent chez Marion Zylberman, car la simplicité est une prise de risque en art. " Le meilleur moyen de savoir ce qu'on veut dire, c'est de vouloir dire la même chose tous les jours, avec patience, et de se familiariser ainsi avec la formule employée, dans tous ses sables mouvants." (Samuel Beckett, Peintres de l'empêchement). (texte d'après herve Géerec)

oizo2.jpeg

oizo1.jpeg

 

 

10/04/2013

Exposition Dominique Winter: Le grand bestiaire et autres gravures...vernissage le samedi 13 avril 2013 à 17h30

C'est le printemps...quand même et malgré tout !!

Le moment est donc venue pour Dominique WINTER d'accrocher sur nos murs ses gravures pour un mois complet ....Son grand bestiaire comme elle dit, des années de travail en vérité, et d'autres winter 1bis.jpgoeuvres aussi.... Graver ça, Dominique elle sait faire et honnêtement c'est de la bel ouvrage que nous vous invitons à venir découvrir ce samedi 13 avril 2013 à partir de 17h30 en buvant un verre et en discutant avec l'artiste qui sera là pour vous.... N'hésitez donc pas à venir pousser notre porte qui, pour une fois, méritera sa réputation de zoo!

L'exposition sera visible du 13 avril 2013 au 11 mai 2013

Sur Dominique Winter et son travail deux petits textes complémentaires:

GENÈSE D'UN BESTIAIRE

«L'émotion originelle remonte à mon tout premier livre, dans lequel j'ai suivi, fascinée, l'Enfant d'Eléphant le long du grand fleuve Limpopo : les «Histoires comme Çà» de Rudyard Kipling, illustrées par l'auteur, ont peuplé ma petite enfance de leurs héros cuirassés et fragiles, scellé à jamais mon goût pour la lecture, la poésie, le dessin, et éveillé en moi une insatiable curiosité pour l'Univers et ses habitants.

Bien d'autres sujets d'enthousiasme ont suivi, dans une exploration où j'ai toujours accordé la même importance à la créativité de la vie qu'à ses expressions humaines : le cycle des saisons et les quatre éléments, les mondes animal et végétal, la mythologie et la culture des peuples du monde entier sont une inépuisable nourriture pour qui ouvre ses sens.

Tout mon travail s'alimente au vaste creuset qu'ils forment, et chanter leurs beautés s'est imposé à moi comme se sont imposés les «instruments» pour le faire. «Grib le zèbre» est un jour sorti de ce creuset :winter aigle w.jpg je l'ai su premier-né d'une longue famille où tous les animaux ont leur place, qu'ils soient sauvages ou domestiques, étranges ou familiers, terrestres ou marins ; où certains portent un nom qui appartient à la mémoire des hommes ; et où la création humaine, qui s'inspire d'elle, est représentée comme un hommage à l'extraordinaire «imagination» de la Nature...»

LES ETAPES D'UNE PASSION

Née en 1953, Dominique Winter suit les cours du soir des Beaux-Arts de Paris en 1972, avant d’intégrer l’Ecole des Beaux-Arts de Lorient (Morbihan, France) l’année suivante. Bien qu’inscrite en section peinture, elle noue très tôt avec les étudiants-graveurs des contacts qui vont éveiller son intérêt pour leurs différentes techniques d'expression. Pendant une vingtaine d’années, elle travaille la peinture (huile, pastel sec) et participe à différents salons d’art dans tout l’Ouest de la France, où ses rencontres avec des graveurs confirmés vont encore renforcer cet intérêt précoce : c’est d’ailleurs éléphant.jpegen ateliers d’artiste qu’elle apprendra d’abord les techniques de la gravure sur métal, puis, dix ans plus tard, celles de la gravure sur bois. Conçu en 1996, «Grib le zèbre» va véritablement cristalliser sa passion pour la xylogravure et sceller sa vocation animalière : une dizaine de sujets nouveaux le suivront chaque année, enrichissant le Grand Bestiaire auquel elle consacre désormais la quasi-exclusivité de son travail de graveur, et qui compte aujourd’hui plus de 120sujets.

La «Guirlande des Animaux»

Une passion commune pour l'oeuvre imprimé a de tous temps réuni écrivains et graveurs : lorsque Dominique Winter fait la connaissance de la poète Anne Chavériat, en 1997, c'est justement dans l'imprimerie d'une amie commune. De cette rencontre va naître une collaboration qui débouchera sur la création de «La Guirlande des Animaux», recueil de 48 planches du Grand Bestiaire illustrées de poèmes, recueil publié au cours du premier trimestre 2002 par les Éditions du Petit Véhicule à Nantes (Loire-Atlantique, France) : un second ouvrage suivra deux ans plus tard, «La Guirlande des Animaux, livre II», sorti au dernier trimestre 2004 chez le même éditeur.

Membre des Poètes Français, Anne Chavériat a publié plusieurs œuvres poétiques illustrées par des peintres de renom. Elle figure dans l'Anthologie des Poètes de Bretagne de Charles Le Quintrec (Editions Livre de Poche, 1999), et a obtenu, en 1996, le Grand Prix d'Honneur de Poésie Libre - Bretagne de la Société des Poètes et Artistes de France. De sa collaboration avec Dominique Winter sont nés quatre ouvrages, «La Guirlande des Animaux, livres I et II» , «L’amour-passereau» et «Sillages». Femme et artiste lumineuse, elle nous a quittés en juillet 2008

winter baleine w.jpg

 

27/03/2013

Retour d'itinérances à l'autre rive les 30, 31 mars et 1er avril 2013 avec Louise Midgley et ses faïences animalières...présentation d'un savoir faire.

 

Les samedi 30, dimanche 31 mars et lundi 1er avril prochains, Art et Cob vous invite à participer aux, déjà, sixièmes portes ouvertes d'atelier d'artistes en centre ouest Bretagne.....et ça s'appelle Itinérances cette balade au coeur de l'art vivant du coeur de Bretagne...l'occasion de découvrir ceux et celles  qui, par leur travail, rendent les choses plus belles...les artistes !!!! Quel drôle de nom ça! des gens bizarres qui ne voient pas toujours, et heureusement, les choses comme nous...des gens que beaucoup d'entre nous ne cottoient pas et connaissent mal. Ils seront plus d'une louise 1.jpgquarantaine à vous recevoir ces jours là soit directement dans leurs ateliers, soit dans des lieux qui leur seront ouverts à cette occasion...ce sera notre cas puisque nous accueillerons, comme l'année dernière, Louise Midgley, une voisine, qui passera ici ces trois jours pour présenter son magnifique travail de sculpteur animalier....plein de petites bêtes qu'elle dessine d'abord avant des les sortir de la terre glaise et d'en faire des faïences d'une facture remarquable....des animaux forts expressifs...

En 2012, nous avions assisté à la naissance d'un beau castor costaud..un de ceux qui hantent les tourbières de l'Ellez, autour de Brennilis....Cette année..c'est une surprise....elle sera donc là, à votre disposition, pour vous montrer les différentes étapes de son travail et pour répondre à toutes vos question....

Alors n'hésitez pas à venir pousser notre porte dans votre tournée des ateliers d'artistes... un peu de curiosité et vous serez surpris par la richesse de notre pays....

C'est bien sûr gratuit et ouvert à tout le monde....chez nous se sera de 11h 00 à 20h00 (au moins) pendant ces trois jours

 

Plus d'informations sur cette opération à l'adresse suivante:

www.artsetcob.org

09/03/2013

Les collages de Robert WOODS reviennent ce samedi 14 mars 2013 jusqu'au 13 avril prochain


robert 20133.JPGMalgré ses problèmes de santé, Robert Woods continue de façonner d'improbables collages fantastiques qui, au moins, attirent l'oeil par leurs jeux de couleurs et de formes associées, et, au plus, nous ouvrent
une porte sur un autre monde, plus intime parfois, plus complexe encore....

Aussi, comme on est bien content qu'il puisse continuer à le faire, on s'est dit, pour fêter ça qu'on allait l'exposer une nouvelle fois.

Donc vernissage de cette nouvelle exposition ce samedi 16 mars 2013 à partir de 17h30, de quoi déguster ces nouvelles oeuvres en buvant un coup avec l'artiste.

Cette exposition restera sur nos murs jusqu'au 13 avril 2013....sauf si vous achetez tout d'ici là, bien sur!

On vous attend donc nombreux ce 16 mars....honnêtement! il y a pire à faire et à voir dans le coin...après vous pourrez toujours arpenter..voir ci-dessous...

robert 20131.JPG

05/03/2013

Exposition Sabine Le Grannec: vernissage le samedi 9 février 2013 à 17h30

 Sabine Le Grannec fût la première artiste peintre à exposer à l'Autre-rive et c'est quelque chose ça...elle le grannec 1.jpga essuyé les plâtres avec ses toiles...et ça a tout de suite accroché entre nos murs et ses peintures... elle est revenue ensuite et elle revient encore car son travail évolue et nous, à l'autre rive, on aime bien voir l'évolution du travail chez ces drôles de choses qu'on appelle des artistes..

Après une longue période consacrée à l’évocation abstraite de paysages, Sabine Le Grannec a orienté sa peinture, depuis maintenant trois ans, vers une représentation de l’humain.

Elle ne cherche pas à produire des effets ressemblants mais plutôt des signes qui témoigneraient d’une présence. le grannec 2.jpg

C’est une peinture qui se voudrait   l’enregistrement de ces multiples passages du temps sur les corps et les âmes.

 Alors à découvrir dès ce samedi 9 février à partir de 17h30 autour du verre de l'amitié en présence de l'artiste...pensez à apporter votre chéquier!!!! sinon ses toiles resteront jusqu'au 16 mars prochain...de quoi venir faire un petit tour

 Son Blog:http://s.legrannec.over-blog.com/

29/11/2012

Exposition photographique « La Forêt Fantôme » la Forêt d’Huelgoat avant l’ouragan de 1987

Nouvelle exposition photos du 10 novembre au 15 décembre 2012

Voici un quart de siècle, une tempête d’une telle violence, qu’on l’a qualifiée d’ouragan, mit à bas la moitié de la forêt bretonne et une grande partie de celle d’Huelgoat.

foret1.jpegLa nuit du 15 au 16 octobre 1987 fut cauchemardesque pour les Huelgoatains.

 Le vacarme infernal du vent, les craquements sinistres des arbres mis à mort, le noir absolu restent gravés dans leur mémoire. Le lendemain matin, vision d’apocalypse…Leur forêt de légende dont ils étaient si fiers, gisait au sol, broyée… Arbres brisés, écartelés, jetés à terre dans un chaos inextricable… On les pleurait comme autant d’amis arrachés à la vie…

 25 ans plus tard, le temps soignant tous les maux, les plaies se sont cicatrisées et la forêt a retrouvé un peu de son intégrité. On peut de nouveau s’y promener, y rêver et même s’y perdre. Mais sans y vivre le charme de notre forêt d’autrefois. Il faudra encore des décennies pour qu’elle retrouve son âme et son mystère d’antan.

 Espérons qu’elle y parvienne…

 Ces quelques photos en hommage à nos chers disparus – les Arbres.

Venez boire le verre de l'amitié à la rencontre de l'artiste ce samedi 10 novembre 2012 à partir de 17h30

foret 2.jpg

 René-Pierre Bolan, briochin d’origine, réside à présent à Huelgoat. Il photographie la nature depuis plus de 3 décennies déjà… Les paysages d’Armor et d’Argoat, leur graphisme et la lumière qui les baigne, sont les sujets de prédilection de son travail photographique.

  Les clichés présentés dans cette exposition ont été réalisés entre 1976 et 1987 dans la forêt   d’Huelgoat, sur film argentique (diapositives) en format 24 x 36 et, pour cette exposition,   imprimées en digigraphie sur papier art lisse.

Dernières expositions :

« Au Grès des Falaises d’Erquy-Fréhel » Juillet 2011

   « Ruines de Mer-Oxydations» mai 2010

   « Lumières des Monts d’Arrée » septembre 2009 

   « Lumières d’Estran » mai 2008

   « Baie de St Brieuc : les filières » été 2007

« Monts d’Arrée : De Terre, de Pierre et d’Eau » été 2006

« Bretagne secrète » printemps 2005

29/06/2012

Oiseaux migrateurs sans papier annoncés à l'autre rive samedi 7 juillet 2012 à 18h00...Mich Mao récidive..mais que fait le gouvernement....

mich mao 11.jpgEt de cinq...Les migrateurs sont de retour....cinquième année que les oiseaux en métal de Mich Mao vont revenir colonniser notre espace pour l'été...ils sont annoncés samedi 7 juillet 2012 (et non pas le 1er juillet comme annoncé intialement...) avec un pot qui vous sera offert en présence de l'artiste à partir de 18h00...

Un évènement supraplanétaire (on attend des délégations de Mars, Vénus voire même, peut-être, de Morlaix...c'est vous dire...) auquel nous vous convions bien évidemment...

Faut voir Mich porter avec ses petits bras musclés ses gros zoziaux faits de brics et aussi de brocs...surtout des morceaux de motos... ça vaut le détour et c'est à, l'heure de l'apéro.

En plus il devrait refaire un peu plus beau...alors!!!

Ils vont rester là jusqu'en septembre prochain, période où ils reprendront (du moins les survivants que vous n'aurez pas achetés) vers des horizons lointains!

En attendant, profitez en.

14/06/2012

Prolongation Exposition Dominique WINTER: "Rois des dernières étendues sauvages" jusqu'au 30 juin 2012

 Une première exposition, voici quelques années, des monotypes animalier de Dominique WINTER, avait  reçu, de votre part, un très bon accueil....la technique utilisée ici, le monotype (voir explications ci-dessous), donne en effet des portraits saisissants et de toute beauté de ces animaux encore sauvages....winter 1.jpg

C'est donc à un nouveau voyage que nous vous invitons avec cette nouvelle exposition des "rois des dernières étendues sauvages" dont les oeuvres resteront accrochées sur nos murs du 1er mai au 1 juin 2012...

Vernissage ce Mardi 1er mai à partir de 17h30 où vous pourrez boire une verre tout en échangeant avec l'artiste....Dominique Winter, peintre-graveur

"La gravure sur bois, passion première

DW étudie le dessin aux cours du soir des Beaux-Arts de la Ville de Paris en 1972, puis entre l'année suivante à l'Ecole des Beaux-Arts de Lorient, alors dirigée par Claude Huart : elle choisit d'entrer en atelier de peinture, et noue avec les étudiants-graveurs des contacts qui vont éveiller son intérêt pour leurs différentes techniques d'expression. En 1978, elle rencontre le peintre Claude Nicaud, ancien graveur de la Médaille retiré dans le Sud-Ouest, qui lui ouvre son atelier et l'initie à la gravure sur cuivre, burin, pointe sèche et aquatinte en couleurs.

winter 2.jpg Elle retrouve Claude Huart une quinzaine d’années plus tard, et redécouvre dans son travail la richesse et la puissance de la xylogravure : c'est de lui qu'elle va en apprendre les techniques, en particulier celle dite «à bois perdu» qu'elle utilisera dans une première série de planches en couleurs. Après un premier chat gravé en 1994,  c'est «Grib le zèbre» , conçu en 1996, qui va véritablement cristalliser sa passion pour la xylogravure et sceller sa vocation animalière : une dizaine de sujets nouveaux le suivront chaque année, enrichissant le Grand Bestiaire en noir et blanc auquel elle consacre désormais l’essentiel de son travail de graveur, et qui compte aujourd’hui une centaine de sujets.

Le monotype, épreuve unique

Cette passion pour la gravure sur bois va la conduire à explorer l’œuvre d’artistes reconnus pour leur travail en ce domaine, en particulier Gauguin : elle y découvre le monotype, traditionnellement rattaché à la grande famille de la gravure, même s’il n’est pas à proprement parler une technique de «taille». Débouchant sur l’obtention d’une épreuve unique, il est le résultat d’une empreinte réalisée sur papier, à partir d’un motif exécuté à l’encre d’imprimerie sur un support lisse et rigide : il offre le choix de différentes options d’éxécution, aux résultats très différents et souvent très aléatoires, la possibilité de tirer une épreuve intermédiaire - comme dans la gravure - étant exclue.

Elle va utiliser les trois principales techniques du monotype – directe, en réserve, par empreinte – dans une première série de petits animaux, essentiellement des oiseaux, série qui lui permettra d’explorer les différents critères d’obtention de résultats acceptables, entre autres la qualité du papier et  de l’encrage. Cette première expérience va lui permettre de se lancer ensuite dans la conception d’une série animalière en grands formats, les « Rois des dernières étendues sauvages », où elle peut exprimer plus librement sa fascination pour quelques-uns des plus beaux habitants de notre planète, tigres de Sibérie, léopards, gorilles des montagnes. "

 

winter 4.jpg

 

 

19/01/2012

Nouveaux collages de Robert WOODS. Vernissage le samedi 4 février 2012 à 18h00

Que vous dire de Robert WOODS que vous ne sachiez déjà ??? C'est en effet un habitué des lieux maintenant Robert avec ces collages étranges.....quatrième fois qu'il va exposer chez nous, vous dire si on commence à connaitre son travail...et son travail, il évolue....car Robert ne se contente pas de refaire Robert Woods art.jpgà l'infini les mêmes choses....il refait à l'infini des choses différentes...la technique, évolue, les thèmes changent, la taille des pièces aussi, la maitrise de son sujet explose.....alors, c'est tout naturellement que Robert Wood va venir accrocher ses oeuvres ce samedi 4 février 2011 pour un nouveau mois d'exposition...

J'ai déjà dit par le passé qu'il y avait, entre beaucoup d'autres choses, du Magritte chez cet homme là.....peut être est-ce tout simplement Magritte qui faisait du Robert WOODS sans le savoir....

Les expositions des années passées avaient su vous séduire alors on remet ça pour redémarrer cette nouvelle année en beauté.

Alors on accroche le samedi 04 février avec  le vernissage à partir de 18h00....de quoi déguster ces nouvelles oeuvres en buvant un coup avec l'artiste.

Cette exposition restera sur nos murs jusqu'au 03 mars 2012....sauf si vous achetez tout d'ici là, bien sur!

On vous attend donc nombreux ce 04 février....honnêtement! il y a pire à faire dans le coin.

22/12/2011

samedi 12 novembre 2011 vernissage de l'expo photos "Au grès des falaises d'Erquy-Frehel." de René-Pierre Bolan

René-Pierre Bolan est un habitué des lieux...c'est en effet en voisin qu'il vient de Huelgoat boire des coups par chez nous...et ses photos on les connait bien aussi et on les apprécie pour ce quelles sont...de petits affiche_Frehel_berrien copie.jpgmiracles répétés à l'infini d'un coup d'oeil et d'une pression d'un doigt sur la boite à image...des points de vues, des angles, un regard qui nous apportent leurs parts d'un rêve que nous pouvons alors partager...on se souvient de sa précédente expo ici avec "temps de rouille"...la rouille du temps qui passe et qui ronge, comme une lèpre, le visage des bateaux morts...là, il va s'agir d'une promenade minérale...au gré des grès des falaises d'Erquy-Fréhel...et là aussi il nous sera beaucoup donné à voir ce qu'habituellement on ne sait pas....c'est le rôle du photographe...de l'artiste..de toucher du doigt et de pointer ainsi les beautés de notre monde.....sous nos yeux où dans nos âmes....bref...c'est beau et ça se regarde tranquillement tout en sirotant un bon verre ce samedi 12 novembre pendant le vernissage prévu à partir de 18h00...

Si vous ratez ce vernissage, vous pourrez voire cette exposition jusqu'au 02 janvier 2012.

01/11/2011

Sophie DEGANO expose à l'autre rive...vernissage le samedi 15 octobre 2011...

Nouveau voyage en perspective, mais intérieur celui-ci, avec les toiles de Sophie DEGANO qui viendront habiller les murs de l'autre rive ce samedi 15 octobre 2011 à partir de 17h30...expo degano 1.jpg vous êtes tous et toutes invités et invitées à partager, à travers ses toiles, ce voyage au plus profond de ce que nous sommes.. vraiment... mais je vous sens dubitatifs (ives aussi)...alors, pour mieux situer mon propos rien de tel que ces bonnes lignes d'un article publié dans le télégramme en août 2009:

" Sophie Degano a commencé sa vie artistique avec le verre. Elle peint depuis une dizaine d’années et exporte ses figures «   tutélaires  » hors de l’Hexagone
Chez Sophie Degano,   le public n’a pas de mal à trouver le fil rouge, l’artiste le peint, le désigne, en entoure ses personnages, le fixe aux corps de ses femmes, tantôt cordon ombilical, tantôt ruban, fil où marcher, fil   pour se suspendre… Reste ensuite à trouver le sens  ! Elle donne une piste avec les titres,   ses «  équilibristes  » et autre «  danseuse sur le fil  » deviennent à mesure des années «  ombres  » «  crissement  » «  piétinement  » «  glissement  » jusqu’au mot clé  : «  liens  ». Voilà pour le fond  : quand Sophie peint dans le secret de son atelier, elle fouille au fond de l’intimité humaine, elle cherche à exposer ces liens qui , sécurité et protection de la matrice originelle, nous ligotent et nous enferment aussi. Grandir ne serait alors qu’identifier ces liens, ne pas les fuir, ne pas les briser, juste les délier , sorte de lente émergence de sa propre liberté.........
expo degano 2.jpg...........Que le public ne se méprenne pas  : étrange, forte, intemporelle, cette peinture n’est ni morbide ni tourmentée  : comme au temps où l’artiste était souffleuse de verre, elle fait «  filer  » la matière et briller la lumière. Comme de vivre pleinement, comme de conquérir sa liberté, cet acte de peindre   est rempli d’espérance."

Sinon, comme toujours, la seule véritable solution est de venir vous faire votre opinion par vous même...voire si ce travail vous parle au creux de votre oreille...reste à savoir s'il s'agira d'un cri ou d'un chuchotement!!!!

A vous de travailler un peu maintenant...ce 15 octobre à 17h30, vernissage en présence de l'artiste...échanges possibles autour d'un verre, d'un mot, d'un silence.

exposition visible tous les jours jusqu'au 12 novembre 2011.

14/09/2011

exposition photo de Hervé de WILLIENCOURT à voir jusqu'au 25 septembre 2011 : Tirailleurs africains et maghrébins, un devoir de mémoire"!!!


Entre mémoire et témoignage, archive et création, et sans réelle ambition historique, « Tirailleurs, un devoir de mémoire » souhaite avant tout donner à voir la part importante – et occultée (1) - prise par les Tiémoko Samandé Malien.jpgsoldats africains et maghrébins pour la défense d’une France libre pendant la deuxième guerre mondiale. Ce travail se veut d’abord une rencontre avec des hommes qui sont donc porteurs d’une double histoire, la leur bien sûr,  mais aussi  la nôtre.

Quelques repères historiques…
Environ 150.000 Africains de l’Ouest servent dans l’armée française au moment de la débâcle, dont environ 70 000 dans la zone des combats. Fin juin 1940, près de 30 000 d’entre eux sont morts (plusieurs centaines sont exécutés), blessés ou prisonniers. Jusqu’en 43, certains participent à la défense des possessions coloniales avec le maréchal Pétain et contre les alliés.

Les régiments de Tirailleurs furent sur presque tous les fronts, et souvent leurs combats furent de véritables épopées : Bir Hakeim (juin 42), campagne d'Italie (près de 50000 Maghrébins participent à la campagne d'Italie), débarquement en Provence, libération de Toulon et de Marseille en août 44, puis l'Opération Indépendance, dont l'objectif était la prise de Belfort (novembre 41) et qui marqua la fin des combats pour presque tous les Tirailleurs Au premier novembre 1944, 233000 Maghrébins sont sous les drapeaux?

Favoriser la rencontre : photographie et entretien
La plupart de ces rencontres (3) avec les Tirailleurs a donné lieu à des entretiens autour de trois moments-clés de leur parcours : le recrutement, la guerre, le retour... Les témoignages recueillis Zo Tiendan-Tioule Gogbeu 17ème R de T_S.jpgpèchent parfois par une chronologie inexacte et une connaissance sommaire de la géographie mais ils sont particulièrement révélateurs de l’existence d’une mémoire collective qui livre des précisions là où on ne s’y attend pas… C’est ainsi qu’au travers de témoignages chaque fois singuliers et uniques se dessine une mémoire collective qui met à jour l’étrange destin de ces hommes bouleversés par une Histoire qui n’était pas a priori la leur. Et qui les a longtemps oubliés.

Non-reconnaissance et cristallisation des pensions
Menés entre 1999 et 2004, les entretiens témoignent d’un fort sentiment de non-reconnaissance : les Tirailleurs ne comprennent pas que celle qui fut dans leur jeunesse leur « mère patrie » semble les avoir oubliés. Témoin pour eux de cet « oubli », la cristallisation des pensions. Lors de l’accession à l’indépendance des pays de l’AOF/AEF (4) dans les années 60, l’Etat français, notamment pour des raisons financières, a cristallisé les pensions et les retraites de leurs ressortissants. Les disparités de ces pensions ont été aggravées par des majorations et des dérogations accordées par décret à certains états (5).

A mesure que le temps est passé, Bir Hakeim, Elbe, la Provence ne sont plus devenus que des lieux étranges et inconnus pour les jeunes générations « ici et là bas » et beaucoup de vieux Tirailleurs sont partagés entre amertume et espoir : « Aujourd’hui, nous sommes très fatigués. Les Africains qui sont morts là bas, c’est trop. Maintenant nous pensons que le bonheur que l’on a fait, les Français ne le connaissent peut-être pas. On a pensé tout ça. C’est ça qui nous fait mal. Et puis toi tu es venu, tu as pris nos paroles et tu vas partir »(6).


(1) Le sociologue Claude-Valentin Marie parle à ce propos d’ « (…) une amnésie collective dont la fonction majeure semble être de sauvegarder le mythe d’une vigueur nationale faisant face seule à toutes les épreuves. (…)Tout se passe comme si la participation étrangère dans la Libération de la France devait être d’autant plus occultée, refoulée, qu’elle rend plus criante l’indécision de la grande majorité des Français face à l’occupation, et plus inacceptable encore la trahison de ceux qui ont choisi la collaboration ».
(2) Benjamin Stora, TDC 692
(3) Ce travail est le fruit de cent cinquante rencontres avec des Tirailleurs (Côte d’Ivoire, Sénégal, Mali, Burkina Faso, Tchad, Cameroun, Bénin, Maroc et Tunisie).
(4) Afrique Occidentale Française / Afrique Equatoriale Française
(5) Les pensions des anciens combattants africains sont revalorisées en avril 2004. En août 2004 le débarquement de Provence fait l’objet d’une grande commémoration en présence d’anciens combattants africains.
(6)Kone Soma, entretien réalisé en Côte d’Ivoire (février 1999).

Cette exposition bénéficie du soutien du FASILD-Bretagne

Autres travaux photographiques :

- les Roms (Croatie, Macédoine, Bosnie-Herzégovine, Fédération de Russie, république Tchèque, république Slovaque, Grèce, Hongrie, Turquie, Pologne, Bulgarie, Lituanie / 1997)
- les réfugiés sahraouis (Algérie / 2000)
- les réfugiés palestiniens (Liban / 2001)
- les acteurs des mouvements sociaux dans six pays d'Amérique du sud (plan Condor). Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay, Bolivie, Chili (2001 – 2002)
- les réfugiés tchétchènes (UE / 2008)
- les faucheurs volontaires d'OGM (France / 2007 – 2008)

02/07/2010

les sculptures de Mich Mao dans les jardins de l'autre rive en juillet et août 2010

Voilà! les oiseaux migrateurs de Mich Mao, sculpteur de son état, sont revenus nicher dans notre jardin pour y passer l'été...quelques anciens que vous aviez pu admirez l'année passée mais aussi beaucoup de affiche_mich_mao_bd.jpgnouveaux très sympathiques qui ont envahi le gazon et le sous bois....ils ne sont pas venus seul cette fois-ci et sont accompagnés d'une formation musicale originale taillée dans de la 2CV...faut voir ça...mais aussi de deux totems en bois plutôt monumentaux et vraiment très beaux.

Tout ça cohabite fort bien dans notre endroit et attend votre visite tout au long des mois de juillet et aôut...

Pour fêter ça on vous invite à venir partager le verre de l'amitié avec l'artiste ce samedi 10 juillet à partir de 17h30...histoire de passer un bon moment ensemble.

On vous attend donc ce samedi....au plaisir

Vernissage en musique et poésie ce samedi 26 juin de notre nouvelle exposition avec les oeuvres d'Olivier Danican...

Olivier Danican est un grand rêveur et ses rêves sont habités....on le sent en contemplant son oeuvre.

danican Flammes.jpgPeintures ou sculptures dégagent une énergie...habitées elles aussi on dirait...par cette part de rêve qu'Olivier réussit à transmettre, en jouant de ses pinceaux où de ses ciseaux, à la toile où au coeur de la pierre où du bois qu'il aime travailler....des oeuvres qui peuvent vous parler c'est parfois étonnant...à vous de venir les écouter puisque nous exposerons son travail à partir du 26 juin prochain jusqu'au 31 juillet 2010.

Le vernissage, prévu ce samedi 26 à partir de 17h30, sera l'occasion de découvrir la très belle poésie de Colette Wittorski, sa compagne, qui lira certain de ses textes  français alors que Fred Johnston, qui l'a traduite (Northern lights) et diffusée en Irlande lira ces textes en anglais.

Tout ça accompagné de musique tout en partageant le verre de l'amitié.

Une bonne occasion de découvrir de biens beaux artistes en se laissant flotter au fil des vers de Colette et des vibrations d'Olivier....

danican sculptue.jpg

 

31/05/2010

"Un vrai temps de rouille" exposition photos du 29 mai au 26 juin 2010

Expo un vrai temps de rouille 04 R-P Bolan.jpgCe samedi 29 mai 2010, nous vous invitons à partir de 17h30 au vernissage de notre nouvelle exposition...."Un vrai temps de rouille", ça s'appelle...33 photographies de René-Pierre Bolan, Expo un vrai temps de rouille 02 R-P Bolan.jpg

un voisin de Huelgoat qui n'aime rien tant que de fixer pour toujours ces lèpres multicolores de métal rouillé...un regard magnifique sur le temps qui finit par tout ronger....

Expo un vrai temps de rouille 01 R-P Bolan.jpg

En parlant de ronger il y aura bien sur de quoi grignoter et boire un coup tout en discuttant avec l'artiste....après, plus tard dans la soiré on passe à la poésie....de quoi passer une belle fin de journée par chez nous....

Cette exposition sera visible du 29 mai au 26 juin 2010...

02/05/2010

Prolongation!!! "Ciels, chemins et champs" Pastels et monotypes de Dominique WINTER. Invitation au vernissage ce samedi 10 avril 2010

winter avril 2.jpg

 

Elle était déjà venu l'année passée nous présenter ces magnifiques portraits animaliers...ça vous avait bien plu semble t'il...

Elle revient cette année avec un travail différent, plus coloré aussi, avec cette nouvelle exposition "Ciels, chemins et champs", ensemble de pastels et monotypes qui, ça semble assez clair, représentent des ciels mais aussi (quelle surprise!!) des chemins et des champs de nos contrées sauvages...

Il y aura aussi, à déguster nombre de gravures animalières de formats plus modestes...

Bref, que des belles choses qui devraient se marier parfaitement avec les lumières du printemps qui monte autour de nous à grands coups de pinceaux solaires...winter avril 3.jpg

Vous êtes cordialement invités à venir déguster ces images un verre à la main et à rencontrer l'artiste ce samedi 10 avril 2010 à partir de 17h30....

Après vous aurez tout loisir de vous rendre sur Huelgoat voir le spectacle de contes organisé chez sylvie Bozoc et aussi d'aller visiter la nouvelle exposition installée aux Stèles nouvelles formules....

Bref de quoi passer une belle fin de journée dans notre coin...

Ces oeuvres seront visibles tout les jours jusqu'au 15 mai 2010...alors n'hésitez pas à venir pousser notre porte...

09/10/2009

Bernez tangi expose à l'Autre Rive du 18 octobre au 15 novembre 2009

 

la salamandre.jpg

Non seulement Bernez Tangi est un de nos grands poètes bretons....si vous en doutiez lisez ou relisez, entre autres choses, son chien de feu.

C'est aussi un diseur exceptionnel, un barde, qui vous fait pressentir la magie cachée des mots avec une énergie à vous faire hérisser le poil, y compris celui qu'on peut avoir dans la main....il suffit d'observer la salle pour s'en convaincre (et ce qui est encore plus fort, même si on ne comprend pas le breton...) mais il peint aussi...peinture étrange, aux couleurs vives et contrastées, qui risque d'en déranger voire d'en choquer plus d'un...bon! Nous on aime bien...alors on lui a proposé d'exposer histoire de vous permettre de vous faire une idée par vous même....c'est quand même mieux comme ça.

Bernez a dit oui...pourquoi pas...rumengol.jpg

Nous vous invitons donc au vernissage de cette exposition qui aura lieu ce dimanche 18 octobre à partir de 17h30...Bernez sera là, bien sûr....on pourra boire un coup en plus et se plonger direct dans sa peinture...peut-être même qu'il y aura un ou deux poèmes à la clef mais ça, ça dépend de vous!!!!

Et, en prime, il va faire très beau....

A voir jusqu'au 15 novembre 2009.

03/09/2009

Des oiseaux bizarres avec Mich Mao prolongation jusqu'au 26 septembre 2009

PROLONGATION!!!!!!PROLONGATION!!!!!!!PROLONGATION!!!!!!

Ils sont tellement sympas ces oiseaux qu'on a décidé de les garder encore un peu avant de les voir partir vers de nouveaux horizons plus cléments pour passer l'hiver....

Donc, vous avez encore jusqu'au 26 septembre pour venir admirez et aussi achetez "Pêcheur de neurônes", "Chauffoteaux et morue", "Roule moi une pelle" ou encore "Tête de pignon" (voir album photos ci-joint)....ces amas de métal ailés qui occupent notre jardin avec talent...sans parler des sculptures plus modestes qui hantent notre lieu....les prix sont raisonnables vue la qualité des oeuvres....vous voulez faire ou vous faire plaisir, voir vous faire faire plaisir ??? nous avons ici ce qu'il vous faut.

Quand vous arriverez à l'autre rive, vous ne pourez pas les manquer....elles sont grandes et belles, souvent colorées...des sacrées postures et de vraies expressions...de grands oiseaux baroques parmi lesquels vous déambulerez....ça c'est côté jardin...côté cour, des choses plus petites mais très belles aussi....du métal poli.....nous on aime beaucoup....à vous de voir si ça vous dit....je crois que mieux vaut acheter un de ces beaux objets  et le plaisir qui va avec que d'envisager souscrire au grand emprunt dont on nous rebat les oreilles depuis un certain congrès de Versaille avec les résultats qu'on imagine déjà.

Mich Mao, alors restaurateur, en a eu assez un beau matin de faire à manger....trop à manger pour trop de monde à la fois...alors il a entassé ses couverts en métal et avec un fer à souder il a façonné des petites personnages très chouettes....et puis il a vu de plus en plus grand...venez voir le résultat.

Voici un peu plus sur le personnage:


" Tour à tour cuisinier dans la marine marchande, bûcheron élagueur dans les landes, voyageur (il fait le tour de l'Afrique à vélo), traiteur à domicile et pour les grands évènements culturels, Mich Mao se lance dans la sculpture en 1997. Il conjugue cette passion de "la forme qui se déforme et se reforme" avec divers matériaux. Mich Mao se confronte au public pour la première fois en 2000, lors de la foire aux croûtes à Brest. Il effectue sa première résidence d'artiste en 2001 au Jardin Moderne de rennes. Parallèlement, ses oeuvres sont régulièrement mise sen scène lors d'évènements et de d'autres résidences d'artiste (en Casamance ou à l'Ile de Sein)."

31/07/2008

Evènement artistique avec Berc'hed et Anna-Marie CADOUDAL

Vous êtes invités à assister au vernissage d'une exposition hors du commun ce dimanche 3 août à partir de 17h30.

image001.png

Car ce sont deux artistes, je dis bien deux, qui vont venir exposer à l'Autre Rive.

Deux soeurs de surcroit (ou plutôt de brennilis) qui vont occuper, et notre espace interne mais aussi notre espace extérieur.

A l'intérieur nous aurons les peintures très vives et contrastées de Berc'hed TROADEC CADOUDAL qui nous dit ce qui suit de sa peinture:

"C’est à partir de la gamme de couleurs et des différentes matières que le quotidien offre, que par mon  regard, je voyage et trouve mon inspiration.

.Nuances de rouge, d’or, d’ocre,  de parme…  à l’huile, à l’acrylique, au pinceau, au couteau, la couleur est le moteur.

.Collages de petits  papiers  ramassés par ci par là…

.Empreintes de « trucs » que l’on trouve n’importe où …

.ajouts et retraits successifs…

Sont, instinctivement, posés sur la toile comme des petits trésors…"

Pendant ce temps-là, à l'extérieur, c'est Anna-Marie CADOUDAL qui sévira dans la réalisation d'une "Sculpture végétale".

Joli mot pour décrire un "travail éphémère" qui se fera à partir d'éléments naturels (feuillages, mousses, bois, graines....) associés à des éléments spécifiques à la fleuristerie. Car elle est fleuriste Anna-Marie, même si, pour ce travail, elle utilise différentes techniques comme le collage à chaud ou à froid, le ficelage, le piquage et autre calage, et tout ça adapté à une composition florales à grande échelle.

Un truc de fou, on vous dit. Quelques photos disponibles dans un fichier de la partie droite de ce blog.

Une fiche technique par composition vous permettra de mieux saisir le comment... Quant au pourquoi, ça! C'est une autre histoire qui fera appel à votre propre imaginaire....

Bizarre, n'est il pas?

Un première mondiale, on peut le dire, en tout cas pour restidiou....

Alors n'hésitez pas à venir contempler le nouveau visage de notre jardin.

Mais ne vous perdez pas en venant même si vous ne reconnaissez pas tout à fait l'endroit, c'est bien là.

Vous pourrez alors siroter tranquillement un verre en passant allègrement d'un monde imaginaire à l'autre....

Au plaisir donc.

 

 

image002.gif

 

 

 

02/07/2008

Vernissage de l'exposition "Sous Bois" de Michel DILVIT le 6 juillet 2008

affiche.jpg

 

Après les eaux fortes et les sculptures sur métal de Val BONSEY, nous revenons à la peinture  avec Michel DILVIT qui exposera ses impressions de "SOUS-BOIS" du 6 au 27 juillet prochains.
Nous avions aimé ses paysages et son travail sur le corps humain l'année passée. Il revient donc avec ce travail sur les lumière, les transparences et les couleurs d'un sous bois.
L'oeil en quête du fugace et de l'instant qui passe.
On ne devrait pas être trop dépaysé par ici.
Nous vous invitons donc à venir boire un verre et à rencontrer cet artiste lors du vernissage qui aura lieu:
le dimanche 6 juillet 2008 à partir de 17h30.
Sinon, les grandes sculptures en métal de Val BONSEY continueront de cotoyer dans notre jardin celles de christophe BEAUVILLAIN pendant tout l'été.
Si vous avez un endroit suceptible d'accueillir de telles statues, n'hésitez pas. C'est le bon moment pour les repiquer.
Au plaisir donc.

 

 

 

 

 

 

09/01/2008

"12 heures au réveil"du 2 février au 1er mars 2008

627787e0a01e8721b5349e3135bb83c4.jpg                                                                                              EXPOSITION

     Photographies : Jean-François Chauchard

Dessins : Manuel Cortella

Textes : Alain-Gabriel Monot

 

Le titre de l’exposition est une première indication.

Il s’agit du temps qui passe dans un bistrot. Ce n’est pas une brève de comptoir ou l’avis d’un pilier de PMU sur une question d’actualité pour le journal de Jean-Pierre Pernaut.

Il s’agirait plutôt d’une croisière lente dans la soute d’un bistrot, lieu de sociabilité par excellence, où se vivent l’échange mais aussi l’ennui, l’espoir de jours meilleurs mais aussi le vin triste.                  7fef330779547ace13cfe4ffd39b6b9b.jpg

Jean-François Chauchard et Manuel Cortella ont passé douze fois une heure, soit 6 jours en décembre 2006 et 6 jours en février 2007, chacun à un bout du comptoir, à photographier et à dessiner les clients et l’espace.

Alain-Gabriel Monot, arrivé peu après, a tissé en cours de route des liens avec le bar et les travaux des deux plasticiens

Ces 12 tryptiques, autant d'instants qui passent, d'instants à saisir et à ressentir; vous serons dévoilés le samedi 2 février 2008 à partir de 17h30 avec un petit montage diapo qui vous présentera ce travail. Ensuite rencontre et discussions avec les artistes autour d'un verre.

2dcf51183beb68c47aaed74daa4ef728.jpgAlain-Gabriel Monot signera ses livres (Poétique bretagne (Coop Breizh 2003), proses de Bretagne (La Part Commune 2006) et son dernier Jean Guéhenno (La Part Commune 2007)).

Manuel Cortella celui qu'il a réalisé avec Alain Kerven (Terres des commencements (La Part Commune 2005)).

Après, et ça n'a rien à voir, on embraye à partir de 20h30 sur une soirée contée avec plein d'histoires de crèpes (voir ci-dessous).

Contact :

Jean-François Chauchard : 02 98 85 23 01

 Manuel Cortella : 02 98 21 60 16

 

Si vous voulez acquérir une de ces oeuvres, le prix d'un cadre, soit 1 dessin, 1 photo et un texte, est de 300 €.

             


 

 

 
                                      

11/11/2007

Gwenola expose du 11 novembre au 8 décembre 2007 ses peintures et sculptures

2b08a0a6e0acece580b44e3be5b08a6b.jpgDanse avec le bois…..  PROLONGATION jusqu'au 8 décembre 2008.

Il semble que cette exposition vous plaise, et pas qu'un peu, vu le succès qu'elle connait et l'accueil plus que positif que vous avez bien voulu lui donner.

Alors on prolonge de 8 jours, avec quelques nouvelles pièces qui plus est....et toc.

Le temps de venir acheter ce qui reste. C'est le moment en cette fin d'année. Les tarifs sont doux. On n'a pas encore mis en oeuvre la TVA sociale.

"Ma démarche se poursuit depuis l’enfance avec un compagnon fidèle vivant et intemporel, le bois. Je traduis ce choix, dans un atelier en pleine nature.

Semant, plantant, pour créer un horizon de mémoire vivante ou la sève, l’écorce, les feuilles, les fibres, participent à définir des formes en valorisant cette matière, devenue fragile face aux agressions humaines.

Je trouve en lui des notes caractéristiques, intégrée dans sa substance, lignes, douceurs, rugosités, luminosités, nuances, et tente par mon travail de collages et d’assemblages une composition de métissages graphiques, en partition musicale abstraite et colorée."

N'hésitez pas à venir avec un collectionneur d'art très riche de votre connaissance qui ne sait rien vous refuser. Merci d'avance pour elle.

10/05/2007

Exposition de photographies des frères Le Guillou du 10 au 30 juin 2007

medium_PI5Send1.JPG

 

 

Exposition Photos des frères Le Guillou du 10 au 30 juin 2007.

Philippe et Christophe Le Guillou de Poullaouen nous présentent une exposition de photographies « insolites en noir et blanc » pour Christophe avec des personnalités prises dans un fauteuil voltaire et des « lumières du centre bretagne » pour Philippe.   


medium_PI5Send1.4.JPG